Ce n’est pas parce que le Système est contre vous que l’Univers l’est aussi

Ce n’est pas parce que le Système est contre vous que l’Univers l’est aussi

15/01/2021 (2021-01-15)

[Source : Réseau International]

Par Caitlin Johnstone.

La situation est intense en ce moment. Sacrément intense. Surtout aux États-Unis.

Les libéraux et les progressistes craignent que leur nation soit au bord d’un violent soulèvement fasciste et d’une guerre civile, et les médias alimentent joyeusement cette crainte. La droite est indignée par la censure d’Internet et par la croyance que sa démocratie a été détournée par les communistes chinois de l’État profond (ou quelle que soit leur cible du moment). Les personnes qui n’adhèrent pas à un point de vue partisan particulier sont critiquées par celles qui le font pour leur refus de se déplacer avec le troupeau.

Où que vous soyez sur l’échiquier politique, la situation est intense. Et c’est effrayant. Ce n’est que le dernier développement de ce qui ressemble à la sagesse conventionnelle d’une société en décomposition dans un monde mourant. Il est donc très facile pour un sentiment de désespoir de s’installer.

Alors que les choses deviennent de plus en plus bizarres et que la possibilité qu’une impulsion saine prenne le contrôle des rênes dans ce chaos et nous guide vers la bonne santé mentale semble de plus en plus éloignée, il est fréquent que les gens pensent qu’ils assistent à une désintégration qui reflète la nature fondamentale réelle de l’humanité, ou de la réalité elle-même. Que peut-être l’humanité est tout simplement horrible, ou que nous sommes nés dans un univers sombre de terribles souffrances. Que la vie est nulle et que tout est merdique.

C’est une de ces croyances qui peuvent s’insinuer, inaperçues, sans jamais être vraiment mises en mots consciemment dans votre esprit. Elle peut juste traîner dans votre subconscient, tirant les ficelles de votre pensée et de votre attention sans que vous en soyez nécessairement conscient.

Mais ce n’est pas vrai. Ce n’est pas vrai du tout.

Les choses ne sont pas mauvaises parce que le monde dans lequel nous sommes nés est mauvais par nature, les choses sont mauvaises parce que quelques sociopathes manipulateurs les ont rendues ainsi. Quelques sociopathes manipulateurs ont mis en place un système qui vise à préserver le statu quo qui les nourrit de richesses et de pouvoir au détriment de la santé et du bien-être de tous les autres, et au détriment de l’équilibre de notre écosystème. Ce système est conçu pour maintenir tout le monde dans la pauvreté et la propagande afin que personne ne puisse contester le pouvoir des sociopathes manipulateurs dont le règne dépend de l’exploitation et des incessantes effusions de sang.

L’Univers n’est pas contre vous. Ce n’est pas parce que le Système est contre vous que l’Univers l’est aussi. Nous sommes confrontés aux programmes éphémères de quelques mortels dont la vie n’est qu’un petit point dans un infini béant. Ce sont de minuscules brins de rien sur la vaste toile de fond de la réalité.

L’humanité est tellement, tellement plus que ce que la sagesse conventionnelle peut percevoir actuellement. Nous avons tellement de potentiel inexploité qui n’a tout simplement pas encore été révélé. Des forces mystérieuses sont à l’œuvre dans notre espèce, et il se trouve que les sociopathes manipulateurs sont les plus mal équipés pour faire face à ces forces.

Les sociopathes n’ont pas de vision intérieure. Leur narcissisme et leur manque d’empathie leur permettent d’utiliser les gens comme des outils pour obtenir ce qu’ils veulent là où le reste d’entre nous répugnerait à le faire, mais cela les rend aveugles à des choses comme l’inspiration, la guérison et la perspicacité.

Les choses se révèlent d’une manière que la sagesse conventionnelle ne peut pas vraiment comprendre et que le langage ne peut pas indiquer correctement, et les toutes dernières personnes qui reconnaîtront les fruits de cette découverte sont les sociopathes manipulateurs qui dirigent les choses.

Le désespoir est une position irrationnelle lorsqu’on regarde notre situation, car il suppose que nous possédons une sorte de toute-puissance qui peut percevoir tous les facteurs en jeu dans notre situation et exclure la possibilité d’un résultat souhaitable. Nous ne le pouvons tout simplement pas. Quiconque a eu une expérience suffisante avec l’exploration intérieure ou les substances psychédéliques sait qu’il existe des niveaux importants de notre conscience qui ne sont même pas encore entrés en jeu dans notre fonctionnement collectif en tant qu’espèce, mais ils sont là, tous prêts à intervenir le moment venu.

Ce que nous savons est éclipsé par ce que nous savons que nous ne savons pas, et ce que nous savons que nous ne savons pas est éclipsé par ce que nous ne savons pas que nous ne savons pas. Tout peut arriver. De mauvaises choses comme de bonnes choses. Un monde sans précédent dans lequel les humains trouvent un moyen de collaborer harmonieusement entre eux et avec leur écosystème.

Les sociopathes manipulateurs et leurs stratagèmes ne sont que des petits détails de cette vaste toile de fond. Et puis un jour ils meurent, comme Sheldon Adelson nous l’a si gentiment rappelé.

L’Univers n’est pas contre vous. Les salauds n’ont pas gagné. Gardez la tête haute et les yeux grands ouverts, magnifique rebelle.

source : https://caityjohnstone.medium.com

traduit par Réseau International

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments