2 millions de plaintes en 3 semaines, et victoire!

2 millions de plaintes en 3 semaines, et victoire!

26/07/2021 (2021-07-19)

[Source : Boris Karpov (tvs24.ru) via reseauinternational.net]

Par Boris Guenadevich Karpov

Je vois avec plaisir que les Français semblent se réveiller, avec les nombreuses manifestations contre le « camp de concentration numérique » qui se met en place. Je voudrais vous dire comment à Moscou nous avons fait pour faire plier le maire qui, lui aussi, semble avoir la nostalgie d’une certaine période…

Un petit retour en arrière.

Depuis un an environ, quasiment aucune restriction en Russie. Seul le port du masque est obligatoire dans les transports et magasins… en théorie. En pratique, disons que 20 % au maximum le portent, et qu’à part des actions ponctuelles ordonnées par la mairie, la police regarde ailleurs et ne verbalise personne.

Il y a un mois, Vladimir Poutine déclare être totalement opposé à la vaccination obligatoire, qui doit être un choix personnel. Le lendemain, il s’envole pour rencontrer Biden à Genève. Alors que l’avion présidentiel est encore en l’air, le maire de Moscou lance une bombe en publiant un décret imposant la vaccination obligatoire « pour certaines catégories de personnes » ! Stupéfaction totale, mais ce n’est pas une blague ! Le décret prévoit également des sanctions contre les récalcitrants, allant jusqu’au licenciement ! Le maire met donc en place une organisation, il faut le dire, très performante, avec des centres de vaccination partout à Moscou : dans les centres commerciaux, les parcs, etc. La décision du maire est par ailleurs immédiatement copiée par plusieurs gouverneurs, dont celui de la « région de Moscou ».

Les secteurs concernés sont en gros tous ceux où les employés sont au contact des clients ! Quasiment tout le monde en fait, et le maire impose que 60 % des gens y soient vaccinés. Transports, commerces, services.

Vladimir Poutine, une fois rentré en Russie, reste silencieux. Seul son porte-parole déclare que non, la vaccination n’est pas obligatoire puisque seules certaines catégories de personnes sont concernées, et qu’elles peuvent changer de travail si ça ne leur convient pas ! La fureur gronde sur les groupes Telegram.

Les semaines suivantes, très peu de personnes se présentent pour se faire piquer. Voyant ceci, le maire de Moscou prend alors une mesure qui va faire un second énorme scandale : Il interdit l’accès des non-vaccinés aux restaurants et cafés. Et le contrôle se fera par un QR-code, obtenu une fois vacciné.
Même si en fait cela concerne peu de monde sur les 12 millions de Moscovites, ceci déclenche un énorme scandale, toujours sur Telegram. Dans le même temps, les pirates s’activent et très vite proposent des QR-codes avec enregistrement dans la base de données fédérale des personnes vaccinées moyennant finances.
Mais, surtout en Russie, ce genre de choses ne passe pas, le rappel des « heures sombres » de la guerre. Des étoiles jaunes commencent à fleurir sur les tee-shirts, mais surtout la fronde s’organise.

Les taxis par exemple, dont les patrons de sociétés (GET, Yandex, etc.) ont annoncé ne pas pouvoir garder les chauffeurs non vaccinés, développent immédiatement une application pour smartphone, « réservée aux clients non vaccinés et sans masque » ! Un énorme succès immédiat ! Certains restaurants refusent également de respecter les mesures et continuent d’accueillir les clients. Mais beaucoup d’autres ferment définitivement, on a compté 700 cafés et restaurants fermés à Moscou en 2 semaines.

Le plus important une fois encore se passe en ligne. Il faut savoir que depuis 10 ans, le gouvernement a développé des services en ligne parfaitement efficaces : vous voulez écrire au FSB ? Au procureur ? Au percepteur ? À un ministre ? Ça se fait en ligne ! Réponse garantie sous 10 jours ! Des juristes préparent donc des lettres « standard » de plaintes contre le maire de Moscou, destinées à toutes les administrations. Car bien sûr les mesures sont totalement illégales et violent tous les codes, et la Constitution !

Un porte-parole de la Prokurature de Moscou déclare qu’ils reçoivent en moyenne 5 000 plaintes par jour, tous les jours. Et les gens écrivent au FSB pour accuser le maire de « trahison », au ministère du Travail pour se plaindre de la violation du Code du travail, etc., etc. C’est un véritable raz de marée qui ne peut être ignoré puisque les envois électroniques sont tous « signés » électroniquement, il ne peut pas y avoir de trucage. À côté de ça, Telegram croule sous les témoignages de médecins qui mettent en garde contre cette vaccination. Une vidéo fait un carton, où on voit une personne fraîchement vaccinée dans un parc être évacuée sur une civière, et les gens qui attendent leur tour déguerpissent vite ! Et des pirates mettent en panne les serveurs servant à contrôler les QR-codes.

Dans le même temps, tous les sondages d’opinion renvoient des signaux d’une catastrophe aux élections législatives de septembre. La cote des partis politiques, qui tous restent silencieux (à l’exception des communistes, mais plus personne ne les écoute !) est en chute libre, et tout le monde s’attend à une raclée magistrale de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine. Ceci permet d’ailleurs à un parti « patriotique » de se mettre en avant, le ROS.

Côté vaccination, le nombre de personnes vaccinées remonte un peu, mais on est très loin des 60 % exigés par le maire. Même s’il déclare chaque jour être en bonne voie pour obtenir le but, la vérité est que moins de 20 % des gens se sont fait piquer ! Et dans ces 20 % se trouve un nombre inconnu, mais présumé important de « faux vaccinés »… Il y a par contre de véritables ordures qui vont jusqu’à se faire tatouer leur QR-code sur le bras, à l’initiative d’un service de livraison express filiale de Sberbank, la plus grande banque de Russie avec plus de 100 millions de clients. La banque est dirigée par Gref, un grand ami du maire de Moscou ! Celui-ci, imperturbable, en rajoute et menace mercredi dernier de fermer Moscou complètement si les gens ne vont pas se faire vacciner.

Ceci sera la goutte d’eau qui va faire tout exploser. Les tatouages sur le bras, ça rappelle pas mal de choses et en Russie ça ne passe pas. C’est la curée sur Telegram, certains appellent à des mesures expéditives contre le maire qui est présenté vêtu d’un uniforme nazi, le summum en Russie. La cote de popularité de Vladimir Poutine « dégringole » à 60 % (encore pas mal, mais elle était à 75 % !), et certains politiciens commencent à prendre peur et murmurent qu’un report des élections, peut-être…

Ça n’arrivera pas puisque vendredi, alors que personne ne s’y attend, le maire de Moscou déclare annuler les QR-codes à dater de lundi (demain), pour la raison que le taux de 60 % de vaccinés est quasiment atteint. Un énorme mensonge, le taux réel tourne autour de 20 %. Dans les services médicaux, il se dit que moins de la moitié du personnel l’est.

En réalité, le Kremlin a « reçu le message » des citoyens, le chiffre de 2 millions de plaintes déposées est avancé. Et comme l’an dernier quand le maire de Moscou avait reçu, en pleine réunion alors qu’il annonçait la poursuite de la quarantaine, un coup de téléphone lui ordonnant de tout arrêter, il a été sommé de cesser ses conneries.

Lundi, c’est demain, mais beaucoup n’ont pas attendu, et ont rouvert leurs bars et restaurants dès vendredi soir !

Pourquoi en France ne feriez-vous pas pareil ? Submergez vos juges gauchistes de plaintes contre la violation de vos libertés ! Servez-vous d’eux, qui ne peuvent pas voir Macron même de loin ! Les manifestations de rue ne servent pas à grand-chose, à moins d’y aller avec des armes. Sinon elles sont l’occasion pour les provocateurs de dénaturer votre juste combat ! Vous avez sans doute vous aussi des « hackers » capables, qu’ils piratent les bases de données et mettent en panne les serveurs ! Tout doit être utilisé contre cette clique d’ordures !

Boris Guenadevich Karpov

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments