Catégorie : Politique

5 ans de prison pour antisionisme ? La proposition de loi de 16 sénateurs

Le 31 octobre, via son compte Twitter, le sénateur LR Stéphane Le Rudilier a annoncé avoir déposé – avec seize autres sénateurs – une proposition de loi visant à sanctionner l’antisionisme en France, réclamant jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende pour ceux qui critiquent le sionisme et la politique israélienne.

Lire la suite

Israel — Le mystère dévoilé — Un film documentaire de David Sorensen

Les secrets bouleversants que ce documentaire révèle, avec beaucoup d’images originales et de témoignages, jettent une lumière crue sur ces organisations criminelles qui – selon Sorensen – se sont toujours cachées derrière l’État d’Israël et le Hamas. Ce film montre sans ménagement le terrible visage des élites sataniques qui veulent instaurer un gouvernement mondial unique et ne reculent devant aucune violence. Un film qui ouvre les yeux en ces temps troublés et que personne ne devrait manquer !

(Vidéo 1 h 3)

Lire la suite

Les Brigades internationales de Franco

S’il existe une abondante bibliographie sur la Guerre d’Espagne en général et sur bien de ses aspects en particulier, il n’existait rien — en tous les cas rien de solide et de complet — sur les volontaires étrangers engagés du côté national (celui de Franco). Les rares mentions qui leur étaient consacrées étaient parcellaires, au mieux mal documentées, au pire truffées de mensonges.

Lire la suite

Allemagne : 25 ans d’État hippie

Il y a 25 ans aujourd’hui, le rouge et le vert prenaient le pouvoir en Allemagne. Les conséquences sont connues.

Le 27 octobre 1998, Gerhard Schröder a été élu chancelier. Avec Joschka Fischer comme vice-chancelier, c’était la première fois que les rouges et les verts prenaient le pouvoir ensemble en Allemagne. À bien des égards, Schröder et Fischer ont jeté les bases d’une transformation totale de l’État fédéral sur le plan social, politique, ethnique et, de plus en plus, économique. Angela Merkel, qui s’est complètement mise au vert au fil de sa carrière, n’a pas seulement poursuivi cette politique révolutionnaire sans interruption, elle a également mené cette transformation totale avec une radicalité que l’on n’aurait jamais crue possible auparavant. Notre gouvernement jaune-rouge-vert actuel continue à suivre cette ligne extrême qui date de l’époque Merkel. Depuis 25 ans, l’Allemagne poursuit donc sans interruption une politique idéologique radicale rouge-verte. Il n’est donc pas surprenant que les résultats de ce radicalisme politique soient de plus en plus évidents dans la vie quotidienne des gens.

Lire la suite

Déclin aristocratique et corvée démocratique

On peut s’adonner à l’adoration de la démocratie en ces temps d’État profond et d’Europe de Bruxelles, il reste que le mot plèbe, dont elle marque le triomphe, a été balayé de tout temps par les génies de l’humanité, à commencer par Platon ou Juvénal, jusqu’à Nietzsche ou Tocqueville. On a évoqué les transformations sociétales (les chiens et les gosses qui parlent aux maîtres et aux parents, etc.) du livre VIII de la République, mais on va revenir ici à la démocratie à la grecque et à sa gestion compliquée…

Lire la suite

Démosthène et la débandade démocratique athénienne

La démocratie est pour nous ce qu’il y a de plus beau, de plus pur, de meilleur ; surtout la démocratie athénienne, qui pour Thucydide ne passe pas pour un régime de paix, mais d’oppression thalassocratique…

Démosthène passe pour « l’orateur de la démocratie athénienne ». Car il est à la fois l’homme du merveilleux démocratique et de la décadence démocratique.

Mais pour Démosthène la démocratie est aussi ce qu’il a de plus décadent, de plus lâche, de plus déclinant. Alors, pourquoi la défendre, alors qu’elle abaisse le citoyen et que devant elle s’élève un bel invincible empire qui permettra grâce à Philippe et Alexandre à la civilisation hellénique de se répandre aux quatre coins de l’Asie ?

Lire la suite

Géopolitique brutale : le pouvoir démasqué

Plongez dans les méandres de la géopolitique mondiale avec Stanislas Berton. Cette analyse approfondie dévoile les dynamiques subtiles du pouvoir mondial, les rivalités économiques, et les mouvements sociaux qui façonnent notre époque. De l’influence mondiale des médias à la mainmise de Big Pharma sur la politique mondiale, Stanislas Berton éclaire des zones d’ombre souvent délaissées.

Au programme de cette intervention percutante :
— L’équilibre entre souveraineté culturelle et influence mondiale.
— Les stratégies géopolitiques des superpuissances mondiales.
— L’impact de l’activisme LGBT sur la politique internationale.
— Le rôle de la législation moderne dans la liberté d’expression.

(Vidéo 1 h 17)

Lire la suite

TICE : la Russie révoque sa ratification

Après la suspension par la Fédération de Russie de sa participation dans le traité sur la réduction des armements stratégiques offensifs Start-II/SNV-III, le 23 février 2023, qui n’a été qu’une suite logique et parfaitement prévisible en vue du nouveau caractère des relations russo-occidentales instaurées depuis le début de l’année 2022 : face à la menace déclarée et partiellement mise en œuvre par l’Occident collectif américano-centrique vis-à-vis de la Russie, cette dernière a procédé à la suppression légale des restrictions au développement de son armement stratégique — aujourd’hui, c’est un nouveau pas significatif qui a été entrepris par Moscou dans le cadre du renforcement de sa sécurité nationale.

À la suite du vote à la majorité absolue de la Douma d’État (chambre basse de l’Assemblée fédérale/parlement de la Fédération de Russie) en faveur de la révocation de la ratification russe du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), le 18 octobre dernier, et à la suite du vote à l’unanimité par le Conseil de la Fédération (chambre haute) dans le même sens, le 25 octobre — nul doute dans la signature de la loi par le président Vladimir Poutine qui suivra et fera entrer en vigueur ladite révocation de la ratification.

Lire la suite

Un Québec indépendant serait une bonne chose pour le Québec et pour le Canada, particulièrement l’Alberta

Ce qui semblait autrefois menaçant, ce qui semblait être la fin de nos rêves et de nos ambitions nationales, ressemble aujourd’hui davantage à une acceptation formelle de la réalité, à savoir que le Québec devrait franchir la dernière étape de sa quête de nation et se séparer du Canada, et que le Canada devrait se forger une nouvelle identité et une nouvelle prospérité autour de son patrimoine et de sa vision de l’avenir.

Lire la suite

Carolina Barrero : « À Cuba, il n’y a ni nourriture ni médicament, mais le régime construit des hôtels plutôt que des hôpitaux »

Le gauchisme en France a fait de Cuba un mythe. En Bretagne aussi, puisqu’outre les t-shirts du criminel Che Guevara que certains arborent sans trop risquer d’être remis en place avec fermeté, on retrouve même un conseiller municipal à Guingamp qui vante le système de santé cubain, qui pourrait être un remède selon lui à la tiers-mondisation de l’hôpital en Bretagne comme en France, sans que le média qui rend compte ne trouve à redire.

Pourtant, la réalité du régime cubain, c’est la dictature, la prison ou l’exil pour les dissidents, et une pauvreté croissante parmi la population.

C’est ce qu’explique Carolina Barrero, militante pour la défense des droits de l’homme à Cuba, auto-exilée en Espagne depuis février 2022.

Lire la suite

Israël et la normalisation de la rhétorique nazie : n’aurait-on pas enfanté d’un monstre ?

L’accélération du conflit entre Israël et Gaza s’accompagne d’un retournement du paradigme nazi : bien que les hauts responsables israéliens traitent les autres peuples d’animaux ou de sous-hommes, qu’il s’agisse des Palestiniens ou des Bouriates (en Russie), bien qu’ils considèrent normal de les écraser physiquement, ils continuent à utiliser la victimisation nazie, payée très cher par les aïeux de leurs familles (mais non par eux-mêmes) pour justifier leurs crimes. Et quand on leur rappelle, à l’ONU, qu’ils ne sont pas au-dessus du droit international, l’enfant-roi se révolte : comment ça, il n’y aurait plus d’impunité totale, nous n’aurions plus le monopole de l’humanité ? Il semblerait que la communauté internationale, en faisant d’Israël une victime éternelle et intouchable sous peine d’antisémitisme, ait enfanté d’un monstre. Qui est entré en guerre et se croit au-dessus de tout… et de tous.

Lire la suite

La militarisation du fanatisme — Pourquoi les gauchistes aiment l’islam même si l’islam les hait

Tout comme pour l’Ukraine, l’establishment cherche à inciter les Américains à soutenir l’un ou l’autre camp, bien qu’aucun des deux ne concerne les intérêts publics dans le pays et qu’aucun ne vaille vraiment la peine d’être défendu. Il s’agit d’une stratégie classique de déstabilisation et de mondialisation qui rappelle la Première Guerre mondiale : chaque fois que les Américains commencent à se rallier à leur propre culture, à leur propre sécurité et à chercher à résoudre leurs propres problèmes, un autre conflit étranger surgit soudain qui, pour une raison ou une autre, exige que nous laissions tomber tout ce que nous sommes en train de faire et que nous intervenions.

Après près d’une décennie de cultisme « woke » et d’efforts de l’extrême gauche pour déconstruire les États-Unis, il y a eu un retour de bâton qui menace maintenant d’étouffer le mouvement pour la justice sociale.

Lire la suite

Le Great Reset résumé en moins de 6 minutes

Un citoyen de la ville d’Aurora est ovationné après son intervention lors du Conseil municipal. Il évoque tous les rouages de l’agenda 2030, l’intrusion du WEF au sein de gouvernements, les #smartcities (villes de 15 minutes), le contrôle total via le revenu universel, la monnaie numérique, les objets connectés, la fin de la propriété, etc.

(Vidéo < 6 min)

Lire la suite

Le revenu de base garanti arrive au Canada d’ici un an

Le Sénat canadien est en examen du projet de loi #S233, lequel explore le potentiel d’un revenu de base garanti.

Surveillez les actualités des projets de loi en France et ailleurs concernant le « revenu de base garanti » : la mise en place de cette allocation communiste est assurément coordonnée à travers l’Occident en vue de l’effondrement économique…

Voici maintenant la présentation « angélique » de ce programme, un précurseur du crédit social chinois.

Lire la suite

Pendant qu’un Canadien sur cinq souffre d’insécurité alimentaire, le gouvernement continue de vouloir imposer sa taxe carbone sur l’agriculture

Le Canada est peut-être riche en ressources naturelles, mais lorsqu’il s’agit de mettre de la nourriture sur la table des Canadiens, le gouvernement fédéral est en faillite tant sur le plan moral que politique. À maintes reprises, les libéraux ont préféré l’idéologie à la réalité économique, et la rhétorique à la substance.

Lire la suite

Catalyse totalitaire

Il y a une économie générale de la violence. Ex nihilo nihil : rien ne sort de rien. Il y a toujours des antécédents. Cette économie, hélas, ne connaît qu’un principe : la réciprocité — négative. Lorsque l’injustice a été portée à son comble, lorsque le groupe a connu le meurtre de masse et, pire peut-être, l’invisibilisation du meurtre de masse, comment pourrait-il ne pas en sortir une haine vengeresse ? Les rationalités stratégiques — faire dérailler la normalisation israélo-arabe, réinstaller le conflit israélo-palestinien sur la scène internationale —, si elles sont réelles, n’en ont pas moins trouvé parmi leurs ressources le carburant de la vengeance meurtrière.

Lire la suite

L’Union Juive Française pour la Paix dénonce le parti pris de la France pour Israël

L’Union juive française pour la Paix (UJFP) a dénoncé le parti pris de l’Exécutif français en faveur d’Israël, alors que les combats meurtriers se poursuivent au Proche-Orient entre l’armée israélienne et des factions palestiniennes.
Interrogé ce mercredi à Paris par Anadolu (AA), le président d’honneur de l’UJFP, Richard Wagman a estimé que la communauté internationale est divisée en deux camps actuellement vis-à-vis du conflit israélo-palestinien.
« Il y a deux communautés internationales en ce moment. Il y a l’Occident et il y a le reste. En Occident, c’est-à-dire l’Union européenne, et l’Amérique du Nord, pour faire court, tout le monde est derrière Israël », a constaté le président de l’association juive qui milite pour une « paix juste » au Proche-Orient.

Lire la suite

Gaza : pour l’historien juif Raz Segal, ce qui s’y passe est un génocide

Raz Segal est professeur adjoint des Études sur l’Holocauste et le Génocide, à l’Université de Stockton University, au New Jersey. Historien israélien, il s’est spécialisé dans l’histoire des génocides. Il s’exprime sur la situation actuelle à Gaza, le siège, le déplacement de population et les bombardements en cours.

Lire la suite

Courir à la catastrophe

Le régime Biden refuse de défendre les frontières des États-Unis, mais n’hésite pas à envoyer des forces spéciales de porte-avions et la 101e division aéroportée américaine pour défendre les frontières d’Israël. « Nous soutenons Israël », proclame sans cesse le secrétaire d’État juif américain. « L’Amérique peut se permettre deux guerres », proclame le secrétaire juif au Trésor. Mais oublions la protection de nos propres frontières et les charges qui pèsent sur les contribuables américains.

Lire la suite

La fin du Karabakh

Ce qui se passe actuellement est l’un des épisodes les plus honteux d’une longue et souvent douloureuse histoire arménienne : le larbin et traître occidental Nikol Pashinyan, ainsi que ses collègues traîtres du gouvernement arménien, ont complètement vendu 120 000 de leurs compatriotes arméniens du Karabakh, mettant fin à des milliers d’années d’histoire arménienne dans cette région. Un tiers de la population a fui vers l’Arménie au cours des derniers jours.

Lire la suite

Israël ne devrait pas accepter l’aide « démocrate » US et UE, puissances discréditées

Les « démocrates » US et leurs alliés soumis, dont l’UE, sont responsables de la situation globale en Israël par le refus de continuer l’action de Trump (moins « heureux » sur l’injonction de l’injection de plus en plus frauduleuse) lorsqu’il déplaça l’ambassade US à Jérusalem ; ces « dirigeants » dudit « monde libre » auraient pu en effet forcer les responsables palestinistes à accepter au moins le plan saoudien d’indemnisation des « réfugiés » de 1948 (et seulement eux) en échange de la reconnaissance formelle d’Israël, tout en abandonnant toute revendication sur Jérusalem qui n’a jamais été une capitale « arabe » de toute façon (à moins de succomber à la revendication « religieuse »… Mais, dans ce cas, quid de la reconstitution du Temple ?…), et tout en leur rappelant qu’avant 1967 ils auraient pu fort bien faire un État dans ce que certains appellent encore la « Cisjordanie » et qui était sous juridiction provisoire jordanienne. Or, au lieu de cela, Arafat voulut s’emparer de la Jordanie en 1970 puis du Liban en 1975, suscitant des dizaines de milliers de morts. Ce serait bien aussi que les footballeurs crachant sur leurs bienfaiteurs et du haut de leur retraite dorée en Arabie s’en souviennent…

Lire la suite