Aucun lien entre le taux de vaccination et l’évolution de l’épidémie d’après Harvard

[Source : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE (pgibertie.com)]

LE JOURNAL EUROPÉEN D’ÉPIDÉMIOLOGIE publie une étude de Harvard qui DÉMONTRE QU IL N Y A AUCUN LIEN ENTRE LE TAUX DE VACCINATION et l’évolution de la pandémie. Nous nous en doutions en comparant les courbes de 2021 et de 2020, mais cent fois par jour la rengaine : la vaccination a fait reculer l’épidémie !

Dirigée par SV Subramanian à la Harvard TH Chan School of Public Health, cette étude, collectant et analysant des données jusqu’au 3 septembre 2021 démonte les dires des plateaux télé.

Non les vaccins n’ont pas reculer la pandémie qui est cyclique. Sa disparition interviendra si des variants moins virulents apparaissent et si une part suffisante de la population a été en contact avec le virus

https://link.springer.com/article/10.1007/s10654-021-00808-7

Les vaccins sont actuellement la principale stratégie pour lutter contre le Covid-19 dans le monde. Le récit lié à la recrudescence continue de nouveaux cas aux États-Unis (É.-U.) serait expliqué par les zones à faible taux de vaccination.[1] Un récit similaire a également été observé dans des pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.[2] Dans le même temps, Israël, salué pour ses taux de vaccination rapides et élevés, a également connu une résurgence substantielle des cas de Covid-19.[3] Nous étudions la relation entre le pourcentage de la population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de Covid-19 dans 68 pays et dans 2947 comtés aux États-Unis.

Pour les pays, il ne semble pas y avoir de relation discernable entre le pourcentage de la population complètement vaccinée et les nouveaux cas de Covid-19. En fait, la ligne de tendance suggère une association légèrement positive telle que les pays avec un pourcentage plus élevé de population entièrement vaccinée ont des cas de Covid-19 plus élevés pour 1 million de personnes.

Notamment, Israël, avec plus de 60 % de sa population entièrement vaccinée, a enregistré les cas de Covid-19 les plus élevés pour 1 million de personnes.

L’absence d’association significative entre le pourcentage de population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de Covid-19 est encore illustrée, par exemple, par la comparaison de l’Islande et du Portugal. Les deux pays ont plus de 75 % de leur population entièrement vaccinée et ont plus de cas de Covid-19 pour 1 million d’habitants que des pays comme le Vietnam et l’Afrique du Sud qui ont environ 10 % de leur population entièrement vaccinée.

En résumé, même si des efforts doivent être faits pour encourager les populations à se faire vacciner, cela doit être fait avec humilité et respect. La stigmatisation des populations peut faire plus de mal que de bien.

Cette étude confirme celle de Juan Chamie :

LA VACCINATION OBLIGATOIRE DES PLUS DE 60 ANS N’A AUCUN IMPACT SUR LA MORTALITÉ

90 % ou 100 % de plus de 60 ans vaccinés : pratiquement aucun impact sur la mortalité. C’est ce qui est constaté à partir de l’observation de dizaines de comtés américains. L’étude mathématique de l’Institut Pasteur mise à mal.

40 % ou 90 % de vaccinés, il y a une petite différence, mais aucune dans ce qui peut être espéré d’une vaccination obligatoire Ajoutons que les effets secondaires ne sont pas pris en compte….

Que se passe-t-il quand les plus vulnérables sont presque tous vaccinés ? Selon les médecins de plateaux télé et de Pasteur (les mêmes), la mortalité s’effondre, car les mathématiques l’ont démontré !!!

Jadis les Soviétiques disposaient de la meilleure école de mathématiciens du monde, ils obtenaient des prévisions totalement fausses à partir de constructions mathématiques merveilleusement justes

Un bon data analyste observe des données justes et il explique, il ne s’agit pas de prévisions, mais d’observations, c’est toute la différence !

Juan Chamie est Senior Data Analyst at FLCCC à Cambridge (USA) il vient de publier une étude sur l’impact du pourcentage de vaccinés de plus de 60 ans sur le taux de mortalité Covid. Il observe des centaines de comtés américains du même état ou d’états voisins avec donc des données structurelles comparables. Dans certains, le pourcentage de vaccinés de plus de 60 ans est élevé. Dans d’autres au même moment, il plus faible.

L’augmentation du nombre de vaccinés se traduit elle par une baisse des décès Covid ?

La vérification ne va pas vraiment dans le sens attendu, entre des comtés dans lesquels 70 % des personnes à risques sont vaccinées et d’autres dans lesquels on dépasse les 90 % il n’y a pas de différence significative

Réduire de 10 à 0 % le nombre de non vaccinés parmi les plus de 60 ans n’aurait aucun effet significatif sur leur mortalité


image_pdfPDF A4image_printImprimer
  1. [1] Vaccinations CDC. CDC COVID data tracker. Centers for Disease Control and Prevention. 2021. 
    https://covid.cdc.gov/covid-data-tracker/#vaccinations.[]
  2. [2] Nicolas E. Germany mulls restrictions for unvaccinated as cases soar. EUobserver; 2021. 
    https://euobserver.com/coronavirus/152534.[]
  3. [3] Estrin D. Highly vaccinated Israel is seeing a dramatic surge in New COVID cases. Here’s why. NPR; 2021. 
    https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2021/08/20/1029628471/highly-vaccinated-israel-is-seeing-a-dramatic-surge-in-new-covid-cases-heres-why.[]
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires