Étiquette : Biden

Le Dr Fauci ne peut pas expliquer pourquoi les cas de COVID au Texas continuent de chuter malgré la réouverture

Plus d’un mois s’est écoulé depuis que le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a choqué les Faucis du monde entier en supprimant les restrictions inspirées du COVID imposées aux entreprises et aux particuliers, notamment en supprimant l’obligation de porter un masque. Ces décisions ont incité le Dr Anthony Fauci et des légions d’« experts » en santé publique à mettre en garde contre les conséquences dévastatrices – des milliers de décès inutiles en résulteraient, selon eux – mais, comme le montrent les données, pratiquement tous les indicateurs ont montré que l’épidémie de l’État de l’étoile unique a continué à reculer, alors même que des États bleus comme le Michigan connaissent une nouvelle poussée d’infections (que l’on pense être due à des souches « mutantes »).

Lire la suite

Covid : les États-Unis excluent les passeports de vaccination fédéraux

La Maison Blanche a exclu l'introduction de passeports fédéraux obligatoires pour la vaccination contre le virus Covid-19, affirmant que la vie privée et les droits des citoyens devaient être protégés. Les projets d'introduction de tels passeports ont été présentés dans le monde entier comme un moyen de permettre une circulation sûre des personnes tout en luttant contre la pandémie. Mais les critiques disent que ces documents pourraient être discriminatoires. Les États-Unis ont déclaré qu'ils ne soutenaient pas et ne soutiendraient pas un "système qui oblige les Américains à porter un document d'identité".

Lire la suite

Bill Gates et la fin de l’Amérique

Naomi Wolf a écrit Les dix étapes du fascisme sous le régime Bush II dans le cadre de son livre de 2007 "End of America: A Letter to a Young Patriot". À ce moment-là, elle a dit que nous avions déjà franchi les neuf premières étapes du fascisme. Et aussi à l'époque dans ses conférences, elle nous a promis qu'elle nous avertirait quand nous serions arrivés à l'étape 10 et au fascisme complet. Elle vient d’émettre son avertissement : Naomi Wolf croit maintenant que nous vivons tous sous le fascisme. Et elle dit que c'est la pandémie de covid qui nous a poussés par-dessus bord.

Lire la suite

« Demain, ça pourrait être quelqu’un d’autre » : Bernie Sanders se prononce contre l’interdiction de Trump sur Twitter

Le sénateur Bernie Sanders (Indépendant-Vermont) s’est prononcé hier contre l’interdiction de Twitter de l’ancien président Donald Trump. M. Sanders a exprimé son malaise face au rôle des grandes entreprises technologiques dans la censure des points de vue, ce qui le démarque nettement de ses collègues démocrates qui ont réclamé davantage de censure de la part des entreprises.

Lire la suite

« L’Agenda 2030 » (vert) de l’ONU est derrière la « Grande Réinitialisation » du Forum Économique Mondial — Suivez la piste de l’argent !

La réorganisation descendante de l'économie mondiale par une cabale de technocrates corporatistes, dirigée par le groupe autour du Forum économique mondial de Davos - la soi-disant Grande Réinitialisation (Great Reset) ou l'Agenda 2030 de l'ONU - n'est pas une proposition future. Elle est en bonne voie d'actualisation, alors que le monde reste enfermé dans un enfermement insensé pour un virus. Le domaine d'investissement le plus en vogue depuis le début des lockdowns mondiaux du coronavirus est ce qu'on appelle l'investissement ESG. Ce jeu hautement subjectif et très contrôlé déplace de façon spectaculaire les flux de capitaux mondiaux vers un groupe restreint d'actions et d'obligations d'entreprises "approuvées". Il fait notamment progresser le dystopique Agenda 2030 des Nations Unies ou le programme Great Reset du WEF. Cette évolution est l'un des changements les plus dangereux et les moins bien compris depuis au moins le siècle dernier. Le programme d'"économie durable" de l'ONU est réalisé en toute discrétion par les mêmes banques mondiales qui ont provoqué les crises financières de 2008.

Lire la suite

Poutine met son homologue américain Biden au défi d’un débat urgent en direct

Le président russe Vladimir Poutine a défié son homologue américain, Joe Biden, l'invitant à une discussion en ligne en direct, sans délai, et a suggéré qu'ils débattent des relations bilatérales et des questions importantes pour le monde en général. Le président a nommé la lutte contre la pandémie, la résolution des conflits régionaux et les questions de stabilité stratégique comme sujets possibles, notant qu'il serait prêt à parler à Biden vendredi ou lundi dans une discussion «ouverte». «Je voudrais suggérer au président Biden de poursuivre notre discussion, mais à condition que nous le fassions réellement en direct, sans aucun retard, directement dans une discussion ouverte et en direct», a déclaré Poutine jeudi à la chaîne de télévision Russia 24. «Je pense que ce serait intéressant pour le peuple russe et le peuple des États-Unis et de nombreux autres pays», a-t-il ajouté.

Lire la suite

Qu’est-ce que « l’islamo-gauchisme » ?

La France, et dans une moindre mesure plusieurs autres pays européens, est traversée par un débat sur « l’islamo-gauchisme » ; des personnalités de gauche qui soutiennent l’islam politique malgré l’exemple de Daesh. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas là d’une tactique électorale momentanée, mais d’une conséquence d’une stratégie de la guerre froide, ravivée par l’administration Biden.

Lire la suite

Le Texas mène à la liberté

L'araignée a découvert une guêpe qui s'échappait de sa toile. Elle est furax. Comment ose-t-elle ? La guêpe avait été capturée, ligotée, empoisonnée. Elle était prête à être tuée et dévorée. Et tout à coup, la voici qui se réveille et qui déchire la toile. Espèce de Neandertalienne! s'exclame l'araignée enragée, vous finirez comme les Néandertaliens, bande de dodos, Ruphus Cucullatus éteints pour toujours ! C'est ce que Biden a dit aux habitants du Texas qui ont osé se libérer de son régime de masques. Biden, le roi des morts et son équipe étaient sûrs de tenir le monde sous leur contrôle ; ils avaient prévu de mener l'humanité à la Grande Réinitialisation, à la fin sinistre de l'Homo Sapiens, à la cruelle dystopie des esclaves masqués gouvernés par les algorithmes de Google. Mais les Texans ont changé le cours de l'histoire. Ils ont été immédiatement suivis par le Mississippi, l'Iowa, le Montana et le Dakota du Nord ; les États qui avaient voté pour Trump et pour la liberté.

Lire la suite

Demander au gouvernement ou aux tribunaux ne permettra jamais d’obtenir la liberté: seule la désobéissance massive peut prévaloir

Nous sommes maintenant au seuil de l’enfer concernant nos droits naturels et notre liberté. Ce gouvernement pervers et ses contrôleurs ont détruit nos vies sacrées par le mensonge, la tromperie, le vol, des politiques de division, la torture, l’isolement, des mandats dystopiques, des ordres paralysants par décret de l’exécutif et des meurtres. Ce n’est pas caché. C'est ouvert et exposé, mais les gens ont ignoré la nature flagrante de cette conspiration pour prendre le contrôle de l’humanité, et ont plutôt, comme prévu par leurs maîtres, acquiescé à chaque ordre donné. Après toute cette tyrannie imposée à cette société, ils mendient maintenant des miettes de la racaille même qui les a réduits en esclavage. Cette réponse collective et pathétique ne peut aboutir à rien de moins qu’un asservissement de masse. Face à cette injustice immorale évidente et extrême contre tous les Américains, le peuple réclame réparation en adressant une requête à ceux qui revendiquent faussement l’autorité au lieu de compter sur eux-mêmes et le droit inhérent de vivre librement. Cela revient à demander à votre maître d’être votre esclave et à s’attendre à ce qu’il se conforme volontairement. Cette attitude est non seulement dénuée de sens; cela enhardit votre oppresseur et renforce sa position sur vous. La faiblesse face à la tyrannie ne peut qu’apporter plus de tyrannie.

Lire la suite

Twitter, le petit oiseau bleu qui gazouille faux

Le 15 février 2011, Hillary Clinton, alors secrétaire d’État, déclara « qu’Internet est devenu l’espace public du XXIe siècle » et que « les manifestations en Égypte et en Iran, alimentées par Facebook, Twitter et YouTube, reflétaient la puissance des technologies de connexion en tant qu’accélérateurs du changement politique, social et économique ». Elle annonça également le déblocage de 25 millions de dollars « pour soutenir des projets ou la création d’outils qui agissent en faveur de la liberté d’expression en ligne », et l’ouverture de comptes Twitter en chinois, russe et hindi, après ceux en persan et en arabe. Ces déclarations tonitruantes représentaient l’apogée d’une politique menée tambour battant mêlant les médias sociaux avec l’exportation de la démocratie « made in USA ». Les relations entre le département d’État américain et Google ont été tellement bien tressées que le fameux moteur de recherche a été qualifié d’« arme de la diplomatie américaine »

Lire la suite

L’ours et le poulet sans tête

L’UE a un problème majeur : elle est dirigée par une classe de compradores qui sont entièrement vendus aux États-Unis. Bon, ce n’est pas en soi le problème dont je veux parler. Le problème auquel je fais référence est un problème que l’on pourrait appeler le problème du poulet décapité : un poulet décapité peut courir sans tête, mais il ne sait certainement pas vers où il court ni pourquoi. Cela arrive à toutes les classes de compradores lorsque leurs maîtres bien-aimés disparaissent soudainement. C’est exactement ce qui est arrivé aux classes dirigeantes européennes lorsque Trump est arrivé à la Maison Blanche : elles ont « perdu la tête » et se sont mises à courir dans tous les sens, sans succès, évidemment. Maintenant que les néoconservateurs ont viré Trump, les dirigeants européens cherchent désespérément à montrer aux nouveaux dirigeants américains qu’ils ne détestaient que Trump, et non pas les États-Unis, et quelle meilleure façon de montrer sa totale soumission qu’en aboyant après le Mordor asiatique oriental connu sous le nom de « Russie » ?

Lire la suite

Time Magazine : L’histoire secrète de la campagne fantôme qui a sauvé les élections de 2020

Une chose étrange s’est produite juste après l’élection du 3 novembre : rien. La nation était prête pour le chaos. Des groupes libéraux avaient juré de descendre dans la rue, planifiant des centaines de manifestations dans tout le pays. Les milices de droite se préparaient à la bataille. Dans un sondage effectué avant le jour des élections, 75% des Américains ont exprimé leur inquiétude face à la violence. Au lieu de cela, un calme sinistre s’est installé. Le président Trump ayant refusé de céder, la réponse n’a pas été une action de masse, mais des crickets. Le 7 novembre, lorsque les médias ont annoncé la course à Joe Biden, la jubilation a éclaté. Les gens ont envahi les villes américaines pour célébrer le processus démocratique qui a abouti à l’éviction de Trump. Une deuxième chose étrange s’est produite au milieu des tentatives de Trump pour inverser le résultat : les entreprises américaines se sont retournées contre lui. Des centaines de grands chefs d’entreprise, dont beaucoup avaient soutenu la candidature de Trump et appuyé sa politique, l’ont appelé à céder. Pour le président, quelque chose n’allait pas. « Tout cela était très, très étrange », a déclaré M. Trump le 2 décembre, « quelques jours après l’élection, nous avons assisté à un effort orchestré pour oindre le vainqueur, alors même que de nombreux États clés étaient encore en train d’être comptés ». D’une certaine manière, Trump avait raison.

Lire la suite

Le “Lockstep” de Draghi

Un article éclairant de Thomas Fazi fait état du très récent rapport politique post-COVID préparé par le G30 – un groupe de réflexion fondé à l’initiative de la Fondation Rockefeller en 1978, « présidé par Draghi avec Raghuram Rajan, ancien gouverneur de la banque centrale indienne ». « Il indique clairement que les gouvernements ne devraient pas gaspiller de l’argent pour soutenir les entreprises qui sont malheureusement condamnées à la faillite, définies dans le rapport comme des « entreprises zombies ».

Lire la suite

N’écoutez plus ces médias mainstream, ils sont vendus ! L’incident GameStop en est la parfaite illustration !!

"On pourrait penser qu’un courageux groupe de boursicoteurs rebelles qui se sont opposés à une poignée de fonds spéculatifs et de gros vendeurs reconnus, serait une histoire intéressante pour les médias mainstream s’ils étaient capables de bien tout cerner, et même ça, ils n’ont pas été en mesure de la faire correctement. Comme vous le verrez ci-dessous, les médias contrôlés par les entreprises tentent de nous convaincre que tous les fonds spéculatifs et les gros poissons positions à la vente font en réalité partie des bonnes personnes et que le bande de gars de Reddit, sont tout simplement des personnes très dangereuses avec un esprit insurrectionnel qui représentent aussi une menace sérieuse pour tout le système financier. Bien sûr, cela ne vous surprend pas vraiment sachant que les médias sont contrôlés par les grandes entreprises et défendent du coup tout l’establishment américain, étant donné qu’ils reçoivent de leur part des millions de dollars par le biais des publicités. Mais franchement, c’était assez honteux de les voir se couche à ce point même dans de telles circonstances. Les journalistes sont arrivés à tel un niveau de décadence que si j’en étais un, j’aurais honte !"

Lire la suite

Davos 2021, du “Great Reset” au “New Normal”

Le Forum 2021 de Davos (World Economic Forum) s'est tenu virtuellement du 25 au 29 janvier, avec pour sujet principal la fameuse « pandémie » et sa solution économique le “Great Reset” (Grande réinitialisation) qui mènera l’humanité, bon gré mal gré vers un “New normal”. Loin d’être, comme le prétendent les médias aux ordres, une théorie du complot et un fantasme d’extrême-droite, la théorie du Great Reset est au contraire directement issue des réflexions du forum mondial de l’économie de Davos 2020 et parfaitement résumée dans l’ouvrage de son fondateur Klaus Schwab Covid-19 la Grande Réinitialisation.

Lire la suite

La tricherie criminelle des banques — Politique & Eco n°285 avec Pierre Jovanovic (Revue de presse)

La BCE n’est pas en reste dans la fabrication de fausse monnaie conduisant toujours plus aux taux d’intérêts négatifs, une menace sur les retraites et l’épargne. L’essentiel des flux financiers se dirigent vers Wall Street et la City, tandis qu’en Europe se préparent les taxes covid. Fusions bancaires en masse et création de bad banks sont le signe d’une grave crise bancaire qui menace. Un signe qui ne trompe pas sur la nature du nouveau pouvoir étatsunien, Biden a nommé à la tête du gendarme de la bourse américains Gary Gensler, ce qui a fait hurler de rire toute la profession. (Vidéo 1 h 13 min avec Pierre Jovanovic)

Lire la suite

Le plan de destruction derrière le programme de Biden concernant la Russie

Dès le premier jour, la nouvelle administration Biden a clairement fait savoir qu’elle adopterait une politique hostile et agressive contre la Fédération de Russie de Vladimir Poutine. La politique qui sous-tend cette position n’a rien à voir avec les actes répréhensibles que la Russie de Poutine pourrait ou non avoir commis contre l’Occident. Elle n’a rien à voir avec les allégations absurdes selon lesquelles Poutine aurait fait empoisonner le dissident pro-américain Alexei Navalny avec l’agent neurotoxique ultra-mortel Novichok. Cela a à voir avec un programme bien plus profond des puissances mondialistes. C’est ce programme qui est mis en avant aujourd’hui.

Lire la suite

Greg Hunter: « Le gouvernement Us est illégitime ! Leur mise en accusation de Trump va leur éclater en pleine Gueule… L’économie américaine est ravagée ! »

Les démocrates et les républicains veulent que les électeurs de Trump, et cela inclut de nombreux démocrates, disent publiquement que Joe Biden a remporté légitimement les élections de 2020, même si les preuves ainsi que les chiffres démontrent tout le contraire. Mais pourquoi ? Est-ce parce que cette fraude a été si énorme qu’il faut absolument la faire disparaître par tous les moyens ?

Lire la suite

Les personnes âgées meurent comme des mouches après des injections COVID

James rapporte qu’en 2020, très peu de résidents de la maison de soins infirmiers où il travaille sont tombés malades de la COVID, et aucun d’entre eux n’est décédé pendant toute l’année 2020. Cependant, peu de temps après avoir administré les injections expérimentales d’ARNm de Pfizer, 14 sont décédés dans les deux semaines, et il rapporte que de nombreux autres sont sur le point de mourir.

Lire la suite

L’ arrivée à l’Élysée par fraudes graves de Macron en 2017 !

L'arrivée à l'Élysée par fraudes graves de Macron en 2017 est le résultat d'une action concertée de l'État profond français. L'arrivée à l'Élysée de Macron résulte aussi de l'utilisation des serveurs Scytl et Dominion, qui ont crédité fallacieusement le candidat LREM de 24% au premier tour. Exactement le même mode opératoire utilisé par Biden, nommé Président des États-Unis, suite à des fraudes abyssales.

Lire la suite

Une zone B existe, donc il y a de l’espoir, je vous le promets !

Chers amis, aujourd’hui, il semble que le triomphe de nos adversaires soit total. Je veux publier cette chronique en disant que je ne crois pas une seule seconde que cela soit le cas. Tout ce que je vais faire aujourd’hui, c’est expliquer pourquoi. Ainsi, juste pour que les personnes autrement surdouées puissent comprendre, il ne s’agit pas d’une analyse exhaustive et je vais laisser de côté beaucoup de choses. Allons-y donc :

Lire la suite

Bon timing avec Biden : L’OMS admet que les tests PCR à seuil de cycle élevé produisent des faux positifs pour le Covid-19

Les « complotistes » ont-ils eu raison du « faux plan de sauvetage » de COVID ? Les « scientifiques » viennent-ils d’obtenir la confirmation que ce plan était finalement politique ? La réponse courte à ces deux questions est OUI et OUI ! Au cours de ces derniers mois, nous avons décrit en détail la controverse entourant le COVID « casédémique » américain et les résultats trompeurs du test PCR.

Lire la suite