Un cardiologue de haut niveau prévient que l’étude liant les vaccins COVID à une augmentation massive des crises cardiaques est totalement ignorée

Un cardiologue de haut niveau prévient que l’étude liant les vaccins COVID à une augmentation massive des crises cardiaques est totalement ignorée

02/12/2021 (2021-12-02)

[Source : anguillesousroche.com]

« Ils ne vont pas publier leurs résultats parce qu’ils craignent de perdre les fonds de recherche de l’industrie pharmaceutique. »

Un cardiologue britannique de premier plan a prévenu qu’un de ses collègues se trouve dans l’impossibilité de faire publier ses travaux de recherche parce qu’ils établissent un lien définitif entre les vaccins COVID et une augmentation massive des crises cardiaques.

S’exprimant sur GB News, le Dr Aseem Malhotra a raconté qu’il avait été contacté par un chercheur d’une prestigieuse institution britannique qui affirmait avoir trouvé des liens concrets entre l’inflammation des artères coronaires et les vaccins expérimentaux à ARNm.

Le Dr Malhotra a ajouté que son collègue lui a dit que l’institution avait décidé qu’il valait mieux ne pas publier les résultats, de peur de perdre son financement de la recherche.

Se référant aux données de santé du gouvernement britannique qui montrent une augmentation substantielle du nombre de décès liés à la cardiologie, le Dr Malhotra a noté que :

« quelqu’un d’une institution britannique très prestigieuse – un chercheur du département de cardiologie [et] un lanceur d’alerte – m’a contacté pour dire que les chercheurs de [son] département avaient trouvé quelque chose de similaire dans les artères coronaires liées au vaccin ».

Il a poursuivi : 

« Ils ont eu une réunion et ces chercheurs ont pour l’instant décidé de ne pas publier leurs résultats parce qu’ils craignent de perdre les fonds de recherche de l’industrie pharmaceutique. »

Malhotra a également fait référence à un article récemment publié par le célèbre cardiologue Steven Gundry. La recherche a révélé que les vaccins COVID « augmentent considérablement l’inflammation sur l’endothélium et l’infiltration des cellules T dans le muscle cardiaque ».

« Connaître cette information est très inquiétant, [en plus de] l’article de Steven Gundry, et aussi des preuves anecdotiques… que des collègues nous disent que des personnes de plus en plus jeunes arrivent avec des crises cardiaques », a expliqué Malhotra.

Le médecin a ajouté : 

« Nous savons que depuis juillet, il y a eu près de 10 000 décès supplémentaires non liés à la maladie de Creutzfeldt-Jakob, et que la plupart d’entre eux, ou une partie importante d’entre eux, sont dus à des maladies du système circulatoire – en d’autres termes, à des crises cardiaques et à des accidents vasculaires cérébraux. »

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires