Emmanuel Lechypre sur BFM TV : « On vous vaccinera de force, par deux policiers avec les menottes s’il le faut ! »

Emmanuel Lechypre sur BFM TV : « On vous vaccinera de force, par deux policiers avec les menottes s’il le faut ! »

30/06/2021 (2021-06-30)

[Source : lemediaen442.fr]

Rien ne va plus sur BFM, après Thomas Porcher qui traite les non-vaccinés d’abrutis qui n’ont rien dans le crâne, c’est au tour d’Emmanuel Lechypre de menacer les Français par ces propos :

« Les non-vaccinés, ce sont des dangers publics pour les autres. Moi, j’ai une démarche qui est très claire, c’est que je fais tout pour en faire des parias de la société. Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, vous mettez la vie des autres en danger, et donc vous ne bénéficierez pas des mêmes droits que les autres citoyens : vous ne pourrez pas sortir, vous ne pourrez pas aller au resto, au cinéma, etc. De façon à ce que tout le monde soit incité à se faire vacciner. Donc, il y a un moment où la connerie, ça suffit ! Convaincre, on voit bien que ça ne sert à rien. Tous les gens qui défilent sur notre antenne et qui ne veulent pas se faire vacciner, ils sont de plus en plus irréductibles au fil des jours, avec des arguments de plus en plus nuls. Et j’espère que ceux qu’on aura aujourd’hui, ils auront un peu plus de biscuit que “On ne sait pas ce que ça va donner dans 15 ans.” Moi, je les attends, appelez, téléphonez, et on vous vaccinera de force. Moi, je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Je suis très sérieux. Il faut aller les chercher avec les dents, et avec les menottes s’il le faut. Ça m’énerve ! »

Insulter le peuple de France sur une chaîne où les animateurs squattent les soirées clandestines au restaurant « Aux 3 Présidents », situé au siège du groupe Altice (BFMTVRMC) en plein confinement, c’est fort de café ! Rappelons que cet énergumène, Emmanuel Lechypre, avait, en chuchotant sur le plateau, insulté les 3 300 morts du coronavirus : « Ils enterrent des Pokémon ! »

Les effets secondaires ont apparemment eu un impact sur la santé mentale de l’éditorialiste qui ne chuchote plus et se laisse aller à l’invective mais reste tout de même conscient qu’il faudra envoyer la police pour faire le sale boulot qui lui sera physiquement impossible de faire lui-même. Le camp du « bien » perd complètement les pédales et montre son vrai visage, celui de la haine.

Le Média en 4-4-2

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments