Selon Willie Soon, expert en climatologie, le carbone n’a rien à voir avec les changements climatiques

06/01/2024 (2024-01-06)

[Source : aubedigitale.com]

Un grand expert en climatologie tire la sonnette d’alarme : Le dioxyde de carbone n’est pas à l’origine du « réchauffement de la planète »

L’un des plus grands experts mondiaux du climat s’est exprimé pour avertir le public que l’affirmation du programme vert mondialiste selon laquelle le dioxyde de carbone est à l’origine du « réchauffement de la planète » est « totalement fausse ».

Ces dernières années, des bureaucrates non élus, des élites du monde des affaires et leurs alliés au sein des gouvernements mondiaux et des médias ont promu le programme de « décarbonisation ».

Ce programme, défendu par le Forum Économique Mondial (FÉM) et les Nations unies (ONU), prétend que le dioxyde de carbone est à l’origine de la soi-disant « crise climatique ».

La solution à cette supposée « crise » consiste pour les gouvernements du monde à se conformer aux objectifs « Net Zéro » du FEM afin de respecter « l’Agenda 2030 » et « l’Agenda 2050. »

Le plan du FEM cherche à éliminer les « émissions d’origine humaine » telles que le dioxyde de carbone pour « sauver la planète. »

Cependant, les critiques soutiennent que la « décarbonisation » n’est qu’un euphémisme pour l’agenda anti-humain du FEM.

Bien entendu, la principale source de dioxyde de carbone sur Terre est l’homme et ses activités, telles que la combustion de combustibles fossiles.

L’homme moyen exhale environ 1 kg de dioxyde de carbone par jour.

Si l’on multiplie ce chiffre par une population mondiale de 8,1 milliards de personnes respirant 365,25 jours par an, on obtient une production annuelle de CO2 de 3,4 milliards de tonnes.

Toutefois, les experts s’empressent de souligner que ce chiffre n’a pas de sens puisque la respiration humaine fait partie d’un « cycle fermé » dans lequel notre production de dioxyde de carbone est compensée par le dioxyde de carbone absorbé par le blé, le maïs, le céleri et les fruits de l’Ougli que nous mangeons.

Néanmoins, l’agenda anti-carbone cible directement les humains et les activités humaines.

La réponse, selon le FEM, est que le grand public doit réduire drastiquement sa qualité de vie tout en remettant d’importantes sommes d’argent à l’élite mondiale.

Selon Willie Soon, expert en climatologie, le carbone n’a rien à voir avec les changements climatiques.

Soon dénonce aujourd’hui le programme des écologistes et avertit le public que les affirmations anti-carbone ne sont que des mensonges.

L’expert explique que les changements climatiques sont des phénomènes naturels qui se produisent depuis des milliards d’années et qu’ils n’ont rien à voir avec l’activité humaine.

Il ajoute que l’humanité devrait regarder au-delà de la Terre pour en trouver la source.

Soon, membre invité du comité consultatif scientifique du Centre pour l’énergie, le climat et l’environnement de la Heritage Foundation, affirme que c’est la rotation de la Terre autour du Soleil qui influe sur la température de la planète, et non le dioxyde de carbone comme le prétendent les élites du pouvoir mondial.

Par exemple, les glaciers « ont fondu parce que le Soleil a commencé à devenir… plus brillant et a fourni plus d’énergie solaire au système climatique », selon M. Soon.

Tout au long de sa carrière, M. Soon, ancien chercheur au Centre d’astrophysique de Harvard et à l’Institut Smithsonian, explique qu’il a cherché à établir les faits entourant les changements climatiques parce que « la science n’est pas une question de croyance ».

« La science est une affaire de données », affirme-t-il.

Les mondialistes prétendent que « l’augmentation du dioxyde de carbone est le principal facteur […] qui affecte le changement climatique, ce qui est totalement faux », affirme Soon.

« C’est une vision tellement déformée que je pense qu’elle doit être corrigée. »

REGARDEZ :

Soon explique le faux programme anti-carbone lors d’une interview sur « The Daily Signal Podcast » pour la deuxième partie d’une série en trois parties sur le « changement climatique ».

Il explique pourquoi le soleil est la source du changement climatique et comment il affecte les cycles de réchauffement et de refroidissement de la Terre.

Les bureaucrates « wokes » et les élites du monde des affaires ne peuvent pas changer ces cycles, note-t-il.

ÉCOUTEZ :

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires