7 FAKE NEWS en provenance d’Ukraine

01/03/2022 (2022-03-01)

[Source : Sam La Touch]

Par Kit Knightly

7 FAKE NEWS en provenance d’Ukraine
Article originel :  7 FAKE NEWS stories coming out of Ukraine
Par Kit Knightly
Off Guardian, 27.02.22

Nous n’en sommes qu’au troisième jour de l’opération militaire russe en Ukraine, et pourtant les rouages de la propagande tournent à la vitesse de l’éclair, produisant des « nouvelles », des opinions et du contenu pour le moulin des médias.

Au cours des dernières 48 heures, des dizaines d’histoires, d’images, de récits et de vidéos ont circulé comme étant tirés des combats en Ukraine, dont un pourcentage énorme est faux.

Certains de ces cas peuvent être attribués à des malentendus, des erreurs d’identité, des erreurs d’attribution… mais la plupart sont probablement des tromperies délibérées conçues pour provoquer une réponse. Plongeons dans le vif du sujet.


1. « Le fantôme de Kiev »

Tôt vendredi matin, il a été signalé qu’un seul avion ukrainien, un MiG-29, patrouillait dans le ciel de Kiev. La presse anglophone a appelé le pilote anonyme « The Ghost of Kiev » (le fantôme de Kiev) et a affirmé qu’il avait abattu six jets russes en combat aérien en moins de deux jours, ce qui faisait de lui un as officiel de la chasse, et probablement l’un des plus rapides à obtenir ce titre.

Le problème est qu’il n’y a pratiquement aucune preuve que cela se soit produit. Pour citer Newsweek :

    Il n’y a aucune preuve que le « fantôme de Kiev » existe ».

Aucun des deux camps ne peut confirmer que la Russie a perdu six avions au total, et encore moins qu’elle en a perdu un en une seule journée. Et une vidéo censée montrer « le fantôme » au combat – partagée par les forces armées ukrainiennes – est confirmée comme étant en fait une séquence tirée d’un jeu vidéo.

Néanmoins, il a déjà sa propre page Wikipedia. Un témoignage de la rapidité avec laquelle un mensonge peut se déplacer alors que la vérité met ses bottes.

2. « Des avions russes survolent Kiev »

De nombreuses personnes ont partagé une courte vidéo d’avions russes qui survoleraient à basse altitude la ville de Kiev. Le Times en a utilisé une image dans son article « Les sanctions vont-elles arrêter un obus russe ? » :

7 FAKE NEWS en provenance d'Ukraine (Off Guardian)

Le problème avec ça, c’est que ce n’est pas Kiev, c’est Moscou. Et ce n’est pas aujourd’hui, c’est il y a deux ans. Il s’agit d’une séquence de ce qui est probablement une répétition pour le survol du défilé de la Victoire de 2020.

3. « Zelenskiy visite les troupes »

Aucun politicien dans l’histoire n’a eu un changement de relations publiques aussi rapide que Vlodomyr Zelenskiy. La semaine dernière, il n’était qu’un type quelconque, cette semaine il est un héros de guerre, on parle de lui construire des statues. Un appel téléphonique (pas du tout mis en scène) qui a fait l’objet d’une « fuite » l’a vu refuser l’offre étatsunienne d’un transport aérien vers un lieu sûr.

Sur Twitter, de nombreuses personnes partagent des photos de lui en treillis de combat, le comparent favorablement à Trump et Trudeau et demandent « quels autres dirigeants se battraient aux côtés de leurs troupes ? ».

Mais le problème, c’est que les photos datent toutes de près d’un an et ont été prises lors de sa visite aux troupes en avril dernier :

7 FAKE NEWS en provenance d'Ukraine (Off Guardian)

4. « Explosion de la centrale électrique de Luhansk »

Au début de la confrontation, cette vidéo a commencé à faire le tour des médias sociaux :

https://twitter.com/OakRedhammer/status/1496716492276002816

La vidéo est devenue virale, recevant des centaines de milliers de vues. Des centaines de comptes l’ont partagée, même les grands réseaux d’information l’ont utilisée, tous affirmant qu’elle montre une centrale électrique à Luhansk qui explose après avoir été frappée par des missiles russes.

Ce n’est pas le cas, il s’agit d’une usine chimique qui explose à Tianjin, en Chine, en 2015.

Tianjin , China explosion 2015

5. Jeux vidéo. encore

Cette séquence, prétendant montrer des forces terrestres ukrainiennes abattant des avions russes, est également devenue virale récemment, apparaissant même dans les journaux télévisés espagnols :

Elle est tirée du jeu  ARMA 3 :

[Vidéo de présentation du jeu]

6. « Navire de guerre russe va te faire foutre »

C’est le premier grand récit de propagande qui a suivi l’avancée de la Russie sur le territoire ukrainien. Une fuite audio aurait montré des gardes-frontières ukrainiens sur la petite île des Serpents, dans la mer Noire, communiquant avec un navire de guerre russe. Après avoir reçu l’ordre de se rendre, les gardes disent : « Navire de guerre russe, va te faire foutre ».

La presse occidentale a rapporté que les 13 hommes avaient été tués, et le gouvernement ukrainien a publié une déclaration indiquant qu’ils recevraient tous des honneurs posthumes.

Cependant, alors que les héros supposés morts au combat étaient canonisés dans tout le monde occidental, la Russie rapportait qu’ils n’avaient pas été tués du tout, mais ramenés vivants et indemnes sur le continent.

Une information que la presse et le gouvernement ukrainien ont depuis admis à contrecœur comme probablement vraie.

7. Images de frappes de drones syriens

Une autre vidéo qui circule, et qui est à nouveau partagée par les comptes officiels ukrainiensest une séquence de drone censée montrer la destruction d’une colonne de véhicules russes.

7 FAKE NEWS en provenance d'Ukraine (Off Guardian)

Il s’agit en fait d’images d’une frappe de drone turc en Syrie datant de 2020.

Pendant ce temps, d’autres comptes partageaient des images de combats en Libye ou de bombardements israéliens à Gaza sous le hashtag #StandWithUkraine. Middle East Eye en a dressé la liste.

C’est une assez belle ironie que tant de clips suscitant l’indignation des libéraux occidentaux proviennent en fait de guerres que leurs gouvernements ont déclenchées.


Nous y voilà, sept histoires sur la guerre en Ukraine qui sont manifestement fausses, et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Il y a des tonnes d’autres faux, sans parler des faux de faux conçus pour discréditer les sceptiques ou simplement semer le chaos.

En fin de compte, tout cela nous rappelle opportunément que la propagande est plus puissante lorsque les nouvelles vont vite et que les gens sont émotifs.

C’est pour cette raison que les médias attisent la peur, l’anxiété et la haine, car les personnes dans cet état émotionnel sont moins susceptibles d’avoir un esprit critique.

Il va sans dire que cela est également vrai pour les deux camps. Nous ne devrions pas accepter aveuglément les affirmations de la partie russe, simplement parce que nous savons que l’OTAN ment. Les deux parties font de la propagande, et le scepticisme aveugle n’est qu’une autre forme de partialité.

En bref, si vous voyez quelque chose destiné à provoquer une réaction émotionnelle, ne vous laissez pas faire. Ne vous laissez jamais entraîner par le récit, gardez toujours du recul, restez calme et posez des questions rationnelles.

Refusez de croire, exigez des faits. C’est le seul moyen de garder votre esprit libre.

Ou, pour citer HL Mencken :

« Ne croyez jamais tout ce que vous entendez, et seulement la moitié de ce que vous voyez. »

[Voir aussi :
Festival de désinformation sur l’Ukraine par les médias mainstream]

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires