Affaire de la lettre ouverte des anciens militaires : 58% des français la soutiennent dont 46% des sympathisants LREM (MàJ)

Affaire de la lettre ouverte des anciens militaires : 58% des français la soutiennent dont 46% des sympathisants LREM (MàJ)

01/05/2021 (2021-05-01)

[Source : reseauinternational.net]

par Dominique Delawarde.

Mise à Jour :

« Aujourd’hui, deux bonnes nouvelles sont venues conforter les signataires de la lettre dans leur démarche. 

1 – Le nombre de signataires de « l’Alerte » a « explosé ». Il est passé en 24 heures de 10 093 à 18 005 (+ 80%) et ce, malgré les menaces proférées par les destinataires de la lettre et les sarcasmes permanents d’une majorité des journalistes et des médias mainstream dévoués à ceux qui mènent notre pays vers l’abîme par leur inaction.

Pour être juste, je dois admettre que Cnews et Sud Radio se sont écartés de la meute mainstream malhonnête et malfaisante, et nous ont donné la parole dans de bonnes conditions (Bercoff, Morandini, Praud). Qu’ils en soient remerciés. Nos remerciements vont aussi aux nombreux responsables de sites ou de blogs, qui ont relayé notre alerte sans esprit partisan, politicien, bref vicieux…

2 – En creusant les résultats du sondage Harris Interactive pour LCI, on s’aperçoit que le soutien à notre lettre nous vient de tous les partis politiques et c’est un bien puisque notre alerte ne concerne pas la politique, mais l’avenir de la France, notre pays à tous. Il est particulièrement réjouissant de voir que les sympathisants écologistes nous soutiennent tout de même à 36% ; que 43% des sympathisants LFI, 44% des sympathisants PS, et même 46% des sympathisants LREM, dont les responsables politiques et leurs relais médiatiques sont pourtant « vent debout » contre nous, nous soutiennent aussi.

Cela indique clairement que certaines élites politiques sont déconnectées des préoccupations d’une part très importante de leur électorat. Et que les médias qui relayent 24h sur 24 leurs messages hostiles à la lettre ouverte des anciens militaires sont, une fois de plus, à côté de la plaque, ce qui n’est pas bien surprenant  lorsqu’on connaît ceux qui les « contrôlent ».

Il va donc falloir, pour les politiques de tous bords, se saisir enfin de ce problème qui nous concerne tous, s’ils veulent garder leur électorat. Les problème évoqués dans la lettre ouverte seront probablement déterminants dans les futures échéances électorales. Quant aux médias, ils devront eux aussi évoluer s’ils ne veulent pas perdre le peu de crédibilité qui leur reste

Pour conclure, je voudrais ré-insister sur le fait que cette lettre ouverte n’est pas une lettre des généraux mais une lettre des anciens militaires de tous grades, attachés à leur pays. Un général n’est jamais qu’un homme comme un autre. Il a deux pieds, deux jambes, deux bras, un cœur et, parfois même, un cerveau. Il sera dans une position de stricte égalité avec tous les autres lorsqu’il aura quitté notre terre. Ni plus haut, ni plus bas, quel que soit son rang.

Pour terminer, je voudrais remercier les milliers de français de tous bords qui n’ont pas pu signer la lettre ouverte, mais qui nous ont apporté et nous apportent encore leurs messages de soutien ou leurs témoignages par tous les moyens disponibles. »

Un sondage d’Harris Interactive réalisé pour LCI, vient d’être publié sur l’affaire de la lettre ouverte des « 1 500 lanceurs d’alerte anciens militaires au gouvernement concernant les délitements de la France et l’incitation à l’action avant qu’il ne soit trop tard.

Notons, avant de donner les résultats que le nombre de lanceurs d’alerte est passé de 1 500 à 10 093 et le nombre de généraux en retraite de 20 à 40malgré les menaces brandies par les destinataires de la lettre.

Notons aussi que l’institut de sondage, sollicité par un média mainstream qui soutient et relaye notoirement les points de vue de l’exécutif ne peut être soupçonné de complaisance envers les anciens militaires, bien au contraire. Si biais il devait y avoir, il ne serait certainement pas en faveur des anciens militaires.

Les résultats sont sans appel : 58% des français soutiennent les auteurs de cette lettre ouverte.

49% estiment même que l’Armée devrait intervenir sans qu’on lui en donne l’ordre (ce qui n’est pas du tout suggéré dans le texte de la lettre puisque celui ci s’inscrit strictement dans le cadre de la légalité républicaine, c’est à dire que l’intervention de l’Armée ne peut être décrétée, que dans le cadre de l’État de Siège, promulgué par le président de la république, en cas de situation qui deviendrait incontrôlable. Seuls les gens de totale mauvaise foi voient, dans le texte des lanceurs d’alerte, l’idée d’intervenir sans ordre ou un quelconque appel au soulèvement de l’Armée… S’il fallait remettre les points sur les i, je les remets solennellement ici.

86% estiment que dans certaines villes ou quartiers les lois de la république ne s’appliquent plus.

73% estiment que la société française se délite.

45% estiment même, déjà, que la France connaîtra prochainement une guerre civile.

Ces résultats montrent que les Français partagent massivement le constat des lanceurs d’alerte sur le délitements du pays et ses possibles conséquences et qu’ils soutiennent également massivement l’initiative des lanceurs d’alerte et cela, il faut le souligner, malgré une campagne de presse très importante et coordonnée, visant à les faire passer pour des factieux et à les discréditer. La meute médiatique mainstream conduite par BFMTV, va y perdre le peu de crédibilité qui pouvait lui rester.

Quant aux sanctions prévues contre les 18 militaires en activité qui ont signé la lettre ouverte, 64% des français les désapprouvent.

C’est la première fois qu’une décision, prise sous la pression politico-médiatique par un chef d’État major des Armées en exercice est désavouée par une telle majorité de l’opinion. En clair, la confiance accordée aux anciens militaires et, par extension aux militaires d’active, est mise à mal par une décision disproportionnée de son chef, ce qui est évidemment regrettable…

Contrairement à ce que prétend le complexe politico-médiatique, et quelques généraux « de rencontre » qui auraient peut être été vichystes en 1939, les personnels de l’Armée d’active ne sont pas indifférents à cette lettre d’alerte. Les signataires retraités reçoivent de très nombreux mails de remerciements et de soutien de la part des personnels d’active, contraints au silence mais qui n’en pensent pas moins. Les pompiers et les forces de l’ordre nous adressent également de très nombreux messages d’encouragement et de soutien.

Ma conclusion est simple : Les politiques et ceux des chefs militaires qui leurs sont liés ne doivent pas se tromper de cible. Au lieu de s’attaquer et de bâillonner ou de sanctionner les lanceurs d’alerte, ils devraient s’attacher à neutraliser les fauteurs de troubles et de violence, souvent connus des services de police qui pourrissent la vie des citoyens honnêtes. Ils devraient aussi s’attacher à reconquérir les territoires perdus de la République. C’est aussi simple que ça, et nous, les lanceurs d’alerte en seront très heureux.

Quant aux politiciens qui nous accusent de faire de la politique je dis solennellement ceci : je ne suis pas encarté et je n’ai jamais milité pour le Front national, comme une majorité de mes camarades signataires. Ceux qui cherchent à faire l’amalgame font, eux, de la politique politicienne. Ils essayent de nous faire passer pour des factieux, liés au Rassemblement national, dans le seul but de porter atteinte à ce parti, pour éviter la débâcle dans les élections à venir. Qu’ils s’occupent donc correctement de la France et tout ira mieux, pour eux, dans les prochaines élections. Vouloir nous mêler à leurs basses manœuvres politiciennes est tout simplement indigne.

Ce texte peut être diffusé à vos amis.

Dominique Delawarde

Post Scriptum : J’ai eu la possibilité et l’honneur de défendre ma signature et de m’exprimer sur les possibles sanctions des militaires en activité, dans l’émission de CNews « Morandini Live » ce matin. J’intervenais en début d’émission.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires