Peut-on encore sauver la France ?

12/07/2023 (2023-07-12)

[Source : Union Populaire Républicaine]

Quel que soit l’angle sous lequel on la considère, la situation de la France est catastrophique. Les promesses de prospérité, de paix et de liberté dont on nous rabâche les oreilles depuis bientôt 30 ans, depuis l’entrée en vigueur du Traité de Maastricht le 1er novembre 1993, se révèlent être une gigantesque arnaque.

Loin des lendemains qui chantent, que l’on nous annonce à chaque élection, la France plonge dans le désastre sous l’œil satisfait de l’Oncle Sam, et ceci dans tous absolument tous les secteurs :

  • – économie
  • – énergie
  • – démographie
  • – sécurité
  • – justice
  • – défense
  • – immigration
  • – budget
  • – agriculture
  • – industrie
  • – emploi
  • – instruction
  • – défense nationale
  • – diplomatie
  • – santé
  • – culture
  • – cohésion sociale

LA FRANCE EST EN DANGER DE MORT !

Tout ceci se déroule dans une indifférence générale entretenue par les médias oligarchiques et le service public de l’information.

Inlassablement, depuis plus de 16 ans, François Asselineau pointe les causes de ces malheurs qui s’abattent sur notre pays, il parcourt la France dans le but faire sortir les Français de cette léthargie délétère pour leur patrie, pour qu’ils se réveillent et réalisent le péril que l’on peut encore éviter.

Dans cette vidéo, François Asselineau pose la question ultime : peut-on encore sauver la France ?

Il apporte la réponse, oui, et c’est aux Français de réagir, ils ont le salut de la France entre leurs mains.

Le message est simple, Français redressez-vous, sans cela la France va mourir.

[Note de Joseph :
Pour réellement sauver la France, sortir de l’OTAN, de l’UE, de l’OMS, de l’OMC et d’autres organisations internationales de contrôle serait-il suffisant ?
Ne faudrait-il pas aussi sortir du Système, notamment celui de la « République » et de la prétendue « Démocratie » qui n’est pas « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple », mais toujours celui d’une relative majorité sur le reste, une supposée majorité qui même dans la pratique électorale est toujours inférieure à la moitié de la population, compte tenu des personnes qui ne peuvent voter (notamment les plus jeunes) et des abstentions.
Voir Changer le Système ?]

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires