Étiquette : Trump

Le grand secret de Pfizer and Co ?

Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer et actuellement analyste pour les industries pharmaceutiques et de matériels médicaux : « c’est extrêmement difficile de trouver les informations et de les relier entre elles… La réalité est que les médias grands publics nous mentent, et que les Big Tech et les médias sociaux bloquent la vérité. »

Lire la suite

Donald Trump, le retour ? « Sa popularité n’a pas baissé depuis qu’il a quitté la présidence »

Aux Etats-Unis, Donald Trump multiplie les interventions ces derniers jours. L’ancien président américain s’est prononcé sur plusieurs sujets sensibles et notamment sur la débâcle en Afghanistan. Donald Trump reproche à son successeur le départ précipité des troupes américaines avant celui des civils américains. Ces déclarations du 45e président des Etats-Unis annoncent-elles un retour en politique à 3 ans de la présidentielle américaine ? Dave Perkins, analyste de la politique américaine et animateur radio, était l’invité de l’Info avec Stéphanie De Muru pour en parler.

Lire la suite

Le test de résilience au covidisme d’État

L’avantage des dictateurs, c’est qu’ils incitent à une mise à jour régulière de la santé mentale des peuples qu’ils victimisent, contribuant par-là, malgré eux, à la réviviscence de la conscience de leurs victimes et à la réappropriation des principes moraux qui président toujours à la construction individuelle et sociale d’êtres rationnels et libres. Macron et consorts ne font pas exception, il faut les en remercier. La société dans laquelle nous vivons depuis des décennies était mûre pour une prise de contrôle dictatoriale des esprits bien avant l’émergence de la grande supercherie covidique d’État. La lucidité et l’honnêteté intellectuelle nous forcent à le reconnaître.  Les malfaiteurs en chef, nouveaux dictateurs patentés à la solde de l’idéologie mondialiste et auxquels nous avons nous-mêmes donné le pouvoir, sont devenus de plus en plus puissants, sans rencontrer la moindre opposition notable, en raison de notre propre lâcheté et complicité consommatrices vis-à-vis d’un système pourtant frauduleux et pourri jusqu’à la moelle. Le problème de fond ne découle donc pas seulement des criminels qui sont derrière la « Grande Réinitialisation », mais bien de notre propre concours, jusqu'à une date récente au moins.

Lire la suite

La débâcle de l’Afghanistan, Zalmay Khalilzad et la Grande Réinitialisation

Une grande partie du monde est choquée par l’apparente incompétence de l’administration Biden dans la catastrophe humaine et géopolitique qui se déroule en Afghanistan. Alors que Biden dit une chose et son contraire, déclarant que tout le monde est à blâmer pour ses décisions, puis déclarant « la responsabilité s’arrête ici », cela ne fait qu’ajouter à l’impression que l’unique superpuissance est en phase terminale d’effondrement. Se pourrait-il que tout cela fasse partie d’une stratégie à long terme visant à mettre fin à l’État-nation en préparation du modèle totalitaire mondial que la cabale de Davos appelle parfois la Grande Réinitialisation ?

Lire la suite

États-Unis : quand les fraudes sont désormais des faits…

CHRONIQUE - Le cyber-symposium organisé par l’entrepreneur Mike Lindell à Sioux Falls dans le Dakota du Sud a réuni les chercheurs pour récapituler les faits avérés sur ce qui s’est véritablement passé le 3 novembre 2020 lors des élections présidentielles. Du 10 au 12 août, législateurs et représentants élus des 50 États, procureurs et avocats, geeks, représentants de la presse, citoyens et patriotes ont découvert comment les votes ont été manipulés par des algorithmes exécutés via les machines de votes dans tous les États, et constaté par eux-mêmes la montagne d’évidences rassemblées par les différents groupes de citoyens indépendants experts, ingénieurs, statisticiens attestant du plus vaste cyber-crime jamais perpétré dans le monde occidental. Rappelons que ces groupes sont non partisans, et beaucoup de ces chercheurs n’ont pas voté pour Donald Trump. Ces volontaires physiciens, mathématiciens, hackers et spécialistes de cyber sécurité ont mis leurs compétences au service du recouvrement de l’intégrité du système électoral. Ils croient en leur République et en la Constitution et ont refusé d’adhérer aux mensonges martelés par les médias, constatant dès la nuit de l’élection - et pour les spécialistes du renseignement, plusieurs semaines avant la date - que « quelque chose clochait vraiment avec les résultats ».

Lire la suite

Le rapport de Graphika : soft power et guerre de 4e génération contre l’Algérie

Contrairement au hard power qui est basé sur la force coercitive classique, le soft power utilise l’attraction positive et la persuasion pour atteindre des objectifs de politique étrangère. Il s’agit donc d’une capacité d’influence susceptible d’imposer, en douceur, un comportement ou une façon de penser identiques ou similaires à celles de celui qui utilise cette technique. Son succès repose donc sur l’impression de ne pas y avoir pas été contraint. Ainsi, le soft power n’atteint ses objectifs que s’il n’est pas perçu comme de la manipulation ou de la propagande. Selon son concepteur, le très influent Joseph Nye, le soft power est soutenu par trois piliers : les valeurs politiques, la culture et la politique étrangère.

Lire la suite

Quand le Dr Tess Lawrie en appelle au sursaut de tous les médecins du monde

Son message résonne comme celui d’une résistante qui a décidé le 25 avril 2021 que la tyrannie galopante, imposée par l’industrie pharmaceutique et soutenue par tout un système, a assez duré.  Médecins de tous les pays, chercheurs, journalistes généralistes ou spécialisés, politiciens, membres d’organisations de santé locales et internationales, salariés de l’industrie pharmaceutique et des réseaux sociaux, avocats et juristes, citoyens : le moment d’agir arrive.

Lire la suite

Une journée qui marque la mort de la justice britannique

La réputation de la justice britannique repose désormais sur les épaules de la Haute Cour dans l'affaire de vie ou de mort de Julian Assange.(...) Pour ceux qui l'auraient oublié, WikiLeaks, dont Assange est le fondateur et l'éditeur, a révélé les secrets et les mensonges qui ont conduit à l'invasion de l'Irak, de la Syrie et du Yémen, le rôle meurtrier du Pentagone dans des dizaines de pays, le plan de la catastrophe de 20 ans en Afghanistan, les tentatives de Washington de renverser des gouvernements élus, comme celui du Venezuela, la collusion entre des adversaires politiques nominaux (Bush et Obama) pour étouffer une enquête sur la torture et la campagne Vault 7 de la CIA qui a transformé votre téléphone portable, voire votre téléviseur, en un espion parmi vous.(...) En d'autres termes, WikiLeaks nous a donné de vraies informations sur ceux qui nous gouvernent et nous emmènent à la guerre, et non les informations préétablies et répétitives qui remplissent les journaux et les écrans de télévision. C'est du vrai journalisme ; et pour le crime de vrai journalisme, Assange a passé la majeure partie de la dernière décennie dans une forme d'incarcération ou une autre, y compris la prison de Belmarsh, un endroit horrible. Atteint du syndrome d'Asperger, il est un visionnaire doux et intellectuel, animé par sa conviction qu'une démocratie n'est pas une démocratie si elle n'est pas transparente et responsable.

Lire la suite

Le trans-numérique contre le pétrole

Commençons par une bonne nouvelle. Un mois d'août resplendissant, le dernier mois d'été, a béni le Nord ! Le soleil brille, les lacs sont encore assez chauds pour la baignade, les champignons sont prêts à être cueillis, les framboises sauvages sont pourpres et sucrées, les fauves rousseurs de Bambi gambadent dans la forêt qui s'étend jusqu'à notre maison d'été ; Dieu est dans son paradis - tout va pour le mieux ! À moins que….? Malgré les efforts incessants pour nous faire basculer dans la panique et le désespoir, on ne jette pas si facilement ce monde robuste dans la tourmente, et il y a même des signes d'amélioration (même si des nuages orageux planent toujours à l'horizon). Les gens quittent les grandes villes pour s'installer dans des villes plus petites, inversant ainsi une longue tendance. Les capitales surpeuplées ont commencé à se débarrasser de leurs habitants excédentaires. Stockholm a commencé à libérer sa population ; Moscou fait de même.

Lire la suite

Pourquoi les intellectuels de gauche ont-ils eux aussi viré hygiénistes totalitaires ?

La riposte de Jean-Paul Bourdineaud à l’attaque en dessous de la ceinture de Charlie Hebdo et de Libération qui ont franchi allègrement le point Godwin (« à droite d’Hitler » en gros) en présentant les contestataires de l’actuelle politique dite « sanitaire » comme étant « une bande d’obscurantistes totalement déraisonnables, anti-scientifiques, voire sectateurs, et penchant vers l’extrême-droite (celle trumpienne, au minimum) » en dit long sur les prétentions (non étonnantes à vrai dire) de toute une frange de pseudo-intellectuels tels Enthoven, Naulleau, Onfray, BHL, Ferry.

Lire la suite

Covid : comment l’irrationalité s’est emparée de nos sociétés

Face au covid, il existe un dilemme fondamental entre liberté et santé, entre la sévérité des restrictions et le nombre de vies sauvées. Le rôle des pouvoirs publics est de trouver le bon compromis, à la faveur d’analyses coûts-bénéfices. Or, depuis dix-huit mois, un certain nombre de biais et d’erreurs systématiques de raisonnement faussent la rationalité des décisions et favorisent la mise en place de restrictions excessives. Le texte qui suit est une application des travaux de psychologie cognitive au cas de la gestion de l’épidémie.

Lire la suite

CHINE COMMUNISTE : VERS LA CHUTE FINALE ?

« Des circonstances récentes et exceptionnelles m’ont permis d’avoir accès à des informations surprenantes sur la Chine. En voici l’inventaire. Il donnera lieu plus tard, et en fonction des circonstances, à des articles plus détaillés. Mais le scoop, c’est que l’accumulation des erreurs commises sous la responsabilité de Xi Jinping pourrait, probablement en 2022, entraîner un effondrement du régime communiste actuel. »

Lire la suite

« Casdémie » Covid : le cartel bancaire est le moteur de l’agenda

Depuis des semaines, les médias et les autorités « sanitaires » promeuvent sans relâche un récit effrayant sur la « pandémie » de Covid 19 comme si le décompte quotidien de nouveaux « cas » était une urgence de santé publique majeure, sensationnalisée par les médias près de 24h/ 24 et 7/7. Le récit officiel est fortement en contradiction avec les voix rassemblées de centaines de médecins, virologues et épidémiologistes. il ne faut pas se laisser distraire par la muleta rouge du torero : les coupables ultimes, le super-prédateur sont les banquiers : une poignée de familles et d'individus qui contrôlent et gèrent le système monétaire actuel.

Lire la suite

L’escroquerie Covid s’effondre sur tous les fronts

L’escroquerie Covid s’effondre sur tous les fronts un peu comme la Wehrmacht après Stalingrad. Le port de masques et les confinements sont de retour, car les autorités sanitaires admettent désormais que les vaccins Covid n’offrent pas de protection efficace, notamment contre ce qu’on appelle les « nouveaux variants ». À quoi sert un passeport Covid quand le vaccin ne protège pas et que les vaccinés doivent porter des masques ? La presse aux États-Unis rapporte faussement que la « nouvelle épidémie » de Covid atteint surtout les jeunes non vaccinés, et la pression est donc exercée pour vacciner tous les jeunes. Mais les faits racontent une autre histoire. Au Royaume-Uni, par exemple, les nouveaux cas de Covid explosent parmi les personnes entièrement vaccinées, augmentant de 40% en une semaine tandis que les nouveaux cas de Covid parmi les non vaccinés diminuent de 22%. Israël est un autre exemple où la hausse des cas de Covid se fait parmi les vaccinés.

Lire la suite

Jason Whitlock : Chère Amérique noire, on nous ment…

On nous ment et on nous tend un piège. Les médias grand public, les politiciens démocrates, les militants de la justice sociale et peut-être même le pasteur de votre église vous ont fait croire que l’Amérique est au milieu d’un conflit racial similaire à la guerre civile et au mouvement des droits civiques. Ils nous ont opposés aux Proud Boys, au KKK, aux milices rurales et aux partisans de Trump dans une guerre raciale faite pour la télévision. Cinq ans seulement après que Barack Obama a achevé ses deux mandats de président des États-Unis, nous sommes censés croire que l’Amérique a été envahie par de violents suprémacistes blancs déterminés à rétablir la ségrégation, les lois Jim Crow et peut-être même l’esclavage.

Lire la suite

Comment les Britanniques ont vendu le mondialisme aux États-Unis

Le 13 avril 1919, un détachement de cinquante soldats britanniques a ouvert le feu sur des manifestants à Amritsar, en Inde, tuant des centaines de personnes. Les soldats étaient des Indiens, dans des uniformes britanniques. Leur commandant était un Anglais. Quand le colonel Reginald Dyer a donné l’ordre, cinquante Indiens ont tiré sur leurs propres compatriotes, sans hésitation, et ont continué à tirer pendant dix minutes. C’est ce qu’on appelle le soft power. L’Empire britannique s’est construit sur cette base. Le soft power est la capacité de séduire et de coopter les autres pour qu’ils vous obéissent. Certains l’appellent le contrôle de l’esprit. Grâce à l’utilisation du soft power, un petit pays comme l’Angleterre peut dominer des pays plus grands et plus peuplés.

Lire la suite

Le complexe industriel des virus pandémiques est la plus grande menace mondiale

Le complexe industriel du virus pandémique — un terme inventé par Jonathan Latham, docteur en médecine — est un ensemble imbriqué de sociétés et d’autres institutions qui se nourrissent et se soutiennent mutuellement avec des biens et des services de manière auto-renforcée. Il s’agit d’une entreprise qui utilise l’argent public pour le profit privé. Il comprend des organisations philanthropiques qui agissent comme des tireurs de ficelles, des influenceurs et des centres de profit, le ministère de la Défense, qui est à la fois une vache à lait et un provocateur, les universitaires, qui assurent les relations publiques, et les organisations universitaires à but non lucratif qui agissent comme des blanchisseurs d’argent.

Lire la suite

L’Apple Daily ou la quintessence du « China Bashing »

Les médias mainstream s’égosillent à en perdre haleine, les titres des journaux se disputent des aphorismes fallacieux, les « spécialistes » inondent les plateaux de télés, des reportages sont diffusés sur la chose… Bref, toute la meute médiatique occidentale hulule à l’unisson : le journal Hongkongais Apple Daily a été fermé par les « méchants » Chinois. Joe Biden a dénoncé « un triste jour » pour la liberté de presse.

Lire la suite

Présidentielle américaine : la progression à marche lente de la vérité

Comme l’affirmait l’auteur du Meilleur des Mondes Aldous Huxley, « les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore ». Dans son ouvrage prémonitoire, l’enseignement de l’histoire a disparu, jugée inutile tant le conditionnement des masses via les présélections, les traitements embryonnaires et les drogues est abouti. Nous n’en sommes pas encore là, même si les révélations actuelles attestent que le contrôle global est en route via cette politique mondiale de vaccination généralisée et la mise en place d’un pass sanitaire avec un QR code individuel.

Lire la suite

Cyber Polygon : Le prochain jeu de guerre globaliste conduira-t-il à une autre catastrophe bien commode ?

En avril dernier, j’ai publié un article intitulé « Les globalistes auront besoin d’une autre crise en Amérique alors que leur programme de Grand Reset échoue ». J’y notais une tendance étrange dont beaucoup d’entre nous, dans les médias libertariens, ont pris conscience au fil des ans – Presque toutes les catastrophes majeures causées par l’homme aux États-Unis et dans de nombreuses autres parties du monde au cours des deux dernières décennies ont été précédées d’un « exercice » gouvernemental ou globaliste. Ces exercices et jeux de guerre ont tendance à imiter la catastrophe exacte qui frappera finalement le public quelques jours ou semaines plus tard. Parfois, les exercices de simulation de catastrophe et les événements réels se produisent en même temps.

Lire la suite

Le partisanisme politique déroule un tapis rouge à la propagande

« Aujourd’hui, sur les réseaux sociaux, les forums internet, etc., on en vient souvent à croiser des gens dont les opinions semblent se confondre avec l’individualité elle-même. Ils sont ce qu’ils croient, et rien de plus. Tout argument, si raisonnable soit-il, contre une de leurs opinions est perçue conne une insulte personnelle. Cette perte d’identité propre, signalée par une identification totale de leur ego à des idées extérieures (“l’esprit de gramophone” d’Orwell) est dangereuse, car elle les soumet à toutes sortes de manipulations – politiques, médiatiques, professionnelles, etc. Or, nous ne nous résumons certainement pas à une compilation d’opinions ! Quand nous changeons d’avis parce que des éléments nouveaux nous ont fait avancer dans une réflexion, notre personnalité ne change pas d’un iota ; bien au contraire, elle se développe, mûrit et s’affirme. C’est une réalité de la construction de l’individualité que bon nombre d’entre nous devraient se réapproprier. En attendant… » —  Corinne Autey-Roussel. « La création de grandes structures psychologiques identitaires facilite grandement le travail des propagandistes. L‘étude du déroulement du nouveau récit des médias américains sur les ovnis a été très instructive, car elle met en lumière les dynamiques dont je parle souvent sous un jour nouveau qui les rend plus visibles. » —  Caitlin Johnstone

Lire la suite

Comment les Britanniques ont inventé George Soros

EN 1993, beaucoup en Europe se sont sentis trahis. Certains se sont plaints d’un « complot anglo-saxon ». La Grande-Bretagne avait rejeté l’union monétaire avec l’Europe, affirmant qu’elle s’en tiendrait à la livre sterling. Les esprits se sont échauffés. Les langues se sont déliées. La rhétorique a commencé à devenir franchement raciste. « Il y a une sorte de complot », a déclaré le ministre belge des Affaires étrangères, Willy Claes. « Dans le monde anglo-saxon, il existe des organisations et des personnalités qui préfèrent une Europe divisée ». « Les institutions financières anglo-saxonnes » sapent les efforts de l’Europe pour unifier les monnaies, a accusé Raymond Barre, ancien premier ministre français. S’exprimant devant le Parlement européen, Jacques Delors, président de la Commission européenne, s’est emporté contre « les Anglo-Saxons ». Depuis que les cuirassiers de Napoléon ont chargé les lignes britanniques à Waterloo, le monde francophone n’avait pas explosé dans une telle fureur contre la perfide Albion. Les tensions se sont dangereusement intensifiées. Pas d’inquiétude, cependant. L’aide était en route.

Lire la suite

Audit électoral aux États-Unis : dénouement en vue ?

Une majorité d’Américains commence à s’impatienter : si, comme un faisceau de preuves le démontre, Biden est un président qui n’a pas été élu par le peuple, il est donc illégitime et doit être destitué. La procédure est sans précédent, mais comme l’a affirmé publiquement l’avocate fédérale Sidney Powell au cours du rassemblement organisé fin mai par les patriotes à Dallas, Texas, « c’est la première fois qu’une fraude aussi abjecte a été perpétrée dans notre pays. Trump devrait simplement être réinstallé en fixant une nouvelle journée d’inauguration. »

Lire la suite

La réponse aux courriels de Fauci prouve que tout est faux, que la gestion des récits l’emporte sur la réalité, et que ceux qui sont au pouvoir le veulent ainsi

En observant la couverture médiatique – ou l’absence de couverture – des courriels du Dr Anthony Fauci et de ce qu’ils signifient pour l’origine du coronavirus, on est frappé par le fait que tout est implacablement faux, des experts de la santé publique à la science.(...) Les “faits” ne signifient rien pour cette foule. La “science” n’est pas un processus rigoureux de recherche de la vérité, mais un mot-totem invoqué pour conférer l’autorité et bannir la dissidence. La “vérité” est ce qu’ils déclarent être à ce moment-là, et lorsque cela ne leur convient plus, ils reviennent en arrière sans vergogne et réécrivent leurs propres mots, en prétendant depuis le début que c’est ce qu’ils ont toujours cru. Oui, c’est littéralement un comportement orwellien, mais ils ne semblent pas s’en soucier.

Lire la suite