Troller le Pentagone

28/05/2022 (2022-05-28)

[Source : lesakerfrancophone.fr]

Par Dmitry Orlov – Le 21 mai 2022 – Source Club Orlov

Orlov

Selon des auditions tenues récemment par le Congrès américain, le Pentagone a accumulé un certain nombre de preuves d’une origine extraterrestre : des avions ou des vaisseaux spatiaux dont le comportement défie la technologie actuelle et, peut-être, les lois de la physique. Les choses sont devenues vraiment intéressantes lorsqu’il s’est avéré que ces extraterrestres avaient désactivé un certain nombre de missiles nucléaires américains. À ce moment-là, la réunion a été levée à la hâte et reconduite plus tard dans un format top secret.

Le fait que les meilleurs et les plus brillants as du Pentagone aient été déconcertés par des preuves déroutantes importe peu. En revanche, l’idée que des extraterrestres braveraient l’immensité de l’espace interstellaire juste pour se moquer d’une bande de crétins du Pentagone semble assez farfelue. Une question évidente à se poser est la suivante : qui voudrait troller le Pentagone, en se faisant passer pour des extraterrestres, tout en mettant l’arsenal nucléaire américain hors service ? Les Russes, bien sûr !

Quelle preuve puis-je présenter à l’appui de cette affirmation ? Aucune, bien sûr. Je ne sais rien, et si je le savais, je ne vous le dirais pas car ce serait une trahison de ma part. Mais ce que je peux faire, c’est vous raconter une histoire.

Il était une fois – il y a relativement peu de temps, en fait – des ingénieurs russes buvaient de la bière et se vantaient de leurs divers exploits technologiques. L’un d’entre eux se trouvait être une sorte de scientifique de l’espace top-secret du gouvernement. Une question s’est posée : Pourquoi y a-t-il tant de lancements de satellites militaires russes qui sont considérés comme des « lancements d’essai » et qui ne semblent pas aboutir à quelque chose d’utile ? Voici la réponse : ces satellites transportent des canons à rayons gamma, c’est-à-dire des armes à énergie dirigée, mais ils ne sont pas conçus pour faire exploser quoi que ce soit directement. Ils sont conçus pour une seule tâche : transformer du plutonium de qualité militaire en plutonium de qualité non militaire. Ces canons à rayons gamma ne sont qu’une des applications des « nouveaux principes physiques » dont Poutine ne cesse de se vanter en public. De temps en temps, l’un de ces satellites détruit une partie de l’arsenal nucléaire américain et continue à tourner en orbite.

Il est bien connu que les États-Unis ont perdu la capacité de fabriquer du plutonium de qualité militaire. Dès que l’on pourra compter sur l’arsenal nucléaire américain actuel pour faire un kaboom géant, cela mettra fin aux craintes russes d’une attaque nucléaire américaine. Qui plus est, une fois que le message sera passé que les États-Unis ne disposent plus d’un arsenal nucléaire fiable, la Russie sera en mesure d’obliger les États-Unis à se comporter correctement et à cesser d’ennuyer le reste de la planète. La Russie pourrait transformer Washington, DC et les quelques milliers de kilomètres carrés environnants en une grande plaque de verre en utilisant un seul lancement de Sarmat et ne pas craindre de représailles significatives.

Tout cela est-il vrai ? Bien sûr que non ! C’est les extraterrestres, je vous le dis ! Pourquoi ne devriez-vous pas croire les experts du Pentagone, qui dépensent des centaines de milliards de dollars pour vous protéger… des extraterrestres ? Vous ne devriez certainement pas croire les paroles d’un scientifique russe spécialisé dans les fusées qui a bu un peu trop et qui, par inadvertance, a vendu la mèche.

Au fait, ce spécialiste russe des fusées a mentionné que l’ensemble du programme devait s’arrêter vers la fin de l’année 2021, car d’ici là, sa mission sera terminée.

Dmitry Orlov

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires