Étiquette : Agriculture

Dr Vernon Coleman : « il nous reste six mois de liberté »

Selon le docteur Coleman, il nous reste maintenant six mois, ce qui nous amène à Noël 2022. Selon lui, les choses vont maintenant si vite que si nous ne nous levons pas et ne nous défendons pas, nous serons trop loin sur la route vers une existence construite autour des principes du crédit social ; trop loin pour arrêter la progression vers la Grande Réinitialisation.

Lire la suite

La compassion à géométrie variable de l’UE dont la France : le Pakistan étouffe par manque de gaz

Nous avions déjà constaté depuis longtemps que les enfants décharnés du Yémen ne faisaient pas la une de nos médias, que les chrétiens assassinés par le monde ne méritaient sans doute pas la une de nos journaux télévisés, ni même un petit encart rapide. Et même que nos petits cancéreux de l’hôpital Robert Debré devaient être chassés de ce bel hôpital pour faire la place aux petits atteints de bronchiolites selon la direction. La vie des cancéreux ne valait sûrement rien. Nous répondions « nous n’allons pas nous jeter nos morts à la figure. »

Lire la suite

Discours de Vladimir Poutine lors du Forum Économique International de Saint-Pétersbourg (SPIEF) 2022

Le Forum Économique International de Saint-Pétersbourg (SPIEF) a lieu cette année du 15 au 18 juin 2022. Vladimir Poutine a participé à la session plénière du 17 juin, et y a prononcé un discours partagé entre explications sur la situation mondiale actuelle, le développement d’un monde multipolaire, mais aussi les défis de politique intérieure auxquels la Russie doit faire face.

Lire la suite

Le néonazisme pour les nuls

C’est bien sûr contre-intuitif, mais la supériorité du néonazisme venant de la gauche néo-léniniste sur le néonazisme venant de la droite ethno-différentialiste consiste à agir sans le dire. C’était déjà le cas pour le léninisme à la différence du fascisme et du nazisme canal historique : le léninisme et encore moins le stalinisme n’annonçaient pas sur tous les toits qu’il fallait éliminer physiquement tous les ennemis du « prolétariat » ; ils prenaient des gants en parlant de rhétorique musclée. Et quand ils tuaient quand même pour de vrai, c’était indexé au fait de supprimer des « ennemis de classe » et non pas de « race », ou au nom d’un « hygiénisme » ou d’un « scientisme » comme le fit surtout le nazisme « classique » et aujourd’hui le néonazisme de la Secte S.H.A (scientiste, hygiéniste, affairiste).

Lire la suite

Ecologie et moteur thermique : comment Hayek avait prédit le totalitarisme bruxellois

La commission de Bruxelles veut donc priver le bas peuple (99 ou 99.9% de la population) de tout véhicule à moteur thermique. Même Gérard Carreyrou a râlé. Pas folle, l’élite sait que bien que le moteur ou le véhicule électrique sont des leurres (cf. les bus en panne de Wiesbaden) ; seuls donc les yachts, les jets et les bagnoles de luxe (vendues dit-on à moins de mille exemplaires) auront le droit de faire le plein de carburant polluant. Le reste pourra crever ou aller tranquille à bicyclette en s’éclairant à l’éolienne. Etre milliardaire ne leur suffit pas : il faut que la masse n’ait rien ou qu’elle ne soit plus. Là ils pourront rejouer au berger et à la bergère dans leur toile de Jouy robotique.

Lire la suite

Verser du poison et planter des graines de dépendance. La grande agriculture détruit l’agriculture biologique

(…) La « main dans les choses à venir » d’Union Carbide inclut la fuite de gaz dans son usine de pesticides à Bhopal en 1984. Elle a fait environ 560 000 blessés (problèmes respiratoires, irritation des yeux, etc.), 4 000 handicapés graves et 20 000 morts. Quant à l’agriculture intensive en produits chimiques qu’elle a encouragée, nous pouvons maintenant voir les impacts : sols dégradés, eau polluée, maladies, endettement des agriculteurs et suicides (en buvant des pesticides !), cultures/variétés riches en nutriments étant mises de côté, une gamme plus étroite des cultures, aucune augmentation de la production alimentaire par habitant (du  moins en Inde ), la marchandisation des connaissances et des semences par les entreprises, l’érosion de l’apprentissage environnemental des agriculteurs, l’affaiblissement des systèmes de connaissances traditionnels et la dépendance des agriculteurs à l’égard des entreprises.

Lire la suite

Poutine révèle les véritables causes de la crise alimentaire mondiale

Vladimir Poutine : « (…) nous assistons à des tentatives de faire porter à la Russie la responsabilité de l’évolution du marché alimentaire mondial et des problèmes croissants qui s’y posent. Je dois dire que c’est une autre tentative de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Mais pourquoi ? Premièrement, la situation du marché alimentaire mondial ne s’est pas aggravée hier, ni même avec le lancement de l’opération militaire spéciale de la Russie dans le Donbass, en Ukraine. La situation s’est dégradée en février 2020, pendant les efforts déployés pour contrer la pandémie de coronavirus, alors que l’économie mondiale était à l’arrêt et qu’il fallait la relancer. »

Lire la suite

« Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent »

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères : « L’Occident nous a déclaré la guerre totale, une guerre contre le monde russe tout entier, et personne ne le cache maintenant ! »

Depuis ce mois de mai, les combats autour de Severodonetsk, Kramatorsk et Donetsk  s’intensifient, captant l’attention des regards mais la guerre ne se limite pas au Donbass ni ne s’arrêtera à sa libération prochaine, car Moscou, en intervenant dans cette guerre ukrainienne enflammant le Donbass depuis 8 ans a décidé de crever un abcès purulent sur ses frontières avant que la gangrène occidentale ne menace à son tour les peuples de Russie.

La ploutocratie mondialiste, après avoir échouer en 2014 à capturer la Crimée et le Donbass à cause de la volonté de leurs peuples, a décidé de pousser la Russie vers la guerre totale, de provocations militaires en violations des accords internationaux, allant même jusqu’à programmer pour cette année une nouvelle offensive de Kiev dans le Donbass, son intégration dans l’OTAN et une composante nucléaire pour les forces ukrainiennes.

Lire la suite

Revue de presse 24/05/2022

Le covid 19 ne fait plus recette, la guerre à l’est n’intéresse plus grand monde, qu’à cela ne tienne, on a un petit virus sous la main, qui traîne depuis 50 ans en Afrique, mais que les Occidentaux ne connaissent pas, avec son petit nom bien gentil « Monkey pox », on se croirait presque chez Disneyland… Mais « variole du singe » çà fait tout de suite plus sérieux, et même peur, alors on a tout prévu, un vaccin sur mesure qui fait tout, la variole et la variole du singe, et même la date, Bill l’avait prédit pour le mois de mai, quel devin ce Bill !

DU NOUVEAU À L’EST :

Cette guerre enchaîne images et récits terrifiants, tandis que les puissances qui tirent les ficelles et leur épingle du jeu continuent de promouvoir la poursuite du conflit aux dépens des civils, que l’Ukraine sera bientôt dépecée par les « Alliés », et que des diplomates russes démissionnent avec fracas et que la pénurie alimentaire menace les clients habituels de l’agriculture ukrainienne.

Lire la suite

La permaculture dans le potager pour un retour à l’autonomie

Pénuries, hyperinflation flambée des prix, contaminations bactériennes de nombreux produits industriels dont la liste ne cesse de s’agrandir, retour de la grippe aviaire et de l’abattage massif de poulets… Les événements économiques et sanitaires récents, qui plus est dans le contexte de guerre en Ukraine (ses atrocités et la hantise d’une troisième guerre mondiale), sont venus révéler notre extrême dépendance, notamment en termes alimentaires. Il est devenu incontournable et urgent de changer radicalement de système pour un monde plus vivable pour tous, durable, et un retour à l’autonomie, en l’occurrence alimentaire : la permaculture permet cela. Grâce à elle, il est à la portée de chacun d’entre nous, en l’appliquant au potager par exemple, de faire un grand pas vers l’autonomie alimentaire, avec des aliments sains et nutritifs, tout en respectant la nature – et en la régénérant même -, et ce sans beaucoup d’effort et avec un gain de temps non négligeable. 

Lire la suite

Les scientifiques ne sont pas plus crédibles que nos gouvernants !

Les scientifiques qui se sont répandus dans les médias inféodés au système mondialiste, à l’occasion de la fausse pandémie  du SRAS Cov 2 – que personne n’a encore jamais été capable d’isoler – et à l’occasion de la campagne mensongère pour une fausse « vaccination » elle aussi, aujourd’hui largement remise en cause par ses résultats désastreux évidents, mais toujours niés par les fanatiques des injections à ARNm graphénisées et truffées de parasites inconnus, ont perdu toute crédibilité aux yeux de millions de personnes qui ne peuvent plus les voir en peinture !

Lire la suite

Maladie, guerre et famine : le troisième cavalier du mondialisme approche au galop

Aux Etats-Unis, le rationnement des ventes d’aliments pour bébés a débuté, rapporte USA Today. Dans un contexte de flambée des prix et de rupture de stock, certaines pharmacies et supermarchés limitent les achats à trois produits pour tout-petits en magasin et en ligne. En France comme en Europe, les rayons de supermarchés se font toujours plus clairsemés. Il ne manquerait que le signal d’envoi des médias de masse, un gros titre sur BFM plutôt que des articles et entrefilets épars jusque-là pour déclencher un «panic buying».

+ Vidéo documentaire (< 40 min)

Lire la suite

Pénuries alimentaires dans six mois – Les mondialistes nous disent ce qui va se passer ensuite

Au milieu de l’année 2007, la Banque des règlements internationaux (la banque centrale des banques centrales) a publié une déclaration prédisant une “grande dépression” imminente causée par une implosion du marché du crédit. La même année, le Fonds monétaire international a également publié des avertissements sur les “problèmes des subprimes”, qui entraîneraient une crise économique de plus grande ampleur. Il était étrange que ces institutions mondialistes massives ayant une influence considérable sur le monde financier commencent soudainement à ressembler à ceux d’entre nous qui font partie du mouvement pour la liberté. En 2007, les médias alternatifs avaient déjà mis en garde depuis un certain temps contre l’imminence d’un crash déflationniste sur les marchés et les logements américains. Et, sans surprise, les grands médias étaient toujours là pour nier toutes nos inquiétudes en les qualifiant de “catastrophisme” et de “théorie du complot”.

Lire la suite

Point de vue du général français Jacques Guillemain : Situation Russie-Ukraine

En ces temps où la raison semble avoir quitté les chancelleries occidentales et les salles de rédaction européennes, en ces temps où l’hystérie collective anti-Poutine semble tenir lieu de réflexion profonde et de réponse politique incontournable, je rappellerai simplement quelques réalités que le monde, en plein délire, semble avoir oubliées.
Mais n’acculons pas l’ours russe outre mesure, car l’Ukraine ne vaut pas un holocauste nucléaire. Il est bon de le rappeler aux va-t-en-guerre qui jouent avec le feu, le feu nucléaire s’entend. Quand la paix sera revenue et que les esprits seront calmés, les historiens analyseront cette guerre pour en dégager objectivement les véritables responsabilités.

Lire la suite

Débat du second tour : un président sortant surexcité et sur la défensive

Certes, en n’attaquant pas directement sur la gestion calamiteuse de la fausse crise sanitaire, MLP a concédé en particulier sur les « 600 milliards d’euros », idem sur les sanctions contre la Russie en oubliant de parler des accords de Minsk2 qui ont été violés alors que la France les avait parrainés avec l’Allemagne ; mais, dans l’ensemble, et à la différence de 2017, et malgré une baisse de régime en matière de calcul budgétaire, MLP a pu montrer que poussé à bout le président sortant peut perdre ses nerfs tout en se rattrapant aux branches de l’argument éculé, « pas vous, pas ça » à propos d’un renvoi à De Gaulle, lui lance le président sortant moraliste.

Lire la suite

Il faut vraiment arrêter de manger de la nourriture ultra-transformée

L’impact sur l’environnement et la santé est important.
La nourriture ultra-transformée, issue d’un processus entièrement industriel, est néfaste pour l’environnement, la biodiversité et la santé. Une nouvelle étude ajoute à cela un impact sur ce que les auteurs appellent l’« agrobiodiversité » — la diversité des agricultures.

Lire la suite

Fin de partie

Le changement de paradigme géopolitique est arrivé à son terme. Il ne reste plus qu’à l’accepter et à le traduire dans le droit international. C’est ce qu’avait proposé récemment Vladimir Poutine dans ce que la propagande occidentale avait nommé « ultimatum ». Le problème est qu’une puissance sur le déclin a du mal à accepter que sa grandeur soit passée. Par un phénomène naturel d’hystérésis elle continue à se voir dans la position de dominant alors que la réalité est déjà autre.

Lire la suite

Mélenchon, ce bateleur vulgaire

Il était là face à Éric Zemmour, comme un vieux bateleur montrant fièrement son dentier, las en attente de son su-sucre (donné par son Maître Maduro), alors qu’il aurait mieux aimé (cela suintait) plutôt affronter Ô Macron pour un second tour qu’il ne verra décidément jamais, tant malgré son vernis culturel il ne comprend pas (ou ne veut pas comprendre) que la France n’a pas commencé à Valmy et qu’elle ne peut se substituer à l’ONU pour réguler les flux migratoires mondiaux.

Lire la suite

Ebola : briser les mensonges et la supercherie

Nous sommes avertis, de temps en temps, qu’une nouvelle épidémie d’Ebola (ou de Marburg) pourrait se propager. C’est l’une de ces attractions à venir dans le théâtre qui montre un film de virus après l’autre. (…) La campagne massive pour faire croire que le virus Ebola peut attaquer à tout moment, après le moindre contact, est plutôt réussie. (…) Pour ne pas résoudre les problèmes du peuple, une histoire servant de couverture est nécessaire, une histoire qui disculpe la structure du pouvoir.

Lire la suite

La thérapie génique ou le modèle machine de la biologie, la négation du mystère, le réductionnisme biologique et le scientifique qui a tenté de nous mettre en garde

« Si nous pensons que le monde des organismes est un monde de machines, nous commencerons à nous traiter mutuellement comme des machines. C’est l’énorme danger de tout ce modèle mécaniste des organismes. C’est ce terrible cauchemar qui devient réalité. » (Richard Strohman)

Lire la suite