« Le maître de ce monde et l’impression abondante de fausse monnaie »

22/11/2023 (2023-11-22)

Discours d’Angelo Karageorgos
Moldavie, Chisinau 2023

L’Agenda 21 de l’ONU et la grande réinitialisation

Notre prochain orateur est Angelos Karageorgos. Il est présent ici en Moldavie. C’est un blogueur, activiste antimondialiste de Grèce et son discours s’intitule « Le maître de ce monde et l’impression abondante de fausse monnaie »

Je salue donc tout le monde et je suis très reconnaissant, tout d’abord, pour cet événement. Je vous remercie tous d’être présents et je vous remercie pour cette organisation. Je vous suis très reconnaissant car, comme vous le savez, à l’heure actuelle, ce type d’événement n’est pas très courant, il n’y a pas de ressources et nous sommes poursuivis par tout le monde. C’est une chose courante ces dernières années, car jusqu’en 2020, on pouvait dire que la situation était un peu différente. À cette époque, il était peut-être difficile d’expliquer aux gens que quelque chose n’allait pas dans l’humanité. Mais en 2020, les choses ont radicalement changé. Nous sommes arrivés à un point où il était clair comme de l’eau de roche que quelque chose n’allait pas du tout. Tout le monde, toutes les institutions, littéralement toutes les institutions, se sont mises au diapason. Tous ces dirigeants immatures qui, par le passé, avaient l’habitude de se battre les uns contre les autres et ne parvenaient pas à se connecter et à trouver un accord, se sont soudain mis sur la même longueur d’onde. On peut donc dire que les masques sont vraiment tombés à ce moment-là. Et nous avons vu qu’ils suivaient exactement les mêmes directions. C’est à ce moment-là qu’ils nous ont dit de porter des masques. Et c’est à ce moment-là qu’ils ont ironiquement fait tomber les leurs ! C’est à ce moment-là qu’il est apparu clairement que les choses n’étaient pas telles qu’ils les décrivaient. Ils ont forcé les gens à subir ces fausses injections qui modifiaient génétiquement notre ADN, ce qui était extrêmement important.

Après cela, nous avons continué et avant même que la poussière ne soit sur le point de retomber, une autre chose s’est produite en 2022. Il s’agit de la guerre en Ukraine. À l’époque, nous étions censés croire que cela s’était produit par accident. Et les dirigeants européens, les années précédentes, ne savaient pas qu’il pouvait y avoir un problème avec Poutine. Nous sommes donc devenus très dépendants de son énergie et il semble que nous ayons eu cette crise énergétique et cette crise alimentaire. Nous sommes donc censés croire que ces crises se sont produites par accident et que nous devions les accepter.

Mais si nous pensons directement à la bouche du cheval, Klaus Schwab, du Forum Économique Mondial, a dit que cette crise, en particulier celle de la Covid, était une excellente occasion de mettre en œuvre la Grande Réinitialisation. Et en même temps, si nous pensons à la dialectique hégélienne qui est Problème-Réaction-Solution, nous pouvons arriver à une meilleure compréhension de ce qui se passe dans le monde. Nous sommes donc censés croire que ces crises surviennent par accident, mais comment peuvent-elles survenir par accident alors que, d’une part, nous disposons d’une technologie de pointe, de satellites, de technologies numériques et que, d’autre part, de nombreuses personnes n’ont pas de quoi manger ou qu’il y a un problème, que nous ne pouvons même pas allumer nos ampoules à la maison. Je pense que cela prouve que quelque chose n’est pas exactement comme ils le décrivent et pour moi, c’est une preuve claire comme de l’eau de roche.

Dans le même temps, nous assistons à la création des BRICS. Les BRICS sont censés être un pôle différent, l’autre côté, qui essaie de créer une humanité libre. Mais ce n’est pas ce qu’ils font, car d’après leurs propres mots, ils suivent toutes les directives des Nations unies. Et à chaque fois qu’ils parlent, c’est ce qu’ils disent, à propos du développement durable et de tous les mots que nous avons été habitués à entendre tout le temps. Ce n’est donc qu’un moyen de mettre un terme à ce qu’ils appelaient auparavant le libéralisme et à la puissance des États-Unis qui promouvaient le capitalisme. Mais il s’agissait d’un faux libéralisme, car la seule chose qui comptait vraiment était que les grandes entreprises deviennent plus grandes et atteignent le point où très peu d’entre elles possèdent toutes les ressources. Ils nous ont donc dit que nous pourrions peut-être créer un magasin et être indépendants. Mais en réalité, ils ne faisaient que laisser les grandes entreprises devenir énormes. Aujourd’hui, cela doit cesser et le monde doit devenir la Chine. Et c’est là qu’interviennent les BRICS ; c’est ce que nous voyons.

Lorsque nous disons que le monde doit devenir la Chine, cela signifie que nous devons mettre en œuvre les systèmes de la Chine. Klaus Schwab appelle cela le capitalisme des parties prenantes. Ce capitalisme des parties prenantes signifie que la plupart des ressources du monde — toutes — seront entre les mains de ces quelques entreprises, créant ainsi un type de capitalisme, un type de communisme, mais au lieu d’avoir un leader, le gouvernement, nous aurons très peu de leaders qui seront ces entreprises. Par conséquent, nous arrivons à un point où la grande numérisation et la technologie vont beaucoup nous aider dans ce domaine, je le crains, et nous allons clairement dans cette direction.

Lorsque nous examinons ces choses, que nous les décrivons et que nous essayons de les analyser, nous pouvons nous demander « comment ils parviennent à avoir ce pouvoir ». Ces grandes entreprises ont simplement réalisé de gros bénéfices parce qu’elles sont de très bons hommes d’affaires et qu’elles gèrent très bien leurs affaires ? Je ne pense pas que ce soit vrai, car nous voyons de nombreuses entreprises qui ne font pas de bénéfices, qui sont constamment en perte et qui peuvent encore contracter des emprunts. Pourquoi en est-il ainsi ? Les banques ne se soucient-elles pas de faire des bénéfices ? Elles s’en moquent. Parce que les banques centrales créent de l’argent à partir de rien. La FED, la Banque européenne et toutes les banques centrales créent de l’argent à partir de rien. Elles peuvent simplement l’imprimer ou écrire les chiffres dans un ordinateur. Telle est la réalité. Elles peuvent imprimer autant qu’elles le souhaitent. Et elles peuvent affamer ceux qu’elles doivent affamer, et elles peuvent pousser autant d’argent qu’elles le souhaitent vers ceux qui mettent en œuvre l’agenda 2030. C’est ce qui se passe et c’est pourquoi ils ont ce pouvoir énorme et peuvent faire ce qu’ils veulent.

Puisque nous l’avons dit clairement, je crois que c’est ainsi que fonctionne le système. Tous les programmes qu’ils peuvent avoir, la Covid, les investissements, même la Chine, ont été créés par des capitaux en provenance des États-Unis. Mais cela n’a rien à voir avec les États-Unis. Il s’agit des banquiers qui impriment de l’argent, qui l’ont sorti des États-Unis et qui ont construit la Chine. Ils y ont investi beaucoup d’argent. Si nous continuons à penser comme nous l’avons fait depuis que nous avons établi cela, nous devons nous demander qui est derrière tout cela. Qui pourrait être derrière tout cela ? Les oligarques ? Les banquiers ? Les hommes d’affaires ? L’Humanité a-t-elle jamais été libre ? Si nous regardons l’histoire, l’Humanité n’a jamais été libre. L’Humanité a toujours souffert. Aujourd’hui, nous pouvons parler des Rothchild, des Rockfeller, mais avant eux, il y avait le Pape. Avant eux, il y avait Babylone. Avant eux, il y avait l’Égypte. Comment pouvons-nous dire que les élites ne font que cela maintenant et que les élites sont derrière tout ? Ce n’est pas le cas. La personne qui est derrière tout a été mentionnée exactement par notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, lorsqu’il a dit dans l’Évangile de Jean que le dirigeant de ce monde a été jugé. Il l’a appelé Satan. Il a également dit que je peux vous dire beaucoup d’autres choses, mais que vous ne pourrez pas comprendre. Le moment est venu de comprendre.

Tout, depuis 2020, a été révélé. Et nous savons qui est derrière tout, car nous avons toutes les preuves. Et il n’est qu’un seul ; et toutes les élites de tous les siècles n’étaient que des marionnettes. Et celles qui jouent à se battre les unes contre les autres ne sont que des pièces du même jeu. Nous avons donc un joueur d’échecs qui est le maître de ce monde, Satan, et il joue aux échecs avec les Blancs et les Noirs. Et ils sont utilisés comme une distraction pour que nous choisissions notre camp sans vraiment comprendre qu’ils sont simplement manipulés pour créer des crises afin que l’ordre du jour puisse aller plus loin.

Par exemple, en Ukraine, ils ont créé une crise alimentaire et énergétique dont nous avons dit qu’elle n’avait pas de sens puisqu’ils disposent de tant de milliards pour investir où bon leur semble. Ils ont cette technologie, mais en même temps, nous avons dit que nous ne pouvions pas allumer la lumière chez nous. Puisque maintenant, nous avons établi que le dirigeant de ce monde est au-delà du niveau physique, nous avons suffisamment de preuves pour comprendre que le combat est spirituel, qu’il est au-delà du niveau physique. Ainsi, ce qu’il nous faut mieux comprendre maintenant, c’est ce que nous pouvons faire à ce sujet. Car nous savons maintenant qui est contre nous. Nous savons qui est notre ennemi. C’est notre ennemi extérieur et il est très important de comprendre exactement son mode de fonctionnement et c’est ce que nous analysons. Il crée des crises, comme nous l’a dit Klaus Schwab ; comme nous l’avons dit, les crises sont une grande opportunité, le problème — la réaction — la solution. Ces crises sont donc le moyen de faire avancer l’agenda. Puisque nous comprenons cela, nous sommes prêts à nous protéger parce que nous voyons les choses clairement. Et nous savons que, depuis le début de notre vie, depuis notre premier souffle, il a mis en nous toutes ces calomnies, il a mis dans nos esprits des choses erronées. Il ne nous a pas expliqué et il nous a appris à être égoïstes. Il nous a appris à avoir peur. Il nous a appris à ne pas croire au bien et à essayer de combattre les autres parce que la vie est dure et difficile et que nous devons être méchants.

Et toutes les idées que vous pouvez clairement voir sont si différentes de ce que Jésus-Christ nous a enseigné, de Sa Parole. Par conséquent, nous comprenons maintenant que notre combat spirituel est ce que nous allons faire à l’intérieur de nous. C’est l’autre point. Parce que, d’accord, nous savons qui est le Maître de ce monde et nous savons ce qu’il fait. Mais qu’allons-nous faire à ce sujet ? Nous devons éteindre en nous tout ce qu’il a mis en nous. Nous devons regarder clairement en nous parce qu’au moment où nous pouvons dire « je suis » et nous regarder, nous pouvons changer. Et nous pouvons tout voir, petit à petit, parce qu’il s’agit d’un niveau subconscient, et la propagande est partout. Partout il y a des mensonges.

Nous pouvons donc regarder profondément en nous et commencer à comprendre les différences entre la Parole du Seigneur et ce que nous a enseigné le maître de ce monde, qui a été jugé et dont l’heure est venue. Car tout, je le répète, est venu à la lumière, et c’est une grande occasion maintenant de le voir. Alors, ce qui est important pour nous, c’est de se demander, comme je l’ai dit : qu’allons-nous faire ? Quelle est la chose la plus importante à faire ? La chose la plus importante à faire est de sauver notre âme. La chose la plus importante à faire est de regarder à l’intérieur de nous et de voir ce qu’on nous a enseigné par erreur. Regarder nos pensées et voir si elles sont tournées vers l’amour ou si elles sont tournées vers nous-mêmes, vers la satisfaction de nos seuls besoins. Regardons-nous profondément et comprenons où nous nous sommes trompés. Que pouvons-nous changer ? Quelles sont les pensées, les émotions, les actions que nous faisons et qui ne servent qu’à notre épanouissement ? Et elles ne sont pas pour le bien des autres. C’est là l’énorme différence. C’est la voie à suivre. L’idée est donc que le combat [se traduit par] : quoi qu’ils puissent nous faire, ils peuvent faire ce qu’ils veulent ; ils peuvent faire ce qu’ils veulent, mais Dieu nous a donné le libre arbitre. Dans notre esprit, nous pouvons toujours choisir. Dans nos prédispositions, nous pouvons toujours choisir. Et ce choix ne peut jamais être pris.

Il s’agit donc de choisir réellement. À tout moment, il faut se regarder et savoir. Parce que beaucoup de choses sont à un niveau subconscient, beaucoup de choses ont été des habitudes et la plupart d’entre elles ne peuvent même pas être vues parce que nous avons été habitués à cela. Mais si nous mettons en nous la prédisposition à regarder de l’extérieur, à nous observer et à être capables de changer, l’obscurité est tout autour. L’obscurité est partout et nous y sommes habitués. Et nous nous sommes sentis si mal à ce sujet, nous avons eu tant de mauvaises expériences. N’est-ce pas maintenant la meilleure occasion, alors que l’obscurité est claire comme de l’eau de roche et que notre motivation est au plus haut niveau, parce que l’obscurité est si grande, d’aller du côté opposé ?

Lorsque nous voyons la clarté et les qualités du Maître de ce monde, n’est-il pas clair comme de l’eau de roche de savoir quelle est la bonne direction à prendre ? Quelle est la voie à suivre et quelle est son importance ? Utilisons-le. Utilisons ce qu’ils font, utilisons ce qu’ils disent comme une grande opportunité d’aller à l’encontre de cela, de ne pas les accepter et de prendre une direction différente en tant que personnes. Je pense que c’est la chose la plus importante. Et comme nous sommes revêtus de la Parole de Jésus-Christ, nous ne pouvons jamais avoir peur. Et nous pouvons toujours savoir que nous libérer et sauver nos âmes à la fin est une question de choix. Et quoi qu’ils fassent, je le répète, cela n’a pas vraiment d’importance parce qu’à la fin, c’est nous qui choisissons ce que nous allons faire.

Prenons donc ces choses très au sérieux, réfléchissons-y très profondément. Et je crois qu’indépendamment de ce qui se passe, nous avons le choix. Et nous pouvons faire tout ce qui est nécessaire. Et à tout moment, même lorsque nous faisons quelque chose à l’extérieur, en ayant toujours cette prédisposition, cela peut toujours avoir une bénédiction. J’en suis sûr, les opportunités et les chances dans nos vies deviendront de plus en plus grandes. Et Dieu nous aidera toujours, tant que nous essaierons d’être en contact avec Lui. Merci beaucoup.

Merci beaucoup, Angelos, pour ce discours impressionnant. Vraiment.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires