Gollnisch fait ses adieux au Parlement européen en y dénonçant la « dynamique perverse et luciférienne » qui y règne

Laissé pour compte par Marine Le Pen qui n’en a plus voulu sur sa liste pour les élections européennes du 26 mai prochain, Bruno Gollnisch a fait ses adieux au Parlement européen.
Non sans un dernier discours dénonçant la « dynamique de groupe perverse, prométhéenne, luciférienne » qui s’est développée dans cette institution européenne.

Lire la suite

Docteur Richard Moskowitz, médecin depuis plus de 50 ans: L’hystérie actuelle au sujet de la rougeole ne repose nullement sur la science ; il s’agit de « scientisme », d’une foi quasi religieuse dans les vaccins

Le Dr Richard Moskowitz est médecin depuis 1967. Il a fait ses études à Harvard en sciences biochimiques et a reçu son diplôme de médecin à l’Université de New-York en 1963. Après avoir fait un graduat en philosophie à l’Université du Colorado, il a effectué un stage à l’hôpital St. Anthony de Denver.
En 2015, lorsque la première hystérie au sujet de la rougeole a éclaté dans les médias, le Dr Moskowitz a eu la gentillesse de nous autoriser à publier son article : The Case against immunizations qui reste l’un de ses écrits les plus brillants sur le sujet que nous ayions jamais publié. Pour réaliser ce travail, le Dr Moskowitz s’est, bien entendu, appuyé sur ses connaissances du sujet comme sur des décennies de pratique de la médecine clinique.

Lire la suite

« Je suis gendarme et j’ai décidé de parler… »

Dans les jours qui viennent de s’écouler, des gradés de la police ou de la gendarmerie ont pris publiquement la parole. Alors que le colonel de gendarmerie Michael Di Meo a par exemple reconnu en termes pesés l’existence « de violences policières » contre les GJ, le directeur de la police nationale Eric Morvan n’a pas tardé de justifier l’action des CRS contre les manifestants. La troupe elle, par discipline forcée a gardé jusque là le silence. Pour une des toutes premières fois, nous publions ici l’ITV que nous a adressée un simple gendarme qui porte l’uniforme depuis plus de 17 ans. Comme il nous l’a demandé, nous avons évidemment décidé de respecter totalement son anonymat, pour lui éviter les foudres d’une hiérarchie qui n’accepte pas que la parole puisse prendre la liberté de s’exprimer.

Lire la suite

Un Israélien emprisonné car il refuse de faire son service militaire et d’opprimer les Palestiniens

Ci-dessous la déclaration de Roman Levin, un jeune Israélien de 19 ans qui vient d’être incarcéré pour la deuxième fois car il refuse de continuer à faire son service militaire. Il ne veut plus cautionner l’occupation et participer à l’oppression des Palestiniens :
« Je m’appelle Roman Levin, j’ai 19 ans et j’habite à Bat Yam. J’ai servi dans l’armée pendant plus d’un an et je refuse de continuer à servir. Mon refus est un acte de protestation et de solidarité contre l’occupation de la Cisjordanie qui dure depuis plus de 50 ans et le blocus de la bande de Gaza.

Lire la suite

En marche vers la dictature numérique…

Désormais, vous serez tous notés, vos comportements seront observés, étudiés dans toutes sortes de domaines… situation financière, habitudes de consommation, carrière professionnelle, comportement sur les réseaux sociaux.
Vous serez sans cesse surveillés par des caméras intelligentes, à reconnaissance faciale, capables de mettre une identité sur un visage.
Non, ce n’est pas un film de science-fiction : en Chine, c’est déjà une réalité.
Et les Chinois l’acceptent, comme le montre un reportage diffusé lors du journal de 20 heures, sur France 2, le mercredi 24 avril.

Lire la suite

Un camouflet de douze millions

Le Grand Débat de Macron, qui a duré six mois, a coûté 12 millions d’euros. Il avait été précédé par une annonce pour une fois tenue: ce débat aura lieu, avait-il été dit, mais le cap ne changera pas. Pour une fois qu’un président de la République honore sa parole, saluons son honnêteté. Ce prétendu débat avec des interlocuteurs choisis et triés sur le volet par les préfectures a bien eu lieu; il a généré des dizaines d’heures de monologues que les chaines d’informations ont diffusé et commenté avec gourmandise, idem avec les quotidiens et les magazines qui s’en sont repu; aucune instance de régulation genre Conseil Supérieur de l’Audiovisuel n’a imaginé une seule seconde que ce temps de parole devrait entrer dans le décompte du temps alloué aux partis lors de la campagne pour les élections européennes. Ce président qui avait stigmatisé les présidence bavardes de ses prédécesseurs est en train de les enfoncer comme jamais.

Lire la suite

France et démocratie : le peuple souverain est interdit (I)

Après l’allocution de Macron, ce jeudi 25 avril 2019, ce qu’on savait déjà a été confirmé: hors de question de changer de cap, pour la simple raison que seuls les élus qui « représentent » le peuple savent ce qui est bien pour lui; ce qu’ils font est bien et ils vont continuer à faire ce qu’ils font, en accélérant même le mouvement!
« Je ne veux pas affaiblir la démocratie représentative », martelait Macron, car elle est bonne (« pour nous autres les élus de l’oligarchie qui s’est emparée du Pouvoir en dépouillant le peuple de sa souveraineté constitutionnelle, grâce au système du suffrage universel qui m’a permis personnellement d’être élu président avec 28% des voix de tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales »)…

Lire la suite

Les Gilets Jaunes sont-ils des fous à écarter, ou la chance de la France ?

Effrayant Nouvel Ordre Mondial, hyper technique, inhumain, barbare ! Chaque jour il s’étend un peu plus, partout, jusque dans les moindres recoins, même reculés, même dans un hameau loin de tout.
Ayant pressenti que la France allait sombrer dans la dictature, pour le plaisir du CRIF et le dégoût entre autres, des intellectuels, je l’ai quittée voici quatre ans, juste après le crime d’Etat contre Charlie Hebdo. Et j’ai choisi dans un pays hispanique, un hameau à l’ancienne, sans Internet mais avec des bergers, des éleveurs, des agriculteurs – et la solidarité : « Nous sommes une grande famille », me dit une voisine lors de mon arrivée.

Lire la suite

La force de l’existence

Les temps sont difficiles pour les patriotes actifs des deux côtés de l’Atlantique. En effet, le rouleau compresseur des diverses chartes onusiennes et la pression des grandes multinationales font en sorte que les prérogatives des états nationaux se réduisent, chaque jour, en peau de chagrin. Il y a péril en la demeure et c’est le cas de le dire.
L’historien Dominique Venner s’épanche longuement dans son essai, intitulé « Un samouraï d’Occident », sur les causes du déclin de l’Europe et de la civilisation helléno-chrétienne. D’après lui, l’inéluctable déclin de notre civilisation serait dû, d’entrée de jeu, à la perte de ce qui constituait la substantifique moelle de notre éthos collectif. La charpente de nos mœurs et de nos valeurs spirituelles aurait été endommagée par une sorte de suicide collectif : un phénomène s’appuyant, non seulement sur l’hubris débridée de nos élites, mais tout autant sur l’effondrement d’une sagesse populaire qui puisait à une tradition plurimillénaire. Nous aurions perdu les bornes qui contenaient les menaces qui s’appesantissent sur nos sociétés déboussolées au moment de composer ces quelques lignes.

Lire la suite

Le point de bascule : les Gilets jaunes sont en train de gagner, et ensuite ?

Le week-end dernier [samedi 27 avril, NdT], l’Acte XXIII a marqué un tournant décisif dans la bataille que se livrent les Gilets jaunes et l’État français depuis cinq mois. L’incendie de Notre-Dame a mis en lumière un changement stratégique de l’opinion publique qui s’est produit au cours de l’hiver, et toutes les évolutions sont à l’avantage des Gilets jaunes. Tandis que les glaciaux mois d’hiver et leur grisaille menaçante nous ont seulement permis d’apercevoir deux parties égales s’affrontant dans la semi-obscurité, l’avènement du printemps et sa lumière claire révèle comment les Gilets rassemblent des forces de réserves dans toute la France, et comment, maintenant, ils progressent lentement à Paris aussi. Le spectacle de la police française cernant Notre-Dame et refusant son accès à sa propre population illustre d’ailleurs de façon frappante ce que l’État cherche à nier. Après tout, ce genre de monuments est l’incarnation par laquelle les États démontrent leur lien avec la population, leur légitimité et leur puissance.

Lire la suite