Catégorie : Justice

Revue de Presse 22/05/2022

« C’est un crime contre l’humanité ! », s’écrie le Dr Paul Marik, numéro deux dans le monde des soins intensifs, la voix brisée par l’émotion. D’émotion, il n’est nullement question dans le monde des affaires qui s’obstine à promouvoir, fabriquer et vendre ces armes létales, au besoin en utilisant la peur depuis plus de deux ans, même si 17 000 médecins au sommet mondial sur le Covid-19 ont dénoncé ces manipulations. Les preuves s’accumulent de l’inefficacité et des effets nocifs, des mensonges et des fraudes, mais la machine à détruire la santé des populations, et particulièrement des enfants, avance inexorablement. L’immunité s’en ressent, et pourrait expliquer cette soudaine apparition de variole du singe de manière concomitante dans les pays largement vaccinés. Mais à un singe (lucide), on n’apprend pas à faire des grimaces.

IL FAUT IMMÉDIATEMENT RETIRER CES VACCINS DU MARCHÉ !

Lire la suite

Revue de Presse 14/05/2022

Les preuves de l’inefficacité des vaccins anti-covid s’accumulent, qu’à cela ne tienne, on commande toujours des lots, y compris pour les enfants, on jette ceux qui sont périmés (en d’autres temps, on aurait appelé ça « jeter l’argent par les fenêtres »), on élargit le spectre des personnes habilitées à vacciner, y compris sans prescription médicale, et on accumule des données effrayantes sur les effets indésirables des injections, de l’hépatite auto-immune au syndrome d’immunodéficience acquise, du Creutzfeld-Jacob à la stérilité, n’en jetez plus il y en a 80 000 pages pour Pfizer et même l’ANSM détaille les effets de l’AstraZeneca !

Lire la suite

La condamnation de l’obligation vaccinale par la Cour suprême indienne

Nous partageons, a priori, avec l’Inde d’être des grandes démocraties. L’Inde est toujours donnée en exemple d’être la plus grande démocratie du monde avec son milliard et demi d’habitants et ses Etats fédérés. Or, la Cour suprême vient de condamner définitivement la vaccination obligatoire. Ses motifs sont simples. L’intégrité physique est protégée et elle est inaliénable. Au passage, les conventions internationales signées par la France nous engagent de même. Aucun individu ne peut être forcé à la vaccination. Les juges indiens prennent à leur compte toutes les conventions internationales signées depuis la guerre pour protéger les personnes des décisions abusives des États ou de médecins se considérant maître de nos corps et de nos destins. L’Inde nous rappelle ainsi que l’autonomie de jugement, la décision personnelle sont au-dessus de toute autre considération. Il n’y a pas de transgression possible à ce droit.

Lire la suite

Le plus grand scandale de l’histoire du Canada

La gauche radicale au Canada est mise à nu, et les grands médias l’ignorent.

Lorsque les manifestants du Convoi de la liberté étaient à Ottawa, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le cabinet et les médias grand public ont dit aux Canadiens que les manifestants étaient financés par des Russes, de l’argent noir, des partisans de Donald Trump et des étrangers. On a dit aux Canadiens que les manifestants ont commis des violences, des viols, des menaces de viol, des tentatives d’incendie et d’autres crimes. Le Convoi de la liberté a été marqué comme une menace pour la sécurité nationale et accusé de terrorisme et d’insurrection.

Lire la suite

La République en Marche visée par une plainte pour « dérives sectaires »

Le samedi 2 avril dernier, Me Virginie de Araujo-Recchia a porté plainte contre l’association La République en Marche pour le compte des associations citoyennes BonSens.org (dont Xavier Azalbert, directeur de la publication de FranceSoir, est administrateur) et AIMSIB (L’Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante). Les plaignants accusent le parti politique d’Emmanuel Macron de « dérives sectaires », impliquant des faits « d’abus frauduleux de l’état d’ignorance et de la situation de faiblesse », ainsi que de « complicité d’empoisonnement et de génocide ». Pour avancer cela, les associations et l’avocate s’appuient essentiellement sur les deux dernières années de gestion de crise, notamment sur les mesures liberticides, le contrôle de l’information et « l’hypnose collective ».

Lire la suite

Me Virginie de Araujo-Recchia communique suite à sa mise en garde à vue par la DGSI

Le 22 mars dernier, Me Virginie de Araujo-Recchia ainsi que six autres personnes ont été arrêtées par la DGSI dans le cadre d’une enquête liée à Rémy Daillet, mis en examen le 22 octobre dernier pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Elle était l’avocate de cet homme, connu pour ses appels insurrectionnels visant à renverser le gouvernement. Elle ressort de garde à vue le 24 mars et nous confie aujourd’hui son ressenti à travers un communiqué officiel, dans lequel elle souligne que « rien ne lui est reproché ». « Je n’ai fait l’objet d’aucune poursuite, je n’ai pas été mise en examen, ni même placée sous le statut de témoin assisté », explique-t-elle.

Lire la suite

France : l’avocate qui a porté plainte contre plusieurs ministres placée en garde à vue avant d’être relâchée. Mise à jour

Me Virginie de Araujo-Recchia a été interpellée mardi à l’aube à son domicile puis gardée 48h dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure. Un procédé qui interroge, visant une des avocates les plus actives contre la politique liberticide de l’état français.
Mise à jour : vidéo.

Lire la suite

Linky : les électrosensibles gagnent leur procès contre Enedis

Le distributeur d’électricité Enedis a annulé son pourvoi en cassation qui faisait suite à la condamnation par la cour d’appel de Bordeaux à « dépolluer » l’électricité de treize plaignants. Après plusieurs revers devant les tribunaux, Enedis avait prévu de se pourvoir en cassation. Mais en janvier 2022, l’entreprise a préféré éviter ce dernier recours. Une victoire symbolique pour les électrosensibles. 

Lire la suite

Une avocate antivax kidnappée et séquestrée par les barbouzes de Macron

Le 22 mars 2022 la macronestapo procédait à la rafle matinale de Maître Virginie de Araujo Recchia, et à sa séquestration en un lieu tenu secret, en violation de ses droits. Une info étouffée dans le silence complice des médias main stream. Cette juriste opposée à la dictature sanitaire travaillait avec Reiner Fuellmich, son confrère qui a initié contre Macronescu une procédure internationale en crimes contre l’humanité. Cette procédure s’articule, entre autres griefs, sur les contraintes vaccinales sous menaces et chantages, en violation du code de la santé français et du code de Nuremberg.  Aggravées par les nombreux accidents, certains mortels, résultant de ces thérapies expérimentales rendues obligatoires sur des cobayes  humains.

Lire la suite

L’avocate Virginie de Araujo-Recchia placée en garde à vue

Dans nos démocraties de théâtre, on arrête même les avocats… Virginie est actuellement en garde à vue. Son crime ? Sans doute qu’appartenir au collectif d’avocats internationaux avec Maître Reiner Fuellmich peut être une « raison »… Sa participation au Grand Jury pour dénoncer les tests bidons et les injections peut aussi être un facteur aggravant. Pour l’instant nous n’en voyons pas d’autres… Mais par contre ce que nous constatons, c’est encore une preuve que nous ne vivons pas dans un Etat de droit…

Lire la suite

Grand Jury, jour 1 : extrait de la transcription écrite de l’intervention de Reiner Fuellmich, le résumé parfait de la pLandémie !

Lorsque vous rassemblez toutes ces pièces, toutes ces petites pièces du puzzle, (…) avec l’aide de nombreux experts renommés et d’autres témoins au cours de cette procédure, vous constaterez quatre séries de faits. Premièrement, il n’y a pas de pandémie de Corona, mais seulement une plandémie de tests PCR, alimentée par une opération psychologique élaborée visant à créer un état de panique constant parmi la population mondiale.

Lire la suite

Covid-19 — Corruption, pandémie et meurtre

L’origine du virus N.C.O.V.19 à travers la corruption de l’État français au service de puissances étrangères, pour la plus grande expérimentation criminelle sur l’espèce humaine depuis l’holocauste.
(Vidéo < 1 h 45) On y voit notamment : la preuve de l’utilisation de fœtus humains pour fabriquer les vaccins et les pseudo vaccins ; le seul vrai but des tests PCR utilisés prétendument pour tester la Covid-19 est en fait de récolter l’ADN humain pour augmenter les banques de données relatives à l’ADN. « Nous avons contacté la quasi totalité des hommes politiques en France. Tout ce que nous disons est appuyé par des preuves scientifiques factuelles, des preuves gouvernementales, et ces hommes politiques n’ont jamais pris la peine de nous rappeler. Ils se servent de la pandémie pour se faire, on va dire, un auditoire. » « Aujourd’hui, seul l’être humain, le citoyen, pourra arrêter tout ça. Ils sont dix milles. Nous sommes 68 millions. »

Lire la suite

Risque civil et pénal pour le parent qui ferait injecter son enfant sans accord de l’autre parent !

POURRAIT-ON SANS RISQUE FAIRE INJECTER SON ENFANT SANS L’ACCORD DE L’AUTRE PARENT ? 
Non ! RISQUE DE PLAINTE CIVILE ET PÉNALE. Le parent non consentant est en mesure d’engager la responsabilité civile TANT du parent qui prend l’initiative sans son accord que celle des tiers qui y procéderaient. Ceux-ci ne me paraissent pas pouvoir se retrancher derrière la présomption de l’article 372-2 puisqu’il ne s’agit PAS d’un « acte usuel ». Les dispositions des lois votées depuis mai 2021 dans le cadre de la crise Covid ne sont en AUCUN CAS exclusives de la responsabilité pénale de chacun des intervenants.

Lire la suite

Lettre ouverte aux services de police de l’Ontario, relative à l’absence de preuves de l’existence du SRAS-CoV-2

Procédure de violation, de responsabilité et mise en demeure, avec des preuves vérifiées, et avec un groupe de pairs la présente à la « commission des services de police de Peterborough.
Bref exposé des faits « COVID-19 », incluant des transgressions et des responsabilités :

Lire la suite

La misère intellectuelle du Ministre de la Justice

Au fur et à mesure que les « dommages collatéraux » d’une politique visant à faire disparaître les notions mêmes de « crime » et de « sanction » (comme relatés plus longuement ici et là) déploie ses conséquences des plus néfastes, il semble opportun de faire comme un point d’étape autour de cette emphase intitulée « sentiment d’insécurité » assimilé à un « fantasme » pour l’actuel Garde des Sceaux afin de comprendre « d’où il parle »…

Lire la suite

Covid-19 — Crimes contre l’Humanité : l’enquête internationale est en cours. Mise à jour

Il s’agit d’une demande d’intervention déposée par une femme dans un commissariat anglais au motif que les campagnes d’injections Covid mettent en danger la vie des récipiendaires et qu’il est du devoir de la police d’intervenir pour faire cesser ces injections. En effet, s’il devait s’avérer qu’effectivement ces injections sont dangereuses (ce qu’elles sont au moins pour certains lots !) alors la police, payée de surcroît par les impôts des contribuables, pourrait être poursuivie pour non-assistance à personne en danger. (Vidéo 11 min).
Mise à jour : nouvelle vidéo.

Lire la suite

Appel à affamer les non-vaccinés : je fais citer le docteur Masson en correctionnelle !

Chacun se souvient que, au mois de décembre, le médecin radiologue Jean-Philippe Masson, avait appelé à affamer les non-vaccinés sur la boucle WhatsApp lancée par l’Institut Santé de Frédéric Bizard, qui compte 90 membres éminents (dont moi-même, exclu depuis cette date). J’ai décidé de le poursuivre en justice pour incitation publique à la haine. L’audience, qui aura lieu le 21 mars, sera l’occasion de connaître le point de vue des juges sur le discours très macroniste du « j’emmerde les non-vaccinés ».

Lire la suite

Décision du Conseil Constitutionnel : la fin des illusions ?

Il n’est pas sûr que soit évaluée dans son importance gravissime pour les libertés cette avalisation absolument inique, celle d’une telle loi scélérate, en l’occurrence le fait de rendre « comme » obligatoire ce qui ne l’est pas déjà légalement à savoir l’injonction d’une injection censée éviter « des formes graves », alors qu’il suffisait de laisser les médecins prescrire les traitements précoces qui marchent. Rappelons d’ailleurs qu’interdire ces derniers est criminel et sera sans aucun doute durement châtié lorsque la Raison retrouvera ses droits ; mais quand ? Car il n’est cependant pas sûr, répétons-le, que soit encore saisi à sa juste mesure le piétinement faramineux actuel de nos libertés, et ce au moment même où la Grande-Bretagne et l’Espagne décident de classer cette pandémie (une syndémie en réalité) comme « endémique » ce qui implique de plutôt soigner les personnes fragiles et laisser vivre normalement la grande majorité de la population en particulier les enfants qui ne sont ni à risque ni dangereux.

Lire la suite

Les humains bien moins respectés que les animaux domestiques ?

C’est un fait pourtant. Et cela s’appelle même un « assassinat social », précise un avocat alors qu’il est contraire selon lui au principe de conventionnalité. Celui-ci, en haut de la hiérarchie des normes, lie toute loi au respect des libertés fondamentales garanties par la Convention européenne des droits de l’Homme, en l’occurrence : le consentement éclairé, la non-discrimination, et l’objection de conscience — « vaccinale » ici — ce qui fait d’ailleurs que rendre « obligatoire » cette injection s’avère déjà illégal du point de vue de ce principe même de conventionnalité. Mais les magistrats ne l’appliquent pas ou la « souveraineté » est détournée, pervertie.

Lire la suite