Catégorie :Claude

Laboratoires pharmaceutiques, psychiatrie et oligarchie apatride mondiale ! Le cocktail mortifère

28 septembre 2021 : Emmanuel Macron a reçu un œuf sur l’épaule. Immédiatement, le lanceur a été placé en garde à vue, puis interné en hôpital psychiatrique. (1) Depuis, il y est toujours. Ça ne rigole pas dans notre beau pays. Un lancé d’œuf peut vous conduire direct en HP. Et là, vous n’êtes plus rien. Un psychiatre peut conclure à l’abolition de votre discernement et hop ! Bouclé, drogué, voire électrochoqué. — pardon sismochoqué, le terme est plus soft, voire plus chic qu’un électrochoc —, mais le résultat sera le même. Tout est une question de langage diplomatique et démagogique

Lire la suite

Le travail est-il encore un libre choix ?

Ce que vous allez lire est une lettre de l’Assurance Maladie, service médical, pays de la Loire, envoyée a un de ses employés qui refusait l’injection « obligatoire ». Trois pages coercitives explicatives, avec en conclusion l’obligation vaccinale fixée au 16 octobre 2021, dernier carat. Après cette date, s’il n’est pas vacciné, plus de travail et plus d’indemnités. Vous êtes bien assis ? Il vaut mieux, car lire cette prose abominable peut vous déclencher une crise de nausées aiguës.

Lire la suite

État de droit ou État Dépravé ?

d’un tweet le 5 août 2021 à 10 h : « non, nous ne sommes pas dans une dictature, mais dans un État de droit ! Ceux qui hurlent après le Conseil constitutionnel pour sa décision sur le #PassSanitaire l’auraient encensé s’il les avait confortés. Contrairement à leurs convictions, le droit, lui, ne peut être manipulé. » Ce genre de rhétorique fleure bon la droiture, l’équité, l’intégrité, l’éthique ! Un état de droit… Sonnez buccins et trompettes ! La réalité est toute autre. Au vu du nombre de casseroles — des chaudrons pour certains — que se traînent pratiquement tous les politiques, et au vu du fait qu’un casier judiciaire vierge ne soit toujours pas exigé pour être député — alors que pour ouvrir un restaurant, c’est une obligation —, l’équité, la droiture et tout le flonflon ont déjà du plomb dans l’aile.

Lire la suite

Passe sanitaire : preuve que tout était déjà prévu avant janvier 2020 !

C’est bête de faire des erreurs, surtout venant de Santé publique France. Surtout qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Dans leur rapport — Covid-19 : point épidémiologique hebdomadaire du 1er avril 2021 —, le nombre total des décès dus au virus est publié page 41 : « Entre le 1er mars 2020 et le 30 mars 2021 : Total de 95 364 décès de patients Covid ». Puis, page 43, tableau 10 : « 14 471 décès imputés au Covid-19 seul, 27 031 décès imputés au Covid-19, mais avec une ou plusieurs comorbidités, donc un total de 41 502 décès ». Entre les deux totaux, une différence de 53 862 décès. Ah ! quand même… Le vrai total n’a donc plus rien à voir avec le bourrage de crâne politico/médico/médiatique.(…) Autre erreur : l'affiche de Santé Publique France sur le pass sanitaire date de janvier 2020 !

Lire la suite

La dictature Macroniste tremble !

Samedi 17 juillet 2021 : plus de 250 000 personnes dans les rues en France. À Paris, plus de 150 000 personnes ont défilé du Conseil d'État jusqu'au ministère de la Santé, sous l'égide de Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes, que je félicite personnellement pour sa lutte depuis toujours contre l'oppression sanitaire, Martine Wonner député, Nicolas Dupont-Aignan député, Francis Lalanne - un artiste engagé -, Maître Fabrice Di Vizio, Richard Boutry, des Gilets Jaunes, des lanceurs d'alertes et les nombreux collectifs dénonçant la gestion calamiteuse de l'état contre la Covid-19. Journée mémorable. Pas de violences, pas de grabuges, pas de destructions, que de la bonne humeur et de la fraternité. Peu importe les couleurs politiques, tous unis contre le passe-sanitaire imposé. Vaccinés, non vaccinés, tous unis contre le terrorisme viral sanitaire. Étant présent, je peux le certifier.

Lire la suite

Chiffre des décès Covid-19 : canular, charlatanisme et contre-vérité

La courte prestation récente en vidéo de Pierre Barnérias — [réalisateur et metteur en scène du documentaire Hold-Up — m’a fait l’effet d’un électrochoc. En effet, Pierre Barnérias montre un document émanant de Santé publique France où est indiqué un total de 41 502 décès Covid-19, dont 14 471 décès sans comorbidités et 27 031 décès avec comorbidités. En clair, 14 471 personnes sont réellement décédées du virus depuis mars 2020. Diantre ! Si les chiffres des autres pays sont aussi faibles, on peut se demander légitimement pourquoi avoir paralysé une planète entière. Pourquoi avoir fait tant d’efforts pour faire s’écrouler un pan entier de l’économie mondiale ? Pourquoi avoir précipité dans la détresse et le chagrin un bon nombre de personnes ? Si la vente des vaccins afin d’engraisser les laboratoires pharmaceutiques est une des réponses et l’imposition d’un pass sanitaire liberticide à une population en majorité tétanisée par le bourrage de crâne coronavirus en est une autre, il n’empêche que lire une des preuves énoncées par Santé publique France — le Saint Graal en matière d’informations statistiques de la santé — laisse rêveur et ne peut qu’interpeller. Qu’en est-il exactement ?

Lire la suite