Auteur/autrice : Karen Brandin

Appel aux Sénateurs

Le jeudi 14 juillet 2022, les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui sont le terreau de la démocratie ont de nouveau été bafouées, vidées de leur substance suite aux déclarations d’un président au ton invariablement autoritaire, chef d’État au regard d’acier et au sourire carnassier qui n’a que légèrement voilé l’avertissement qu’il entendait bien donner aux parlementaires, vous rappelant à votre esprit de responsabilité et laissant par là même deviner qu’il s’agissait de vous encourager fortement, non pas tant à statuer ou voter en conscience, mais bien plutôt en cohérence avec les exigences d’un gouvernement désormais affaibli.

Lire la suite

Profs, médecins : deux métiers sous influence. Mise à jour

On se souvient tous en octobre 2021 des propos polémiques d’Emmanuelle Wargon, alors ministre du Logement, qui avait déclaré sans ambages que « les maisons individuelles étaient un non-sens écologique, économique et social » ; bref, une prétention absurde, d’un autre âge en quelque sorte. Depuis, nous sommes chaque jour encouragés à devenir des « locataires universels », qu’il s’agisse de voitures, d’électroménager ou de vêtements, comme un retour en grâce du collectivisme.

En plus de cette invitation pressante aux relents de culpabilité d’une expropriation matérielle, ne nous pousse-t-on pas en plus à une expropriation intellectuelle ? Avons-nous encore le droit d’avoir des idées, des convictions, de revendiquer des compétences ? La vocation, qu’il s’agisse de la médecine ou de l’enseignement, est-elle devenue une passion honteuse, marginale ? Ces professions sont-elles condamnées à être sous l’influence d’une hiérarchie toujours plus envahissante, toujours plus castratrice ?

Mise à jour.

Lire la suite

Mathématiques au lycée  : un sauvetage en trompe-l’œil

Karen Brandin : « L’objectif de cette tribune est triple. Il s’agit tout d’abord d’une bouteille à la mer comme un encouragement solidaire à l’attention, puisqu’ils existent même s’ils semblent en voie d’extinction, de la poignée d’enseignants de l’éducation nationale que l’on pourrait qualifier de « résistants ». Ces profs exigeants, rigoureux et sincères qui aspirent simplement à pouvoir dispenser un enseignement digne, de qualité, celui dont ils ont parfois eu la chance de bénéficier ou tout simplement, celui dont ils rêvaient. Que mon statut d’indépendante, sa précarité sans doute, mais aussi la liberté de parole qu’il autorise comme celle de transmettre suivant mes convictions, permette de traduire tout haut ces souffrances qui s’expriment tout bas, trop bas. »

Lire la suite

Lettre ouverte aux Enseignants

Parce que j’enseigne depuis 16 ans, que j’ai connu l’enseignement conventionnel en lycée en tant que vacataire avant de me tourner vers un enseignement de proximité, je m’autorise un coup de gueule depuis longtemps contenu et une exhortation destinée au si mal nommé « corps » enseignant (les matheux de formation comprendront que nous sommes en réalité aussi instables qu’un semi-groupe, pour ne pas dire : « un magma » ; bien loin de la stabilité des corps donc).

Lire la suite

Jean-Michel Blanquer : une nouvelle vision de la remontada.

Blanquer : « On est en train de renforcer les mathématiques. ». Emballement alors d’une majorité de médias dont l’indulgence étonne ou navre, qui ont cru percevoir dans ces propos une forme de mea-culpa, et ce quand bien même le gouvernement en place ne nous a guère accoutumés au cours de ces cinq dernières années à une forme, même atténuée, d’introspection. Malheureusement, Mr Blanquer va devoir souffrir que le petit peuple remette en cause ses déclarations, car force est de constater (et de défendre) que nous sommes encore en démocratie, fût-elle vacillante selon l’expression désormais consacrée.

Lire la suite

Démocratie, fin de partie

En France, à partir du 16/02/2022, les citoyens « responsables » auront de nouveau la possibilité de consommer debout le petit coup de « pression » par exemple. Comment ne pas sentir alors sur notre nuque, la promesse de cette brise de liberté, la brise après « la vague » ou la chronique maritime sans fin d’une balade au bord d’une mer noire de mensonges ? À l’annonce de mesures d’une telle audace quand le virus est pourtant le maître du temps, on se serait attendu à un « hourra » général et ému de la part d’une population en transe, pétrie de reconnaissance. Finalement, l’accueil, l’enthousiasme ont été timides, pudiques presque. Heureusement, sur les ondes le 24 janvier, France-Info d’un ton guilleret annonçait l’arrivée « d’un petit nouveau » : le pass vaccinal. Les Français auront jusqu’au 15 février pour « régulariser » leur situation.

Lire la suite

Mathématiques et Enseignement : entre état des lieux et état d’urgence

La crise dite sanitaire, désormais suivie d’une vigilance du même nom, camoufle une entreprise de destruction massive contre laquelle il est urgent de se dresser : celle de l’éducation.
En conséquence, si l’on comprend difficilement ce qui pourrait justifier la prolongation d’un état d’urgence sanitaire, on souscrit en revanche sans réserve à un état d’urgence de l’école comme de l’hôpital, deux zones désormais sinistrées.

Lire la suite