Étiquette : Trump

La dette ukrainienne est un « braquage » international

La créance de l’Ukraine est représentée par le « Groupe des créanciers de l’Ukraine » composée du Canada, de la France, de l’Allemagne, du Japon, du Royaume-Uni et les États-Unis d’Amérique. Parmi les observateurs du Groupe figurent l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, Israël, l’Italie, la Corée, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne, la Suède et la Suisse.

L’aide cumulée promise par les États-Unis, l’UE et les autres partenaires s’élève à 242 milliards d’euros, dont 128 milliards d’euros d’aide financière, 16 milliards d’euros d’aide humanitaire et 98 milliards d’euros d’aide militaire.

Le FMI a estimé que l’économie de l’Ukraine s’est contractée de plus de 30 % de son PIB. Sans l’aide financière du FMI et des pays occidentaux, il n’y aurait plus de ressource non pas pour la guerre, mais pour assurer le fonctionnement des infrastructures. Zelensky clamait qu’il avait besoin de 7 milliards de dollars par mois sans que nous sachions où passait tout cet argent qui probablement est blanchi en partie dans des institutions off shore.
Quand un pays possède une dette qui pèse trois fois son PIB, ce n’est plus une question de survie, c’est un braquage en bonne et due forme au profit de la maffia internationale.

Lire la suite

La soumission imbécile du Français

On entend ici et là qu’on va réagir, qu’on est le pays des rebelles, des droits de l’homme, de la liberté, des tranchées et qu’on va voir ce qu’on va voir à propos du vaccin, du masque, du confinement…

Il n’y a pas 30 % de mécontents ou d’insoumis dans ce pays, mais 1 %. Et ça dépend des jours et du sujet…

Tout pays de la liberté se croit plus libre au fur et à mesure qu’il s’enferme dans les réseaux inextricables des lois. Maistre rappelait en 1789 qu’on avait eu plus de lois en un an qu’en mille.

Lire la suite

L’Amérique folle à lier

« Avant que les saints n’entrent en scène, les archétypes humains se pavanent sur l’avenue dans leurs costumes révélateurs. Savez-vous pourquoi les archétypes des femmes folles à lier du parti démocrate adorent “Joe Biden” ? Je vais vous le dire : parce qu’il représente parfaitement et exactement le “patriarcat” qu’elles vilipendent dans sa sénescence nettement comique. “Joe Biden” est le patriarcat handicapé, faible, incapable, impuissant et réduit à l’inanité. Il serait pitoyable si le patriarcat lui-même n’était pas aussi méprisable. C’est exactement l’image que veulent donner les femmes complètement folles. 

Vous demandez-vous pourquoi les femmes “progressistes” (c’est-à-dire les folles à lier) de la classe d’élite semblent si peu préoccupées par le nombre ostensible de viols commis par les “nouveaux arrivants”, comme on dit aujourd’hui des frontaliers illégaux, qui sont, pour un pourcentage écrasant, des “hommes en âge de servir dans l’armée” ? »

Lire la suite

Comment Tartarin postmoderne fit disparaître la Suisse

« Les Étasuniens aiment rayer de la carte les pays hostiles, mais il y a d’autres méthodes qu’Hiroshima pour faire disparaître l’humanité (étudiez d’un autre œil la guerre du Pacifique — le bien nommé) ! C’est le sujet de ce papier inspiré par un de nos maîtres les moins estimés, Alphonse Daudet.

Les milliards de touristes dont je fais partie ont surconsommé ce monde et la pauvre Terre depuis cent ans et quelques. L’addition est d’autant plus lourde que nous ne créons plus de civilisations, nous assassinons celles qui resteraient tout en profanant celles qui ont disparu. »

Lire la suite

Sortir du schisme mental : la Russie vue par une citoyenne russe

Le but de cet interview n’est en aucun cas de dresser le même tableau du gouvernement russe que les médias mainstreams. Vladimir Poutine n’est pas responsable de tous les maux du monde et ceux que nous avons à craindre se situent en premier lieu sur notre sol français. Ces dernières années, nous avons assisté à la chute progressive de l’occident et à l’exposition de l’étendue de sa corruption, qui semble n’avoir aucune limite. L’OTAN, organe impérialiste par excellence, n’a cessé de croître depuis sa création, allant de provocation en provocation, de plus en plus à l’est, pour finir par s’illustrer à Maïdan en 2014.

Cependant, reconnaître la responsabilité de l’OTAN et la corruption des pays occidentaux n’implique pas forcément que ceux à qui ils s’opposent aient des intérêts radicalement différents, ni ne servent sincèrement les intérêts de leur population. Face à l’agonie du dollar, dont nous pouvons qu’honnêtement nous réjouir, ainsi qu’à la mise en péril du NOM unipolaire, nous est proposé un NOM multipolaire dirigé par les BRICS, le R étant celui de la Russie. Comme nous pouvons le voir dans la vidéo du WEF, les USA ne sont plus la superpuissance dominante du monde, une poignée de pays domineront.

Cela sonne comme un déclin programmé, ou tout du moins accepté. Compte tenu des accointances de la Russie et du WEF, ainsi que son alignement sur certaines politiques occidentales douteuses, il est capital de s’interroger sur cette alternative qui nous est présentée. Les BRICS et plus particulièrement la Russie de Vladimir Poutine, sont-ils vraiment diamétralement opposés au déferlement totalitaire que nous vivons en occident ? La société artificielle rêvée par le WEF et les principaux banquiers du monde ne séduit-elle pas également ces autres pays ?

(Vidéo 2 h 30)

Lire la suite

La troisième guerre mondiale est désormais inévitable — voici pourquoi elle ne peut être évitée

Si vous avez l’impression que les mondialistes sont en train de pousser très fort pour la Troisième Guerre mondiale, vous n’êtes pas le seul. Au cours des derniers mois, de nombreux responsables européens et américains ont fait allusion à la possibilité d’un nouveau projet militaire, l’UE a parlé ouvertement de l’envoi de troupes sur le terrain en Ukraine, les responsables de l’OTAN ont déclaré sans équivoque qu’ils n’accepteraient PAS de perdre l’Ukraine face aux Russes et le Kremlin a averti une fois de plus que les armes nucléaires étaient sur la table si les troupes occidentales entraient en guerre. Le gouvernement américain a récemment affirmé que l’Ukraine rejoindrait l’OTAN, une ligne rouge pour la Russie. (…)

En d’autres termes, à l’instar de la Première Guerre mondiale, la situation est aggravée par les élites politiques en dépit du fait que le grand public occidental est de plus en plus opposé à une participation au conflit. Les mondialistes on l’intention de nous envoyer à la guerre, que nous le voulions ou non. Toutes les décisions qu’ils ont prises jusqu’à présent rendent impossible une résolution pacifique.

Un salut, peut-être nouveau dans toute l’histoire de la géopolitique, est que le public est beaucoup plus éveillé et conscient du fait qu’il n’est pas nécessairement de son « devoir » d’aller aveuglément se battre lorsque son gouvernement l’appelle à le faire. Les médias sociaux ont également permis aux gens d’exprimer largement leurs préoccupations concernant la guerre, alors que dans le passé, les objecteurs se sentaient isolés.

Lire la suite

L’escrodémie Covid-19 et SRAS-CoV-2, le virus qui n’a jamais existé

Si vous n’aviez encore rien compris ou si vous aviez raté quelque chose en ce qui concerne les « virus », la « pandémie », le « SRAS-CoV-2 »… bref si vous ne comprenez toujours rien à ce qui se passe, Poornima Wagh reprend tout à zéro et vulgarise le domaine afin que tout le monde puisse suivre.
Occasion unique de rattrapage et à ne pas manquer pour tout comprendre.

(Deux vidéos)
Mise à jour : suite à ces vidéos, Poornima Wagh a été l’objet d’une investigation journalistique sur son cursus et semble avoir menti à ce sujet, ce qui pourrait ruiner malheureusement sa prestation.

Lire la suite

La fin de la célébration chrétienne

« La résurrection du Christ a été remplacée par une célébration de la perversion sexuelle qui inclut « tous les Américains LGBTQI+ », a déclaré le président Biden. »

« La conséquence de ce coup d’État réussi contre le christianisme est que les États-Unis sont aujourd’hui une combinaison de Sodome et Gomorrhe et d’une tour de Babel. Il faudra bien plus que Donald Trump pour ressusciter les États-Unis d’Amérique. »

Lire la suite

L’Union Européenne contre le reste du monde

De la même façon que s’asseoir sur un tabouret suppose d’avoir peut-être besoin, un jour, de se relever, le fait d’être en France suppose d’avoir peut-être besoin, un jour, d’envoyer des troupes armées en Ukraine afin de combattre la Russie. Mais si, c’est évident voyons.

Pour les autres Européens, cette évidence est encore assez peu claire. Néanmoins peut-on lire différents discours de soutien plus ou moins tièdes à l’Ukraine en pleine guerre avec la Russie : les Allemands par exemple promettent des armes (mais pas n’importe lesquelles, l’opération Taurus À Gogo ayant été un peu éventée).

Les autres chancelleries sont plus discrètes (ou font fuiter moins d’information, au choix), ce qui rend plus étonnante encore la visite américaine de Viktor Orban, l’actuel premier ministre hongrois, à Donald Trump en Floride.

Lire la suite

Quelqu’un m’a dit…

– Que lâcher une bombe atomique sur le Japon avait sauvé des vies alors que les USA l’avaient déjà rasé avec des bombes conventionnelles et qu’il préparait sa reddition avant même ces atrocités.

– Qu’un tueur fou isolé avait tué JFK d’une balle capable de faire des virages à 90 degrés et qu’incriminer la CIA, le Président Johnson ou le Mossad relevait du délire.

– Qu’aller sur la Lune à la fin des années 60 était de la routine alors même que ce n’est plus possible avec la technologie de 2024.

– Que …

Lire la suite

La politique par d’autres moyens : Poutine et Clausewitz

… Clausewitz est surtout célèbre pour ses aphorismes… L’un d’entre eux est peut-être le plus célèbre : son affirmation selon laquelle « la guerre n’est que la continuation de la politique par d’autres moyens ».

… C’est la dimension politique qui rend la guerre reconnaissable et différente des autres formes de violence.

Considérez la guerre de la Russie en Ukraine en ces termes.

… Poutine, en particulier, est perçu en Occident comme un démagogue hitlérien qui gouverne par la terreur extrajudiciaire et le militarisme. Il n’y a rien de plus faux.

Presque tous les aspects de la caricature occidentale de Poutine sont profondément erronés.

Lire la suite

Ukraine : comment, depuis 2014, la CIA a formé et équipé les agents de Kiev

Une enquête du New York Times a levé le voile sur la collaboration, post-Maïdan, entre la CIA et les services ukrainiens. Un soutien qui, au-delà d’un réseau de bases « secrètes » établi à la frontière russe, a également permis aux Ukrainiens de mener des opérations clandestines en Russie avant l’éclatement du conflit.

Lire la suite

Kubrick et la démence des élites US

« On sait avec quelle énergie l’instinct militaire se développa chez ce peuple d’armateurs, de marchands et de mécaniciens (…) 

Le premier qui inventa un nouveau canon s’associa avec le premier qui le fondit et le premier qui le fora. Tel fut le noyau du Gun-Club. Un mois après sa formation, il comptait dix-huit cent trente-trois membres effectifs et trente mille cinq cent soixante-quinze membres correspondants ». (Jules Verne)

Tout cela pour dire qu’on n’a pas attendu les néocons ni Biden. On a affaire à un pays de fous adorant les armes, et massacrant pour son plaisir le plus grand nombre. Avis aux bisons, aux Russes et aux Chinois. En Amérique, le génocide indien fut un sport, comme la chasse aux esclaves qui horrifiait Dickens dans ses notes américaines.

Lire la suite

Septembre 2001 aux États-Unis : quelle fut l’origine des événements ?

Les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis furent prétexte à des guerres dévastatrices, et la dynamique politique ainsi déclenchée s’est développée jusqu’à mettre la paix du monde en péril, tandis que la répression du terrorisme était prétexte à restreindre les libertés publiques. Les circonstances de ces attentats éclairent leur origine et leur dessein.

Mise à jour

Lire la suite

Ce n’est pas la Russie qui gagne la guerre

Sous l’angle macro géostratégique, derrière l’apparence des choses, ce n’est pas la Russie qui « gagne » la guerre mais les États-Unis : au final, c’est leur plus grand ennemi de toujours, l’Europe — et en particulier la France — qui est en train d’être laminée. (…)

Les États-Unis se servent maintenant indirectement de la Russie pour continuer leur travail d’éradication de leurs principaux concurrents européens… La destruction du Nord Steam fut à ce titre emblématique.

Lire la suite

Billet postélectoral russe : poussée hystérique dans les pays de l’Axe atlantiste

La réaction politico-médiatique à la réélection de Vladimir Poutine en Occident dépasse souvent le niveau de l’acceptable et démontre une attitude hargneuse, souvent hystérique, voire infantile, en tout cas très loin des traditions politiques et diplomatiques, qui firent la gloire l’Europe. Mais c’était avant. Quand l’Europe était un sujet politique et les pays européens des acteurs géopolitiques, quand nous étions souverains et que nous défendions nos intérêts. C’était avant le totalitarisme de la globalisation. Désormais, le comportement politique des Européens est descendu dans le caniveau. Et nos élites se font traiter à la hauteur de leur mérite, entraînant nos pays dans la chute.

Lire la suite

Covidisme, climat, wokisme : les religions postchrétiennes

Journaliste d’investigation, Aldo Sterone publie « Les nouvelles religions » avec cet avertissement de taille : « l’achat, la possession ou la lecture de ce livre peuvent dégrader votre score social et républicain ! ». L’analyse de l’auteur est la suivante : l’Occident est en passe de devenir la première civilisation à se saborder du plus haut de sa gloire pour des raisons purement idéologiques. L’Occident est poussé vers l’hystérie et le rapport névrotique dans tous les aspects. Et Aldo Sterone de passer en revue, avec finesse et férocité, les nouvelles religions postchrétiennes occidentales qui ont principalement pour nom le wokisme, le covidisme et le climat.
Le monde occidental décrit par Aldo Sterone est un univers qui s’écroule et s’effondre. Sombre et peut-être quelque peu résigné, l’auteur a cette phrase lourde de sens : « Je vous le dis sans détour, si vous le pouvez, foutez le camp ! ». Un constat qui laisse peu de place à un renversement de situation et qui ne manquera pas de faire débat.

(Vidéo 24 min)

Lire la suite

Jordan Peterson : Nous allons vers un « État de surveillance »

Le psychologue et auteur canadien Jordan Peterson prédit qu’avec la collusion entre les gouvernements et les banques d’un côté, et les technologies émergentes de l’autre, telles que les systèmes d’identité numérique et les monnaies numériques des banques centrales, nous risquons de transformer nos pays en États de surveillance totalitaires.

Lire la suite

Robert Kennedy Jr futur président des États-Unis ?

Robert Kennedy Jr est candidat aux élections présidentielles depuis le 4 avril 2023. Il s’est d’abord présenté en tant que membre du parti démocrate. Ce parti a construit son succès sur l’héritage des valeurs prônées par l’ancien président John F. Kennedy et son frère Robert Kennedy, le père de l’actuel candidat, tous deux assassinés par la CIA.

RFK Jr ou « Bobby » a passé des mois à demander que le parti démocrate accepte une confrontation avec Joe Biden, mais cela lui a été systématiquement refusé. Convaincu de la dérive monumentale de toute la classe politique américaine, et des institutions du pays, il a donc décidé de se présenter seul. C’est un challenge incroyable, parce que cela signifie qu’il doit récolter des signatures dans chaque état américain pour pouvoir figurer sur les listes, alors que tout cela n’est pas nécessaire pour les candidats affiliés aux partis républicain et démocrate.

Lire la suite

Troupes au sol ? Le vrai projet de Macron

Possible envoi de troupes au sol en Ukraine. On a parlé d’un nouveau délire. D’une incohérence : des « troupes au sol » mais toujours pas de co-belligérance. D’un « en même temps » ingérable. Et si Macron devait être pris au sérieux ? Et s’il avait un projet à long terme ? Énoncé peut-être trop tôt. Comme un « ballon d’essai ». Mais un vrai projet. Pas bon pour nous. Pas bon du tout. Enquête sur ce que Macron projette.

Lire la suite

L’effondrement de l’empire américain

Les idéologues néoconservateurs/sionistes comme Robert Kagan ont beau écrire sur le caractère exceptionnellement inévitable de l’ordre mondial américain, les citoyens américains ont le sentiment général que leur pays n’a pas d’avenir. Cette impression est-elle justifiée ? Ceux qui étudient le déclin impérial peuvent examiner les observations historiques et les parallèles pour en décider. (…)

En examinant le pronostic à court et moyen terme (10 à 30 ans) de l’empire américain, nous le comparerons également à ses principaux adversaires : principalement la Russie et la Chine, et, en complément (plus encore dans les articles suivants), l’Iran.

Lire la suite

Le gouvernement fantôme de l’Allemagne

Dans la guerre qui oppose la Russie et les USA en Ukraine par OTAN interposé, l’Allemagne a une place à part. Elle est le seul état européen à faire la jonction entre l’Est et l’Ouest. En d’autres termes, entre la Russie et l’Occident, encore aujourd’hui. En effet, les conséquences de sa division Est-Ouest perdurent 35 ans après la chute du mur de Berlin et la disparition des RFA et RDA, malgré la réunification allemande. (…)

Pour toutes ces raisons, il apparaît donc ici évident que l’Allemagne est en première ligne dans l’éventualité d’un conflit ouvert entre la Russie et l’OTAN.

Ce qui nous amène à la divulgation de cette invraisemblable discussion entre ces quatre officiers allemands de la Lufwaffe dans les médias russes RT et Sputnik.

Pourquoi invraisemblable ? Il ne s’agit pas de nier ici la réalité de cette discussion qui a été reconnue par le ministère de la défense allemand, mais qui peut croire que des officiers de l’armée de l’air allemande puissent échanger tranquillement dans une conversation téléphonique non cryptée sur un sujet aussi grave que celui d’envoyer des missiles à longue portée en Ukraine pour atteindre la Crimée, aujourd’hui territoire russe ? Avec, pour clore le tout, un des participants à Singapour ?

Lire la suite

« Plus le conflit dure, plus l’échec de l’Ukraine sera marqué »

Voilà deux ans que la guerre est ouverte entre la Russie d’une part, et l’Ukraine ainsi que les pays occidentaux qui la soutiennent d’autre part. Va-t-on repartir pour deux années de plus ? Des pays européens viennent en tout cas de signer des accords de sécurité avec Kiev pour entériner leur aide. Mais selon Jacques Baud, pas de quoi changer la situation sur le champ de bataille qui, de l’aveu même des Ukrainiens, est mauvaise. Ancien colonel des renseignements pour la Suisse et l’OTAN, il analyse pourquoi l’Europe s’entête à poursuivre une guerre qui ne peut être remportée, quel pourrait être l’impact des élections aux États-Unis, les tensions qui traversent le camp ukrainien ou encore les visées de l’armée russe.

Lire la suite

L’ombre et la lumière

La verrue rougeâtre de la législation woke-maoïste suinte ses effluves infâmes à travers le paysage social, empoisonnant tout ce qu’elle touche, et rien dans l’arsenal de la raison, des principes ou de la bonne foi n’est en mesure de la guérir. La maladie fait rage dans le corps politique. Vous avez perdu confiance en tous les médecins et ils ont perdu confiance en eux-mêmes. La fièvre s’intensifie. La crise est à nos portes. Quelle direction le destin va-t-il nous faire prendre ? Vers la mort ou vers la guérison ?

