J’aimerais tellement comprendre !

03/11/2021 (2021-11-03)

Par Alain Tortosa

J’aimerais tellement comprendre !

J’ai passé des milliers d’heures à étudier cette crise
et pourtant je saisis moins bien qu’un téléspectateur
qui regarde les infos pendant 10 minutes.

J’ai l’impression d’avoir écrit ce texte des dizaines de fois et j’ai toujours l’espoir que cela va enfin m’aider à comprendre.
Revoici donc une liste de faits « indiscutables », étant donné qu’ils sont rapportés par tous les médias classiques et médecins médiatiques.

« Nous sommes presque les premiers de la classe ! »

Alors que les débuts de la vaccination ont été difficiles, la France est désormais le 2e pays d’Europe le plus vacciné avec 74,6 % de sa population. Ce qui représente 87 % de la part des personnes éligibles.
C’est donc officiellement une excellente nouvelle.

« La reprise épidémique se confirme. »

Il y a un rebond dans les services hospitaliers, une augmentation de 30 % des entrées en soin critique.
Il y a aussi une augmentation en Europe et donc aucune raison que l’on échappe à la 5e vague.

Pourquoi cette reprise alors que le taux de vaccination est au-delà des espérances ?

Ne croyez pas que les médias soient idiots, ils se posent évidemment les « bonnes » questions !
Sachez que cette situation s’explique en toute « logique » :

« Le relâchement des gestes barrières ! »

« Le variant Delta est extrêmement contagieux. »

« Les Français vaccinés font moins attention. »

(NB : Ils pensent naïvement être vaccinés alors ils font moins attention se croyant à l’abri du virus…)

« Ce virus fait ce qu’il veut et il nous prend de court. »

« Le vaccin est extrêmement efficace et empêche les hospitalisations et les formes graves. »

« Il serait utopique de penser éliminer le virus avec le variant delta. »

Le Dr Jean-Paul Hamon nous a aussi « éclairé » sur le relâchement des gestes barrières :

« Comme on est moins en contact avec ces virus (grâce au masque) notre immunité naturelle baisse, on est moins stimulés par la présence des virus et donc dès qu’on enlève le masque à ce moment oui, on est beaucoup sensible ce qui explique aussi qu’on voit davantage de pathologies saisonnières. »

Ces spécialistes nous expliquent que :

« Le danger est bien entendu l’engorgement des hôpitaux et des soins critiques. »

Soyons rassurés des solutions « efficaces » existent !

Le virus est malin, mais nous le sommes plus que lui-même si « c’est lui qui décide du calendrier » !

  • « Porter le masque. » « Des vaccinés ont oublié l’importance et l’efficacité du masque. »
  • « Respecter la distanciation. »

« Selon une étude 65 % de Français se font à nouveau la bise et 59 % se serrent la main. »

Nous voyons bien où l’irresponsabilité nous conduit !

  • « Convoquer les non-vaccinés dans un centre de vaccination. »
    « Il ne s’agit pas de les forcer, mais de fermement les “convaincre”. »
  • « La 3e dose de rappel. »
    « Les personnes éligibles vont y aller spontanément. »
    « Ce rappel devrait être étendu à l’ensemble de la population dès l’année prochaine. »
    « On devrait arriver à freiner les hospitalisations avec la 3e dose. »
  • « La vaccination des 5-11ans n’est pas encore la priorité, mais il faut penser à eux pour les Covid longs. »
    « Leur vaccination est une étape vers un retour à la normale. »
    À ce sujet Catherine Hill a déclaré :
    « Si on vaccinait les 5,8 millions d’enfants de 5 à 11 ans, on éviterait très peu d’hospitalisations et encore moins de décès, et on causerait quelques myocardites ou péricardites. Mais on réduirait beaucoup la circulation du virus, à condition que la population comprenne l’enjeu et accepte cette vaccination. »
  • « Le pass sanitaire ne sert strictement à rien en termes de contrôle de l’épidémie.

Mais il permet de rappeler aux Français que le virus est toujours présent. Il serait irresponsable de le supprimer, les Français (stupides ?) pourraient croire que l’épidémie est terminée. »

(Entendu le 30 octobre sur LCI.)

Notez que je n’intègre pas les données vaccinales des autres pays qui prouvent la totale inefficacité de l’injection et même qu’elle aurait tendance a aggraver la situation.
Je me borne uniquement aux informations issues de la Pravda.

Si j’avais l’intelligence de l’auditeur moyen, je serais évidemment convaincu par des explications aussi « limpides » que « logiques »…
Ces affirmations, en supposant qu’elles ne sont pas en partie mensongères, génèrent en moi des interrogations…

Question :

Si l’augmentation de l’épidémie est due en partie au laisser-aller dans le port du masque et à la diminution de nos défenses immunitaires induite par son port prolongé, pourquoi alors recommander le port du masque si celui-ci les détruit ?
Plus on va le porter et plus nos défenses immunitaires vont s’effondrer ?
… À moins de le garder à vie pour éviter d’être en danger dès qu’on l’enlève !

Question :

Pourquoi l’accroissement de la vaccination n’est pas de nature à réduire les contaminations et les entrées à l’hôpital et empêcher une nouvelle vague ?

  • D’autant plus que 87 % des personnes éligibles sont vaccinées.
  • D’autant plus que les personnes dites à risque sont vaccinées à plus de 90 %.
  • D’autant plus que les non-vaccinés ne peuvent pas accéder à l’hôpital sans pass sanitaire.

Question :

Comment les populations non vaccinées qui ne sont pas à risque de faire des formes graves pourraient saturer les hôpitaux ?

Question :

Comment 10 % de personnes à risque non vaccinées, qui plus est, « protégées » par la vaccination des autres pourraient entraîner la saturation des hôpitaux si elles n’étaient pas à leur tour injectées ?

Question :

(La même que précédemment, mais posée autrement.)

Comment une diminution de 90 % de la population à risque grâce à la vaccination (efficace) pourrait entraîner une saturation des hôpitaux ?

Question :

Comment les non-vaccinés pourraient représenter un danger et contaminer les vaccinés qui à leur tour pourraient saturer des hôpitaux si le vaccin les empêche de faire des formes graves ?

Question :

Si le vaccin est toujours efficace contre le variant delta, pourquoi le coupable désigné pour expliquer la 4e et maintenant la 5e vague est le variant delta ?

Question :

Si le vaccin a perdu en efficacité du fait du delta, pourquoi une mise à jour du vaccin n’est pas disponible et ce alors qu’il ne faut pas plus de 5 semaines pour une mise à jour selon les fabricants ?

Question :

Si les personnes en bonne santé et surtout les enfants ne sont pas à risque et qu’ils ne risquent pas de saturer les hôpitaux, pourquoi les vacciner si leur injection n’empêche pas la contamination et si la mesure n’est pas de nature à éviter des décès ?

Question :

Si le vaccin a perdu de son efficacité du fait du delta pourquoi injecter une troisième dose avec un vaccin sur la souche d’origine ?

Question :

Si un rappel est indispensable tous les 6 mois pour empêcher des formes graves, mais pas les contaminations, pourquoi appeler ce produit « vaccin » et non traitement ?

Question :

Pourquoi le réseau sentinelle n’est pas informé de la 5e vague ?
Les malades symptomatiques n’ont pas le réflexe de se rendre chez leur médecin ?

En résumé :

  • Le confinement n’est pas de nature à arrêter l’épidémie.
  • Le masque n’est pas de nature à arrêter l’épidémie.
  • Le passe sanitaire n’est pas de nature à arrêter l’épidémie.
  • Le vaccin n’est pas de nature à arrêter l’épidémie.
  • Les doses suivantes ne sont pas de nature à arrêter l’épidémie.
  • La vaccination de la population n’est pas de nature à créer une immunité vaccinale de masse.

Ça s’arrête quand ? Jamais ?

Jamais !

Alain Tortosa.

2 novembre 2021 https://7milliards.fr/tortosa20211102-toujours-pas-compris.pdf

PS : Que celles et ceux qui ont des réponses compatibles avec la doxa n’hésitent pas à me les fournir.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires