Étiquette : Féminisme

Yannick Jaffré : «les femmes russes ne redoutent pas la domination de l’homme, mais sa défaillance». Mise à Jour

En Occident, la guerre de sexes semble faire rage. L’occasion pour certains d’interroger d’autres modèles de féminité, peut-être trop facilement caricaturés. L’essayiste Yannick Jaffré se livre dans son dernier ouvrage à une description élogieuse de la féminité russe, doublée d’une critique au vitriol du féminisme occidental.

Lire la suite

Billet charmant : où est ce Prince qui ne m’a pas embrassée, que je l’extermine ?

La culture de la destruction qu'est la cancel culture (en effet, c'est moins violent en anglais) s'attaque maintenant à Blanche Neige. Ou plutôt à ce pauvre Prince Charmant qui, sous le charme de la jeune femme, a eu la mauvaise idée de l'embrasser alors qu'elle était endormie. Ca mérite bien un combat ! Il n'y a rien de plus important aujourd'hui pour ces deux journalistes/activistes, que de s'attaquer aux Princes charmants, qui déjà ne courent pas les rues à force d'émasculation forcée de nos sociétés dévitalisées. Que deux personnes, mal dans leur peau, n'aient pas réussies à dépasser le stade de l'adolescence, c'est leur problème, mais comment notre société a pu se dégrader à ce point que des individus aussi primaires puissent avoir une telle audience ?

Lire la suite

Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ?

Le nouveau courant religieux qu’est le Nouvel-Âge met en avant les notions de service à l’Humanité et de Serviteur du monde en liaison avec l’ère du Verseau. Depuis deux mille ans, le Christianisme met plutôt l’accent sur le Sauveur du monde qui s’en est remis à la Volonté de son Père et sur l’amour du prochain. Le mouvement récent recommande le service et l’appel à la manifestation du « plan » de son dieu Lucifer sur la terre. Dans le même temps, le mouvement ancien recommande la prière et l’appel à rejoindre le royaume céleste. Le premier tend à valoriser la « déesse » ou la mère Nature, à réclamer le matriarcat. Le second est d’essence patriarcale.

Lire la suite

La religion de l’Antéchrist

L’Antéchrist est un personnage actuellement encore considéré comme mythique et qui selon certaines des religions révélées (principalement l’islam et le christianisme) doit se manifester à la fin du cycle de civilisation actuel. Son règne doit amener brièvement (pendant quelques années) un nouveau système socio-économique et politique, favorisé par l’effondrement de notre civilisation : le « Nouvel Ordre Mondial ». Il sera également un leader, et même prophète, de la nouvelle religion mondiale, « nouvelle » par opposition aux grandes religions révélées. Et cette religion est clairement opposée à ces dernières, favorisant leur disparition progressive de l’esprit et des coutumes des êtres humains.

Lire la suite

Le prisonnier dit non à Big Brother

Auteur : John PILGER Le prisonnier dit non à Big Brother John PILGERImage © George Burchett 2019 Discours prononcé lors d’un rassemblement à Sydney pour Julian Assange, organisé par le Socialist Equality Party. Chaque fois que je rends visite à Julian Assange, nous nous rencontrons dans une pièce qu’il connaît trop bien. Il y a une table nue et des photos de l’Equateur sur les murs. Il y a une bibliothèque où les livres ne changent jamais. Les rideaux sont toujours tirés et il n’y a pas de lumière naturelle. L’air est calme et fétide. C’est la chambre 101. Avant d’entrer dans la chambre 101, je dois rendre mon passeport et mon téléphone. Mes poches et mes biens sont examinés. La nourriture que j’apporte est inspectée. L’homme qui garde la chambre 101 est assis dans ce qui ressemble à une cabine téléphonique démodée. Il observe un écran, il observe Julian. Il y en a d’autres agents de l’État, invisibles, qui observent et qui écoutent. Les caméras sont partout dans la salle 101. Pour les éviter, Julian nous manœuvre tous les deux dans un coin, côte à côte, à plat contre le mur. C’est ainsi que échangeons les dernières nouvelles : en chuchotant et en changeant des écrits sur un bloc-notes qu’il protège des caméras. Parfois, nous rions. J’ai un créneau horaire désigné. A son expiration, la porte de la chambre 101 s’ouvre et le garde dit : "Le temps est écoulé !" Le soir du Nouvel An, on m’a accordé 30 minutes de plus et l’homme dans la cabine téléphonique m’a souhaité une bonne année, mais pas à Julian. Bien sûr, la salle 101 est la salle du roman prophétique de George Orwell, 1984, où la police de la pensée observe et tourmente ses prisonniers, et pire encore, jusqu’à ce qu’ils perdent leur…

Lire la suite

La vallée européenne de ceux qui sont tombés : réflexions sur Franco, le féminisme et la fin de l’homme.

La Journée internationale des femmes est devenue plus militante ces dernières années. Alors que la civilisation européenne entre dans une période de crise terminale, le féminisme et la confusion des genres sont devenues les composants clé de la dictature de classe. Nous sommes retournés au chaos de la Chute ; sinon dans cet épisode, Eve tue Adam, bloquant tout espoir de salut. Le 8 mars dernier, Journée internationale des femmes, j’ai visité la Valle de los Caídos - la Vallée de ceux qui sont tombés, à San Lorenzo de El Escorial, à l’extérieur de Madrid. Une gigantesque croix de 150 mètres est érigée sur la coupole d’une basilique taillée dans les montagnes de la Sierra de Guadarrama. Taillée dans une crête de granit, la Basilique de la Santa Cruz del Valle de los Caídos (basilique de la Sainte Croix de la Vallée de ceux qui sont tombés) est l’une des merveilles du monde.

Lire la suite

Un examen du culte gauchiste et de leur religion

Les nouveaux militants du mouvement pour la liberté croient à tort que l’idée du « faux paradigme gauche/droite » signifie qu’il n’y a pas de spectre politique ; que toute cette notion de gauche contre droite est une invention. Ce n’est pas exactement le cas. Quand on parle de faux paradigmes en matière de politique (ou de géopolitique), il s’agit en fait de la classe élitiste, aussi connue sous le nom de globalistes, et du fait qu’elle n’a aucune orientation politique de droite ou de gauche. Ils ne se soucient ni des démocrates ni des républicains, ils n’ont aucune loyauté envers l’un ou l’autre parti. Leur loyauté va à leur propre agenda, et ils exploiteront les DEUX côtés pour obtenir ce qu’ils veulent chaque fois que possible.

Lire la suite

Quand des féministes harcèlent des scientifiques

Peggy Sastre - Quand des féministes harcèlent des scientifiques CHRONIQUE. Au nom d'une discrimination positive devenue folle, des physiciens se voient cloués au pilori, sans rapport aucun avec leur compétence scientifique. Par Peggy Sastre Publié le 14/03/2019 à 11:11 | Le Point.fr Le Cern a suspendu sa collaboration avec un scientifique italien après des accusations de sexisme. © FABRICE COFFRINI / AFP L'ère de l'investigation scientifique factuelle est-elle terminée ? Dans les labos, la frontière entre discrimination positive et harcèlement idéologique ne cesse de s'effacer. Mais privilégier les opinions et l'identité des scientifiques à la qualité de leurs recherches entrave des carrières et génère de véritables persécutions. « Pour le moment, je préfère rester anonyme. Je n'en suis pas fier, mais il faut que je mange et je suis aussi responsable des opportunités de recherche de mes étudiants et de mes postdocs. » L'astrophysicien qui me dit cela n'a tué personne, il vient simplement de me raconter qu'il a choisi de quitter l'Australie, le pays où il a été diplômé et où s'est déroulé le gros de sa carrière, pour la Chine. Pourquoi ? Parce que, en tant que chercheur, il s'y sent plus libre. C'est sans doute un comble, mais c'est la réalité. Pour de plus en plus de scientifiques, les pressions et la mise au pas du « politiquement correct » (faute de meilleure formule) au sein des universités et autres établissements de recherche sont telles que s'exiler dans un pays non démocratique, où les opposants disparaissent et les minorités religieuses sont parquées dans des camps de rééducation, devient un pis-aller si vous souhaitez travailler normalement. « J'ai quitté l'Australie parce que j'en avais marre de voir les postes et les financements se réduire comme peau de chagrin pour les vrais astrophysiciens », résume, dépité, ce spécialiste de radioastronomie. Nous sommes aujourd'hui (à peu près)…

Lire la suite

Bill Gates : un Sataniste déguisé en brebis?

Lorsque Warren Buffett a donné 31 milliards de dollars à la Fondation de Bill Gates, j’ai supposé que cela ferait avancer le Nouvel Ordre Mondial. Mais quand un lecteur m’a montré la connexion de Gates avec l’antisémite et païen Lucis Trust (anciennement Lucifer Trust), j’ai pris du recul et entrepris des recherches sur le sujet.(...) La Fondation Bill et Melinda Gates a doublé de taille en raison de la donation Buffet, et est cinq fois plus grande que la Fondation Ford qui est la plus importante des U.S.A. La Fondation Gates est mentionnée en tant que membre financier du sous-groupe Lucis : « Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. »

Lire la suite

Pas d’enfantement, pas de peuple

Il est paradoxal qu’avec d’autres mouvements idéologiques, le féminisme ait détruit la nature des femmes et fait d’elles des objets sexuels. La jeune fille de 19 ans qui pense se faire ligaturer les trompes, devient une pure bête de sexe. Après des décennies de propagande féministe réduisant le lien amoureux entre homme et femme, à la « possession du corps de la femme par l’homme », il est paradoxal que des femmes se transforment en poupées sexuelles. Les féministes ont maintenant accompli ce qu’elles discréditaient.

Lire la suite

Le Coran est-il la source du sexisme de l’Islam ?

Nous avons traité à de multiples reprises de sujets au cœur de la discrimination genrée dont les musulmanes font en Islam l’objet. À dire vrai, toutes les femmes, de tous les horizons – non pas depuis la nuit des temps mais depuis que le pouvoir existe en société – sont victimes de l’oppression ordinaire de la part d’hommes ordinaires. Quant aux femmes musulmanes, elles ont la particularité d’être doublement victimes : de leur statut de femme et de leur statut de croyante.

Lire la suite

Sodome, tu dépasses les bornes

(NdNM : en ces temps de pensée unique et de liberté d'expression de plus en plus réduite, est-il encore possible qu'un article tel que le suivant permette un échange respectueux de points de vue et d'arguments plutôt que des réactions émotionnelles épidermiques dégénérant trop souvent en insultes ?) Non Bilal Hassani ne représente pas la France. Il représente une certaine France, la plus pourrie, la plus perverse, enlisée dans le péché et qui s’en glorifie insolemment. Oh certes cette France des loges maçonniques, des gauchistes et de la synagogue de Satan, cette France luciférienne dirige aujourd’hui notre pays et en possède les pouvoirs législatifs, culturels, économiques et médiatiques, mais elle n’est pas « la » France et ne le sera jamais.

Lire la suite

Voici tout ce qui ne va pas avec le féminisme dominant.

Voici tout ce qui ne va pas avec le féminisme dominant. Auteur : Caitlin JOHNSTONE Des médias comme MSNBC et Politico ont fait les manchettes enthousiastes avec des titres comme "Le complexe militaro-industriel est maintenant dirigé par des femmes" et "Comment les femmes ont pris le contrôle du complexe militaro-industriel". Apparemment, quatre des cinq meilleurs "entrepreneurs" de la défense américaine sont maintenant des femmes, dont je ne me donnerai pas la peine d’apprendre les noms ou d’en rendre compte parce que je m’en fiche. Ces manchettes sont ridiculisées, et à juste titre, par les critiques de l’état d’esprit au sein de l’establishmentet cette auto-parodie caricaturale du libéralisme d’entreprise. Presque tout dans le libéralisme américain se résume en fin de compte à promouvoir le meurtre de masse, l’exploitation et l’écocide à des fins lucratives tout en brandissant des banderoles "Ouais, Vive la diversité !" pour que la foule du politiquement correct puisse se sentir bien dans sa peau. Mais le fait que ces histoires existent et ont un auditoire illustre les échecs du féminisme dominant. Beaucoup d’hommes (et parfois des femmes servilement sectaires) aiment se plaindre du féminisme moderne comme si c’était quelque chose qui blesse les hommes, menace les hommes, diabolise les hommes ou les prive de leur place dans la société ou de tout autre prérogative auquel ils auraient droit. Tout cela n’est que bêtise et caprice d’enfant pour la perte de contrôle des hommes sur les femmes, contrôle qu’ils n’auraient jamais dû avoir, pour commencer ; ce sont des maîtres qui se plaignent de perdre leurs esclaves. Ce n’est pas ça le problème du féminisme dominant. Ce qui ne va pas avec le féminisme dominant est parfaitement illustré dans ce défilé médiatique célébrant l’ascension des femmes au sommet de l’industrie la plus dépravée sur terre.Voir l'image sur Twitter Le problème que le…

Lire la suite

Le féminisme est une maladie et la masculinité est en le remède.

Le féminisme est une maladie et la masculinité est en le remède. Par Brandon Smith − Le 25 janvier 2018 − Source Alt-Market.com De nos jours, il semble que tout le monde jusqu’à la grand-mère gender-fluide a une vision « profonde » de l’esprit et du monde des hommes. Les médias parlent des hommes et de la masculinité avec des tons aigus de peur mêlés de mépris, comme si nous étions une dangereuse anomalie génétique aberrante qui doit être étudiée sous un microscope spécial qui protégera l’observateur d’être influencé par nos phéromones vitrioliques. Le problème est que la plupart de ces « experts » de la virilité ne sont pas du tout des hommes, ou que leurs observations du comportement masculin sont teintées de ressentiments profondément enracinés. C’est-à-dire qu’ils ne sont guère objectifs. J’ai récemment lu un article de The Atlantic intitulé « La psychologie a une approche plus saine pour bâtir des hommes en meilleure santé ». Écrit peu de temps après l’échec embarrassant de la campagne publicitaire « Masculinité toxique » de Gillette, je suppose que The Atlantic, comme beaucoup d’autres médias grand public, tente de rallier les troupes de gauche pour défendre un partenaire idéologique dans ce crime. YouTube lui-même a aidé Gillette en supprimant les pouces négatifs du décompte des votes de la vidéo, ce qui prouve que YouTube (propriété de Google) n’est pas une entreprise mais une machine de propagande, pure et simple. Comme je l’ai noté dans des articles précédents sur la psychologie non seulement des globalistes, mais aussi des idiots utiles de la gauche politique qu’ils aiment exploiter, ce genre de personnes présentent souvent plusieurs des traits des sociopathes narcissiques. J’ai observé que les sociopathes narcissiques ont tendance à venir en aide aux autres sociopathes narcissiques lorsqu’ils font face à leurs dévoilements ou à des poursuites. Ils ne sont pas aussi isolés les uns des autres que beaucoup le supposent. En fait, ils « s’organisent » et agissent…

Lire la suite