Étiquette : Gilets jaunes

Selon Francis Cousin, le but des États-Unis est la destruction de l’Europe, et notamment de la France

Francis Cousin, docteur en philosophie, annonce, livre après livre, l’imminence de l’effondrement économique définitif de la planète marchandise. Il poursuit cette réflexion dans son nouvel ouvrage « Du spectacle fétichiste de la marchandise mondiale et de sa crise finale » (Éditions Culture et Racines). De la crise finale au basculement des empires, l’auteur développe une pensée cohérente et critique en prolongement des présocratiques de Hegel, du groupe Marx-Engels et en relation avec les luttes du vrai mouvement ouvrier séculaire. Il s’attache à dévoiler le mouvement réel des longues durées qui permet de démonter les mensonges quotidiens qui servent à détourner l’attention, à faire diversion. Mettant ouvertement en cause le rôle incessant des États-Unis contre l’Europe, Francis Cousin affirme aussi que la grande explosion sociale arrive dans nos sociétés. Un discours inédit et une voix dissidente.

(Vidéo 27 min)

Lire la suite

Et demain, vers quoi les prévisions du GIEC nous emmènent-elles ?

Le fait est que depuis le début de ce siècle, nombre de pays appliquent des politiques pilotées par des restrictions environnementales. Le tout se fondant d’une part sur les rapports du GIEC et d’autre part sur le rapport SRREN (Special Report on Renewable Energy sources and climate mitigation — Rapport spécial sur les sources d’énergie renouvelables et la lutte contre le changement climatique) qui date de 2011 et qui prétend que la transition énergétique doit passer par les énergies dites renouvelables, et que ces dernières peuvent couvrir à l’horizon 2050 80 % des besoins de l’humanité !

Lire la suite

Inflation, crise énergétique : un sondage révèle l’incompréhension et la colère des Français face aux explications de Macron

Dans les expressions dramatiques employées par Emmanuel Macron pour caractériser les changements imposés par l’inflation et la crise énergétique, il y a eu cette étonnante « grande bascule ». On a bien compris quel était le point de départ : l’abondance et l’insouciance, mais l’arrivée – et le cap – était beaucoup plus floue : pénurie ? Rationnement ? Transition énergétique heureuse ? Surtout, l’expression déborde le champ économique, elle est éminemment politique. C’est même le titre d’un essai décrivant le retour des tensions en Europe et des révoltes intérieures. Or, si Emmanuel Macron ne mettait pas forcément une charge politique derrière ces mots, les Français, eux, ne s’y trompent pas.

Lire la suite

Marie-Estelle Dupont fait le lien entre les propos du président Macron et l’idéologie de Klaus Schwab

Fallait oser le dire sur un grand média… La psychologue Marie-Estelle Dupont l’a fait et vient de faire gagner du temps de réflexion aux auditeurs qui tournent en rond sans rien comprendre aux tenants et aboutissants du merdier que l’on nous prépare. Notre psychologue vient de faire le travail que les journalistes ne font pas.

Lire la suite

Loi contre les contenus « terroristes » en ligne, en marche vers une censure généralisée au sein de l’UE ?

La loi sur « la prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste » menace directement la liberté d’expression.

Sous couvert de lutter contre le terrorisme et de se conformer au droit européen, l’Assemblée nationale vient de voter une loi sur « la prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste ». Ce texte donne à présent le droit aux autorités de censurer, dans l’heure et sans aucune intervention de la justice, tout contenu publié sur internet dès lors que celui-ci peut être considéré comme « terroriste ».

Une loi qui menace directement la liberté d’expression. Explications :

Lire la suite

Brigades Rouges Antifa (BRA) du Pouvoir : comment s’en défaire

Les jours passent et son lot de crapuleries s’accroît : ici on agresse quasi mortellement des militants, là on annule une cérémonie sous le prétexte de la présence d’un député RN, sans oublier les faux « faits divers » habituels qui relatent ce qui pourrait être nommé « le djihad social » provenant d’ailleurs souvent d’individus ne pouvant supporter la liberté d’autrui, et auquel désormais se rattache toute la racaille des B.R.A. (Brigades Rouges Antifa).

Lire la suite

Colons, colloque et colonisés

Le 23 mai 1956, en pleine guerre d’Algérie, 26 professeurs français de la Sorbonne – dont le célèbre Raymond Aron – publiaient une déclaration dans le journal le Monde dans laquelle ils exprimaient « leur adhésion réfléchie à l’effort militaire qui est demandé au pays [la France]» et approuvaient le récent appel « pour le salut et le renouveau de l’Algérie française ».  Mentionnant « les bienfaits d’une œuvre poursuivie depuis 125 ans et dont aucun esprit honnête ne met en doute la valeur », ils soulignèrent que « cette œuvre est de celles dont les Français doivent rester fiers. Elle doit être continuée ».

Lire la suite

Le Grand Appel de la Résistance

Vingt-deux personnalités du monde médical, scientifique, juridique, intellectuel et journalistique se sont réunies pour lancer un « Grand Appel » aux peuples de France, d’Europe et du Canada pour éveiller les consciences, et mettre un terme à la tyrannie sanitaire utilisée pour nous entraîner vers le Grand Reset et le Nouvel Ordre Mondial totalitaire. L’heure est venue de s’unir pour dire NON.

(Vidéo 16 min)

Lire la suite

Youssef Hindi : « Cette guerre spirituelle, cette lutte culturelle, nous sommes en train de la remporter »

Youssef Hindi est écrivain, conférencier, historien des religions et géopolitologue, mais aussi spécialiste du messianisme et de ses implications historiques. Il vient de publier « Covidisme et messianisme » où, comme son nom l’indique, il fait apparaître les liens intimes qui existent entre cette pandémie de covid-19 et le messianisme actif. Il est un des mieux placés pour comprendre et expliquer les tenants et les aboutissants de ce tournant historique de l’histoire de l’Humanité qui se déroule sous nos yeux. Un livre à lire d’urgence, et une interview qui en donne un avant-goût.

Lire la suite

Profs, médecins : deux métiers sous influence. Mise à jour

On se souvient tous en octobre 2021 des propos polémiques d’Emmanuelle Wargon, alors ministre du Logement, qui avait déclaré sans ambages que « les maisons individuelles étaient un non-sens écologique, économique et social » ; bref, une prétention absurde, d’un autre âge en quelque sorte. Depuis, nous sommes chaque jour encouragés à devenir des « locataires universels », qu’il s’agisse de voitures, d’électroménager ou de vêtements, comme un retour en grâce du collectivisme.

En plus de cette invitation pressante aux relents de culpabilité d’une expropriation matérielle, ne nous pousse-t-on pas en plus à une expropriation intellectuelle ? Avons-nous encore le droit d’avoir des idées, des convictions, de revendiquer des compétences ? La vocation, qu’il s’agisse de la médecine ou de l’enseignement, est-elle devenue une passion honteuse, marginale ? Ces professions sont-elles condamnées à être sous l’influence d’une hiérarchie toujours plus envahissante, toujours plus castratrice ?

Mise à jour.

Lire la suite

Davos, nid de vipères

Klaus Schwab, un ingénieur et économiste allemand né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne, fonde avec l’aide d’un puissant réseau en 1971 le Symposium Européen du Management à Davos en Suisse, qui devient en 1987 le Forum Économique Mondial (World Economic Forum) ou Forum de Davos, fondation « à but non lucratif » dont le siège est à Genève. Pendant des années, le Forum a poursuivi un agenda global de libération de l’économie doublé d’un travail de sape afin de modifier à son avantage les règles du commerce mondial. Il a été aidé en cela par de très nombreux organismes, groupements, associations, groupes d’influences, « philanthropes »… qui aspirent au même objectif. Ils seraient fastidieux de les citer tous, car de plus, des personnes faisant partie de ces réseaux ont infiltré (on dirait chez les trotskistes, ils ont fait de l’entrisme) un grand nombre d’organismes de premier plan pour les orienter de l’intérieur en les colonisant. Nous citerons quand même un organisme où cela est flagrant.

Lire la suite

La misère mentale (LMM) des deux M (Macron/Mélenchon) = LMM (MM) = Secte S.H.A

Ils se répandent mièvrement tous deux dans les médias propagandistes en face et pile d’une médaille dorée (lancée par la Secte S.H.A — Scientiste, Hygiéniste, Affairiste) roulant sur sa tranche sans que son arrêt final fasse réellement la différence : un cauchemar similaire, même peint en arc-en-ciel +++. Car ces deux M militent pour des « mesures spectaculaires » déployées en autant de tentacules géants qui enserrent les peuples pour mieux les mailler : misère mentale.

Lire la suite

Yuval Noah Harari, le gourou liberticide qui chuchote à l’oreille de Klaus Schwab

Pendant longtemps Klaus Schwab n’a guère été qu’un Alain Minc plus ambitieux, avec un carnet d’adresses plus international et étoffé. Et puis progressivement l’organisateur des rencontres de Davos s’est mué en prophète des temps nouveaux. Il a formulé l’agenda du Grand Reset. Un homme y est pour beaucoup: Yuval Noah Harari, auteur d’un des best-sellers de la dernière décennie, Sapiens. Quand on le lit attentivement, cet essai d’histoire mondiale est médiocre. Mais l’important est ailleurs: Harari a trouvé les mots pour faire croire aux inventeurs de la Silicon Valley et aux organisateurs du Forum de Davos qu’ils étaient des « hommes-dieux », les artisans d’une révolution socio-économique aussi importante que la révolution agricole, voici des millénaires. À l’âge de Sapiens serait en train de succéder celui du transhumanisme et Klaus Schwab serait son prophète. Retour sur une imposture.

Lire la suite

France — Élections législatives : suite aux nombreux doutes sur la régularité des élections présidentielles, surveillons de près les résultats des 63 villes et communes qui ont des machines à voter

De très nombreux citoyens soupçonnent ceux qui détiennent le pouvoir actuellement en France de vouloir faire taire la voix du peuple, en installant peu à peu un régime totalitaire, pour liquider à petits pas la démocratie et la république. D’après eux nous sommes en phase terminale. Ce constat a été amplifié et renforcé par les bizarreries des dernières élections présidentielles. Un exemple :

Lire la suite

L’idéocratie nazie inversée jusqu’à la lie…

Le fait que Mélenchon investisse un djihadiste à Villeurbanne ou que certains sous-philosophes de la lumpen intelligentsia hurlent à l’encontre de l’achat de Twitter par l’oligarque propriétaire heureux de Tesla sont les deux faces du nouveau Janus totalitaire : l’idéocratie à la fois hygiéniste, néo-nazie, scientiste, affairiste et formant la nouvelle « race » de la Secte Globale affiche bien sûr des visages d’anges queer et djihadistes qui cependant ne veulent surtout pas voir autre chose de « différent » malgré le contraire évidemment affiché façon Village Potemkine, appelant à tirer ou pleurer sur les gilets jaunes et à raser (« libérer ») Moscou.

Lire la suite

24 avril 2022. Voter Emmanuel Macron ou Marine Le Pen ?

Incroyable, mais vrai. Jean-Luc Mélenchon et ses fidèles appellent à voter Macron. En réalité, ils exhortent à ne pas donner une seule voix à l’extrême droite, ce qui revient au même. L’extrême gauche au secours du soldat Macron. Mince alors ! Désabusé devant tant de trahison, je le fus encore plus, quand Fabien Roussel, le chef du PC, fit de même, bien droit dans ses bottes. La troisième et dernière onde de choc me frappa quand, avec sa casquette vissée sur la tête et son air négligé, le trotskiste Philippe Poutou, lui aussi, retourna sa veste, en appelant à voter l’innommable. Les communistes au chevet du destructeur mondialiste du pays. Jean Jaurès, au secours ! Reviens, ils sont devenus totalement cupides et corrompus.

Lire la suite

Contre Macron le 24 avril 2022

Fred : « J’ai cinquante et un ans. Je n’ai jamais gagné une élection présidentielle. Jamais je n’aurai imaginé voter Le Pen de ma vie. Mais la crise Covid a révélé à mes yeux que le personnage Macron est pire que le personnage Le Pen.
Le cœur du problème est le décalage entre le narratif et la réalité. On vous dit qu’il y a une grave épidémie qu’il faut s’isoler les uns des autres, etc. Mais la réalité c’est qu’il n’y a pas de grave épidémie. Voir le livre de l’épidémiologiste Laurent Toubiana « Covid19 une autre vision de l’épidémie » éditions L’Artilleur 2022. La réalité, c’est que la peur d’une grave épidémie est orchestrée par la propagande afin de réaliser un objectif politique bien précis : habituer les gens à s’identifier électroniquement à chaque geste de la vie quotidienne.
Nous pourrions donc continuer à faire comme s’il n’y avait pas de décalage, comme si c’était normal de voir des gens masqués alors qu’il n’y aucune raison, comme si ça allait de soi d’obliger les élèves à tuer toutes les bactéries de leurs mains avec du gel bactéricide à chaque entrée en classe alors que ça nuit à leur santé. »

Lire la suite

Le deuxième tour peut-il inverser les résultats du premier ? Analyse de Dominique Delawarde

Le président qui sortira des urnes sera un président élu par défaut puisque 80 % ou plus des électeurs inscrits n’auront pas porté leurs suffrages sur elle ou lui. Comme en 2017, 39 millions des 48,7 millions d’électeurs inscrits n’ont pas voté pour le candidat arrivé en tête, ce qui relativise l’ampleur de sa victoire au 1er round et laisse déjà présager de grandes difficultés pour gouverner la France pour cinq années de plus. Mais la question qui se pose aujourd’hui est la suivante : se peut-il que le vote par défaut qui a servi Monsieur Macron au 2e tour de 2017 favorise, cette fois, Marine Le Pen ? Et si oui, pourquoi ?

Lire la suite

Laurent Mucchielli : « Nous contredisons des forces politiques et financières extrêmement puissantes »

Dans les médias grand public, il avait droit de cité. Il en est désormais « blacklisté ». Jusqu’au déclenchement de la crise du Covid-19, il était considéré comme un adversaire majeur de l’extrême-droite. Le voilà désormais taxé d’extrême-droite. Laurent Mucchielli, directeur de recherche et sociologue au CNRS, est venu sur notre plateau témoigner de son combat d’universitaire au cours de ces deux dernières années et, en sa qualité de sociologue, livrer son analyse des causes et des mécanismes de cette « guerre d’influence » à laquelle nous sommes confrontés. Le chercheur, auteur de deux ouvrages sur la  « doxa du Covid », en est certain : « Nous enfreignons un tabou et nous venons contredire des forces politiques et financières extrêmement puissantes au niveau mondial ».
(Vidéo < 50 min)

Lire la suite

La République en Marche visée par une plainte pour « dérives sectaires »

Le samedi 2 avril dernier, Me Virginie de Araujo-Recchia a porté plainte contre l’association La République en Marche pour le compte des associations citoyennes BonSens.org (dont Xavier Azalbert, directeur de la publication de FranceSoir, est administrateur) et AIMSIB (L’Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante). Les plaignants accusent le parti politique d’Emmanuel Macron de « dérives sectaires », impliquant des faits « d’abus frauduleux de l’état d’ignorance et de la situation de faiblesse », ainsi que de « complicité d’empoisonnement et de génocide ». Pour avancer cela, les associations et l’avocate s’appuient essentiellement sur les deux dernières années de gestion de crise, notamment sur les mesures liberticides, le contrôle de l’information et « l’hypnose collective ».

Lire la suite

Voter : Oui, mais pour qui ?

Une trop grande majorité de la population se laisse bercer par le bla-bla lénifiant orchestré par les médias mainstream, les politiciens, les financiers et la plupart des économistes. Trop d’abstentionnistes d’une part, et manque de jugement d’autre part, font que les résultats sont à la mesure de ce que l’on mérite, à savoir, d’être dirigés par des nuisibles. Une analyse des faits, des actions et des programmes de chacun est nécessaire avant de se rendre au bureau de vote. 

Lire la suite

Me Virginie de Araujo-Recchia communique suite à sa mise en garde à vue par la DGSI

Le 22 mars dernier, Me Virginie de Araujo-Recchia ainsi que six autres personnes ont été arrêtées par la DGSI dans le cadre d’une enquête liée à Rémy Daillet, mis en examen le 22 octobre dernier pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Elle était l’avocate de cet homme, connu pour ses appels insurrectionnels visant à renverser le gouvernement. Elle ressort de garde à vue le 24 mars et nous confie aujourd’hui son ressenti à travers un communiqué officiel, dans lequel elle souligne que « rien ne lui est reproché ». « Je n’ai fait l’objet d’aucune poursuite, je n’ai pas été mise en examen, ni même placée sous le statut de témoin assisté », explique-t-elle.

Lire la suite

France : l’avocate qui a porté plainte contre plusieurs ministres placée en garde à vue avant d’être relâchée. Mise à jour

Me Virginie de Araujo-Recchia a été interpellée mardi à l’aube à son domicile puis gardée 48h dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure. Un procédé qui interroge, visant une des avocates les plus actives contre la politique liberticide de l’état français.
Mise à jour : vidéo.

Lire la suite

Une avocate antivax kidnappée et séquestrée par les barbouzes de Macron

Le 22 mars 2022 la macronestapo procédait à la rafle matinale de Maître Virginie de Araujo Recchia, et à sa séquestration en un lieu tenu secret, en violation de ses droits. Une info étouffée dans le silence complice des médias main stream. Cette juriste opposée à la dictature sanitaire travaillait avec Reiner Fuellmich, son confrère qui a initié contre Macronescu une procédure internationale en crimes contre l’humanité. Cette procédure s’articule, entre autres griefs, sur les contraintes vaccinales sous menaces et chantages, en violation du code de la santé français et du code de Nuremberg.  Aggravées par les nombreux accidents, certains mortels, résultant de ces thérapies expérimentales rendues obligatoires sur des cobayes  humains.

Lire la suite

Zemmour : l’homme qui valait mille milliards

Si Éric Zemmour plafonne à 15 % des intentions de vote jusqu’à l’élection présidentielle, il ne dérangera personne, et son espérance de vie sera presque infinie. A contrario, s’il parvient à se défaire de l’image de raciste haïssant les musulmans dont le Système s’emploie à l’encoller, il pourrait bien devenir, du jour au lendemain, le favori de la course. Mais en approchant de trop près le soleil, le très icarien « Z » entrerait alors dans « la zone des balles dans la tête ». Celle qui lui a été promise précocement alors qu’il montait en flèche, le 21 novembre 2021 par le très systémique Jean-Christophe Lagarde, après les affiches « d’extrême gauche » placardées à Nantes fin octobre. Sans doute vaudrait-il mieux pour la santé d’Éric Zemmour que l’Élysée lui reste à tout jamais inaccessible… En attendant, pour prendre la mesure du phénomène Zemmour et comprendre la nature exacte des dangers qui pourraient guetter l’intéressé si la victoire se profilait à l’horizon, il faut élargir le champ. Il faut remonter aux origines de la Ve République sous la houlette de Charles de Gaulle, et à tout ce qui en a découlé. Un petit panorama historique pour mettre en perspective les dangers qui pourraient peser sur l’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot, si d’aventure le pouvoir suprême était à portée de sa main…

Lire la suite