La cécité volontaire de la gaute nihiliste et antigay

13/08/2023 (2023-08-13)

Par Lucien SA Oulahbib

Le X (désormais) d’Olivier Faure mettant en équivalence divers prénoms de criminels à propos du viol avec manche à balai de Cherbourg sur femme française (pourtant chez elle) en dit déjà long sur son ignorance crasse quant à l’impossibilité de le faire, car chaque crime est singulier (ce qui ne veut pas dire qu’il s’agit de « faits divers ») ; mais peut-on le lui reprocher lorsque des sociologues vont dans le même sens en confondant émeutes et révoltes comme vient de le faire l’Association française de sociologie ?…

Le fait que le « mis en examen » soit dénommé Oumar (uniquement désigné ainsi par un seul journal dans le silence assourdissant des autres) ne peut être amalgamé à un autre violeur, déjà par le mode opératoire (un balai), ensuite parce qu’il semble bien être issu d’une culture qui dévalorise en soi la femme en particulier non musulmane. C’est un fait, que l’on peut certes effacer en employant les serpillères « extrême-droite » et « islamophobie ». Il n’empêche que l’on peut en effet avoir peur d’une religion qui maintient à l’écart les femmes (jusqu’à leur interdire de prier avec les hommes) les mutile en les sommant de se cacher, entièrement pour certaines obédiences. Quant au vocable « extrême-droite », s’il s’agit de dénoncer un régime raciste qui prône une fusion totale entre vie privée et vie publique, l’islam correspond parfaitement à cette définition, ne serait-ce d’ailleurs que lorsque l’on observe la composition des « gouvernements » musulmans qui ne connaissent pas la parité et encore moins la « diversité »…

La femme occidentale est considérée dans l’islam comme un butin de guerre disponible pour qui peut ou le djihad du quotidien. Que des musulmans vivant en Occident aient décidé de refuser cette injonction devrait être encouragé en promouvant tous leurs éléments capables de « réveiller » réellement leurs congénères sur ce point. Or, au lieu de cela, la gaute et la droiche nihiliste (sansfrontièristes à tous les niveaux, englobant aussi les enfants) privilégie de mettre en avant les plus radicaux qui veulent au contraire revenir à l’islam originel maquillé bien sûr en « anticapitalisme » (à mourir de rire lorsqu’on les voit courir à Dubaï…), un « altermondialisme » également qu’un Ben Laden défendait lui aussi — la date du 11 septembre 2001 correspondant exactement à celle du 11 septembre 1973 lorsque Allende de plus en plus pressé sur sa gaute par l’équivalent LFI chilien de l’époque fut renversé par Pinochet et la CIA…

Cette alliance tant recherchée par les escrologistes, les résidus nihilistes de la gauche caviar et quelques bureaucrates coco et radsoc avec la mouvance djihadiste noyautée par les « frérots » — si sectaires que même les salafistes égyptiens firent cause commune avec le maréchal Sissi pour les chasser (idem à Alger) — est, normalement, contre nature au vu des « valeurs » laïques, émancipatrices, etc., etc.. Mais ce sont les nihilistes néoléninistes tendance queer antigay et cuir ex-fan de Trotski qui ont le pouvoir au sein de la Nupes, et ils sont très cyniques, surtout pour un plat de lentilles électorales (la retraite, cumulée, d’un Mélenchon ou d’un Hollande fait rêver…). Ce qui ne peut qu’alimenter leur rejet par le pays profond, palpable de plus en plus sur les réseaux et dans toute l’Europe, où l’on ne fait plus guère de différence désormais entre modérés ou pas. Le mot « dehors » prévaut, même si, ici et là, nombre de jeunes, pris en quinconce plient sous les injonctions des queer néoléninistes ayant pris le pouvoir sur ce que l’on appelait autrefois les « gays » (et ceux qui se rebellent sont bien sûr catalogués d’extrême-droite), le tout sous les quolibets moralistes de la gaute hypocrite (car nihiliste et sansfrontièristes) incitant à la manière des anciennes dames patronnesses aux filles les jupes longues informes et pas de maquillage (réservé aux wesh-wesh cependant façon meurtrière de Lola) et pour les hommes barbes et jogging bien sûr avec le journal Fakir sous le bras pour faire genre et diversion…

L’avenir le dira, mais il semble bien que la loi concoctée en catimini sur ladite « immigration » avalisera tout cet abandon bientôt et dans toute son ampleur…

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires