France, relève-toi !

09/01/2022 (2021-11-20)

Par Joseph Stroberg (depuis le Québec)

Que vous soyez de la France elle-même, de la Nouvelle-France (le Québec), de Belgique, de Suisse, du Luxembourg, de Guinée, du Cameroun, du Gabon ou de n’importe quel autre pays ou région du monde qui parle cette merveilleuse langue qu’est le Français, vous vous trouvez de facto marqués par une vibration particulière, celle d’une terre sacrée dont le plus grand destin reste à accomplir. Pour comprendre ce pays et la nation qui l’habite, il est nécessaire de plonger dans ses racines historiques et occultes — occultes, car occultées, oubliées, négligées et même dénigrées, couvertes par l’ombre qui a envahi la terre. Pour découvrir sa destinée et sa prochaine mission, il est indispensable de dévoiler les causes de cet obscurcissement, car si le voile assombrit, la lumière au contraire révèle.

La France est l’héritière des Celtes et des druides aussi bien que de peuples migratoires divers issus d’Orient, des chamanes qui les accompagnaient, des Grecs implantés en Provence, des Romains, mais aussi des juifs et des premiers chrétiens qui sont venus s’installer dans ses terres méditerranéennes accueillantes au climat si propice. Le Français actuel est loin d’être un pur Gaulois, mais se trouve être un sang mêlé, un croisement de multiples ethnies et esprits du monde, au carrefour de plusieurs mers et d’un océan. Par sa géographie, la France dessine et représente symboliquement à la fois le sceau de Salomon ou l’étoile de David à six branches, et la Croix christique dont les deux branches orthogonales se croisent en sa capitale, Paris. La France est l’épouse d’Israël et a été désignée « Fille aînée de l’Église » du Christ, car cette église faite d’êtres humains de chair et de sang (et non de pierres) — selon la signification originelle du mot qui signifie « assemblée de fidèles » — est la conjointe spirituelle du peuple hébraïque dont le Christ est issu.

Pas plus le Christ que d’autres saints hommes ou sages du passé ne sont venus créer des religions, mais ils ont seulement montré aux êtres humains comment se relier au divin, à leur nature spirituelle ou à leur essence. Les religions ont été plus tard créées chaque fois par des individus de plus en plus éloignés des enseignements transmis par ces saints et ces sages. Puis elles ont été utilisées par des individus peu scrupuleux comme instruments de contrôle. Enfin, elles ont fini par être détruites ou suffisamment dénigrées pour qu’une trop grande partie de l’Humanité perde conjointement tout lien avec la dimension divine ou spirituelle, pendant que la presque totalité du reste tombait dans la superstition. L’aboutissement ultime de ces tendances se voit maintenant avec la crise artificielle Covid vécue par l’Humanité. Celle-ci a été rendue possible, car le cœur et l’esprit des êtres humains ont été obscurcis. Ces derniers sont majoritairement devenus matérialistes et ont adopté des comportements qui tendaient à progressivement les abaisser plus bas que les animaux au lieu de les maintenir dans les sphères de conscience les plus hautes.

L’Humanité a été manifestement abusée, manipulée, abaissée par des êtres qui sont parvenus à lui faire croire l’inverse de la réalité, faisant passer notamment la laideur pour la beauté, la haine pour l’amour, la guerre pour la paix, le mensonge pour la vérité… et réciproquement, dépassant même la vision orwellienne négative présentée dans le roman dystopique 1984. Le moment charnière à partir duquel tout a basculé a été celui du « siècle des Lumières », celui où l’Humanité a cru être définitivement sortie des prétendues ténèbres du Moyen-âge (après la Renaissance), alors que dans le même temps elle entamait sa longue et implacable descente dans le scientisme matérialiste, remplaçant les aspirations à l’élévation des âmes et des consciences par un désir de progrès et de confort matériels. La fausse lumière artificielle des machines est venue assombrir le cœur et l’intellect des Hommes pendant que celle de l’Esprit se retirait ou ne brillait plus qu’en un nombre trop réduit d’êtres humains dispersés ici et là sur la surface de la Terre. Comme les Hommes se coupaient progressivement de leur âme et de la Conscience, perdant du même coup la connaissance intime de leur immortalité spirituelle, ils ont développé la peur de la mort physique et de la maladie. Les plus psychopathes d’entre eux sont tellement dominés par cette peur qu’ils recherchent l’immortalité grâce aux machines (notamment par le transhumanisme) et au scientisme dans le domaine médical (avec les manipulations génétiques).

Les individus qui se sont trop coupés de leur âme sont devenus comme des coquilles vides que nulle expérience matérielle, nulle émotion, nulle drogue, même celles qui procurent les sensations les plus intenses (mais toujours passagères) ne parviennent à combler. De même, nul vaccin et nul médicament ne parvient à annuler leur peur de la maladie et de la mort. Éloignés de toute source divine ou spirituelle, ils ne savent plus par eux-mêmes ce qui convient à leur organisme, à leur personnalité et à leur psychisme. En conséquence, il acceptent sans discussion et sans discernement les nombreux poisons offerts par la civilisation matérialiste :

  • alimentaires (par les pesticides agricoles, par les additifs tels que les conservateurs, les édulcorants, les épaississants, par les processus industriels qui détruisent les nutriments, etc.) ;
  • cosmétiques (y compris avec les parfums artificiels) ;
  • ménagers (avec notamment les nombreux toxiques contenus dans les produits de nettoyage) ;
  • atmosphériques (produits de la combustion des dérivés du pétrole, y compris les matières plastiques) ;
  • dans l’eau des villes, des mers, des océans et des rivières ;
  • psychologiques et psychiques (par les émissions de télévisions abrutissantes et déshumanisantes, par la propagande de peur, par la désinformation, par la propagation de la haine, par la stimulation de la colère et de la violence…) ;
  • électromagnétiques (Wi-Fi, Bluetooth, 2G, 3G, 4G, 4G+, 5G…), électriques et magnétiques (par les lignes à haute tension et l’électricité sale) ;
  • médicaux (par les médicaments chimiques artificiels et les vaccins de toutes sortes) ;
  • etc.

Et logiquement, chaque poison et chaque manque de nutriment essentiel les rend chaque fois un peu plus malades, et ceci de manière de plus en plus chronique ou radicale lorsqu’ils s’ajoutent les uns aux autres et sont permanents ou ne parviennent pas à être éliminés suffisamment rapidement du corps.

L’aboutissement de toute cette plongée dans les ténèbres matérialistes et la peur est la crise mondiale Covid qui fait que les êtres humains ont accepté en masse de se laisser asservir et dominer, de se retrouver confinés, vaccinés par des poisons, distanciés les uns des autres, jusqu’à se méfier de tous et de tout sauf de ce en quoi et de ceux en qui ils ne devraient pas avoir confiance (les élites et leurs ordres), jusqu’à se dénoncer, jusqu’à s’assassiner pour de simples différents… Ceux qui n’y sont pas tombés et ceux qui en sortiront savent ou sauront un jour que la Covid-19 n’est pas davantage provoquée par un virus naturel que ne peuvent l’être les autres prétendues maladies virales. En effet, les virus sont produits de manière endogène par nos corps (nommés alors « endosomes ») eux-mêmes lorsque leurs cellules sont agressées d’une manière ou d’une autre (par manque de nutriment, par le froid ou par l’un des nombreux poisons existants) et nos corps contiennent chacun en permanence à notre époque toxique environ un million de milliards de « virus » (en fait « exosomes ») dans leur « virome ». (Voir La fraude du Covid-19 et la guerre contre l’humanité et ses liens annexes après le résumé.)

Il est temps maintenant que la France accepte son héritage et son destin en réunissant l’Étoile de David et la Croix du Christ pour en chasser les ténèbres, ceci par un réveil spirituel, une élévation de la conscience de la Nation, l’accueil de tous les résidents et leur assimilation à partir du moment où ils acceptent eux-mêmes cet héritage, cette destinée et cette mission, ceci quelle que soit leur religion, quelle que soit leur ethnie et quel que soit leur pays d’origine. La France a été historiquement le berceau de génies dans tous les domaines (mathématiques, arts, philosophie, stratégie militaire, médecine, etc.) et de nombreux saints. Elle dispose toujours de ce potentiel créateur, à l’image d’une femme qui n’attend que son époux revienne pour pouvoir de nouveau enfanter. Celui-ci s’était égaré dans des chemins de guerres et de conquêtes, mais il revient.

Dans le passé, la France a toujours eu besoin d’une femme ou d’un homme providentiel pour se relever. Comme ceci fait partie de sa personnalité depuis des siècles, depuis même l’époque gauloise, il en sera probablement de même cette fois-ci. Cependant, elle vit une situation telle que découvrir celui-ci sera sans doute son plus grand défi, car les Français ont perdu confiance en trop grand nombre dans la politique, l’économie et le monde des médias dominants et par conséquent dans tout candidat qui serait lié à l’un ou à l’autre de ces domaines.

Peu de Français sont maintenant attirés par les politiciens, par les journalistes et par les riches du monde financier ou économique. Il sera difficile à quelqu’un de ces milieux de passer pour l’Homme providentiel attendu ou espéré. Il lui faudrait alors sans doute mieux mettre son potentiel (réseaux, aptitudes politiques ou économiques, fortune ou ressources diverses…) à disposition d’un simple Français, Gilet Jaune ou sans la moindre étiquette, pauvre et représentatif du peuple et validé ou accueilli par ce dernier.

Étant donné le matérialisme dans lequel a été plongée la France, elle ne pourra probablement se relever que par un homme providentiel qui en représente l’opposé. Le plus difficile sera de le découvrir et de s’assurer que celui-ci dispose des qualités de cœur et d’esprit propices au travail de collaboration et de guidance inspiratrice qui sera nécessaire avec tous les Français pour redresser le pays, pas seulement sur un plan matériel, mais surtout sur un plan spirituel, et en particulier pour ce qui est du rayonnement de la France dans le monde et de son influence salvatrice. Celle-ci passera en particulier par tous les pays francophones qui gagneront aussi à participer à ce destin commun afin qu’ensuite naisse un réel Nouveau Monde, mais pas celui prévu par les élites globalistes.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires