Ma femme a du crédit

19/02/2022 (2022-02-19)

[Extraits de : crashdebug.fr]

Par folamour

Documentaire de LCP sur le système de crédit social chinois. Le fait est que nous avons des informations sur la structure, le système goblablement, mais pas beaucoup d’autres infos.

Sébastien Le Belzic et sa femme chinoise Lulu témoignent d’une partie de leur vie en Chine.

Le crédit social chinois vient de l’étude de la législation américaine sur les crédits.

Vous allez le voir ‘in-vivo’ en action, et c’est glaçant. Le système a été mis en partie en place lors des JO de Pékin en 2008. Il devrait être finalisé rapidement. Or on sait les souhaits de notre gouvernement [de France] et de Thalès, et des autres acteurs du secteur…, de faire de notre pays une ‘vitrine technologique’ (destinée à la vente), de nos capacités de surveillance pour les JO de 2024.

On sait aussi que le noyau dur de leur carte d’identité numérique européenne sera le dossier numérique de santé, aussi vous avez jusqu’à la fin du mois pour le désactiver.

Ce documentaire est un peu comme une bouteille à la mer avant le désastre.

Le motif « sécuritaire » et terroriste en France est en partie bidon puisque le gouvernement fricotte avec des groupes terroristes depuis 1982.

De plus…, à partir de votre score, ils pourront vous refuser des assurances ou des crédits, voire de voyager, et n’oubliez pas qu’à partir de cela, ils pourront faire comme dans minority report, de la « justice prédictive…« .

Bref, c’est l’enfer sur Terre du traçage et de l’évaluation permanente, une société des « citoyens sains avec des corps sains », et des « devoirs avant les droits » comme appelé des vœux de notre président, bref une « énorme prison » à ciel ouvert, où vous ne pouvez pas vous cacher, grâce à la monnaie digitale et au mariage de la High-tech et du capitalisme, sur fond de vieux rèves d’eugénisme nazis (il faut le rappeler quand même), ceci avec l’accord de ce qui nous sert gouvernement ‘officiel’ bien sûr.

Et vu les forces en présence, et les intérêts gouvernementaux et financiers, peu d’espoir d’une prise de conscience salvatrice qui nous permettrait communément d’éviter ce piège du « crédit social », en le refusant massivement.

Pour cela il faudrait que les gens soient informés, aussi si le cœur vous en dit, partagez ce documentaire sur vos réseaux sociaux, et désactivez votre « espace santé« , noyau dur du dispostif européen.

Une société entièrement placée sous surveillance. Des caméras dans les rues, une pour deux habitants. Des applications sur le téléphone portable qui vous tracent à chacun de vos déplacements et enregistrent tout de vos habitudes de consommation. Voilà le quotidien de Lulu et de ses compatriotes, confrontés à cette technologie qui juge leurs vies chaque jour, chaque heure, chaque seconde. Lulu est la femme de Sébastien Le Belzic. Journaliste installé à Pékin depuis 2007, il a décidé de filmer son quotidien pour comprendre en quoi cette révolution technologique et sociale impacte la vie de son épouse.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires