Civitas ne doit pas être dissoute, mais combattue intellectuellement

08/08/2023 (2023-08-08)

Par Lucien SA Oulahbib

Comme d’habitude, la démocrature qu’est devenu le pouvoir, ultra-minoritaire (16,47 % des inscrits) macronien, surtout depuis la nuit du 5 août 2021 (et celle à venir, mais déjà là du 25 août 2023) envisage de casser un thermomètre de plus, en l’occurrence ici l’association Civitas se revendiquant d’obédience chrétienne, au lieu d’observer d’une part qu’il ne faut pas confondre expression et trouble effectif à l’ordre public, et d’autre part que l’on ne combat pas des idées en interdisant leur capacité de s’afficher publiquement.

Concernant le premier point, il ne semble pas que l’association Civitas s’en soit prise à des synagogues, des mosquées, des pagodes en les attaquant physiquement comme c’est au contraire le cas de nombreuses églises et d’Enzo et Mattéo en France et dans le monde avec une impunité grandissante (surtout à l’encontre de policiers municipaux)

Quant au second point, il est préférable au contraire de contre-argumenter sereinement en avançant par exemple à son encontre que Civitas, se prétendant chrétienne, ne peut par conséquent expliquer que les problèmes migratoires proviendraient, au tout départ, de « la naturalisation de juifs en 1791 », car ce serait, là, prendre une position « hérétique » aux antipodes d’une part des racines de la destinée française basée sur la « nation » et non la « race » (comme l’indique Jacques Bainville — fin du 1er paragraphe), d’autre part il convient benoîtement de rappeler que les premiers chrétiens étaient… juifs, à commencer par Jésus…

Rappelons aussi que Clovis, en devenant chrétien, a tracé le chemin ensuite renforcé par les Capétiens posant la France comme gardienne (au sens fort, au sens platonicien) de l’Église dont elle est « la fille aînée » ; d’où d’ailleurs l’idée de certains cherchant plutôt à briser ce lien à baser la nation française sur sa pureté « bleue » à écarter donc le christianisme du fait même de ses origines juives, s’enfonçant plutôt alors dans le paganisme, l’ésotérisme, le culte du surhomme blond aux yeux bleus, etc., qui en se recoupant provenant de la droiche et de la gaute aboutit aux lois raciales vichyste visant à écarter les juifs, français (Pétain ayant eu les pleins pouvoirs grâce à une majorité… radicale et socialiste).

Certes, aujourd’hui, certains veulent en quelque sorte reproduire ces lois en les inversant : serait ainsi écarté tout non « racisé », l’autochtone mâle blanc hétérosexuel en particulier, et pourtant parmi les velléitaires de ce projet l’on ne trouve guère de « juifs » et bien plus de patronymes typiquement « français » que le terme « enjuivé » ne peut toujours guère éluder…

Et Civitas en faisant cette (piètre) analyse sur la « naturalisation », tout en demandant de revenir à une situation « d’avant 1789 » représente en son fond cette propension défensive négativiste d’un certain souverainisme français et par extension de toute pensée en recul, posant que « la » cause de son déclin serait, toujours, exogène ou alors induite, toujours, par des « impurs », qu’il faut donc épurer, tout en recherchant des boucs-émissaires adéquats alors que les dérives nihilistes sansfrontièristes ont commencé en France avec un « noble » nommé Giscard « d’Estaing »

Quant au ministre de l’Intérieur Darmanin, préparant sans doute 2027 en sourdine, pense tendre un piège à tous ceux qui s’offusqueraient d’une telle décision (soutenue par la gaute mélenchonienne) de dissoudre ainsi Civitas (en les traitant bien sûr « d’extrême-droite ») alors qu’il dévoile ce faisant et de plus en plus les fondements profondément totalitaires d’un pouvoir sectaire qui n’a décidément rien compris au fondement de la démocratie moderne basée sur la liberté d’opinion (article 10 de la DDHC) sans parler de la liberté en général le droit de propriété et la résistance à l’oppression (article 2…).

C’est pitoyable, indigne, et, en même temps, guère étonnant au vu du degré zéro atteint par la vie politique et intellectuelle sévissant aujourd’hui en France alors que celle-ci mériterait bien mieux…

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires