Catégorie :Politique

Pas de panique ! La victoire est proche !

« J’entends de jeunes intellos parisiens (mais pas seulement, il y a aussi des Bretons, ou des Basques, etc.) qui se croient de « droite » et qui sont persuadés de donner le ton de ce qu’il convient de penser à leurs petits copains tout aussi incultes qu’eux, découvrir que la société française risque de se voir limiter dans ses libertés essentielles par une dictature qui n’a pas cessé de proclamer ses projets depuis des années sans que ces benêts aient eu le courage, ou l’intelligence, de réagir avant les autres. Et ils y vont de leurs analyses d’autant plus subtiles qu’elles proviennent de ceux qui les ont élaborées 18 mois avant eux, seuls contre tous, dans l’opprobre et le dénigrement des Bien-Pensants. » — Pierre-Émile Blairon

Lire la suite

Allocution de Macron : entre autosatisfaction et obligations, l’adieu à la raison

20h27. Fin de l’allocution de notre actuel huitième président de la Vème République Française. Cette allocution aura donc duré un peu moins de 30 minutes. 30 minutes que certains de nos concitoyens ont dû trouver bien longues… Car, ne nous mentons pas ; depuis quelques jours maintenant, elle était redoutée par bon nombre de Français. L’atmosphère se faisant de plus en plus lourde ces derniers temps ; que ce soit dans la vie au quotidien (professionnelle comme sociale) ou sur les réseaux sociaux. Climat d’instabilité manifeste exacerbé qui plus est par une campagne incessante et pesante sur les plateaux des diverses chaînes d’information. Ces plateaux de télévision où sans cesse, les non-vaccinés sont pointés du doigt pour leur manque de civisme, d’altruisme et de solidarité. Les mots employés dépassant souvent l’entendement, symbole d’une atmosphère nauséabonde et d’une tension palpable. Les exemples les plus frappants étant les interventions de M. Lechypre ou de Mme de Malherbe pour qui les non-vaccinés doivent être traqués ou considérés comme des brebis galeuses.

Lire la suite

Macron prend le risque de fracturer le pays

Dans son allocution de 27 minutes prononcée hier à la télévision, Emmanuel Macron a annoncé des mesures très autoritaires pour l'été : obligation vaccinale pour les soignants et d'autres professions "au contact du public" (on attend de voir si les enseignants seront concernés) et utilisation du pass sanitaire dans les restaurants, les cafés, les théâtres, les cinémas. Il a également annoncé une réforme des retraites après l'épidémie. Cette stratégie d'exclusion a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Reste à savoir si elle conduira à une fracture ouverte du pays.

Lire la suite

Les aveugles guident les ignorants

La plupart d’entre nous regardent la télévision. En partie, nous cherchons à nous divertir, mais, en plus, nous cherchons souvent à être éclairés sur « ce qui se passe ». Dans une époque difficile comme celle que nous vivons actuellement, où certains des pays les plus en vue connaissent un début de crise économique, où des personnages de dessins animés virtuels s’affrontent dans des concours politiques, où les gouvernements deviennent de plus en plus rapaces et où un État policier se développe rapidement, il n’est pas surprenant que la personne moyenne se demande « Mais à quoi pensent-ils ? ». Eh bien, ce n’est pas l’exposition médiatique qui manque pour répondre à cette question. Aujourd’hui, il existe une multitude de chaînes proposant des « informations » 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, à partir desquelles nous pouvons espérer glaner quelques informations sur ce que pensent les dirigeants du monde. Pourtant, malgré l’interminable dépliant offert, la vision des dirigeants reste aussi claire que la boue.

Lire la suite

La Secte « en marche » joue son va-tout

C’est ainsi, la Section française de la Secte Hygiéniste-affairiste (S.F.S.H.A) avance rageusement son tapis en accélérant le flicage et marquage du troupeau (jusqu’aux « centres commerciaux ») alors qu’aucun élément, aucun, peut légitimer cette hystérie hygiéniste au vu des chiffres à disposition de la syndémie C-19. Mais comme il s’agit de programmer les peuples, il faut d’abord « affaiblir » leurs fonctions immunitaires : c’est évident maintenant. Le Premier ministre français l’a même constaté et propose ainsi une troisième dose au lieu de traitements précoces et de vitamines adaptées.

Lire la suite

Une mise au point sur les masques & lettre adressée au président du Sénat

(…) Le traitement opportuniste évident de la crise COVID (…) laisse pantois autant sur les mensonges scientifiques que sur la manipulation extrême des citoyens par la peur, la privation progressive de nos droits fondamentaux et, insulte suprême aux praticiens, la violation du serment d’Hippocrate en interdisant aux médecins l’utilisation de traitements. (…) Volonté de quelques acteurs internationaux de profiter d’une crise sanitaire (certains diront provoquée, mais ça ne change rien à la situation). (…) Confiner revient à faire tourner en boucle la contamination virale et favoriser son développement. (…) Distanciation sociale : quelle plaisanterie quand certains cours nous apprenaient que la distance de diffusion des maladies virales animales se comptait en centaines de mètres !

Lire la suite

France : Le Dr Amine Umlil demande la démission du ministre de la Santé

Dans une lettre adressée à Monsieur le Président de la République, Emmanuel MACRON, le Dr Umlil n'ayant pas eu de réponse à sa demande de débat avec le ministre de la Santé Olivier Véran demande et exige la démission de ce denier suite aux diverses communications erronées de ce dernier. Rappelons que même les décodeurs du Monde ont pris le ministre Véran en flagrant délit de mensonges au sujet de la phase de test des vaccins : Mr Véran ayant annoncé que les thérapies géniques utilisées actuellement n'étaient plus en phase 3 (phase de test) alors que ces derniers les sont pour la plupart jusqu'en 2022, au moins.

Lire la suite

Le professeur Didier Raoult est-il vraiment un dissident des autorités et mesures sanitaires ?

« Au vu des enjeux de l’épidémie actuelle, je suis favorable à la vaccination systématique des personnels soignants, avec les vaccins recommandés pour leur classe d’âge. J’encourage donc tous mes collègues à se rapprocher de leur centre de vaccination » — Professeur Didier Raoult (en contradiction avec de précédentes déclarations, comme lorsqu'il qualifiait en fin 2020 le programme de vaccination anti-covid de « science-fiction »).

Lire la suite

Le Bélarus face à la haine occidentale

« Alexandre Loukachenko est taxé de dictateur depuis vingt-cinq ans, soit depuis qu’il a envoyé paître le FMI et la Banque mondiale. » Pour Marcel Gerber, bon connaisseur du Bélarus, le petit pays européen est voué aux gémonies occidentales du fait qu’il est le seul État issu de l’ex-URSS à « n’avoir pas été "démocratisé" par un passage brutal au capitalisme ».

Lire la suite

Note au Saker

En réponse à son article « Note aux dissidents Covid et anti-vaccins ». Le nombre de partisans ou de croyants d’une hypothèse (que ce soit celle de l’existence d’une pandémie ou son opposée) n’est pas une preuve de la validité de cette dernière. Giordano Bruno était le seul de son époque à penser que la Terre tournait autour du Soleil et non l’inverse, et on l’a brûlé vif pour cela.(…) Au-dessus de l’hypothèse discutable de la pandémie Covid-19 qui serait due à un virus dénommé SRAS-CoV-2, il existe quelques faits maintenant indiscutables, tels que les suivants :

Lire la suite

Vaccination obligatoire : les apprentis sorciers ont pris le pouvoir

La vaccination obligatoire, comme nous l'avions annoncé fin mai, est devenue le thème dominant de cette fin de semestre, et devrait saturer le débat public de l'été. Elle devrait concerner au minimum les soignants, mais pourrait s'étendre à l'ensemble de la population. Mais a-t-elle une chance objective de se réaliser, même si elle est imposée par les textes ? Où l'on comprend que la caste au pouvoir est désormais dominée par son aile la plus fondamentaliste, celle des apprentis-sorciers, et qu'elle s'expose désormais au risque.

Lire la suite

Le Forum Économique mondial de Davos promeut un contrôle total de l’information mondiale par les Big Tech

Le Forum Economique Mondial promeut la "Coalition mondiale pour la sûreté numérique" (Global Coalition for Digital Safety). Au moment où l'efficacité et le danger pour la santé des vaccins contre le SARS-COV2 en phase expérimentale sont de plus en plus discutés sur les réseaux sociaux du monde entier, le Forum de Davos passe à l'offensive pour tenter de coordonner la censure des gouvernements et celle des grandes plateformes de la Big Tech. Ce raidissement est bien entendu un signe de panique, mais vu la dispersion des forces de la liberté, il pourrait signifier aussi l'avènement d'un monde où nous ayons le choix entre le néo-fascisme façon Davos et le néo-maoïsme de la Chine continentale.

Lire la suite

Des vaccins israéliens refilés aux Anglais

Il y a dix jours, l'Autorité palestinienne a refusé 90 000 doses de vaccin en provenance d'Israël parce qu'elles étaient "presque périmées". Plus tôt dans la journée, Israël avait annoncé qu'il transférerait jusqu'à 1,4 million de doses de vaccin Pfizer dans le territoire palestinien. Mais presque aussitôt que les 90 000 premières doses sont arrivées à Ramallah, l'AP a déclaré qu'elle les renverrait car elles étaient sur le point d'être périmées. Mais Israël n'a pas renoncé. Il a peut-être trouvé un client plus facile pour ses vaccins presque périmés.

Lire la suite

Montrez-nous le virus !

Ricardo Maarman est titulaire d’un master en politique internationale. Il a attaqué en justice le gouvernement sud-africain pour qu’il produise la preuve de l’isolement du Sars-CoV2, le virus qui serait à l’origine de la maladie Covid-19. Il est une personne ordinaire. Les gens ordinaires doivent défendre la vérité à ses côtés. (Vidéo < 15 min)

Lire la suite

22 Juin 2021, Loukachenko au Fort de Brest : Appel à la Résistance populaire antifasciste

Le 22 juin 1941, à 4 heures du matin, l’Allemagne nazie, victorieuse partout ailleurs, pratiquement sans résistance, lance l’opération Barbarossa en vue d’envahir l’URSS et d’asservir les peuples slaves, selon son projet politique fasciste. À la frontière avec la Pologne, au Fort de Brest (Bélarus, alors la partie la plus occidentale de l’URSS) cependant, elle rencontre déjà sa première résistance, prémisse de celle qui la mènera à sa chute, de Moscou à Stalingrad et ensuite. 22 JUIN 2021 : exactement 80 ans après, dans la nuit du 21 au 22, l’Union Européenne, avec l’appui des USA, de la Grande-Bretagne et du Canada, décide d’un plan d’asphyxie de l’économie de ce petit pays, aujourd’hui indépendant, le Bélarus. Le Fort de Brest , aujourd’hui au Bélarus indépendant, donc, près de la frontière polonaise, est devenu un lieu de mémoire essentiel de la lutte de Résistance antifasciste. Pour ce 80e anniversaire du 22 juin 1941, une cérémonie d’hommage aux victimes de la guerre et à la Résistance des héros du Fort de Brest était donc prévue, pour commémorer cet événement tragique de 1941. En fonction de la nouvelle agression, pour l’instant de nature économique et informationnelle (intox médiatique), que subit son pays, le Président Loukachenko a donc adapté son propos aux nouvelles circonstances géopolitiques.

Lire la suite

Jason Whitlock : Chère Amérique noire, on nous ment…

On nous ment et on nous tend un piège. Les médias grand public, les politiciens démocrates, les militants de la justice sociale et peut-être même le pasteur de votre église vous ont fait croire que l’Amérique est au milieu d’un conflit racial similaire à la guerre civile et au mouvement des droits civiques. Ils nous ont opposés aux Proud Boys, au KKK, aux milices rurales et aux partisans de Trump dans une guerre raciale faite pour la télévision. Cinq ans seulement après que Barack Obama a achevé ses deux mandats de président des États-Unis, nous sommes censés croire que l’Amérique a été envahie par de violents suprémacistes blancs déterminés à rétablir la ségrégation, les lois Jim Crow et peut-être même l’esclavage.

Lire la suite

Comment les Britanniques ont vendu le mondialisme aux États-Unis

Le 13 avril 1919, un détachement de cinquante soldats britanniques a ouvert le feu sur des manifestants à Amritsar, en Inde, tuant des centaines de personnes. Les soldats étaient des Indiens, dans des uniformes britanniques. Leur commandant était un Anglais. Quand le colonel Reginald Dyer a donné l’ordre, cinquante Indiens ont tiré sur leurs propres compatriotes, sans hésitation, et ont continué à tirer pendant dix minutes. C’est ce qu’on appelle le soft power. L’Empire britannique s’est construit sur cette base. Le soft power est la capacité de séduire et de coopter les autres pour qu’ils vous obéissent. Certains l’appellent le contrôle de l’esprit. Grâce à l’utilisation du soft power, un petit pays comme l’Angleterre peut dominer des pays plus grands et plus peuplés.

Lire la suite

Quand la classe politique française tourne un remake du Titanic

La classe politique française est en train de tourner un remake de "Titanic". Elle est dans un déni complet de la réalité. Durant la soirée électorale du second tour des élections régionales, on a eu droit à "On a gagné" (LR), "Ce n'était pas notre élection" (LREM) et "la démocratie est en crise" (RN). Mais jamais: nous devons écouter le terrible désaveu que nous infligent les Français. Une classe politique de plus en plus sourde aux messages des Français fait comme ce déni de réalité pouvait durer indéfiniment. Le réveil sera dur et il pourrait bien survenir dès l'élection présidentielle.

Lire la suite

COVID-19 : LE GRAND CAUCHEMAR

A priori, tout le monde a aujourd’hui conscience que l’humanité est sur un point d’inflexion. Depuis quelques années, les crises de grande ampleur s’enchaînent : crise sociale, crise politique, crise écologique, crise internationale, crise sanitaire, crise économique, crise bancaire… De plus en plus de personnes se posent des questions sur la direction que prend le monde, sans réussir à mettre de mots sur leur malaise, embrouillés par des réponses contradictoires de notre gouvernement et du Conseil scientifique. À quoi jouent-ils ? Qui aurait pu imaginer en 2019 qu’on serait tous confinés, qu’il y aurait des couvre-feux, qu’on serait tous obligés de porter un masque, qu’il faudrait une attestation dérogatoire pour aller chercher une baguette de pain, que des policiers armés de fusils d’assauts patrouilleraient dans les parcs et sur les plages pour veiller au respect de ces règles ? Demandez-vous si on aurait accepté aussi facilement toute cette dictature il y a 5, 10 ou 20 ans et à quoi pourrait bien ressembler le futur au rythme où vont les choses.

Lire la suite

La France n’est plus une démocratie représentative

Le désastre démocratique des élections régionales et départementales succédant au désastre démocratique des élections municipales impose de regarder les choses en face. Sans trop s’attarder sur le comportement invraisemblable d’Emmanuel Macron dont le parti, malgré son investissement (illégal) dans la campagne avec sa fameuse « tournée des régions » complaisamment et largement médiatisée, a réuni moins de 3 % des électeurs inscrits. Il a fallu attendre trois jours pour obtenir un commentaire répété par Gabriel Attal, perroquet attitré. Et assister à une pantalonnade musicale obscène dans la cour de l’Élysée pendant que sa police coursait par les villes et par les champs une jeunesse qui avait l’outrecuidance, après un an d’enfermement de vouloir s’amuser un peu. Ou bien cet homme ne se rend compte de rien, ou bien il s’en moque ce qui en dirait long sur le mépris qu’il porte au peuple français.

Lire la suite

Un Américain survit à la détention et à la torture du régime communiste chinois

Steven Schaerer, originaire de la baie de San Francisco, est le survivant de cette histoire d’horreur. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il a travaillé à Pékin pendant cinq ans et y a fondé une société de conseil en éducation, alors qu’il n’était que dans la vingtaine. En octobre 2016, toujours en Chine, il a été accusé à tort de travail illégal et a été arrêté et jeté en prison, alors que lui et ses employés étaient tous employés légalement avec des visas. Selon lui, le régime chinois considère souvent les étrangers comme une menace, surtout s’ils ont du succès

Lire la suite