Lampendusa ou la faillite abyssale de l’ONU-UE et des ONG

17/09/2023 (2023-09-17)

[Illustration : afp.com/Alessandro Serranò]

Par Lucien SA Oulahbib

Lampendusa (« Ces personnes sont principalement ivoiriennes, égyptiennes et guinéennes, selon Frontex ») « Lumpen/dusa » ou le symbole cuisant, épique, de ce que charrie de plus en plus l’immense échec des organisations internationales (ONG comprises) censées lutter contre les causes mêmes des migrations mondiales : corruption, corruption et encore corruption comme l’indique Transparency International (quoi que l’on puisse penser de ses critères bien trop restrictifs), organisations internationales gangrenées par l’idéologie tiers-mondiste et l’affairisme devenu globaliste (anti-national).

Ce ne serait donc pas à cause des « nationalismes qui auraient atteint leurs limites » comme le prétend le représentant de l’UE à la tête de l’État en France, mais bien du refus volontaire d’intervenir, efficacement, sur les États faillis ou inexistants alors que ces organisations internationales, ONG et UE comprises, savent bien faire par exemple financièrement pression pour empêcher la construction de barrages et de centrales à gaz ou à charbon pourtant nécessaires pour les pays du Sud concernés afin qu’ils aient suffisamment d’énergie bon marché en vue de faire tourner leur économie ; évitant ainsi évidemment le départ massif de leurs habitants…

À supposer cependant que ces pays soient sommés par l’ONU, l’UE, et leurs affidés, de ne pas détourner l’aide internationale, de permettre un réel respect du droit de propriété afin que des investisseurs autres que maoïstes et US puissent participer à un développement indispensable quantitatif et qualitatif ; tout en sachant cependant que leurs institutions ne peuvent pas avoir la même forme que celles existantes en Occident ; d’où une organisation autre mixant par exemple démocratie tribale et urbaine (à la façon des réformes de Solon et surtout de Clisthène) à pondérer selon chaque pays bien entendu ; le tout doublé d’un donnant-donnant faisant en sorte que le pays refusant de faire ainsi pour le mieux se verrait exclu des instances mondiales ; tout se tient.

Aussi lorsque l’on entend que la vague migratoire avec sa dynamique non seulement scélérate (sur tous les plans, maritime, mafiosique…), mais tsunamique, serait due à la « catastrophe climatique » et au « manque de générosité européenne », la connerie à l’état pur a bel et bien de beaux jours devant elle…

Et ce d’autant plus que cette connerie touche tout autant les dirigeants dits « souverainistes » refusant eux aussi de pointer du doigt les responsabilités non seulement de l’UE, mais de toutes ces instances mondiales qu’une France digne de ce nom devrait quitter ; toutes ?… Toutes !… Et lorsque l’on voit que le renchérissement des denrées alimentaires et de l’énergie — qui se trouve lié au refus anglo-saxon de voir s’opérer un rapprochement entre pays européens non slaves et slaves — s’avère être à peine évoqué sinon à la marge, nous sommes bien loin de nous éloigner de l’abîme…

Même Zemmour, Maréchal, Mélanie, Bardella ou Mélenchon ne disent mot sur l’ONU, ses affidés, et soutiennent, de fait, la politique anti-paix des US et UE, malgré quelques critiques qui ne mangent pas de pain sur « l’injustice » de « la » guerre en soi façon concours de beauté : peace and love… Qui peut être contre d’ailleurs, d’autant que ce courant a lui aussi disparu dévoré par les néo-cannibales

Il n’est au fond guère besoin d’être grand clerc pour observer que tout ce que ces sieurs dits « souverainistes » ou « internationalistes » blablatent les mêmes antiennes (« la Corrèze avant le Zambèze ») ou l’inverse (plutôt être « citoyen du monde »…) protestations certes défensives (non à la façon « opérative » russe cependant…), mais toujours à côté de la plaque… tectonique… qu’est devenue la faillite désormais monumentale (300 000 milliards de dollars de dette) de ladite « Communauté internationale » de plus en plus inféodée à la Technostructure globale à dimension totalitaire (ou ici Secte SHAA) tout en maintenant bien sûr des trompe-l’œil de démocrature comme l’État de droit, des institutions dites indépendantes, une presse au-dessus de tout soupçon (qui veut racheter BFM siouplaît ?) un enseignement objectif, le tout semblable à la Constitution Soviétique de 1936 sous Staline qui était « la plus démocratique du monde »… sur le papier.

Belle désillusion en tout cas que d’observer tous ces « anti » réitérer le même argumentaire depuis des décennies sans s’en prendre à l’essentiel : l’ONU ainsi que l’Hydre affairiste nihiliste anglo-saxonne et ses tentacules otaniennes infiltrées au sein même de l’UE et de diverses officines prétendument « radicales » (façon Hydra en SF) espérons que tout ce beau monde se trouvera balayé par le réel « soulèvement » qui vient…

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires