La clef du succès pour les prochaines élections présidentielles

15/09/2023 (2023-09-13)

Par Les Gilets Jaunes de la Victoire

Depuis plus de trois ans, depuis le début de la séquence covid, en France les journalistes des médias dominants ont suivi quasiment aveuglément la logorrhée macronienne, sans regarder dans les coulisses. Ainsi, si vous suivez les programmes des télévisions, des radios ou des journaux vous subissez une alternance d’informations pour une grande part stressante et de divertissements bien rodés. Programmes sportifs, musicaux ou autres. Le stress a commencé avec le décompte journalier des morts du covid, le confinement, l’obligation vaccinale… et cela continue actuellement avec les informations sur la guerre en Ukraine, le réchauffement climatique, l’inflation, les banlieues laissées à vau-l’eau ou tout autre sujet. Il y a le choix. Mais une fois ces informations délivrées, les programmes des médias dominants continuent dans la bonne humeur, le ton des journalistes est apaisant comme si tout était normal, qu’en coulisse il n’y avait rien à creuser, rien à voir. Ainsi le français qu’il soit cultivé ou ignare, diplômé ou non, baigne dans un flot apaisant et soporifique, et continue à croire qu’actuellement nous vivons dans la continuité des périodes précédentes. Très lourde erreur. La longue séquence covid a bouleversé en profondeur le paysage politique français et international. Plus rien ne sera comme avant pour une raison très simple : les distinctions entre gauche et droite, entre extrême gauche et extrême droite sont dorénavant caduques, car tous ensemble ils ont montré leur incapacité à interpréter ce qui se passait réellement pendant la crise sanitaire. Cette crise leur est tombée dessus et a anesthésié leur capacité de jugement comme leur sens critique, tous ils ont gobé la propagande gouvernementale et médiatique sans réfléchir, comme des moutons ils ont suivi le troupeau. Constat accablant la quasi-totalité des responsables politiques de haut niveau sont tombés dans le panneau entraînant les masses dans leur sillage alors que dès l’origine de très nombreuses incohérences manifestes s’étaient révélées dans le discours officiel.

. Tous les médecins savent qu’en cas d’épidémie le terrain est primordial. Un sujet ayant de faibles défenses immunitaires aura nettement plus de prédispositions à attraper une maladie. Cela tombe sous le sens, en cas d’épidémie, il est indispensable pour la population de renforcer ses défenses immunitaires. Pour cela il faut prendre des compléments alimentaires, des vitamines par exemple, des probiotiques, pratiquer une ou des activités physiques modérées, bien dormir et… se déstresser. Pourtant en France lors de cette épidémie une chose ahurissante c’est produite, le gouvernement nous a bombardé incessamment de messages officiels du ministère des Solidarités et de la Santé nous recommandant, la distanciation, le port du masque (avec retard à l’allumage)… mais jamais, au grand jamais, nous n’avons reçu de sa part, avec autant d’acharnement, le message pourtant fondamental, et même vital, que nous devons impérativement renforcer nos défenses immunitaires !!!

Cette omission plus que suspecte est d’une portée considérable, à l’évidence, dès le départ, ce gouvernement a privilégié la contrainte abrupte, l’infantilisation, la peur…, au détriment du bon sens.

. Cet aspect essentiel de la prévention n’ayant pas manifestement été pris en compte par les autorités sanitaires françaises et les responsables politiques, on peut se demander si en droit juridique ils ne peuvent pas être attaqués pour « Abstention volontaire ». L’article 223-6 du Code pénal (article 63-1 de l’ancien Code pénal) condamne l’abstention volontaire de porter assistance à une personne ou des personnes en périls.

. Depuis plusieurs siècles, on sait que la méthode la plus efficace pour stopper une épidémie est la quarantaine. Quarantaine (XIIs) dérivé de quarante d’abord au sens de « espace de quarante jours », au XVIIs, âge de quarante ans » et « isolement de quarante jours » (pour éviter la contagion). Dictionnaire étymologique et historique de la langue française, Baumgartner et Ménard, La Pochothèque, Paris, 1996, page 655.

De nombreux pays dans le monde ont utilisé ce processus avec un franc succès. Ils ont testé les malades et les ont immédiatement isolés de la population, cassant ainsi la chaîne de propagation du virus.

Le point sur les différents tests (Journal des femmes).

. Les tests PCR n’isolent pas et ne détectent pas le covid-19 comme tel, ils montrent simplement que les testés ont toute une série de virus et de bactéries dans leur corps, ceci n’ont peut-être aucun rapport avec le covid-19. Cependant, quand l’individu est déclaré positif (après un délai de plusieurs jours), il est déclaré systématiquement positif au covid-19. (Il y a des directives pour surestimer considérablement le nombre de décès dans tous les pays)

Article FranceSoir : La grande supercherie des tests PCR, 90 % des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux.

[Voir aussi : Le directeur scientifique de Pfizer déclare que la « deuxième vague » a été truquée lors de tests covid faussement positifs, « la pandémie est terminée ».]

. Des tests nettement plus précis et rapides (30 min) existaient, ils furent utilisés depuis le début de la crise par plusieurs pays, au début en Asie, Japon, Corée du Sud, Hong-kong… puis en Europe, Luxembourg, Allemagne, Autriche… ils permirent de détecter rapidement les positifs et de les isoler pour éviter la contagion. (ASIE – ÉPIDÉMIE: Sortir du confinement par les tests sérologiques d’immunité au Covid 19)

. Un Conseil Scientifique dont plusieurs membres ont des liens avec des intérêts privés, des entreprises pharmaceutiques. Cette collusion a été dénoncée par le Pr Raoul lors de son audition par le Parlement, le 24 juin 2020. Didier Raoult explique, par ce constat, alors qu’il en est membre, son refus d’y siéger. Malgré cette dénonciation faite il y a plusieurs mois déjà aux yeux de tous, ce Conseil Scientifique a continué de fonctionner en l’état comme si de rien n’était, en donnant son avis au gouvernement qui le suivait.

Enfin, vous voulez voir quelle est la nature des liens avec des intérêts privés ? Il est bien évident que ceux qui profitent de cette manne ne peuvent pas avoir de jugements objectifs. Ils ne peuvent pas être impartiaux. (Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique et Crise sanitaire : le retour des accusations de conflit d’intérêt) ;

Depuis plus de trois ans dans les médias alternatifs tombent les preuves effarantes et scandaleuses que la pandémie n’a été qu’une monstrueuse arnaque dont les principaux bénéficiaires se sont gavés aux dépens de tous les citoyens. Voir par exemple parmi une multitude les sites qui délivrent de l’information sans censure : https://www.profession-gendarme.com/https://www.businessbourse.com/https://www.planete360.fr/, https://www.cielvoile.fr/.

Il est déplorable et très grave que la quasi-totalité des politiques, des journalistes, des médecins…, des fonctionnaires en tant qu’exécuteurs aveugles et dociles des consignes gouvernementales n’aient pas été à la hauteur de leurs devoirs en s’informant à des sources non corrompues. Ils se sont complètement déconsidérés, et cela pour très longtemps. Nous ne leur pardonnerons jamais. En ce qui concerne les politiques et les journalistes nous en avons assez de voir toujours la même faune qui monopolise les plateaux TV, les radios, les journaux et qui sciemment censure ou font de la rétention d’informations. Conséquence la grande majorité des Français ne se doute pas, entre autres, que Macron n’est qu’une marionnette de Klaus Schwab le président du Forum de Davos.

À la tête du pays nous n’avons aucun besoin d’être dirigés, menés, contrôlés par des veaux décérébrés ou cyniques. Il nous faut impérativement de vrais responsables politiques intègres à la hauteur de leur fonction et ayant des capacités de jugements élevés. C’est un des principaux enseignements de la mère de toutes les crises. Comme le coronacircus s’est diffusé par capillarité à l’ensemble de la planète pour illustrer notre propos nous pouvons vous proposer cet entretien percutant :

Étant donné que le filon pandémique va encore être exploité dans les semaines et les années à venir par les mondialistes pour terroriser la population, il est impératif de faire comprendre à la population que la seule solution pour nous en sortir est de se regrouper autour d’un candidat qui soit le plus apolitique possible. Jean Lassalle, ancien député, qui a abandonné son mandat pour mieux préparer les prochaines élections présidentielles, qui de plus a souffert des méfaits du vaccin covid, semble être un de ces candidats fédérateurs.

CONCLUSION : Il est impératif et même vital de regrouper nos forces pour pouvoir enfin faire l’union de tous les résistants comme cela avait été fait pendant la dernière guerre par l’intermédiaire de De Gaulle et de Jean Moulin.

Car à défaut nous aurons droit à ceci :

https://reseauinternational.net/nos-dirigeants-sont-selectionnes-et-non-elus/

« Et juste comme ça, nos illusions d’être des citoyens libres dans des démocraties faites “à l’image de Dieu” ont été brisées. Nous sommes des “mangeurs inutiles” et des “animaux taillables et corvéables à merci” que l’on peut rassembler et tuer dès que l’on trouve une excuse plausible. »

Mike Stone
image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires