France : mensonges et manipulation pour faire croire à l’efficacité de la vaccination anti-covid

France : mensonges et manipulation pour faire croire à l’efficacité de la vaccination anti-covid

11/08/2021 (2021-08-11)

Par Alain Tortosa

Les départements les plus touchés seraient les moins vaccinés ?

Mensonge d’État !

Le Premier ministre a déclaré[1]

« Il y a vraiment une différence nette, visible entre les populations qui se vaccinent et celles qui ne se vaccinent pas »

« L’état d’urgence sanitaire dans un certain nombre de territoires d’outre-mer où la situation est dramatique, car ils sont rétifs à la vaccination ».

Depuis quelques jours, politiques, médecins médiatiques arrosés et journaleux martèlent que le regain d’épidémie se situe dans les pays qui ont le moins vacciné !

C’est un mensonge !

Regardez les données officielles fournies par les autorités sanitaires ci-après :

Comme vous pouvez le constater, il n’y a strictement AUCUNE corrélation entre le taux d’incidence et le taux de vaccination d’une région !

Il n’y a qu’à regarder La Guyane, Saint-Martin ou la Martinique et il en est de même en métropole.

D’autre part, même si c’est moins net, nous pouvons constater que les départements avec fort taux d’incidence ont, dans ces exemples, un taux de dépistage (nombre de tests) important !

Nous sommes donc face à un nouveau mensonge, mais de taille.

Les Français sont manipulés pour leur faire croire que les départements les moins vaccinés sont les plus exposés, mais c’est un mensonge !

Nous avons ici la preuve que la vaccination est de ce point de vue un échec et qu’elle n’est pas de nature à protéger de cette épidémie de « cas » [Ndlr: personnes testées positif au test PCR, mais étant le plus souvent en bonne santé (considérées alors comme « asymptomatiques ».] de la « 4e vague ».

Alain Tortosa

https://7milliards.fr/tortosa20210730-mensonge-efficacite-vaccination.pdf


Mensonges et manipulations, non la vaccination ne protège pas !

« Entrées hospitalières et décès de patients Covid-19 selon le statut vaccinal et la présence de la mutation L452R »[2]

L’étude de la DRESS conclut que

« Les non-vaccinés représentent près de 85 % des entrées hospitalières, que ce soit en hospitalisation conventionnelle ou en soins critiques. »

Un bon coup de poing dans la gueule pour ceux qu’on nomme les « antivax », non ?

Pas si sur !

Petite précision… les auteurs précisent que

« les enseignements à en tirer sont plus fragiles, en raison de la faiblesse du nombre de cas identifiés sur cette première période d’étude ».

Il est bien entendu que ni les politiques, ni les médecins médiatiques corrompus ou illettrés et encore moins les médias putalopes ne tiendront compte de cette remarque et feront de cette étude une VÉRITÉ !

Parlons d’abord de quelques biais :

  • La Dress, direction de l’administration centrale des ministères sanitaires et sociaux est un organisme public sous la tutelle de différents ministères. Quand votre ministère vous dit depuis des mois que la vaccination est non seulement efficace, mais aussi la seule voie, je ne suis pas certain que vous puissiez pondre une étude à charge. Et ce d’autant plus quand son directeur, Fabrice Lenglart, a été nommé fin 2019 par Macron.
  • La légende urbaine veut que les vaccinés soient censés ne pas faire de formes graves. Sans être des extrémistes manipulés, des médecins de base et non informés vont avoir une tendance naturelle à largement hospitaliser des non-vaccinés par peur de formes graves…
  • Imaginons que ces données bidons soient vraies… Je vous rappelle qu’une personne positive au Covid avec un cancer en phase terminale qui décède est considérée décédée du Covid. J’imagine aussi qu’il reste quelques médecins intègres qui ne s’amusent pas à vacciner pour le plaisir ou pour l’argent des personnes en fin de vie qui n’auraient aucun bénéfice à être vaccinées hormis le risque de les précipiter plus vite dans la mort..

Imaginons que l’affirmation de cette étude soit exacte et qu’une écrasante majorité des hospitalisés soient non vaccinés…

De fait, plus il y aurait de vaccinés dans une région et moins il y aurait d’hospitalisations !

Les départements les plus vaccinés devraient donc avoir le plus faible taux d’hospitalisation…

Voyons quelques chiffres officiels :

(Source geodes.santepubliquefrance.fr, données au 26 juillet 2021)

Je vous rappelle (voir plus haut) qu’il n’y a AUCUNE corrélation entre le taux d’incidence et le taux de vaccination.

Par exemple la Guyane avec son taux de vaccination de 20,9 % devrait avoir un taux d’incidence identique à celui de la Martinique dont le taux est de 1000 alors même que le taux en Guyane est seulement de 240 !

Il en est de même en métropole avec l’Essonne qui a 15 points de moins pour la vaccination que les Alpes-Maritimes avec un taux d’incidence de 153 pour l’Essonne versus 585 pour les Alpes-Maritimes.

Mais quid des hospitalisations qui devraient être moindres dans les départements les plus vaccinés ?

Si l’on compare le taux de personnes hospitalisées pour 100 000 habitants en Guadeloupe et en Martinique qui ont un taux de vaccination assez proche, nous constatons que la Martinique, officiellement au bord du gouffre, compte 38 personnes hospitalisées Covid pour 100 000 habitants versus 29 pour la Guadeloupe qui a pourtant un demi-point de moins en vaccination.

Leurs taux d’hospitalisation devraient être proches et pourtant il y a 28 % de plus d’hospitalisations en Martinique.

Pour la métropole, la Haute-Corse et le Haut-Rhin sont à moins de 6 personnes hospitalisées pour 100 000 habitants alors que les Pyrénées-Orientales et les Alpes-Maritimes sont à plus de 13 personnes hospitalisées pour 100 000 habitants (plus de deux fois plus) malgré leurs 10 points de plus de vaccinés.

Vous pourriez alors critiquer ces chiffres en disant que les personnes hospitalisées l’étaient déjà en partie ou largement avant la vaccination.

J’ai donc comptabilisé le nombre de personnes entrant à l’hôpital entre le 1er juillet et le 26 juillet.

Ici encore la Guadeloupe avec un demi-point de moins de vaccination que la Martinique compte 35 admissions pour 100 000 habitants versus 56 pour la Martinique.

En métropole, L’Essonne ou la Haute-Corse sont à moins de 8 admissions pour 100 000 habitants tandis que les Pyrénées-Orientales ou les Alpes-Maritimes sont à plus de 11 admissions pour 100 000 habitants malgré environ 10 points de plus de vaccination pour ces derniers !

On pourrait multiplier les exemples à l’infini comme l’Aude, entre Pyrénées-Orientales et l’Hérault qui est moins vacciné, a un taux d’incidence plus faible, et moins d’hospitalisations que ses voisins !

Nous avons ici la preuve d’une absence TOTALE de corrélation (tantôt plus, tantôt moins) entre le taux de vaccination d’un département et le nombre d’admissions à l’hôpital !

Cette étude n’a donc strictement aucune valeur scientifique et est de nature à manipuler une fois de plus la population pour lui faire croire que la vaccination réduit drastiquement les hospitalisations.

C’est tout simplement FAUX ! La réalité des chiffres prouve le contraire, l’inefficacité de la vaccination !

Je vous rappelle que le gouvernement s’appuie sur ces études erronées ou frauduleuses pour rendre la « vaccination » de produits expérimentaux obligatoire !

Nous devons continuer à éclairer le public sur ces mensonges !

Alain Tortosa

https://7milliards.fr/tortosa20210801-mensonge-vaccination-hospitalisations.pdf


  1. [1] https://www.europe1.fr/politique/covid-19-jean-castex-juge-dramatique-la-situation-en-outre-mer-4060057[]
  2. [2] https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2021-07-23_-_sivic-sidep-vacsi_premiers_resultats_-_drees-2.pdf[]
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments