Les Transcendantaux contre l’oligarchie mondialiste et ses technocrates

04/12/2023 (2023-12-04)

[Source : francephi.com]

« Les pouvoirs dictatoriaux sont aujourd’hui exercés contre les individus par l’oligarchie mondialiste et par ses technocrates »

Patrick Négrier

Entretien avec Patrick Négrier, auteur du Les Transcendantaux aux éditions de L’Æncre.

(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul, publiés sur le site de la réinformation européenne Eurolibertés).

Patrick Négrier, né en 1956, est un philosophe français. Il étudia l’hébreu à l’Institut catholique de Paris en 1987-88, et fit des études de philosophie à la Sorbonne à l’Université de Paris IV. Il a publié une vingtaine d’ouvrages consacrés à la philosophie des cultures traditionnelles du Proche-Orient ancien (Égypte, Mésopotamie, Elam, Israël) et de la Grèce antique (Parménide).

Pour en savoir davantage sur l’auteur, cliquez ici

Qu’entendez-vous exactement par le terme de « transcendantaux » ?

On appelle traditionnellement « transcendantaux » les valeurs suprêmes de l’humanité que sont le vrai, le beau, le juste, l’un, l’être et le bien. L’humanité prit conscience de ces six transcendantaux dès l’aube de la culture sous la Préhistoire et dans l’Antiquité proche-orientale.

Ces transcendantaux tirent leur nom du fait qu’ils sont philosophiquement les conditions a priori de toute existence et de toute essence. Et ils tirent par ailleurs leur valeur objective et universelle du fait qu’ils sont tous souchés sur des organes du corps humain, le « vrai » participant du cerveau, le « beau » du cœur, le « juste » en vue de « l’un » social du ventre, « l’être » du sexe, et le « bien », qui est un agir, des membres moteurs.

En effet, ces organes du corps humain tendent naturellement vers les transcendantaux parce que ceux-ci sont des déploiements de leur vie propre au point de constituer leurs fins naturelles.

Pourquoi avoir écrit un livre sur ce sujet ?

Parmi ces six transcendantaux, tous sauf le « vrai » vivent dans l’homme de manière subconsciente, ce qui fait que l’homme n’en prend pas facilement conscience. Cependant lorsque ces transcendantaux sont attaqués et menacés dans leur vie même, ils réagissent en tendant à devenir conscients chez l’homme, exactement comme tout phénomène de privation a pour effet de nous rendre conscient de l’importance de ce qui nous manque. C’est ce qui se produisit en France au moment de la crise du covid, durant la période qui alla du Discours de Macron du 12 juillet 2021 aux 8 mois suivants.

Lorsque j’entendis ce discours aux accents dictatoriaux prônant une vaccination et un pass sanitaire pour tous les Français, et lorsque je vis que cette injection extrêmement dangereuse pour la santé et ce pass liberticide étaient rendus plus ou moins contraignants et indirectement obligatoires par le biais d’une suspension d’un certain nombre de droits pour les Français non vaccinés qui n’avaient pas de pass sanitaire, je compris physiquement, dans mes organes mêmes, que c’était la vie des personnes qui était menacée.

C’est cette épreuve subie qui, réveillant en moi la prise de conscience des six transcendantaux sous-tendant tout homme, me permit de comprendre leur importance vitale pour tout homme. D’où la rédaction de mon livre à leur sujet.

Mais alors, si c’est l’expérience dramatique de la dictature subie qui fait prendre conscience des transcendantaux, en quoi cette prise de conscience peut-elle nous aider à nous libérer de l’actuelle dictature mondialiste qui se répercute dans tout l’Occident y compris en Europe et en France ?

Lorsqu’on prend conscience de l’importance vitale des six transcendantaux, on comprend aussi qu’ils sont chacun et tous liés aux cinq principes du droit naturel, le « vrai » étant lié au droit à la vérité, le « beau » étant lié au droit à la sécurité, le « juste » en vue de « l’un » social étant lié au droit à la propriété, « l’être » étant lié au droit à la vie, et le « bien » étant lié au droit à la liberté.

Étant donné que les dictatures comme celle qui a sévi en France au moment du covid font violence aux cinq droits naturels de tout individu et bafouent et piétinent ce faisant les transcendantaux qui leur sont liés, le seul moyen de se libérer de ces dictatures est de revendiquer le respect public de ces cinq droits naturels de tout individu face à autrui y compris face aux pouvoirs institués, qu’ils soient politiques, économiques, juridiques, ou culturels.

Et comme ces pouvoirs dictatoriaux sont aujourd’hui exercés contre les individus par l’oligarchie mondialiste et par ses technocrates au rang desquels il faut ranger les chefs d’État nord-américains et européens, on ne peut et ne pourra se libérer de ces dictatures qu’en faisant une guerre de légitime défense, au nom des cinq droits naturels, contre le Forum économique mondial, contre l’OTAN, contre l’OMS, et contre les institutions européennes. Voilà pourquoi aujourd’hui comme philosophe humaniste conscient de l’importance des transcendantaux et des cinq droits naturels, je suis politiquement souverainiste.

(Éditions L’Æncre, 316 pages, 35 euros).

Pour obtenir ce livre, cliquez ici.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires