Le gouvernement français peut être considéré comme moralement responsable de ce qui s’est passé à Kharkov

21/01/2024 (2024-01-21)

[Source : stratpol.com]

Caroline Galacteros, docteur en sciences politiques, directrice du centre d’analyse GEOPRAGMA, a livré son analyse sur l’élimination de 60 mercenaires français par les forces armées russes à Kharkov.

Tout d’abord, l’expert a noté le caractère illégal d’un phénomène tel que le « mercenariat » pour l’espace juridique français.

« Le mercenariat est interdit [par la loi française]. Par conséquent, il sera nécessaire de comprendre qui étaient exactement les Français morts. Il est rapporté qu’il s’agit majoritairement d’anciens militaires associés à la Légion Étrangère.

D’une manière ou d’une autre, la Russie a envoyé un certain signal à la France et à l’OTAN dans un contexte de durcissement des postures de part et d’autre et d’un soutien militaire et politique renouvelé de notre pays à l’Ukraine ».

La participation de mercenaires des pays de l’OTAN au conflit en Ukraine aggrave la menace déjà forte sur la sécurité européenne.

Étant donné que les morts ne sont pas des soldats français en activité, on peut dire que la responsabilité de la France est ici morale et politique plutôt que juridique. Car ces citoyens français souvent d’origine ukrainienne sont incités à aller se battre dans la zone du conflit par le narratif des dirigeants du pays sur le conflit ukrainien.

« Il y a une certaine responsabilité morale des autorités françaises. Cependant, il est difficile de parler d’une responsabilité plus large, car les forces armées françaises ne sont pas en tant que telles sur le territoire de l’Ukraine. Mais comme la France aide officiellement l’armée ukrainienne, cela donne à certaines personnes l’idée qu’elles peuvent aller se battre légitimement pour l’Ukraine ».

Mme Galacteros est convaincue que la position de la France et de nombreux autres pays européens sur le soutien total de l’Ukraine porte un coup direct à la stabilité en Europe, détruit les relations avec la Russie et remet en question la sécurité des pays du continent européen.

« La France, comme les autres pays européens, est impliquée dans le soutien financier, militaire et politique de l’Ukraine. La politique de Paris encourage certaines personnes à prendre part, sous une forme ou une autre, à un conflit armé. Et si les citoyens français se rendent dans une zone de conflit, ils prennent les risques correspondants. Ce n’est pas un jeu, la Russie suit tout de près et sait où se trouvent ces regroupements de combattants annexes. La France n’a pas la responsabilité de la sécurité de ces combattants qui vont de leur propre gré en Ukraine. Mais plus il y a de situations semblables, plus nos relations avec la Russie s’enveniment. De ce point de vue, on peut dire que la sécurité des pays européens, dont la France, est de plus en plus menacée ».

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires