Oui les écouvillons nasaux sont dangereux !

Oui les écouvillons nasaux sont dangereux !

08/04/2021 (2021-04-08)

Quand l’académie de médecine nous confirme que les décodeurs du Monde devraient démissionner s’ils avaient la moindre dignité !

Oui les écouvillons nasaux sont dangereux !

Par Alain Tortosa

Cela fait des mois que nous disons que les écouvillons utilisés pour les tests PCR peuvent être dangereux pour la santé et qu’il est important de faire attention à leur utilisation, surtout pour les enfants.

Toutes les publications que nous faisons et faisions sur Facebook ou Tweeter étaient ou sont encore censurées au motif que c’est une « désinformation ».

Ces réseaux sociaux dictatoriaux se basaient notamment sur les fameux décodeurs du « journal » « Le Monde ».

Rappelons que ce « grand » organe de « presse » « indépendant » a été subventionné par la fondation Bill Gates depuis des années à hauteur de quelques millions d’euros.

Que nous disait cette usine à manipulation des masses en juillet avec l’aide de médecins, au mieux incompétents, au pire corrompus :

« Coronavirus : non, les tests PCR ne mettent pas le cerveau en danger »

[1]Le Monde 21 juillet 2020.

Et de rajouter :

« L’utilisation d’écouvillons pour aller effectuer des prélèvements au fond du nez n’est pas une nouveauté : cette méthode est utilisée depuis des années pour rechercher d’autres virus, ce qui donne un certain recul sur sa sécurité. »

« Dans tous les cas, l’écouvillon ne touche pas la barrière hémato-encéphalique, contrairement à ce qu’affirme la rumeur. Il touche la partie supérieure du pharynx, derrière la fosse nasale, comme on peut également le voir dans cette vidéo (c’est pourquoi on parle d’un prélèvement nasopharyngé). »

« Un écouvillonnage n’entre pas au contact de la barrière hémato-encéphalique, il faudrait qu’il franchisse la muqueuse et l’os du crâne pour l’atteindre ! », rappelait récemment Daniel Dunia, directeur de recherche en neurovirologie au CNRS, à 20 Minutes. »

L’objet de la publication est de bien prouver au public que l’écouvillon ne présente aucun danger (barrière hémato-encéphalique ou pas)

En septembre 2020 j’alertais sur le fait qu’il n’existait pas d’études sur le danger des écouvillons et que cela me semblait totalement délirant.

La seule étude que j’avais trouvé comparait des écouvillons 3d avec des écouvillons classiques et de conclure :

«L’épistaxis (saignement de nez) est survenue immédiatement ou peu après le retrait de l’écouvillon chez 5,0 % des employés testés avec l’écouvillon 3D et chez 8,3 % des employés testés avec l’écouvillon commercial »

Notez que 8 % de saignement de nez ce n’est pas rien !

Et voici que l’académie de médecine vient à notre secours, une fois n’est pas coutume

« Les prélèvements nasopharyngés ne sont pas sans risque »

[2]8 avril 2021

Et de préciser…

« Devant la multiplication et la répétition des prélèvements, parfois effectués dans des conditions inadaptées, il importe de rappeler les précautions à observer et les risques encourus. Si certaines complications peuvent être considérées comme bénignes (désagrément, douleur ou saignement), de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l’étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite ».

[3]

« De plus, l’Académie nationale de médecine recommande :
de réserver la pratique des prélèvements nasopharyngés aux professionnels de santé formés pour la réalisation de ce geste dans des conditions techniques rigoureuses ;
chez les enfants, de privilégier les prélèvements salivaires pour leur sécurité et leur acceptabilité… »

Les décodeurs du Monde vont-ils censurer l’académie de médecine ?

Vont-ils faire leur mea-culpa et présenter des excuses ?

Ne soyons pas naïfs, ils vont continuer à nous manipuler comme ils le font depuis le début de la crise.

Réveillons-nous !

Merci.

Alain Tortosa.
Auteur du livre « 7 milliards d’esclaves et demain ? »
https://7milliards.fr/tortosa20210408-ecouvillon-danger.pdf

  1. [1] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/21/coronavirus-non-les-tests-pcr-ne-mettent-pas-le-cerveau-en-danger_6046826_4355770.html[]
  2. [2] https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2021/04/Les-pr%C3%A9l%C3%A8vements-nasopharyng%C3%A9s-ne-sont-pas-sans-risque-1.pdf[]
  3. [3] Sullivan CB et al. Cerebrospinal Fluid Leak After Nasal Swab Testing for Coronavirus Disease 2019. JAMA Otolaryngol Head Neck Surg. 2020 dec 1 ; 146(12):1179-1181.[]
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments