Ce que l’Europe nous prépare

Ce que l’Europe nous prépare

25/04/2021 (2021-04-25)

[Source : Observatoire européen de la Transition (transition-europe.eu)]

COMMENT S’ALIGNER SUR UNE TRAJECTOIRE COMPATIBLE AVEC LES 1,5°C ?

Suite au rapport alarmant du GIEC paru en octobre 2018, le cabinet d’analyse B&L Évolution a présenté en décembre 2018 ses recommandations pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Ce document a pour objectif de mettre du concret sur ce que signifie une trajectoire compatible avec les 1,5°C, c’est-à-dire qui permette de limiter le réchauffement climatique à une augmentation de la température moyenne à la surface de la Terre de 1,5°C par rapport au niveau préindustriel. Le but de l’étude est d’aider à comprendre l’ampleur des efforts nécessaires, afin que chacun puisse juger de leur faisabilité ou de leur réalisme dans le contexte actuel. Si l’étude se focalise sur les mesures à prendre en France, elle peut servir d’exemple pour tous les pays européens.

Quel est le niveau d’ambition nécessaire pour parvenir à limiter le réchauffement climatique à une augmentation de 1,5°C ? Qu’est-ce que ça signifie en France ? Quels types de mesures doivent-être appliquées pour y parvenir ? Peut-on réellement suivre cette trajectoire ? Voici les questions auxquelles le cabinet B&L Évolution a décidé de répondre dans une étude qui s’appuie sur le scénario proposé par le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dans son rapport spécial d’octobre 2018. Intitulé « Comment s’aligner sur une trajectoire compatible avec les 1,5°C ? », le document analyse la faisabilité technique de ce scénario et met en perspective l’ampleur des mesures à mettre en place pour y arriver.

L’étude passe en revue l’ensemble des secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre (résidentiel, tertiaire, mobilité, agriculture, industrie de l’énergie, aménagement, émissions liées à l’aviation, services et bien de consommation dont l’industrie textile et le numérique) et explicite pour chacun d’eux des exemples de mesures types permettant de réduire suffisamment les émissions de GES pour s’inscrire dans une trajectoire compatible avec l’objectif de 1,5°C.

L’étude se concentre sur la faisabilité d’une telle trajectoire uniquementsans analyser les aspects sociaux et économiques de telles mesures. Pour les auteu.rice.s de l’étude, « il ne s’agit ni de proposer un programme réaliste économiquement, ni de proposer un programme souhaitable socialement, ni de proposer un programme jugé acceptable politiquement. Notre objectif est d’aider à comprendre l’ampleur des efforts à réaliser afin que chacun puisse juger de leur faisabilité ou de leur réalisme dans le contexte actuel. »

Il s’agit bien de montrer qu‘un tel changement ne se fera pas sans conséquences sur nos modes de vies« Malgré tout, ne rien faire serait pire […] Nous avons trop attendu, c’est une évidence et une transition douce ne pourra se faire. Nous sommes dans une véritable course contre la montre. ». C’est pourquoi les auteurs nous invitent à faire de la décarbonation de l’économie, un grand projet de société.

Pour mieux faire comprendre leur démarche, les auteurs de l’étude se proposent de répondre en direct aux questions des lecteur.rice.s le 12 mars sur leur plateforme web (inscriptions ici).

Novethic a résumé l’étude en une infographie des mesures phares préconisées par B&L Évolution.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments