« Coïncidence » et injection funeste…

22/01/2023 (2023-01-19)

Par Nicole Delépine

Nier l’évidence des dangers des injections géniques anticovid appelées abusivement vaccins pour poursuivre les campagnes d’injections a conduit à des articles délirants dans les médias du monde entier.

[La vidéo correspondante sur YouTube a été censurée :
https://youtu.be/Kz2ZQD_cwpk 1]

Difficile d’imaginer que cette vidéo n’est pas un gag, mais elle se contente de rassembler quelques-uns des délires mondiaux publiés par des journaux anciennement sérieux pour nier la responsabilité de l’injection génique dans les décès observés après injection anticovid, particulièrement chez les jeunes.

Mort après injection, ce n’est pas l’injection, mais une coïncidence ou la pizza !



Vous apprendrez aussi que tel étudiant est mort après avoir réussi aux examens, tel autre après la sieste ou la douche, voire le désespoir, mais aussi le rire et les plaisanteries, ou encore avoir tourné la tête trop vite… L’augmentation de la facture d’énergie, voire le partage inégal des tâches ménagères ou encore s’endormir avec la télévision allumée… pourrait provoquer crise cardiaque et accident vasculaire cérébral.

Vidéo :

.

.

Alors médias de tous pays, de toute orientation politique cessez de publier ces informations grotesques, refaites du journalisme, informez objectivement afin que cesse définitivement ces injections parfois mortelles ou handicapantes à vie. Cessez la propagande de ce déni afin de sauver des vies de jeunes non encore injectés, et leur fertilité, que notre planète reste peuplée d’humains ayant échappé aux injections.

Et interrogez sans relâche nos dirigeants pour qu’ils cessent de cacher les vrais chiffres de mortalité selon le statut vaccinal !

Pierre Chaillot : « On n’a toujours pas accès aux statuts vaccinaux des morts du Covid-19 »

#SudRadio

Et honte aux dirigeants de Facebook pour la censure féroce qu’ils ont instaurée !

Quant à vos amis, vos proches injectés inquiets qui se réfugient dans le déni, tentez de les aider en les déculpabilisant et en leur conseillant une consultation chez un cardiologue honnête… (ça existe) ou au moins une prise de sang recherchant l’élévation des dimères. La découverte de petits signes anormaux permettrait un traitement précoce des complications possibles. Faire l’autruche n’a jamais sauvé personne. Les anticoagulants contre les phlébites oui !

Quant aux médias je ne peux que partager ici l’appel à la libre Belgique qu’on peut adresser à tous nos journaux, éditorialistes, commentateurs :

« À l’attention de la rédaction
De La Libre Belgique
(À Messieurs le Hodey, de Méeûs, Van de Woenstijn, Pierrard, Ducarme et Ghislain).

*LE SCANDALE PREND DE L’AMPLEUR… *

De partout, des rumeurs d’une profonde tristesse font état de décès suspects de plus en plus nombreux, morts subites, accidents ou décès cardiaques aggravés (principalement en population jeune), et d’effets secondaires très graves et variés, tous liés aux différentes campagnes d’injections à répétition contre le Covid et pratiquées à l’échelle planétaire.

Les statistiques officielles semblent converger dans l’ensemble des pays ayant fortement “vacciné” vers des taux de surmortalité de 15 à 19 %.

Comme cette vidéo tournée cette semaine à Davos le confirme, cela commence à sentir le roussi pour les principaux responsables de toute cette campagne où on a avant tout brassé des milliards d’argent public pour enrichir une clique d’industriels et politiques sans scrupule.

Aujourd’hui, Albert Bourla, Ursula von der Leyen et Fauci ; demain : les politiques et gouvernements, les médecins et experts de plateau complaisants ou corrompus… Après-demain : la presse et les médias qui n’ont pas joué leur rôle de contre-pouvoir et se sont couchés devant les ordres venus d’en haut, en faisant taire de l’information capitale (mais dérangeante, car risquant probablement de mettre à mal des subsides bienvenus)…

Ce qui se passe en ces moments troublés est capital et va prendre de l’ampleur : plus rien n’arrêtera ce qui a toutes les allures du futur plus grand scandale sanitaire et de santé publique de tous les temps.

Le judiciaire commence à être interpellé massivement dans tous les pays du monde et les cas innombrables de dégâts irrémédiables à la santé des personnes ou décès d’innocents liés à ces produits expérimentaux vont accentuer le phénomène de manière irréversible dans tous les pays.

Franchement, cela pue comme jamais depuis la libération de 1945 et l’épuration qui a suivi…

Les gens censés, et ils sont nombreux à avoir gardé (ou récupéré) leur bon sens, se rendent parfaitement compte du grand scénario qui se joue depuis trois ans et de la grande escroquerie de santé publique qui a été infligée aux populations du monde entier…

Nous pourrions écrire trois bouquins sur toutes les mesures et expérimentations débiles qu’on a fait subir aux populations… Mais heureusement, cela a déjà été fait par de grands noms de la médecine mondiale qui malgré la censure honteuse des principaux médias et autres fact-checkers corrompus à leur égard ont permis à une bonne partie de la population de garder le cap face à cette immense dérive “sanitaro” — hystérique.

Honneurs et remerciements leur soient rendus, infiniment… Ces courageux hommes et femmes d’exception nous ont permis de garder la foi dans l’Homme et la Vérité, face à ce déluge de mensonges politico-médiatiques.

Par contre, et même si c’est fort tard, il est urgent que des journaux comme le vôtre, qui porte de plus un nom prédestiné, refassent un travail sérieux et correct de réinformation.

Ce n’est pas la première fois qu’on vous écrit, mais l’absence d’articles et d’informations fiables dans vos colonnes sur tout d’abord les moyens de prévention simples et efficaces de lutte contre le virus, et puis maintenant à propos des graves effets secondaires de ces “vaccins” est inadmissible. Ce silence (omerta diront certains) soulève d’énormes questions, et révolte un nombre croissant de citoyens médusés.

On a trop caché, menti, omis (concernant le libre consentement, entre autres), et l’eau dans la marmite est en train de bouillir.

Mais sachez qu’un nombre immense de grenouilles ont sauté à temps de la casserole et ont compris : elles ne se laisseront plus faire ni s’entendre dire des mensonges ou propos débiles, car une fois la sidération passée, on se rend compte de l’ampleur irréversible des dégâts…

Puissions-nous vous conseiller, Messieurs, de faire preuve de courage et de rester du bon côté de l’histoire, au risque de faire perdre définitivement à votre journal la bien maigre crédibilité qui lui reste.

Vous remerciant d’avoir pris la peine de lire ces quelques lignes inspirées par un rejet profond de l’ambiance de mensonge dans lequel baigne une partie de l’élite occidentale d’aujourd’hui,

Bien cordialement,

Wauthier Dumont de Chassart »

À voir : la tentative d’interview de Burla, directeur de Pfizer

Les journaliste Ezra Levant et Avi Yemini lui posent des questions gênantes. Il ne veut pas répondre :

« Depuis quand saviez-vous que ce vaXin ne protégeait pas contre la transmission ? »

« Pourquoi l’aviez-vous caché ? »

« Allez-vous demander pardon (pour ce que vous avez fait) ? »

« Qu’en est-il des [morts subites] ? »

« Qu’avez-vous à dire au sujet des jeunes personnes victimes de crises cardiaques ? »

« Combien d’argent avez-vous gagné à titre personnel ? »

« À qui avez-vous versé des commissions ? »

(etc., etc. )

« LA HONTE SUR VOUS, LA HONTE SUR VOUS ! »

https://crowdbunker.com/v/xEymPoz8hU

Pour voir la vidéo en français :


image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires