Étiquette : Immigration

Les mythes à l’origine de votre destruction

Si vous voyez tant de problèmes, le confinement, la vaccination, le chômage de masse, l'immigration-invasion, l'hyper-fiscalité, la dissolution des familles, les lois "sociétales", la théorie fumeuse du genre, la sexualisation de l'enfance, la pédophilie, les empoisonnements publics, tout cela et le reste a une explication majeure: une croyance ancrée chez les maîtres du monde, un véritable mythe. (Vidéo 28 min).

Lire la suite

Gouvernement Mondial – Le Ministère de la Vérité

La collusion de l’État français avec les géants du web, jusqu’alors secrète, a été officialisée en novembre 2018 quand le conducator a annoncé la création d’un groupe mixte moitié cadres de Facebook, moitié politiciens et hauts fonctionnaires français. Pour se donner une légitimité, ce groupe était supposé traquer les contenus racistes, antisémites, homophobes et sexistes. Curieusement, les djihadistes ne faisaient pas partie des « méchants »… Quinze mois plus tard, ce sont les thérapies du professeur Raoult qui sont clouées au pilori par ces prescripteurs de « bonnes pensées ». Pour ne pas être en reste, Facebook et Twitter ne se contentent plus d’escamoter des dizaines de milliers de posts non conformes aux intérêts de la nomenklatura mondialiste… Ils se sentent désormais assez forts pour se permettre de censurer des chefs d’États ! Il semble clair que l’inertie des grandes puissances, qui disposent des outils juridiques anti-trusts pour disloquer ces léviathans du numérique, s’explique par l’intérêt qu’elles y trouvent. Donnant-Donnant.

Lire la suite

Une zone B existe, donc il y a de l’espoir, je vous le promets !

Chers amis, aujourd’hui, il semble que le triomphe de nos adversaires soit total. Je veux publier cette chronique en disant que je ne crois pas une seule seconde que cela soit le cas. Tout ce que je vais faire aujourd’hui, c’est expliquer pourquoi. Ainsi, juste pour que les personnes autrement surdouées puissent comprendre, il ne s’agit pas d’une analyse exhaustive et je vais laisser de côté beaucoup de choses. Allons-y donc :

Lire la suite

L’âme d’une nation

Sachant qu'une nation est un groupe humain partageant une même culture, une même histoire et une même langue, on peut considérer que celui-ci est également uni par une conscience ou une âme commune. Même si des événements géopolitiques, militaires, ou de nature économique sont à l'origine de la formation d'une nation, celle-ci finit par développer aussi en quelque sorte une âme, de même que pour d'anciennes maisons occupées par plusieurs générations d'individus. À partir d'un tel point, l'extérieur peut tenter de détruire la nation ou les familles occupant la maison, mais l'âme subsiste. Ceci a été particulièrement illustré dans le cas de la nation polonaise qui a subi trois partitions successives, le troisième partage ayant abouti en 1795 à son démantèlement au profit de la Russie, de la Prusse et de l'Autriche.

Lire la suite

L’immigration

Depuis les origines de l’Humanité, le mouvement éventuel des différents groupes humains a été surtout conditionné par la présence ou non des ressources indispensables à sa survie, spécialement les ressources alimentaires. Le nomadisme avait plutôt lieu dans les régions désertiques, semi-arides ou périodiquement couvertes de neige. Les autres connaissaient une vie plus sédentaire. Les grandes migrations ou invasions ont pu aussi être provoquées par certains chefs avides de s’emparer de ressources étrangères. Depuis un ou deux siècles, la découverte de nouvelles ressources énergétiques et la création de nouveaux moyens de transport à base de moteurs énergivores ont favorisé une nouvelle tendance : les déplacements touristiques, modèles de gaspillage dans une société oisive et irresponsable.

Lire la suite

Pourquoi le NOM nous fragilise ?

es élites promotrices du Nouvel Ordre Mondial (ou NOM en abrégé) connaissent en général assez bien la psychologie humaine et comment s’en servir pour manipuler les populations. Ils le doivent à leurs études suivies dans des écoles élitistes ou au recours à des conseillers pleinement compétents en la matière. Ainsi, ils savent notamment que comme les autres êtres vivants et les divers objets de l’univers, les êtres humains sont assujettis à la grande loi d’action et de réaction. Il reste à déterminer comment et pourquoi ils nous fragilisent par son biais.

Lire la suite

Survie ?

L’époque actuelle apparaît de plus en plus troublée dans ses fondements comme dans les événements vécus individuellement et collectivement. Ceci entraîne notamment une préoccupation croissante pour les deux notions suivantes : celle d’effondrement des civilisations et celle de survie lors d’un tel effondrement. Il reste à déterminer la cause d’un tel trouble et l’intérêt de telles préoccupations. Depuis au moins deux siècles, et spécialement depuis la Révolution française, les fondements moraux et religieux de la civilisation occidentale ont été progressivement réduits à peau de chagrin. Si les dogmes religieux traditionnels ont été plus ou moins pulvérisés, ils ont été remplacés par ceux de la Franc-maçonnerie et de la laïcité largement promue par cette dernière.

Lire la suite

Note sur le pacte migratoire

Le « Pacte mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières » insiste lourdement sur le fait que les phénomènes migratoires seraient naturels et allant de pair avec la « mondialisation ». Est-ce pour autant le cas ? Pouvons-nous nous contenter d’affirmations de la part des élites mondialistes alors qu’elles nous ont déjà maintes fois menti ?

Lire la suite

Les deux témoins

Dans l’Apocalypse de Jean, deux témoins apparaissent à la sixième trompette. Si nous nous trouvons effectivement à l’époque correspondant à ce qui est présenté symboliquement pour cette dernière, comme de nombreux indices semblent le confirmer, alors l’hypothèse suivante paraît possible, à condition bien sûr de ne pas s’en tenir à une interprétation trop littérale ni trop mystique de l’extrait ci-dessus : les deux témoins sont Poutine et Trump.

Lire la suite

Le dernier combat de Trump

Le président Trump a été battu de manière décisive, sinon à la loyale. Les espoirs de millions d'électeurs américains ont été écrasés et anéantis. La saga de l'homme orange est terminée. Les vainqueurs ont utilisé un stratagème : ils ont sacrifié le caractère sacré et la sécurité du Capitole, ils ont permis aux intrus d'entrer, ils leur ont permis de prendre des selfies dans le bureau du porte-parole du Congrès, puis ils ont simulé l'horreur et l'indignation. Les tentatives d'appel à la transparence électorale ont été pulvérisées en temps réel, alors que des foules énormes étaient dispersées. Les votes des grands électeurs ont été certifiés, l'ascension de Biden assurée, et les partisans de Trump sont gratifiés du titre de "terroristes nationaux".

Lire la suite

Pour tous ceux qui veulent éviter de se laisser formater par le modèle du Forum Économique Mondial selon une «Grande réinitialisation» censée être induite par le coronavirus

Dans leur étude « Covid-19. The Great Reset » (« Covid-19 : La grande réinitialisation ») publiée par le Forum économique mondial (FEM), les économistes Klaus Schwab et Thierry Malleret nous donnent à entendre la voix de la future gouvernance mondiale. En intitulant leur dernière publication au sein du WEF « Covid-19 : The Great Reset », les auteurs associent la pandémie à leur propositions futuristes de façon à provoquer un concert de hauts cris d'illuminations soudaines. Dans le climat de confusion et de méfiance qui règne actuellement, l'enthousiasme avec lequel les économistes Klaus Schwab et Thierry Malleret saluent en la pandémie un signe avant-coureur du bouleversement socio-économique qu'ils présagent laisse à penser que si celui-ci ne s'était pas déclaré tout seul par hasard, ils auraient volontiers créé le Covid-19 de toutes pièces.

Lire la suite

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, rejette le projet de la Grande Réinitialisation (Great Reset) du Forum économique mondial

Le 3 décembre 2020, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a répondu à une question d’un téléspectateur lors d’une diffusion en direct sur Facebook (à partir de 28:19 minutes) concernant le projet de la Grande Réinitialisation (Great Reset) qui est promu par des politiciens du monde entier, comme le premier ministre Justin Trudeau. Il explique en quoi cela consiste et pourquoi il le rejette.

Lire la suite

Gestion des épidémies – Étude sur l’exploitation médiatique, commerciale ou politique de la peur, et sur l’avènement d’un totalitarisme “sanitaire”

La thèse que les entreprises "d'information" et certains scientifiques propagent concernant covid-19 est la suivante :covid-19 est un virus nouveau. Il en résulte que (i) il n'existe ni médicament spécifique ni vaccin ; (ii) personne n'est immunisé (absence d'anticorps) ⇒ il n'existe pas de barrière physiologique à sa propagation, qui est alors rapide. Par conséquent, pour éviter le risque de surcharge du système hospitalier, il faut imposer le confinement général des populations, ce qui aura pour effet de retarder et d'abaisser le sommet de la courbe épidémique. On gagnerait ainsi du temps pour augmenter la capacité hospitalière et développer des médicaments/vaccins spécifiques avant le pic épidémique.Ce raisonnement peut sembler imparable, et pourtant il est totalement erroné car : - une partie de la population est immunisée de naissance et/ou par immunité croisée (anticorps non-spécifiques); - certains médicaments non spécifiques sont efficaces; - il est n'est pas possible de développer les capacités hospitalières de façon substantielle et des médicaments/vaccins spécifiques réellement efficaces en moins de cinq ans.

Lire la suite

Sommation adressée au Gouvernement du Québec

Merci à cette pandémie imaginaire qui nous a permis un répit pour se recentrer et réfléchir ; nous a redonné nos enfants et une vie de famille depuis longtemps oubliée. Ce temps d’arrêt, craint par tous, nous a permis de faire nos recherches, de nous instruire et de réaliser que la société dans laquelle nous vivons n’est plus ce que nous voulons pour nous et nos enfants. Nous avons pris conscience de notre condition d’esclave au profit des multinationales, des corporations et des élites qui gouvernent dans l’ombre, qui nous accordent que ce qu’il faut pour survivre et nous écrasent par des dettes bidons, mais en conférence, vous avouez que 25 000 $ annuel est le minimum pour qu’une personne puisse vivre décemment. Nous espérons une correction concrète dans les jours à venir. Nous avons également pris conscience de toutes les manipulations tordues et vicieuses qui nous entourent, que ce soit au niveau des médias, des ministères, du corps médical, du barreau, de la justice et de la sécurité policière. (Texte et vidéos)

Lire la suite

L’effondrement de l’empire américain

Paul Craig Roberts, qui était secrétaire adjoint au Trésor dans l’administration de Ronald Reagan, a annoncé que l’effondrement des États-Unis est inévitable. Pour étayer cette conclusion, il cite quelques Russes dont il respecte les opinions : Andrei Raevsky – alias The Saker – et Dmitry Orlov – votre serviteur. Je suis flatté, bien sûr, mais je n’ai jamais prétendu que l’effondrement des États-Unis était évitable. « Tous les empires finissent par s’effondrer ; aucune exception ! » Je n’ai pas cessé de le répéter. Depuis que j’ai commencé à écrire sur ce sujet en 2006, je n’ai jamais hésité sur ce point.

Lire la suite

Piratage et virus intellectuel : l’anti-trumpisme conditionné

À la suite de remarques de personnes peu informées quant à la réalité américaine et à l’étendue des fraudes électorales survenues outre-Atlantique pour éconduire à tous prix Donald Trump lors des dernières présidentielles, nous voudrions ici apporter quelques brefs éléments de contradiction face aux mantras de la haine anti-trumpienne conditionnée et à la chape de plomb de censure médiatique qui continue de peser sur nombre d’esprits. De fait, le véritable virus qui affecte aujourd’hui l’humanité est bien de type intellectuel en ce qu’il s’attaque à la pensée rationnelle, pour en contrecarrer d’abord les défenses naturelles, pour l’assommer ensuite à coups de mensonges stupéfiants et systématiques, et finalement la faire disparaître…

Lire la suite

Le prétendu “plan Kalergi” de destruction de l’Europe

François Hollande déclare que nous sommes en guerre au cœur même de la France (depuis longtemps, mais il ne s’en était pas encore aperçu). Il décide de fermer les frontières, annonce des ripostes implacables, réunit le Congrès à Versailles pour lui dire que sa riposte implacable consiste en une révision de la Constitution que tous les juristes en droit constitutionnel estiment inutile et irréaliste (une idée de l’un des énarques qui conseillent l’Élysée, sans doute).(...) En fait, il n’est que le grouillot d’institutions supranationales peu voyantes, souvent partiellement noyautées par la Franc-maçonnerie, comme Nouvel Ordre Mondial, Trilatérale, Bilderberg, FAF*, etc. Elles ont en commun, outre le contrôle de la finance mondiale, l’application du Plan Kalergi pour l’Europe.

Lire la suite

Conférence de l’archevêque Carlo Maria Viganò : « Comment la Révolution de Vatican II sert le Nouvel Ordre Mondial »

« Dans la sphère civile, l’État profond a géré la dissidence politique et sociale en utilisant des organisations et des mouvements qui ne sont qu’apparemment de l’opposition, mais qui contribuent en fait au maintien du pouvoir.(...) Comme chacun de nous l’a probablement compris, nous nous trouvons dans un moment historique dans le temps; les événements du passé, qui semblaient autrefois déconnectés, se révèlent désormais indiscutablement liés, tant dans les principes qui les inspirent que dans les objectifs qu’ils cherchent à atteindre. »

Lire la suite

«Le Pacte de Marrakech est un appel à la censure des médias politiquement incorrects»

(s’ouvre dans un nouvel onglet)">http://www.lefigaro.fr/vox/medias] Par  Alexandre del Valle Publié le 11/12/2018 à 19:30 FIGAROVOX/TRIBUNE - Alexandre Del Valle s'inquiète de certaines dispositions du Pacte de Marrakech, qui visent à rendre plus positive l'information que les médias donnent à propos de l'immigration. Géopolitologue, docteur en histoire contemporaine, consultant et essayiste, Alexandre del Valle est professeur de géopolitique et de relations internationales. Il vient de publier La Stratégie de l'intimidation, du terrorisme jihadiste à l'islamiquement correct (éd. L'Artilleur, mars 2018). Beaucoup d'encre a déjà coulé à propos du fameux Pacte signé à Marrakech ce début de semaine par 148 pays-membres des Nations unies. Ses rédacteurs rappellent que ce texte visant à réguler des migrations plus «sûres» serait «non-contraignant». Mais rien n'empêchera ultérieurement les États signataires et les instances européennes de «judiciariser» des pans entiers dudit Pacte. Le Pacte sous-entend d'ailleurs que les Ètats d'accueil ont le devoir d'octroyer des droits et des aides financières aux migrants «sans discriminations» (réguliers ou illégaux), ce qui revient à supprimer toute différence entre le national et l'étranger, bref, à démanteler moralement les souverainetés pourtant nominalement reconnues par les rédacteurs. Un appel à la censure «Encourager un débat public fondé sur l'analyse des faits afin de faire évoluer la manière dont les migrations sont perçues»Objectif 17 du Pacte de Marrakech Le Pacte de Marrakech incite les médias à combattre et limiter tout discours hostile à l'immigration, sous peine d'être privés de financement public par les gouvernements, eux-mêmes sommés de se soumettre à la doxa diversitaire qui transparaît du début à la fin du texte onusien. C'est ainsi que l'objectif n°17 du Pacte appelle à «éliminer toutes les formes de discrimination et encourager un débat public fondé sur l'analyse des faits afin de faire évoluer la manière dont les migrations sont perçues». Il invite ainsi les médias à s'impliquer dans un projet politico-gestionnaire en…

Lire la suite

Pacte de Marrakech, nouvelle mise en garde de Trump (bien plus crédible que les Fake News des médias)

Avec le Pacte mondial sur les migrations, dit Pacte de Marrakech, les Nations unies veulent « faire progresser la gouvernance mondiale aux dépens du droit souverain des Etats à gérer leur système d’immigration », ont dénoncé vendredi les Etats-Unis dans un communiqué plein de bon sens et qui met les points sur les i. Dans un long texte très argumenté, diffusé par la mission diplomatique américaine à l’ONU, les Etats-Unis rappellent qu’ils ont quitté les négociations sur ce Pacte en 2017 car ses objectifs sont « incompatibles avec la loi américaine, la politique et les intérêts du peuple américain ». Ils sont de ce fait, incompatibles avec les intérêts des peuples européens. C’est parce qu’ils savaient que les citoyens diraient non que les instances européennes et les Etats ne les ont pas consulté, et qu’ils vont voter au mépris de la démocratie, et du droit fondamental des peuples à disposer d’eux-mêmes. « Les décisions sur la sécurité des frontières, sur qui est admis à résider légalement ou à obtenir la citoyenneté, figurent parmi les plus importantes décisions souveraines qu’un pays peut faire », soulignent aussi les Etats-Unis dans ce communiqué. Il n’est pas question donc qu’elles fassent l’objet « de négociations, d’un examen, dans un cadre international », ajoute le texte. Tout en reconnaissant « l’apport de nombreux immigrants à la construction de notre nation, nous ne pouvons soutenir un Pacte ou un processus qui impose ou qui a la potentialité d’imposer des directives internationales, des normes, des attentes ou des engagements qui pourraient s’opposer à notre capacité à prendre des décisions dans les meilleurs intérêts de notre nation et de nos citoyens », affirme avec sagesse le document. Washington anticipe aussi que les pays signataires du Pacte chercheront in fine à imposer un « droit coutumier international » dans le domaine des migrations, c’est à dire transformer ce pacte « non contraignant »…

Lire la suite

Où va le monde ?

Où va le monde ? par Paul Craig Roberts Depuis 2016, les États-Unis ont été fourrés dans le pétrin du RussiaGate, une imposture imaginée par le complexe militaro-sécuritaire, pour empêcher le président Trump de normaliser ses relations avec la Russie. Cette normalisation aurait discrédité ‘la menace russe’ qu’il a manigancée pour assurer son budget annuel de 1000 milliards de dollars. Le Parti démocrate, qui n’est certes pas du tout démocratique, a favorisé cette imposture dans l’espoir de liquider Trump pour ses propres raisons, et a entraîné avec lui la pressetituée dans le complot. Maintenant que le rapport Mueller a éventé les mensonges de l’establishment – qui accusait Trump d’être un traître ayant conspiré avec le président russe Poutine pour que la garce sanguinaire ne soit pas élue, afin de pouvoir travailler pour les Russes –, les gens ont maintenant l’esprit libre pour lancer une autre campagne sans queue ni tête. La succession de ces âneries abîme la réputation du pays. Il est vrai que certains des démocrates les plus dingues et la pressetituée sont incapables de lâcher le RussiaGate. Cette dernière écrit que Trump pourrait être mis en accusation pour que dalle, sauf si les indignes démocrates reprennent plutôt le job consistant à jeter par la fenêtre l’argent des autres. Un professeur dérangé ou deux ont déliré que Mueller faisait partie du complot et qu’il devrait faire l’objet d’une enquête. Sauf que toute cette agitation met simplement en évidence que les États-Unis ont gaspillé trois ans de leur existence. Pendant ce temps, les autres pays ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin. Les Russes, par exemple, ont découvert le bon côté des sanctions de l’Oncle Sam. Leur économie est devenue plus indépendante et ils se sont tirés du pétrin de n’être réduits qu’au rôle d’exportateurs de matières premières vers l’Occident,…

Lire la suite

Lettre du Président Trump à la Présidente de la Chambre des Représentants

Honorable Nancy Pelosi Présidente de la Chambre des Représentants Washington, DC 20515 Chère Madame la Présidente, Je vous écris pour vous exprimer mes protestations les plus vives et les plus énergiques contre la croisade partisane visant ma destitution, menée par les Démocrates à la Chambre des Représentants. Cette mise en accusation est un abus de pouvoir, sans précédent et inconstitutionnel, de la part des législateurs démocrates, sans égal durant près de deux siècles et demi d’histoire législative américaine. Les articles de mise en accusation introduits par le comité judiciaire de la Chambre ne sont valides sous aucune norme de théorie constitutionnelle, d’interprétation ou de jurisprudence. Ils n’incluent aucun crime, aucun délit, ni aucune infraction d’aucune sorte. Du mot destitution, détestable en lui-même, vous avez déprécié l’importance ! En actant cette invalide destitution, vous violez le serment que vous avez prêté en entrant en fonction, vous rompez votre allégeance à la Constitution, vous déclarez une guerre ouverte à la démocratie américaine. Vous osez invoquer les Pères fondateurs des États-Unis d’Amérique dans la poursuite d’un plan qui vise à annuler des élections, vos actions malveillantes affichent un absolu mépris des fondements des États-Unis d’Amérique, et votre conduite inqualifiable menace de détruire ce que nos Pères fondateurs se sont engagés à construire. Non seulement vous les offensez, mais pire encore, vous offensez la foi des Américains en répétant «Je prie pour le président», alors que vous savez que ce n’est pas vrai, sauf à prendre vos mots au sens négatif. Ce que vous commettez est terrible, mais c’est vous qui devrez vivre avec, pas moi ! Votre premier chef d’accusation : «Abus de pouvoir», n’est qu’une invention de votre imagination, totalement fallacieuse, sans valeur et sans fondement. Vous savez que j’ai eu une conversation parfaitement innocente avec le président de l’Ukraine. J’ai eu ensuite une deuxième conversation et vous la citez déformée, frauduleusement…

Lire la suite

La Bataille pour Auschwitz

Le vendredi 17 janvier 2020, trois mille salves ont ébranlé le sol de la capitale russe; le ciel sur Moscou s'était emblasonné de glorieux feux d'artifice. C'était une répétition de la célébration mémorable, soixante quinze ans plus tôt, soulignée, le 17 janvier 1947, par 24 salves de 324 canons lourds pour la libération de Varsovie par l'Armée rouge. Varsovie en ruines venait d'être sauvée de la disparition totale. Cela pourrait être une excellente occasion pour un déploiement de l'amitié entre les deux nations slaves. Les Polonais pourraient se souvenir que 200 000 Russes, soldats et officiers furent tués en action à Varsovie et ils pourraient dire : ils sont morts pour nous permettre de vivre. Ils pourraient remercier la Russie pour les terres généreuses et les grandes villes arrachées à l'Allemagne vaincue, pour se les avoir vue offertes à la Pologne.

Lire la suite

La guerre de l’huile

Auteur : Leslie Varenne Cette étude, réalisée seulement avec des sources ouvertes, est née après avoir lu un post sur les réseaux sociaux. Une internaute, dont le pseudonyme Célestine anticolonialiste parle de lui-même, pestait contre la diabolisation de l’huile de palme « les industriels impérialistes aiment trop mentir. Moi, je la mange et en plus j’ai une belle peau ! ». Et son ami, Bakary, de lui répondre « Depuis quand l’huile de palme est mauvaise ? Pour que nous achetions leur huile d’olive ? Je ne le ferai pas. » N’ont-ils pas raison ?  Pourquoi tant de haine versée sur l’huile de palme et rien ou presque sur les autres oléagineux ? L’IVERIS a fait des recherches, a tiré le fil du mensonge et tout est venu… (1) Pour résumer les attaques d’à peu près toutes les ONG occidentales ayant pignon sur la planète, Greenpeace en tête, la culture de palmiers à huile serait responsable de la déforestation, de l’appauvrissement des sols et de la disparition des espèces telle que l’Orang-Outan (2); par conséquent, elle serait également responsable des gaz à effets de serre et donc du réchauffement climatique ; et comme si cela ne suffisait pas, elle serait aussi néfaste pour la santé (3). Chaque ONG œuvrant dans son domaine de compétence et toutes ayant à cœur de participer à la curée, Amnesty International et Oxfam ont apporté leur contribution en dénonçant le non-respect des droits humains et les conditions de travail dans les plantations de palmiers à huile (4-5). Bien entendu, il ne s’agit pas ici de défendre les conditions de travail imposées par les multinationales aux travailleurs des plantations d’huile de palme. Néanmoins, elles ne sont ni pires ni meilleures que celles en cours dans tous les autres secteurs des pays du sud, bois, coton, café, cacao, hévéa, soja au Brésil etc. Il est difficile de dater…

Lire la suite

Pas d’enfantement, pas de peuple

Il est paradoxal qu’avec d’autres mouvements idéologiques, le féminisme ait détruit la nature des femmes et fait d’elles des objets sexuels. La jeune fille de 19 ans qui pense se faire ligaturer les trompes, devient une pure bête de sexe. Après des décennies de propagande féministe réduisant le lien amoureux entre homme et femme, à la « possession du corps de la femme par l’homme », il est paradoxal que des femmes se transforment en poupées sexuelles. Les féministes ont maintenant accompli ce qu’elles discréditaient.

Lire la suite

Racisme et antiracisme comme mensonges

Les communautés humaines ont tendance à surestimer leur mode de vie et à se méfier de celui des autres. Pour maintenir la cohésion de leur groupe, certains de ses membres ont un réflexe de rejet des nouveaux arrivants. Cependant, dès qu’ils font leur connaissance, qu’ils comprennent que ce sont des hommes comme eux, les tensions s’apaisent. À ce fonctionnement ethnologique, des idéologies sont venues s’ajouter au XIXème et XXème siècle : le racisme et l’antiracisme. Dans le contexte de l’impérialisme britannique et du développement de la biologie et de la génétique, ces théories permettaient de justifier la hiérarchie ou l’égalité en droits des populations.

Lire la suite

Les mondialistes utilisent le COVID-19 pour inaugurer l’Agenda 2030 des Nations Unies « Brave New World »* avec dix ans d’avance sur le calendrier

Lorsque la députée Alexandria Ocasio Cortez a réécrit les objectifs de développement durable des Nations Unies, elle n'a pas été prise au sérieux par de nombreux conservateurs. Cependant, maintenant, le trafic aérien est beaucoup moins robuste, les autoroutes bien moins fréquentées, des millions d'Américains sont payés par le gouvernement pour rester chez eux et ne rien faire.

Lire la suite

Sodome, tu dépasses les bornes

(NdNM : en ces temps de pensée unique et de liberté d'expression de plus en plus réduite, est-il encore possible qu'un article tel que le suivant permette un échange respectueux de points de vue et d'arguments plutôt que des réactions émotionnelles épidermiques dégénérant trop souvent en insultes ?) Non Bilal Hassani ne représente pas la France. Il représente une certaine France, la plus pourrie, la plus perverse, enlisée dans le péché et qui s’en glorifie insolemment. Oh certes cette France des loges maçonniques, des gauchistes et de la synagogue de Satan, cette France luciférienne dirige aujourd’hui notre pays et en possède les pouvoirs législatifs, culturels, économiques et médiatiques, mais elle n’est pas « la » France et ne le sera jamais.

Lire la suite

Hermann Kelly (Irish Freedom Party) : « Nous voulons que l’Irlande quitte l’Union européenne » [Interview]

Nous avons évoqué la grande manifestation qui s’est déroulée à Dublin le week-end dernier, contre la tyrannie sanitaire. Une manifestation à laquelle a contribué un tout jeune parti politique en Irlande, qui fait de plus en plus de bruit, l’Irish Freedom Party. Un parti politique qui dénote, par son refus du politiquement correct, et par son image d’épouvantail sur un échiquier politique qui, en Irlande, est souvent resté cantonné entre Sinn Fein, Fianna Fail, Fine Gael, et travaillistes. De quoi provoquer d’abord la curiosité, puis la détestation par la presse mainstream toujours aux ordres du système en place quel que soit le pays occidental.

Lire la suite

Le futurisme illusoire des universitaires de l’ordre global libéral

Il s’agit peut-être d’une généralisation trop large, mais j’ai l’impression que le public a presque le sentiment qu’il y a quelque chose d’intrinsèquement gênant dans le milieu universitaire. La source de ce mécontentement fait l’objet d’un débat, mais je crois qu’il découle de l’image du projet des universitaires par rapport à la réalité de leur caractère personnel et de leurs intentions. L’universitaire moyen qui a obtenu un diplôme universitaire dira que certaines personnes ne le trouvent désagréable que parce qu’il est « si intelligent », ce qui en rend d’autres envieux. Je dirais que c’est le contraire – l’universitaire moyen est en fait assez ignorant, mais brandit une fausse image de génie. C’est pourquoi je les qualifie souvent d’« imbéciles académiques ». La fausse intelligence et la fausse sagesse sont comme du papier de verre pour les nerfs des gens exposés, et la personne moyenne n’est pas aussi stupide que les universitaires le pensent.

Lire la suite