Étiquette : Féminisme

Comment les extrêmes se rejoignent

Quel singulier paradoxe de voir que, dans la guerre d’Ukraine, le fer de lance du « libéralisme » occidental, lequel prétend repousser l’autoritarisme russe, est composé de miliciens qualifiés de néonazis.

On a mis en doute leur existence : ceux qui ont voulu les voir de près ont pourtant vu des militaires ou paramilitaires, troupes de choc bien entraînées, dont les insignes ou les tatouages faisaient une référence claire aux symboles hitlériens.

Lire la suite

Justine, Lola, Ryma, Daria, Déborah, Alexia, et les autres…

Il ne suffirait pas de signaler que tous ces meurtres sont plutôt ceux de (très jeunes) femmes (et jeunes filles) pour signifier qu’il y aurait, en soi, une sorte de montée en puissance anti-féminine, alors que, et plutôt, et ce depuis toujours, se conjugue sans doute plusieurs lignes de force qui questionnent en effet la masculinité d’aujourd’hui et aussi issues de la nuit des temps :

Lire la suite

La théorie du genre a-t-elle transformé en profondeur nos sociétés occidentales ?

Il est désormais de notoriété médiatique que considérer qu’un homme est un homme et une femme est une femme est conservateur. Et comme a expliqué A Buzyn : « un oncle peut être la mère… ». D’ailleurs, regardez les cartes d’identité instituées par l’UE avec un être humain d’un nouveau genre si l’on peut dire sans humour déplacé. Quant aux Polonais, Hongrois ou Russes, puisqu’ils ne cautionnent pas cette théorie, ils ont déjà subi la même qualification de réactionnaire dans nos médias.

Pour comprendre ce qui nous est arrivé en seulement quelques années, de la falsification de nos cartes d’identité et des carnets scolaires de nos enfants (avec parent 1 et parent 2 et bientôt parent 3) en fonction des progrès d’une prétendue science…

Lire la suite

La culture WOKE : l’arbre qui cache la forêt

Débarqué dans le sillage des mouvements MeToo et Black Lives Matter, le mouvement Woke (de l’anglais « To wake », s’éveiller) s’attaque à toutes celles et ceux qui ne respecteraient pas les codes de l’antiracisme et de l’antisexisme. De l’écriture inclusive à l’installation de toilettes transgenres, de l’élimination de certains mots trop « connotés » à la révision de pans entiers de l’ histoire, rien n’échappe à la vigilance de ce mouvement qui se drape dans les meilleures intentions du monde : la lutte contre les discriminations en tous genres et l’antiracisme. Mais que se cache-t-il exactement derrière cette nouvelle mode idéologique ?

(Audio 16 min)

Lire la suite

Dogma 20 – Un Réenchantement est-il encore possible ?

Les articles en français dans ce numéro 20 de Dogma :

Réenchanter le monde.
L’affaire Laëtitia Perrais ou l’impossible enchantement.
Le « féminicide » comme meurtre misogyne et/ou « cultu(r)el » ?
Réenchanter les relations homme-femme.
Le yoga de Shankara.
Énergie : l’Europe se saborde et court à la catastrophe.
Israël et la nue peste brune.
Walter Benjamin : une philosophie de la révolution.
Ce que Georges Bertin m’a appris.
Poissons de pensée libre pêchés dans l’océan médiatique.
Comment nier l’inefficacité des injections géniques et leurs dangers ?
Luxe en transition. Ou savoir être le réenchantement…

Lire la suite

Le rapport qui démontre la corruption des institutions supra-gouvernementales. Droits de l’homme dévoyés

Dans un discours prononcé lors du 4e Sommet transatlantique de Budapest (le 27 mai 2022), le Dr Grégor Puppinck, Directeur de l’ECLJ, dénonce la corruption des institutions supranationales. Le problème soulevé est que finalement le principe des Droits de l’homme a été dévoyé de sa mission première pour servir les philanthropes qui détiennent la Planète finance.

Lire la suite

Les enjeux de la guerre en Ukraine. Une perspective métaphysique

Avec le lancement de la vaste opération militaire russe sur le territoire ukrainien, le monde entier est entré dans une phase décisive de son histoire. Et en gardant à l’esprit que l’histoire n’est pas un déroulement mécanique, implacable et fataliste d’événements sans aucun sens, restant ouverte à une infinité d’options et de probabilités, déterminées par la volonté divine, la fin de cette bataille majeure est incertaine.

Lire la suite

Déconstruction : les dessous de l’attaque des « Woke » contre la science

Nous entendrons par wokisme ce corpus idéologique qui réunit tous ceux qui ont vocation à se plaindre, tous ceux qui considèrent que si leur vie, leur statut social ou leur surface financière ne sont pas en accord avec leurs espérances, c’est uniquement parce que les Occidentaux blancs, et principalement les mâles, œuvrent depuis des millénaires pour qu’il en soit ainsi. Le nom « woke », qui signifie « éveillé » en anglais, montre immédiatement l’humilité de tous ces gens, puisque par définition, les non-woke sont donc des « endormis », des bœufs. S’agrègent donc autour de ce concept les féministes, les minorités sexuelles, raciales et tous ceux qui s’estiment légitimes à se plaindre et à réclamer des compensations. Ils sont bien entendu implicitement extrêmement hiérarchisés.

Lire la suite

Éric Zemmour : le vrai candidat de l’immigration

Après des mois d’un suspense intolérable, Éric Zemmour s’est enfin déclaré candidat à la prochaine présidentielle. Voici une analyse remarquable pour comprendre pourquoi des représentants de l’élite tels que Bolloré soutiennent Zemmour, comment le thème de l’immigration est utile pour détourner la colère légitime des travailleurs et, cerise sur le gâteau, pourquoi les solutions du candidat Z sont complètement nulles. (IGA)

Lire la suite

La conquête communiste du Canada — La réponse à la COVID-19 révèle que le Canada a succombé à une attaque vieille de décennies

Le 1er juillet est la Fête du Canada, lorsque tout le Canada peut célébrer collectivement notre fondation en tant que nation libre. Mais tout le monde ne fait pas la fête. À Toronto, Ontario ; Victoria, Colombie Britannique ; et d’autres endroits, la Fête du Canada a été annulée. Il s’agit en partie d’une réaction à la découverte de plusieurs centaines de corps sur les propriétés des pensionnats, ce qui, selon certains, justifient l’annulation de la célébration positive de l’histoire du Canada. Mais la Fête du Canada est également annulée pour une autre raison : la COVID-19. La réaction du gouvernement au virus a révélé quelques vérités choquantes sur le Canada.

Lire la suite

Le test de résilience au covidisme d’État

L’avantage des dictateurs, c’est qu’ils incitent à une mise à jour régulière de la santé mentale des peuples qu’ils victimisent, contribuant par-là, malgré eux, à la réviviscence de la conscience de leurs victimes et à la réappropriation des principes moraux qui président toujours à la construction individuelle et sociale d’êtres rationnels et libres. Macron et consorts ne font pas exception, il faut les en remercier.
La société dans laquelle nous vivons depuis des décennies était mûre pour une prise de contrôle dictatoriale des esprits bien avant l’émergence de la grande supercherie covidique d’État. La lucidité et l’honnêteté intellectuelle nous forcent à le reconnaître. 
Les malfaiteurs en chef, nouveaux dictateurs patentés à la solde de l’idéologie mondialiste et auxquels nous avons nous-mêmes donné le pouvoir, sont devenus de plus en plus puissants, sans rencontrer la moindre opposition notable, en raison de notre propre lâcheté et complicité consommatrices vis-à-vis d’un système pourtant frauduleux et pourri jusqu’à la moelle. Le problème de fond ne découle donc pas seulement des criminels qui sont derrière la « Grande Réinitialisation », mais bien de notre propre concours, jusqu’à une date récente au moins.

Lire la suite

Yannick Jaffré : «les femmes russes ne redoutent pas la domination de l’homme, mais sa défaillance». Mise à Jour

En Occident, la guerre de sexes semble faire rage. L’occasion pour certains d’interroger d’autres modèles de féminité, peut-être trop facilement caricaturés. L’essayiste Yannick Jaffré se livre dans son dernier ouvrage à une description élogieuse de la féminité russe, doublée d’une critique au vitriol du féminisme occidental.

Lire la suite

Billet charmant : où est ce Prince qui ne m’a pas embrassée, que je l’extermine ?

La culture de la destruction qu’est la cancel culture (en effet, c’est moins violent en anglais) s’attaque maintenant à Blanche Neige. Ou plutôt à ce pauvre Prince Charmant qui, sous le charme de la jeune femme, a eu la mauvaise idée de l’embrasser alors qu’elle était endormie. Ca mérite bien un combat ! Il n’y a rien de plus important aujourd’hui pour ces deux journalistes/activistes, que de s’attaquer aux Princes charmants, qui déjà ne courent pas les rues à force d’émasculation forcée de nos sociétés dévitalisées. Que deux personnes, mal dans leur peau, n’aient pas réussies à dépasser le stade de l’adolescence, c’est leur problème, mais comment notre société a pu se dégrader à ce point que des individus aussi primaires puissent avoir une telle audience ?

Lire la suite

Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ?

Le nouveau courant religieux qu’est le Nouvel-Âge met en avant les notions de service à l’Humanité et de Serviteur du monde en liaison avec l’ère du Verseau. Depuis deux mille ans, le Christianisme met plutôt l’accent sur le Sauveur du monde qui s’en est remis à la Volonté de son Père et sur l’amour du prochain. Le mouvement récent recommande le service et l’appel à la manifestation du « plan » de son dieu Lucifer sur la terre. Dans le même temps, le mouvement ancien recommande la prière et l’appel à rejoindre le royaume céleste. Le premier tend à valoriser la « déesse » ou la mère Nature, à réclamer le matriarcat. Le second est d’essence patriarcale.

Lire la suite

La religion de l’Antéchrist

L’Antéchrist est un personnage actuellement encore considéré comme mythique et qui selon certaines des religions révélées (principalement l’islam et le christianisme) doit se manifester à la fin du cycle de civilisation actuel. Son règne doit amener brièvement (pendant quelques années) un nouveau système socio-économique et politique, favorisé par l’effondrement de notre civilisation : le « Nouvel Ordre Mondial ». Il sera également un leader, et même prophète, de la nouvelle religion mondiale, « nouvelle » par opposition aux grandes religions révélées. Et cette religion est clairement opposée à ces dernières, favorisant leur disparition progressive de l’esprit et des coutumes des êtres humains.

Lire la suite

La vallée européenne de ceux qui sont tombés : réflexions sur Franco, le féminisme et la fin de l’homme.

La Journée internationale des femmes est devenue plus militante ces dernières années. Alors que la civilisation européenne entre dans une période de crise terminale, le féminisme et la confusion des genres sont devenues les composants clé de la dictature de classe. Nous sommes retournés au chaos de la Chute ; sinon dans cet épisode, Eve tue Adam, bloquant tout espoir de salut.
Le 8 mars dernier, Journée internationale des femmes, j’ai visité la Valle de los Caídos – la Vallée de ceux qui sont tombés, à San Lorenzo de El Escorial, à l’extérieur de Madrid. Une gigantesque croix de 150 mètres est érigée sur la coupole d’une basilique taillée dans les montagnes de la Sierra de Guadarrama. Taillée dans une crête de granit, la Basilique de la Santa Cruz del Valle de los Caídos (basilique de la Sainte Croix de la Vallée de ceux qui sont tombés) est l’une des merveilles du monde.

Lire la suite

Un examen du culte gauchiste et de leur religion

Les nouveaux militants du mouvement pour la liberté croient à tort que l’idée du « faux paradigme gauche/droite » signifie qu’il n’y a pas de spectre politique ; que toute cette notion de gauche contre droite est une invention. Ce n’est pas exactement le cas. Quand on parle de faux paradigmes en matière de politique (ou de géopolitique), il s’agit en fait de la classe élitiste, aussi connue sous le nom de globalistes, et du fait qu’elle n’a aucune orientation politique de droite ou de gauche. Ils ne se soucient ni des démocrates ni des républicains, ils n’ont aucune loyauté envers l’un ou l’autre parti. Leur loyauté va à leur propre agenda, et ils exploiteront les DEUX côtés pour obtenir ce qu’ils veulent chaque fois que possible.

Lire la suite

Bill Gates : un Sataniste déguisé en brebis?

Lorsque Warren Buffett a donné 31 milliards de dollars à la Fondation de Bill Gates, j’ai supposé que cela ferait avancer le Nouvel Ordre Mondial. Mais quand un lecteur m’a montré la connexion de Gates avec l’antisémite et païen Lucis Trust (anciennement Lucifer Trust), j’ai pris du recul et entrepris des recherches sur le sujet.(…)
La Fondation Bill et Melinda Gates a doublé de taille en raison de la donation Buffet, et est cinq fois plus grande que la Fondation Ford qui est la plus importante des U.S.A. La Fondation Gates est mentionnée en tant que membre financier du sous-groupe Lucis : « Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. »

Lire la suite

Pas d’enfantement, pas de peuple

Il est paradoxal qu’avec d’autres mouvements idéologiques, le féminisme ait détruit la nature des femmes et fait d’elles des objets sexuels. La jeune fille de 19 ans qui pense se faire ligaturer les trompes, devient une pure bête de sexe. Après des décennies de propagande féministe réduisant le lien amoureux entre homme et femme, à la « possession du corps de la femme par l’homme », il est paradoxal que des femmes se transforment en poupées sexuelles. Les féministes ont maintenant accompli ce qu’elles discréditaient.

Lire la suite

Le Coran est-il la source du sexisme de l’Islam ?

Nous avons traité à de multiples reprises de sujets au cœur de la discrimination genrée dont les musulmanes font en Islam l’objet. À dire vrai, toutes les femmes, de tous les horizons – non pas depuis la nuit des temps mais depuis que le pouvoir existe en société – sont victimes de l’oppression ordinaire de la part d’hommes ordinaires. Quant aux femmes musulmanes, elles ont la particularité d’être doublement victimes : de leur statut de femme et de leur statut de croyante.

Lire la suite

Sodome, tu dépasses les bornes

(NdNM : en ces temps de pensée unique et de liberté d’expression de plus en plus réduite, est-il encore possible qu’un article tel que le suivant permette un échange respectueux de points de vue et d’arguments plutôt que des réactions émotionnelles épidermiques dégénérant trop souvent en insultes ?)
Non Bilal Hassani ne représente pas la France. Il représente une certaine France, la plus pourrie, la plus perverse, enlisée dans le péché et qui s’en glorifie insolemment. Oh certes cette France des loges maçonniques, des gauchistes et de la synagogue de Satan, cette France luciférienne dirige aujourd’hui notre pays et en possède les pouvoirs législatifs, culturels, économiques et médiatiques, mais elle n’est pas « la » France et ne le sera jamais.

Lire la suite