« Vaccin » anti-C-19 : maintenant castrer les (très) jeunes

« Vaccin » anti-C-19 : maintenant castrer les (très) jeunes

16/06/2021 (2021-06-15)

Par Lucien Samir Oulahbib


À écouter ces deux docteurs/chercheurs israéliens interviewés par France Soir expliquant certains effets (très) nocifs de cette espèce de camisole chimique appliquée aux jeunes afin de « protéger les plus de 84 ans » il s’agit bel et bien d’amenuiser leur capacité de transmettre (alors que rien ne prouve qu’ils le fassent) ce qui n’est pas sans penser à une sorte de castration — mais nommée « médicament expérimental avec autorisation provisoire » qui fait suite au fait de masquer le visage, ce qui n’est pas également sans rappeler ces esclaves castrés et ces femmes voilées de la domination arabo-musulmane (voir le génocide voilé de Tidiane N’Diaye à ce sujet).

Le propos, encore une fois, peut paraître excessif, mais il n’empêche qu’au-delà des mots cela revient bien à cela : sous le prétexte de vouloir atteindre une « immunité collective » de 80 à 90 % (un chiffre sorti de nulle part sinon d’amener « 80 % » d’une classe d’âge au « bac ») il s’agit d’amener le « jeune » à l’aiguille, de shooter la très grande majorité de la population pour protéger une infime minorité de « vieux » alors que ces derniers pourraient être soignés par les traitements adéquats comme l’indiquent et le prouvent Didier Raoult et d’autres de plus en plus nombreux, mais il vaut mieux traîner ce dernier dans la boue quitte à lui envoyer la police, ce qui, au 20 h des médias aux ordres, incitera les « vieux » à ne pas le prendre au sérieux et à sagement servir de cobayes tout en acquiesçant à cette volonté de placer les jeunes sous camisole chimique.

Cette soumission sanitaire fait ainsi pendant à la soumission mentale et politique en marche.

Pourtant, de plus en plus d’effets secondaires sont relatés ici et là, même si la majorité d’entre eux se révéleront sans doute bien plus tard (d’où la prudence naguère d’étaler sur dix ans la fabrication d’un médicament vaccinal) ou alors et heureusement n’apparaîtront pas parce que le corps aura « digéré » cette camisole, qu’il la prendra comme un « placebo » étatiste de plus, même si cela peut l’affaiblir voire plus comme l’expliquent ces deux docteurs/chercheurs israéliens (l’un d’entre-eux expliquant qu’il n’en a pas dormi de la nuit lorsqu’il a remarqué diverses anomalies qu’il s’agira évidemment de confirmer par d’autres études comme l’indique le directeur de France Soir l’interviewant).

En tout cas, et comme il a été déjà souligné, nous régressons à nouveau vers une société renversée dans laquelle les jeunes sont sommés de servir de chair fraîche (de nouveau, chair à canon chimique miniaturisé) pour ces vieux baby-boomers avides de tenir de s’accrocher à leur monde (refusant leur destin Rolling Stones) sans morale ni pitié, piètre pâture si attentive à la prescription de ses crimes (familia grande).


Dernier livre paru : 
https://www.librairie-de-paris.fr/livre/9782343233161-rhombe-les-nouvelles-eve-marie-mrianne-les-nouveaux-adam-moise-jacob-lucien-samir-oulahbib/

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments