L’Angleterre s’apprête à abandonner les règles relatives aux masques faciaux après la révélation d’un énorme impact économique

L’Angleterre s’apprête à abandonner les règles relatives aux masques faciaux après la révélation d’un énorme impact économique

25/06/2021 (2021-06-25)

[Source : Aube Digitale]

L’Angleterre s’apprête à abandonner toutes les règles relatives aux masques faciaux le 19 juillet après qu’il a été révélé que le maintien de ces restrictions coûte des milliards à l’économie et obligera de nombreuses entreprises à fermer.

« L’obligation de porter des masques dans les transports publics et dans les magasins sera remplacée par des conseils sur le port de masques dans certaines circonstances, plutôt que de les imposer », rapporte le Times.

Cette décision fait suite aux conclusions d’une évaluation interne de l’impact économique produite par le programme de recherche sur les événements du gouvernement, qui détaillait l’impact massif des mesures de distanciation sociale sur les entreprises.

Politico Playbook révèle que « le maintien de toute mesure coûterait des milliards à l’économie et entraînerait la fermeture de nombreuses entreprises ».

Plus précisément, les lieux couverts où l’on peut s’asseoir, comme les arts, les cinémas et les événements commerciaux, ne réaliseraient que 59 % de leur chiffre d’affaires de 2019 si les restrictions étaient maintenues, ce qui leur coûterait la somme énorme de 4,88 milliards de livres sterling au cours de l’année prochaine.

Même si la seule restriction maintenue est celle des masques faciaux, « l’ensemble du secteur des événements n’atteindrait que 82 % de son chiffre d’affaires de 2019. Les sites intérieurs avec sièges n’obtiendraient que 72 %. Les lieux intérieurs sans places assises seulement 65 %. Les sites extérieurs sans sièges n’atteindraient que 82 % de leur chiffre de 2019. »

Le secteur de l’événementiel dans son ensemble ne rapporte que 60 pour cent des recettes normales dans le cadre des restrictions actuelles, qui se poursuivront probablement jusqu’au 19 juillet.

Cependant, avec certains conseillers du gouvernement (à savoir un ancien communiste) poussant pour que les restrictions se poursuivent littéralement pour toujours, ne soyez pas surpris de voir certaines d’entre elles réintroduites en hiver.

Mais avec les passeports vaccinaux pour les pubs encore à l’étude, tout retour des restrictions n’affectera probablement que ceux qui n’ont pas été vaccinés.

Cela créera alors une société à deux vitesses où ceux qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas été vaccinés, seront confrontés à la discrimination et à un confinement de facto pour les années à venir.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments