La médecine spirituelle — Soigner l’âme pour guérir le corps

10/12/2023 (2023-12-09)

[Source : luc-bodin.fr]

Une conférence de Luc Bodin, dans le cadre de la 3e rencontre entre médecines conventionnelle et naturelle. [2021]

Devant le grand nombre de maladies chroniques que la médecine soigne (ce qui n’est déjà pas si mal) sans arriver à les guérir, il serait temps de se demander si les causes physiques sont véritablement l’origine première des maladies… si elles ne seraient pas qu’un maillon de la chaine… si derrière elles, ne se cacherait pas une origine plus profonde au-delà même du sens symbolique des maladies.

La maladie serait ainsi un rappel de notre être pour nous indiquer la direction à prendre dans notre existence. La guérison passerait par cette compréhension et les changements qu’elle impose dans notre mode de vie, nos fonctionnements, nos pensées et nos décisions… qui nous ferait (re)prendre notre chemin de vie qui n’est autre que le chemin du bonheur.

« La maladie est une réponse saine du corps face à une situation déséquilibrée. »

Dr Luc Bodin

« Selon le nouveau paradigme, les maladies proviennent de déséquilibres (par excès ou par déficience) sur un ou plusieurs plans de l’existence : chimiques, physiques, vitaux, émotionnels, affectifs, mentaux, psychologiques, psychiques, et même spirituels. Sur le plan purement concret, les perturbateurs possibles sont nombreux : pesticides, additifs alimentaires, détergents, substances toxiques que sont de nombreux ingrédients cosmétiques, des médicaments et des « vaccins », polluants atmosphériques, contaminants de diverses industries (dont la pétrochimie), etc., mais aussi toutes les formes d’ondes artificielles, spécialement lorsqu’elles sont pulsées (radars, Wi-Fi, radio, télévision, téléphonie sans fil — dont la récente 5G —, Bluetooth, etc.), à cause de leur interaction avec la nature électrique sensible des organismes vivants du fait des multiples courants électriques de faible intensité qui les parcourent en permanence (et pas seulement au niveau des nerfs et des neurones pour les espèces dotées d’un système nerveux). Mais il existe aussi des perturbateurs émotionnels (produisant notamment la peur et la colère, nocives pour l’organisme physique et amenant des excès dhormones), affectifs, mentaux, etc. »

Note de Joseph dans Alerte sur le Beyfortus®

[Voir aussi :
Communication entre organismes vivants par biophotons]

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires