Catégorie : Lucien

Lucien Samir Oulahbib

Comment agir dans la démesure (Ukraine, santé, sécurité…) ?…

La gabegie bat donc son plein. L’ignorance crasse aussi. Malgré des mots ronflants et des airs savants, ceux de chiens du même nom. No comment, donc ?… Il n’y aurait en effet plus rien à dire sinon la redondance ne constatant rien d’autre qu’elle-même avec cet adage désormais célèbre : pourquoi n’y a-t-il rien plutôt que quelque chose ?…

Lire la suite

Comment « réenchanter » un monde occidental à la dérive (G.7) ?

À lire le dernier communiqué du G.7 et comme l’a remarquablement effectué le Courrier des Stratèges, l’on y repère bien, au-delà du vocabulaire dégoulinant de bons sentiments sur le climat, la santé et la protection/fabrication des LGBTI+, une stratégie sous-jacente qui consiste en fait et prosaïquement à contrebalancer, sur le moyen et long terme, la saturation du marché industriel « classique » comme l’automobile (moins de mille milliards de dollars) par cette croissance en (forte) hausse de l’industrie de la santé au sens large — prothèses d’assistanat mental et manips génitales comprises — (plus de mille deux cents milliards de dollars), loin devant le marché de la vidéo et des produits frais.

Lire la suite

Bilan symbolique de l’effondrement occidental

À voir en effet la dernière réunion débraillée et hilare d’un « G.7 » hors sol, la perte d’aura assaille, tant elle est palpable jusqu’à l’étouffement, une espèce de banalisation pré-holographique « en marche » à laquelle ne manquerait plus que les quelques grésillements et tremblements de l’image ad hoc s’il fallait le confirmer…

Lire la suite

Pourquoi Zemmour continue de perdre et… le RN aussi…

Certes, « 89 » députés en lot de compensation, et « 7 % » au 1er tour et pour la première fois, ce serait donc « mieux que rien », mais le RN, tout comme Zemmour, auraient peut-être pu faire bien mieux — au vu du degré de rejet ambiant de la classe politique et du record d’abstention — en assumant un réel programme salvateur de la souveraineté française, s’ils avaient su (pu ?) articuler la critique de la politique sanitaire, monétaire, climatique, totalitaire, anti-frontières et anti-russe (Grand Reset?)…

Lire la suite

Vers l’économie de guerre

Patrick Artus, l’un des économistes les plus en vus de la place parisienne, analyse avec une suspicion rare les pronostics de la BCE stipulant d’ici peu une inflation moindre et une croissance soutenue, aux antipodes des tendances actuelles. Artus avoue alors ne pas comprendre cette « modélisation » hors sol.

Pourtant, un autre économiste, Didier Darcet, avance une explication qui rebondit sur la formule récente du Président français fraîchement réélu qui annonçait précisément son « projet » d’entrer dans une « économie de guerre », en décryptant cette dernière et répondant indirectement à Patrick Artus…

Lire la suite

« L’humanisme » ? Dans un « water-closet » grec (démocratie), euthanasié (avorté)

À quel « moment » devient-on « femme », « homme », ni « homme/femme » ou « I » (indifférencié) ? Mais quand vous voulez ! S’exclame-t-« on » aujourd’hui dans les « marches » dites de « fierté » (quoique bien organisées sectionnées, voir le tableau ci-dessous) :

Lire la suite

« Opposition macronienne » : les masques tombent

Ils tombent au moment même où les sadiques de la Secte veulent nous remettre ces « couches faciales » (selon le mot de Jérémie Mercier) : Jadot vote ainsi sans complexes cette infantilisation au Parlement européen via la désormais perpétuité du Passe (Nadine Morano aussi) ; la LFI avec l’hypocrisie léniniste en plus (« un pas en avant, deux pas en arrière »). Le premier pas est la rétractation qui n’infirme cependant pas le vote, le second pas — en arrière — est à venir lors de la présentation française de cette prolongation (ad vitam eternam) lorsque cette organisation fantoche (elle a appelé hypocritement là encore à voter Macron) votera contre ou s’abstiendra sachant qu’il y aura suffisamment de sadiques PS Verts et LR pour jouer les supplétifs macronistes.

Lire la suite

La Secte S.H.A* néonazie s’active

Il n’est pas un jour, une heure, sans que ces sadiques (formés dans la Haute Couture) continuent leurs basses œuvres à vouloir d’abord bâcher tout le monde dans les transports, puis les piquouser — jusqu’aux bébés désormais — ou la folie pure au visage pourtant raisonnable et poupin, mais en réalité fermé, sans écoute ni écoutille. Rien ! Pas l’ombre d’un remords. Le chauffeur du train de la mort ne ralentit ni ne se pose de questions, pas plus que le bistouri du docteur Mengele : il fait son job.

Lire la suite

Législatives françaises : désastreuse ambiance des entêtés sectaires

Pourquoi ne pas refaire les élections législatives afin d’en effacer le résultat comme il a été fait pour le référendum de 2005, clament quelques vautours de la Secte S.H.A* ? Tous ceux qui se sont repus de leur littérature « en veux-tu en voilà » ou « comment “délepeniser” les esprits en dix leçons ? » voient que malgré la diminution des votants un dernier carré résiste.

Lire la suite

Coup double pour le « Rassemblement National »

La surprise de cette soirée de second tour des législatives françaises provient, semble-t-il, bien plus de la percée orgueilleuse (et solitaire) des amis entêtés de Marine Le Pen que des tassements prévisibles de la majorité présidentielle (tant son rejet est grand) ainsi que du conglomérat Nupes ou Frankenstein reconstitué avec tous ces lambeaux encore vivaces de feu la gauche revivifiée par toutes ces forces catastrophistes qui l’utilisent comme marchepied.

Lire la suite

Le néonazisme pour les nuls

C’est bien sûr contre-intuitif, mais la supériorité du néonazisme venant de la gauche néo-léniniste sur le néonazisme venant de la droite ethno-différentialiste consiste à agir sans le dire. C’était déjà le cas pour le léninisme à la différence du fascisme et du nazisme canal historique : le léninisme et encore moins le stalinisme n’annonçaient pas sur tous les toits qu’il fallait éliminer physiquement tous les ennemis du « prolétariat » ; ils prenaient des gants en parlant de rhétorique musclée. Et quand ils tuaient quand même pour de vrai, c’était indexé au fait de supprimer des « ennemis de classe » et non pas de « race », ou au nom d’un « hygiénisme » ou d’un « scientisme » comme le fit surtout le nazisme « classique » et aujourd’hui le néonazisme de la Secte S.H.A (scientiste, hygiéniste, affairiste).

Lire la suite

L’entêtement à perdre en France

À « gauche » (extrêmes et deep écolo compris) surnage toujours cette idée maligne qu’en tondant les plus gros béliers, le troupeau de moutons s’en trouvera soulagé, même si ce dernier doit accepter que « l’on ne naît pas bélier, on le devient ». Ceci fait que la tonte ne se faisant qu’une fois pour toutes lorsqu’il s’agit des plus gros, elle sera en continu pour les autres, d’autant que le blocage des prix pour des denrées et marchandises étrangères ne dure qu’un temps, à moins d’établir, en plus du contrôle des capitaux et des changes, celui du commerce (« au nom de la lutte contre le réchauffement climatique » également).

Lire la suite

Ne pas perdre son âme en votant pour cette « Bête de l’événement » aux deux visages

Ni Nupes ni Renaissance. Plutôt un vote « blanc » ou alors rejoindre les abstentionnistes qui « ont piscine » et votent donc sagement avec leurs pieds. Car ces deux nuées porteuses de guerre pour autrui sont non seulement les deux faces d’une même médaille, le néo-nazisme (racialiste, scientiste, hygiéniste, affairiste), mais les profils gauche et droite de cette « Bête de l’événement » dont a parlé sans aucune émotion Macron et qu’incarne depuis toujours Mélenchon pétri de frustrations froides lorsqu’il annonce avec moult ricanements cuits et recuits comment il va « rattraper » les « riches », même s’ils « s’enfuient », croyant ainsi pouvoir raser gratis comme promis à Caracas, à la Havane ou à Alger.

Lire la suite

Législatives françaises : domination néonazie encore pire que prévu

Les graves incidents du Stade de France qui auraient dû invalider les deux tendances néonazies venues de l’extrême gauche (racialisme scientiste, étatiste, islamophile, anti-progrès de la « Nupes ») et de l’extrême centre (hygiéniste et affairiste anti-progrès de « Renaissance ») les ont au contraire affermis : comme si au sein de l’effondrement actuel de ce que fut la France, ce fleuron de l’intelligence humaine ayant bravé les siècles, les maigres électeurs ayant tout de même choisi ces sbires, et sans doute du fait de la fascination que cela engendre (le lapin pris dans les phares) avaient voulu accélérer la tombée de plus en plus fracassante de l’édifice France dans le précipice du « puits sans fond de l’Histoire ».

Lire la suite

Le cycliste à casque militaire

N’avez-vous pas remarqué ?

Le casque traditionnel du cycliste faisant sans doute trop « coureur » (de jupons ?) a été abandonné par les nouveaux militants de la cause anti-automobile.

Au sens fort : auto mobile, même si elles sont cent fois moins polluantes.

Bientôt, seuls seront autorisés les fauteuils de handicapés, des « personnes à mobilité réduite ».

Lire la suite

Stade de France : comment la gauche néonazie au Pouvoir tente de manipuler l’extrême gauche. Mise à jour

Le Pouvoir est en pleine manœuvre électoraliste et cela se voit, non pas seulement à l’Opéra (c’est le quotidien), mais surtout ici à Saint-Denis (l’événementiel). Là où règnent en permanence (et de plus en plus) le mensonge et le passe-droit clientéliste et sectaire. Est-ce pour autant suffisant comme analyse ?…

Mise à jour : vidéo.

Lire la suite

Embargo du pétrole russe ou comment tuer (encore plus) la population roulant au diesel en France

Un site spécialiste « auto » relate que la « complotiste » Barbara Pompili avait déclaré en mars dernier : « Nous avons en Europe et en France à faire face à ce besoin de diesel, qui risque de se faire de plus en plus crucial si des décisions sont prises dans les jours ou les semaines à venir ». Il note aussi que la Russie « exporte également 1,5 million de barils par jour de gazole, dont l’Europe et notamment la France sont très friandes. Dans l’Hexagone, la part du diesel dans la consommation de carburants routiers reste encore prépondérante à 75,7 % en février 2022, selon les chiffres des professionnels du secteur pétrolier ». Ainsi, et alors que les « sanctions » contre la Russie n’ont rien donné (bien au contraire, le rouble et les exportations russes sont en pleine forme), aggraver celles-ci revient en réalité de nouveau à jouer au billard à mille bandes.

Lire la suite

Comment les « anti-complotistes » sont-ils devenus eux-mêmes « complotistes » ?

Un site comme « Conspiracy Watch » est de cette mouture : à force de voir des complots partout, l’un de ses deux initiateurs en vient à douter du caractère antisémite du meurtre sordide de Sarah Halimi, tandis que l’autre, par perception trotskistebiaisée au préalable, sous prétexte d’étudier « l’extrême droite » réduit la mouvance souverainiste issue du Front National à « l’extrême droite négationniste » (à la Faurisson). Elle ne voit pas, par exemple, qu’Ordre Nouveau — l’un des principaux partis fondateurs du « Front » — s’est construit à la fin des années 1960 sur des bases fondamentalement anticommunistes et non pas antisémites.

Lire la suite

Seul point fixe de la société dite « liquide » : l’insulte « extrême droite »

Même le magazine Le Point est « un tract d’extrême droite » pour Mélenchon, ce qui explique tout, ma bonne dame. Eh oui, tout fout le camp, se lamente même Todd qui regrette les ventes en hausse de Valeurs Actuelles (très gentil avec lui, pourtant). D’où la réaction de la « base » (al-Qaïda, en arabe) comme le fait de se jouer d’une jeune journaliste ayant postulé pour travailler à l’Opéra de Paris, mais ayant eu le malheur d’avoir fait des stages à l’Incorrect et à… Valeurs actuelles, puisque après lui avoir concédé un entretien (à la cafeteria de l’Opéra) la préposée qui avait sans doute la curiosité de humer quelqu’un d’aussi horrible et pourtant si jeune l’étiqueta de l’identité infâme.

Lire la suite

L’importance d’un cérémonial pharaonique dans la fabrication de la peur

Imaginez ces grandes cérémonies pharaoniques qu’organisent les empires théocratiques depuis les temps immémoriaux avec moult démonstrations de force, acclamations d’une énorme foule, le tout au sein d’une architecture monumentale qui fait office de fond solide, réaliste, aux propos pourtant démentiels énoncés. Eh bien, vous avez là les ingrédients magiques ensorcelants jusqu’à susciter, sécréter dans les esprits humains (pour une part animaux également) ces substances nécessaires pour la sidération, la fascination, l’admiration et une peur jouissive mêlées (l’adoration, la soumission) et par là l’abandon progressif ou soudain à ce désir démesuré de fusion jusqu’à ne faire qu’un avec tout ce cadre qui ainsi suscite tant de sensations enveloppantes, sécurisantes, jouissives jusqu’à même « combler » (confirme Docteur Strange).

Lire la suite

La misère mentale (LMM) des deux M (Macron/Mélenchon) = LMM (MM) = Secte S.H.A

Ils se répandent mièvrement tous deux dans les médias propagandistes en face et pile d’une médaille dorée (lancée par la Secte S.H.A — Scientiste, Hygiéniste, Affairiste) roulant sur sa tranche sans que son arrêt final fasse réellement la différence : un cauchemar similaire, même peint en arc-en-ciel +++. Car ces deux M militent pour des « mesures spectaculaires » déployées en autant de tentacules géants qui enserrent les peuples pour mieux les mailler : misère mentale.

Lire la suite

Comment le néonazisme, surtout venu de « gauche », gangrène nos démocraties

Est néonazi le discours qui prône des manipulations biologiques et mentales pour être conforme à une certaine idée jugée non seulement supérieure, mais unique de l’espèce humaine et du vivant habitant « la » Terre en soi et non plus des « Etats-Nations » effacés, mais maintenus sous pneuma artificiel.
Tous les propos parlant par exemple de manipulations génitales, sanitaires, climatiques au profit d’une « race unique » et au détriment d’approches mesurées déjà expérimentées et s’appuyant surtout sur le « libre arbitre » sont des propos scientistes et hygiénistes, donc néonazis.

Lire la suite

Comment combattre en France les deux extrêmes (centre et gauche) ?

Comme l’extrême droite n’existe pas en France, du moins de façon conséquente (sauf dans la tête de Mélenchon et ses Suivantes puisque tous ceux qui ne sont pas avec eux y sont classés tels), il y a par contre deux gros blocs d’extrémistes, très dangereux, mais qui ont pourtant pignon sur rue alors qu’ils veulent transformer la France et l’Europe en exécrables démocratures de fait, tout en affichant bien sûr les trompe-l’œil contraires pour continuer à « nous » tromper.

Lire la suite

La pauvreté argumentaire des anti « Bounty » et autres anti « arabes, juifs de service »

Passé l’épreuve de sidération devant une stupidité (d’où l’adage : « les bras m’en tombent ») il est possible de matcher en demandant « mais, dans ce cas, qu’est-ce qu’un Noir qui ne serait pas “Bounty” ? et qu’est-ce qu’un “Arabe” ou un “Juif” qui ne serait pas de “service” ? »…

Lire la suite

Il n’y a rien de « progressiste » dans le macronisme mélenchonien

Certains « critiques » dits « anti-système » se tirent une balle dans le pied en parlant de « progressistes » versus « conservateurs » ou encore, lorsqu’il s’agit d’élargir la chose, de « mondialistes » versus « souverainistes ». Ils les renforcent plutôt : lesdits « progressistes » sont surtout des dandys petits-bourgeois adeptes de la régression civilisationnelle ; et les « conservateurs » plutôt des passéistes obtus ; tandis que la version « monde » desdits « progressistes », à savoir les « mondialistes », correspond en réalité à des confusionnistes voulant abolir les frontières, adeptes surtout de la dissolution de la singularité humaine dans le rétrécissement comateux du culturalisme relativiste agressif, voire porteur de guerres, comme le furent les trois systèmes totalitaires précédents ; alors que la version « politique » desdits « conservateurs », à savoir lesdits « souverainistes », se fractionne surtout en permanence dans une sorte de magma froid au sens d’être bien plus défensif qu’offensif et donc sans conséquences à part quelques soubresauts et autres « loups solitaires ».

Lire la suite

Mélenchon-Macron ou l’anti-pouvoir d’achat

Cette palinodie, redondante, prétendant résumer le « mal français » dans ledit « pouvoir d’achat » ferait sourire si le pays n’avait reculé du 5e au 7e rang mondial sur cette question de « PIB », voire même au 23e rang en matière précisément de richesse par habitant, sans parler de sa catégorisation désormais pérenne comme « démocratie défaillante » ou encore sa classification médiocre dans les tableaux dits « Pisa » en matière scolaire. Bref ! n’en jetez plus…

Lire la suite

Comment dénazifier la France ?

Rappelons tout d’abord quelques trivialités : Mussolini était socialiste. Doriot communiste. Hitler reprochait surtout aux bolcheviques de ne pas voir l’essence juive du libéralisme/capitalisme d’où sa lutte contre le « judéo-bolchevisme » en vue précisément d’arracher la lutte anticapitaliste des mains de la « juiverie » internationale ; cette destruction permettant l’avènement de la vraie « race » supérieure au sens non seulement ethnique, mais également métaphysique d’êtres formatés en fonction : sélection des meilleurs, y compris génétiquement, puis bourrage de crâne afin de fabriquer des spécimens adéquats pour la répandre.

Lire la suite

Le Conseil d’État français cautionne la double destruction d’Israël et de la France

En « suspendant » la dissolution de deux officines djihadistes palestinistes qui soutiennent par exemple, et selon les dires mêmes du Ministère de l’intérieur, les actions du Hamas, du Hezbollah, et du Djihad islamique, et qui appellent dans leur Charte à la destruction d’Israël, le Conseil d’État français opère froidement, cyniquement, deux poids et deux mesures puisqu’il n’a pas eu la même bienveillance concupiscente envers Génération Identitaire dont le but n’était pas de détruire la France ni même l’islam, mais d’avoir défendu la Constitution française en refusant que ses frontières terrestres ne deviennent une passoire.

Lire la suite

L’idéocratie nazie inversée jusqu’à la lie…

Le fait que Mélenchon investisse un djihadiste à Villeurbanne ou que certains sous-philosophes de la lumpen intelligentsia hurlent à l’encontre de l’achat de Twitter par l’oligarque propriétaire heureux de Tesla sont les deux faces du nouveau Janus totalitaire : l’idéocratie à la fois hygiéniste, néo-nazie, scientiste, affairiste et formant la nouvelle « race » de la Secte Globale affiche bien sûr des visages d’anges queer et djihadistes qui cependant ne veulent surtout pas voir autre chose de « différent » malgré le contraire évidemment affiché façon Village Potemkine, appelant à tirer ou pleurer sur les gilets jaunes et à raser (« libérer ») Moscou.

Lire la suite

Au-delà des divergences, il faut sortir ce sortant absolument !

Comme l’indique Tatiana Ventôse à propos de la censure qu’elle vient de subir, et comme le précise Didier Raoult lors de sa dernière conférence de presse relative aux plaintes qu’il a déposées, il est clair que nous avons bien affaire à des voyous très dangereux qui bafouent tous les droits élémentaires pourtant garantis par la Constitution afin de « protéger » l’actuel sortant et les Puissants qui l’ont mis en place en vue de tout dé(cons)truire. Ce qui est une pratique de proxénète. Mais aussi d’idéocrates sociopathes qui prétendent imposer leur modèle « quoi qu’il en coûte » : ce qui implique qu’ils doivent vite dégager, à commencer par leur automate se prétendant « Président de tous les Français ».

Lire la suite

 Le candidat sortant ou la logorrhée du mensonge permanent

Iel avait sans doute abusé de son laxatif nasal préféré afin de s’exciter tant il semblait s’acculer tout seul en agitant ses petits bras dans tous les sens et qui faisait plutôt penser non pas à un comportement combatif, mais anarchique comme lorsque l’on donne des coups à l’emporte-pièce ou encore à la façon d’un sauve qui peut verbal fabriqué sans doute aussi pour nous « emmerder jusqu’au bout », distribuant, arrosant, jusqu’à la nausée, et à qui mieux mieux, sa logorrhée, diarrhée verbale d’automate détraqué sur des terrains (Covid, Ukraine) qu’il savait déjà dominés d’avance vu les positions prudentes prises (hélas) par la challenger. 

Lire la suite

Débat du second tour : un président sortant surexcité et sur la défensive

Certes, en n’attaquant pas directement sur la gestion calamiteuse de la fausse crise sanitaire, MLP a concédé en particulier sur les « 600 milliards d’euros », idem sur les sanctions contre la Russie en oubliant de parler des accords de Minsk2 qui ont été violés alors que la France les avait parrainés avec l’Allemagne ; mais, dans l’ensemble, et à la différence de 2017, et malgré une baisse de régime en matière de calcul budgétaire, MLP a pu montrer que poussé à bout le président sortant peut perdre ses nerfs tout en se rattrapant aux branches de l’argument éculé, « pas vous, pas ça » à propos d’un renvoi à De Gaulle, lui lance le président sortant moraliste.

Lire la suite