Étiquette : Chine

La Cour Pénale Internationale : une profanation de la justice et un mécanisme politique de poursuite des opposants au néocolonialisme occidental

La Fondation pour Combattre l’Injustice a mené une enquête basée sur les évaluations d’experts juridiques et politiques, ainsi que sur des témoignages, qui a permis de découvrir le véritable contexte et de révéler la nature anti-juridique de la Cour Pénale Internationale (CPI). La Fondation a obtenu des preuves de son extrême partialité et a découvert des faits indiquant la fabrication de preuves dans les enquêtes de la CPI sur les crimes. L’enquête a révélé la falsification de preuves par le personnel de la CPI et la sélectivité délibérée dans la poursuite des suspects. L’enquête de la Fondation a trouvé des preuves directes que la CPI est une structure inefficace et extrêmement partiale qui existe pour servir les intérêts d’un groupe étroit d’élites militaires et politiques dans les pays occidentaux.

Lire la suite

« Plus le conflit dure, plus l’échec de l’Ukraine sera marqué »

Voilà deux ans que la guerre est ouverte entre la Russie d’une part, et l’Ukraine ainsi que les pays occidentaux qui la soutiennent d’autre part. Va-t-on repartir pour deux années de plus ? Des pays européens viennent en tout cas de signer des accords de sécurité avec Kiev pour entériner leur aide. Mais selon Jacques Baud, pas de quoi changer la situation sur le champ de bataille qui, de l’aveu même des Ukrainiens, est mauvaise. Ancien colonel des renseignements pour la Suisse et l’OTAN, il analyse pourquoi l’Europe s’entête à poursuivre une guerre qui ne peut être remportée, quel pourrait être l’impact des élections aux États-Unis, les tensions qui traversent le camp ukrainien ou encore les visées de l’armée russe.

Lire la suite

L’axe de l’asymétrie s’attaque à l’ordre fondé sur des règles

La troisième guerre mondiale est là, se jouant de manière asymétrique sur les champs de bataille militaires, financiers et institutionnels, et le combat est existentiel. L’hégémon occidental, en vérité, est en guerre contre le droit international, et seule une « action militaire cinétique » peut le mettre au pas.

L’axe de l’asymétrie bat son plein. Il s’agit des acteurs étatiques et non étatiques qui utilisent des mouvements asymétriques sur l’échiquier mondial pour mettre sur la touche l’ordre occidental fondé sur des règles et dirigé par les États-Unis.

Lire la suite

Les Occidentaux sont vraiment devenus tarés pour perdre leur temps à la recherche de noms supposément racistes de dinosaures

Pendant que Poutine inspecte les armements modernes russes, des paléobiologistes allemands ont appelé à une révision du système utilisé pour nommer les dinosaures, arguant que la nomenclature actuelle contient près de 100 noms « potentiellement offensants ». La prochaine étape consistera à renommer les systèmes d’armes qui, grâce à des pronoms appropriés, augmenteront leur efficacité au combat.

Lire la suite

Les fissures commencent à apparaître à Davos

Le WEF 2024 à Davos — la principale retraite des mondialistes — s’est tenu du 15 au 19 janvier. À bien des égards, il s’agissait d’un événement particulier, car c’était le premier conclave de ce type où les élites affichaient une peur et une appréhension palpables face à la direction que prend la société et au retour de bâton d’une humanité de plus en plus défiante.

Officiellement, le climat et la désinformation ont dominé l’ordre du jour de leur programme, qui a été sponsorisé sous le titre « Reconstruire la confiance ».

Qu’est-ce qui peut bien amener les élites à penser qu’elles ont rompu notre confiance ? se demande-t-on. Il apparaîtra clairement dans leurs moindres gestes au cours du déroulement du symposium que les élites sont terrifiées par les troubles qu’elles ont elles-mêmes créés.

Lire la suite

Science du climat : faiblesses et manquements

Un travail bibliographique, portant exclusivement sur les publications de chercheurs spécialisés reconnus par le GIEC, montre que les modèles de simulation climatique qui sont le cœur de la recherche climatique actuelle et les seuls outils susceptibles de fournir des prévisions chiffrées sont en réalité inexploitables.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sont les numériciens du climat qui l’écrivent eux-mêmes dans des publications spécialisées qui restent confidentielles faute de relais médiatiques et institutionnels.

Le présent travail montre qu’en réalité la plus grande incertitude règne en la matière, avec l’incapacité de simuler certains phénomènes atmosphériques dominants (comme les nuages), l’absence de fiabilité des résultats et le caractère contestable de leur exploitation.

Lire la suite

« Le Vaccin Covid est une arme biologique 100% SYNTHÉTIQUE »

Astrid Stuckelberger est de retour pour parler de son expérience au sein de l’Organisation mondiale de la santé et du rôle complexe que celle-ci joue dans la tyrannie covidienne.
Le 16 mars 2020, Anthony Fauci a reçu un courriel de Michael Liu lui demandant de « verrouiller le monde, maintenant ».
L’un des aspects de l’histoire du Covid-19 est que le monde entier a été infecté par le « virus » au même moment.
D’un point de vue médical, il est impossible qu’un virus se propage dans le monde entier dans le laps de temps où les premiers cas ont été signalés en Chine.
Les autopsies ont été interdites pour empêcher les analystes de vérifier si les gens mouraient d’un virus respiratoire.
Il existe des preuves irréfutables que les rayonnements de la 5G peuvent tuer et rendre les gens malades.
Charles Morgan, qui a soutenu une grande partie des recherches du Dr Stuckelberger, affirme que l’oxyde de graphène et d’autres nanotechnologies ont été utilisés pour prendre le contrôle de la main d’un chirurgien afin de faire effectuer des interventions chirurgicales par des médecins inexpérimentés.
Cette nouvelle technologie, combinée à l’IA, permettra au contrôle mental et à la programmation prédictive de devenir encore plus dangereux pour l’humanité.

« Les personnes qui véhiculent le narratif ARNm-spike sont plus que des menteurs : ils déforment la vérité et la science de façon à diriger les gens sur la mauvaise piste, les empêchant de comprendre, d’analyser et de trouver des remèdes »

(Vidéos)

Lire la suite

Psychopathie — « La science du mal »

Une nouvelle édition de La Ponérologie politique d’Andrew M. Łobaczewski, proposée par Harrison Koehli, est désormais disponible. Ce livre singulier et provocateur soutient que le totalitarisme résulte de la propagation d’une psychopathologie dans l’ensemble du corps politique — systèmes économiques compris — à partir d’un foyer de psychopathes. La Ponérologie politique constitue une lecture essentielle pour les penseurs consciencieux et toutes les victimes du totalitarisme, passées et présentes. Cet ouvrage est d’autant plus fondamental aujourd’hui que le totalitarisme refait à nouveau surface, cette fois en Occident, où il affecte quasiment tous les aspects de la vie et notamment nos esprits.

Lire la suite

« Leur but est de saper notre État de droit »

Entretien avec Nicolas Quénel.

Nicolas Quénel est journaliste indépendant. Il travaille principalement sur le développement des organisations terroristes en Asie du Sud-Est, les questions liées au renseignement et les opérations d’influence. Membre du collectif de journalistes Longshot, il collabore régulièrement avec Les Jours, le magazine Marianne, Libération. Son dernier livre, Allô, Paris ? Ici Moscou : Plongée au cœur de la guerre de l’information est paru aux éditions Denoël en novembre 2023.

Quand le PCC met en scène sa propre légende dans les rues de Paris…

Lire la suite

Guerre économique mondiale — La place du dollar dans le chaos

« … je ne pense pas que la majorité des Américains aient la moindre idée des conséquences réelles d’une guerre mondiale avec la Russie et ses alliés.

Même si le conflit n’aboutissait jamais à des coups de feu et restait confiné au domaine de la guerre économique, les États-Unis et la majeure partie de l’Europe seraient dévastés…

Je rappelle aux partisans de Poutine que Poutine et le Kremlin ont d’abord poussé le FMI à prendre le contrôle de l’économie ukrainienne, et que le FMI exige maintenant que l’Ukraine combatte la Russie en échange d’un soutien financier. Cela peut sembler ironique pour les observateurs les plus téméraires, mais pour ceux qui sont conscients du faux paradigme Est/Ouest, tout cela fait partie d’un plan plus vaste de consolidation du pouvoir. »

Lire la suite

Dieu n’a pas béni l’Amérique !

Les mauvaises manières d’un empire en perdition.

Pays à l’ambition démesurée née de la certitude de ses premiers habitants de détenir une destinée manifeste et d’être le nouveau peuple élu, les États-Unis ont imposé progressivement leur loi et leur démesure à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale et surtout après l’effondrement de l’URSS. Croyant désormais ne plus avoir d’adversaire à leur dimension, ils ont provoqué guerre sur guerre, créant partout un chaos succédané de la victoire. Cette hégémonie est aujourd’hui de plus en plus récusée.

Le dollar est fragilisé, l’efficacité de l’armée est déclinante. La population est minée par le communautarisme et toutes sortes de maux dont la drogue, la violence, la mauvaise santé générale et le racisme.

Lire la suite

Poutine : une autre perspective

Dans une série d’articles publiés le mois dernier, le journaliste moldave Iurie Roșca a proposé quelque chose de vraiment radical : il est peut-être temps de se libérer de la fausse dichotomie qui limite la façon dont le président russe Vladimir Poutine est discuté dans les médias « alternatifs » occidentaux.

« … la plupart des médias alternatifs occidentaux, tout en rejetant l’hégémonie américaine et l’agenda mondialiste de l’Occident dans son ensemble, promeuvent avec zèle l’idée que Poutine représente un modèle civilisationnel alternatif. Cela crée une fausse dichotomie et laisse peu de place à la discussion dans les médias alternatifs…

La Russie post-communiste a connu la même situation que l’Occident après la chute des monarchies et la montée des marchands. Le facteur économique a subordonné le facteur politique. Ou, pour le dire autrement, les grandes entreprises ont installé et maintenu leurs serviteurs aux fonctions clés de l’État. Et Poutine s’inscrit exactement dans cette logique…

Mais le moment clé où il est apparu clairement que Poutine était totalement sous le contrôle des mondialistes s’est produit en 2020, lorsque la fausse pandémie de Covid-19 a été déclenchée. Le Kremlin a fait preuve d’une obéissance totale au gouvernement mondial non déclaré qui opérait sous le couvert de l’OMS, imposant les mêmes politiques tyranniques, y compris les injections obligatoires. »

Lire la suite

Existe-t-il un programme secret de répression, de torture et d’élimination contre les dissidents ?

Si les plus éveillés sont conscients que s’opposer trop frontalement à l’establishment peut-être risqué, une grande partie des chercheurs de vérité internautes ou autres reste non informée des méthodes dissimulées par les gouvernements pour réprimer les contestations.

En effet, les décennies de la Guerre froide furent rythmées par un conflit opposant à la fois les blocs atlantistes et communistes, mais également par une guerre civile et une répression non déclarées qui ont toujours cours avec un degré plus violent et pervers.

Lire la suite

Tedros: le parcours du directeur de l’OMS depuis ses débuts au sein d’une organisation terroriste

En réaction aux dernières déclarations de Tedros qui se plaint du « torrent de fake news » qui s’abat sur lui et sur les futurs « traités pandémies », le Dr Meryl Nass, experte en politiques de santé publique, s’est lâchée : « Tedros a la langue fourchue » !

Il faut bien l’avouer, on n’en peut plus de son éternel blabla de compassion et d’équité, alors qu’il devrait être derrière des barreaux avec ses acolytes de l’OMS.

Lire la suite

Le WEF entend parler d’une technologie qui permet de surveiller vos pensées

Le rassemblement annuel du Forum économique mondial (WEF) a toujours été un terrain d’essai pour des idées bizarres, qui servent néanmoins un objectif : introduire, et si possible normaliser, toutes sortes de surveillance de masse et parfois des technologies extrêmement invasives pour la vie privée.

Et surveiller l’activité cérébrale des gens, y compris via des implants, il n’y a sûrement pas plus invasif que cela.

C’est pourtant l’une des technologies présentées cette année lors d’un événement à Davos par le professeur Nita Farahany de l’Université Duke.

Lire la suite

Commencement d’année : tristesse ou espoir ?

Tandis que les massacres sont filmés en direct sans que les spectateurs horrifiés puissent rien faire pour les atténuer, sans que même la Cour de Justice Internationale puisse les arrêter, pendant que les Israéliens génocident les habitants de Gaza pour agrandir le lebensraum et coloniser entièrement la Palestine devenue palästinienrein, la France sombre dans le vaudeville. L’Élysée-spectacle présente sa nouvelle attraction de début d’année, mix de Fellini et de Cage aux folles. On regretterait presque la féerie précédente, avec Babette en meneuse de revue, bas résille, tronche en biais et rideau de fumée vapotante. Vaporisée par les 23 coups de 49-3 tirés pour imposer des réformes (entendez : régressions) abjectes, la vapoteuse est virée. Et quand la Borne est virée, il n’y a plus de limite. La nouvelle escouade n’est pas un gouvernement, c’est une gay-pride…

Lire la suite

2024 : Trop de choses vont de travers

Ce sera une année intéressante.

Nous savons que l’âge du pic de performance chez l’homme varie en fonction de l’activité. Pour un athlète, le pic de performance se situe généralement entre 20 et 30 ans, tandis que pour une personne qui rédige des travaux universitaires, il se situe entre 40 et 50 ans. À l’âge de 80 ans, les gens soupçonnent fortement que leur santé et d’autres aspects de leurs performances se détérioreront au cours des 20 prochaines années.

En termes de physique, les économies sont similaires aux êtres humains. Toutes deux sont des structures dissipatives. Elles ont besoin d’une énergie appropriée pour que leurs systèmes continuent de croître et de fonctionner normalement. Pour l’homme, la principale source d’énergie est la nourriture. Pour une économie, c’est un mélange d’énergie auquel l’économie est spécifiquement adaptée…

La croissance et l’effondrement des économies sont tout à fait prévisibles en raison de leur nature de structures dissipatives.

En 2024, l’économie mondiale se comporte de plus en plus comme un homme de 80 ans plutôt que comme une jeune économie vigoureuse.

Lire la suite

Vous avez tué mon Europe et mes idéaux !

« … MON Europe, celle de la publicité mensongère, apportait la paix, la liberté, un nivellement par le haut, des avancées sociales, une équité, un destin commun et évidemment un contre poids, la naissance d’un géant face à l’hégémonie américaine (aujourd’hui à l’agonie).

LEUR Europe est à l’opposé de la publicité, elle veut la guerre avec l’OTAN, une suppression des libertés individuelles, une paupérisation de la société, un accroissement du chômage, une suppression des acquis sociaux, un accroissement des inégalités, un chacun pour soi, un libre-échange débridé, une suppression des valeurs et plus qu’une mise à genoux, une prostitution totale face à nos « alliés » américains. »

Lire la suite

L’analyste Martin Armstrong prevoit une victoire écrasante de Trump en 2024

Martin Armstrong, analyste légendaire des cycles financiers et géopolitiques, a généralement parfaitement anticipé chaque élection présidentielle depuis les années 1980 avec son programme d’exploration de données « Socrates ». La course de 2024, qui met Donald J. Trump au-devant de la scène, s’annonce comme la course à la Maison-Blanche la plus déséquilibrée de l’histoire. Voici ce qu’Armstrong explique :

Lire la suite

« Les raisins de la colère »

Paysans levez-vous, vous êtes nos racines et notre dignité !

Trop c’est trop, les agriculteurs de toute l’Europe disent « stop » !

« Je sais bien qu’ils vont nous “emmerder” pour aller au travail. Je sais bien, disons que j’espère, qu’ils vont bientôt nous priver d’essence et vider les rayons des supermarchés. Mais ce n’est pas de notre colère dont ils ont besoin, mais de notre soutien. »

Lire la suite

« Le manque de vision et de volonté politique de Poutine pourrait conduire à la Troisième Guerre mondiale. »

Paul Craig Roberts rompt le schéma de la fausse dichotomie, du conflit entre les deux récits dominants, qui accompagne les controverses entre la Russie et l’Occident.

Alors que les centres de propagande occidentaux diabolisent Poutine, les médias alternatifs, qui s’opposent à l’hégémonie américaine, le déifient. Ces derniers le font soit par naïveté et par manque de compréhension de l’organisation et du fonctionnement du pouvoir politique en Russie, soit par intérêt pécuniaire, préférant être des presstitués du Kremlin avec un masque de respectabilité antimondialiste.

L’analyse de Paul Craig Roberts brise les clichés de la propagande décrits ci-dessus, en montrant ce qui est évident pour tout observateur lucide et honnête. Malgré l’image de dictateur et de personne déterminée qu’on lui prête, Poutine se présente comme un homme hésitant, timide et surtout obsédé par le besoin de retrouver la reconnaissance des « partenaires occidentaux ».

Lire la suite

La « fraternité pédophile » américaine

Des hommes d’affaire et des fonctionnaires de l’entourage de joe biden et du sénat sont impliqués dans des actes d’attouchements sur des enfants mineurs.

La Fondation pour Combattre l’Injustice a obtenu des preuves inédites de pratiques de pédophilie cachées au grand public par de hauts fonctionnaires et des hommes d’affaires américains. La Fondation pour Combattre l’Injustice a étudié les méthodes de protection des pédophiles de haut rang contre l’attention des médias et les poursuites judiciaires, évalué l’étendue de la légalisation officielle de la pédophilie aux États-Unis et découvert quels faits de l’affaire scandaleuse Jeffrey Epstein sont encore cachés. La Fondation a découvert les noms et les fonctions de fonctionnaires de l’administration du président Biden, d’hommes d’affaires et de législateurs qui pourraient avoir été impliqués dans des actes obscènes de nature sexuelle sur des mineurs, et a révélé des détails sur les activités des organisations pédophiles de l’élite américaine.

Lire la suite

« Il n’y a plus d’alternative, ce sera le chaos ou le retour à la souveraineté du peuple »

Dans un entretien avec des journalistes du Figaro, le sociologue Christophe Guilly explique les causes de la révolte des classes moyennes, confrontées dans tous les pays d’Europe à la perte de leur fonction économique et à la baisse de leur niveau de vie. Cette chute, les faisant retomber parmi les classes dominées, aux revenus précaires, dont elles étaient sorties depuis quelques générations, résulte des changements matériels de la société.

En effet, la chronologie des quarante dernières années montre, sans doute possible, l’enchaînement des causes et des effets : la cause première est l’imposition du libre-échange par la finance anglo-saxonne. Au début des années 80, un intense battage publicitaire présenta le libre-échange comme le meilleur moyen de prospérité et de paix mondiales, et le duo Thatcher-Reagan fut choisi comme voyageurs de commerce de cette idéologie mercantile. Tout en découle : les faillites d’entreprises, la délocalisation de la production, le chômage ouvrier, puis la délocalisation des bureaux d’étude et le chômage des ingénieurs et des cadres…

Lire la suite