Lire la suite

Abraham Lincoln et la mystérieuse barbarie américaine

Deux choses frappaient toujours le nouvel arrivant en Amérique : la brutalité du pays, de sa population et de ses mœurs, la brutalité du terrain en fait ; la cruauté ensuite des contrôles et de cette police qui arrive à tuer 1200 citoyens par an tout en en contrôlant six millions (l’expression de camp de concentration électronique n’est plus métaphorique). C’est la brutalité de la matrice US qui se répand dans le monde, en particulier en Europe. Enfin l’Amérique enferme 2,3 millions de prisonniers, soit la plus grande population carcérale du monde (43 % du total). Les chiffres sont comparables en pour cent à ceux de la dépense militaire US dans le monde (42 %), et ce n’est certainement pas par hasard.

Comment en est-on arrivé là ?

Lire la suite

Freiner la Grande Réinitialisation — Les chrétiens sont un obstacle au mondialisme, et les puissances mondiales le savent

Aucun développement récent n’a été plus significatif que le mouvement vers l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial. L’un des éléments les plus troublants de ce mouvement est ce que l’on appelle « la grande réinitialisation ».

Ce terme, défini dans le titre d’un livre du même nom, signifie la mondialisation du monde entier — ceux qui ont l’intention d’établir un monde sous un seul gouvernement ne doivent pas, selon eux, être contrecarrés. L’existence même de la planète dépend de leur capacité à atteindre leurs objectifs, ceux-ci résumés dans ce qu’ils appellent l’Agenda 21 et maintenant l’Agenda 2030. Cet « agenda » signifie qu’ils doivent accomplir toutes les étapes de la mise en place de cet ordre mondial au plus tard en 2030. (…)

L’Amérique est l’obstacle le plus puissant à l’Agenda 2030 et à la Grande Réinitialisation.

Lire la suite

Poutine veut que Biden reste au pouvoir pour provoquer la chute de l’empire américain

Poutine préfère Biden parce qu’il est en train de ruiner l’Amérique de l’intérieur.

Les responsables occidentaux sont restés perplexes lorsque Poutine a déclaré qu’il préférait traiter avec Biden en tant que président américain plutôt qu’avec Donald Trump.

En début de semaine, le journaliste russe Pavel Zarubin a demandé au président russe Vladimir Poutine qui il préférerait voir comme prochain président des États-Unis, Joe Biden ou Donald Trump.

Lire la suite

En campagne pour les présidentielles, KENNEDY affirme : « Les radiations des téléphones portables nous empoisonnent »

Candidat à l’élection présidentielle 2024 aux États-Unis, Robert F. KENNEDY affirme que les radiations des téléphones portables nous empoisonnent, tout comme les glyphosates. Cette information, censurée, rebat les cartes et doit nous faire réfléchir.

(vidéo 1 min)

Lire la suite

Les fissures commencent à apparaître à Davos

Le WEF 2024 à Davos — la principale retraite des mondialistes — s’est tenu du 15 au 19 janvier. À bien des égards, il s’agissait d’un événement particulier, car c’était le premier conclave de ce type où les élites affichaient une peur et une appréhension palpables face à la direction que prend la société et au retour de bâton d’une humanité de plus en plus défiante.

Officiellement, le climat et la désinformation ont dominé l’ordre du jour de leur programme, qui a été sponsorisé sous le titre « Reconstruire la confiance ».

Qu’est-ce qui peut bien amener les élites à penser qu’elles ont rompu notre confiance ? se demande-t-on. Il apparaîtra clairement dans leurs moindres gestes au cours du déroulement du symposium que les élites sont terrifiées par les troubles qu’elles ont elles-mêmes créés.

Lire la suite

« Tel que nous l’avons conçu. »

C’est une image qui pourrait appartenir à un film à la fois d’horreur et de science-fiction : Le président des États-Unis, Joe Biden, debout sur un fond trouble, des faisceaux laser rouge vif émanant de ses yeux, sa broche représentant le drapeau des États-Unis brillant de manière proéminente sur sa boutonnière.

Pourtant, ce n’est pas une page de mème ou un compte de troll qui a publié cette image : Elle a été publiée sur la page X de M. Biden au début de la journée de lundi.

Cela donne lieu à toutes les spéculations. Et cela pourrait être un divertissement pour nous écarter de questions cruciales.

Lire la suite