La fin du Covid. Libres, enfin libres… encore que…

09/02/2022 (2022-02-09)

Par Alain Tortosa

[Humour]

Et oui, le grand jour est arrivé, le Covid est mort, nous n’avons plus besoin de masques protecteurs, de confinements régulateurs de virus, de vaccinations altruistes et de passe-vaccinal libérateur…

Ah ! nous l’attendions depuis longtemps et cela prouve à tous les complotistes que la méthode gouvernementale était la bonne.

Bon, d’accord, nous allons devoir payer l’addition avec de nouvelles taxes ou une inflation de 10 %, mais c’était ça ou l’extinction de l’espèce humaine.

Libres, libres, nous sommes libres…

Libres, oui, mais pas de faire n’importe quoi comme pourrait nous le répéter notre Président bienfaiteur lumineux ou Valérie Pécresse, tous deux grands défenseurs des libertés s’il en est !

Je vous rappelle que le monde est très très dangereux.
Poutine nous menace ainsi que le terrorisme !

Alors oui le monde est débarrassé… pardon, le monde contrôle l’odieux Sars-cov2, mais la menace peut revenir à tout moment. Nous avons vu comment, nous, frêles Occidentaux, sommes fragiles face à la violence d’un virus qui ne respecte même pas les frontières. Pour protéger la population, nous n’avons pas hésité à investir massivement dans le personnel de sécurité chargé de contrôler les mauvais Français.

Qui sait si le monstre ne va pas revenir demain ou dans deux ans ? (les scientifiques de Wuhan prépareraient la V3 avec l’aide de Fauci et autres instituts français.)

Nous devons plus que jamais rester vigilants et demeurer dans la peur si possible 24 heures sur 24… Nous sommes peut-être à l’aube d’un conflit nucléaire mondial ! Je vous rappelle que les Russes sont des psychopathes sans âme qui n’aiment pas leurs enfants.

Et comme dit le dicton « un Français endetté, c’est bien, mais un Français dans la peur, c’est mieux ».

Attention, ces menaces ne sont rien face au défi qui nous attend ! Cela fait des années que gouvernements et médias corrompus nous y préparent, mais maintenant il va falloir rentrer dans le dur.

« Nous devons sauver la planète Terre de nous-mêmes ! »

Nous sommes face à un défi énorme que l’homme (pardon « iel ») n’a jamais connu.

Si nous ne le faisons pas, les générations futures (s’il y a des survivants) ne nous pardonneront jamais de ne pas avoir acheté de voitures électriques.

Les mêmes experts qui ont modélisé l’épidémie sont formels et unanimes.

Il y a de plus un consensus sur la planète pour dire que dans dix ans, si nous ne faisons rien, il y aura la fonte totale des glaces, la disparition des ours polaires ainsi que 30 % à 50 % des espèces vivantes, et une montée des océans de 23,82 mètres.

Qui pourrait douter de ces prévisions à 5 ou 10 ans quand nous constatons la redoutable précision de la météo à 5 jours !

Pour revenir au réchauffement, tout le monde sait que la chaleur n’est pas propice à la vie et que les jungles luxuriantes se trouvent aux pôles. Nous savons tous que les différentes ères glaciaires ont permis l’explosion de la vie sur Terre.

Et autre point à considérer, le réchauffement climatique devrait entraîner d’énormes sécheresses et la fin de la pluie. Là aussi il faudrait être le dernier des idiots pour imaginer que plus de chaleur entraînerait plus d’évaporation et donc plus de précipitations… Tout le monde sait qu’à l’équateur il pleut beaucoup moins qu’en Antarctique !

Bref, c’est la catastrophe annoncée et assurée…

Des centaines de millions de personnes vont mourir de faim et de soif (heureusement c’est des pauvres) et des milliards d’individus (là aussi des pauvres, ouf) vont devoir se déplacer vers des zones moins arides…

Disons que s’ils venaient chez nous ce serait moins drôle…

Pourtant cela ferait des économies de transport…

Ben oui, réfléchissez un peu… Aujourd’hui nos esclaves vivent à des milliers de kilomètres pour produire notre richesse et nous permettre de vivre dans l’opulence. Si nous avions des ghettos, par exemple dans le Larzac où personne ne veut vivre, les pauvres pourraient produire local… C’est ça l’écologie ! Il suffirait de leur donner un statut de sous-homme, sur le modèle des non-vaccinés, et ainsi il ne serait que justice que le fruit de leur travail leur permette tout juste de ne pas crever de faim.

Et en plus on pourrait créer des parcs à thème selon le type d’esclaves, ce qui pourrait permettre de faire des sorties Week-end pour les enfants… Sans compter que plutôt que d’acheter un dinosaure en plastique « made in China » à la boutique du parc, on pourrait acheter une phalange d’un enfant de six ans tranchée du matin par une machine-outil…
Du Bio ET du local !

Bon, je me suis un peu égaré, mais dès que l’on pense avenir de l’homme et progrès sociaux, je suis intarissable… J’espère ne pas avoir volé trop d’idées à Valérie, qu’elle m’en excuse…

Donc l’Armageddon est pour demain si nous n’agissons pas.

La France doit relever ce défi et être un phare pour la planète Terre et les planètes voisines.

Alors on va rester sans rien faire, assister à la fin du monde ?

Décidément l’homme n’apprend rien de son histoire Regardez les catastrophes dans la galaxie…
Sans aller si loin, il suffit de se tourner vers Mars. Il y a quelques milliards d’années, c’était une planète verdoyante avec une atmosphère respirable, des lacs et des rivières. Et voilà, il suffit qu’une tribu de macaques énarques établisse une colonie pour que, quelques dizaines d’années plus tard, la planète soit telle qu’on la connaît, hostile et sans vie.

Il faut donc « prendre le taureau par les cornes » ou comme dirait nos amis du Québec libre « ne pas niaiser avec la puck ».

Il nous faut désigner l’ennemi, ennemi qui est identifié depuis des dizaines d’années… Naïvement certains croyaient que c’était la surexploitation des ressources, la croissance infinie, la surconsommation, les produits chimiques, les pollueurs… mais que nenni !

« L’ennemi est bien entendu le CO2… »

Quel être décérébré pourrait ignorer que ce gaz est mortel ?! Rendez-vous compte que des imbéciles pensent que la surface forestière mondiale pourrait augmenter du fait du CO2 dont se nourrissent les plantes ?! Mais quelle stupidité !

Heureusement, le sujet est suffisamment sérieux pour que des imbéciles ne s’en mêlent pas.

C’est bien lui, le CO2, qu’il faut combattre, mais surtout pas les produits chimiques, les pesticides et tous les autres gaz à la dangerosité totalement marginale. Et fermons les yeux sur les pollutions engendrées par l’exploitation des terres rares qui rendraient stériles pour des dizaines d’années les zones d’extraction et de mise en valeur.
Ba-li-ver-nes.

Oui mes frères, permettez-moi cette familiarité, nous devons redoubler d’efforts pour lutter contre ce fléau.

Stop à l’égoïsme et à l’individualisme, l’heure est à la solidarité et à l’union telle que nous avons connu l’ébauche dans ce combat contre l’odieux Covid.

Pour lutter contre ce fléau, le conseil de défense a décidé de mesures phares :

  • Port obligatoire du masque à partir de 3 mois pour se protéger des polluants et diminuer la quantité de CO2 expulsée par chaque individu.
  • Confinement durant les pics de pollution (peuvent durer entre 24 heures et 6 mois).
  • Interdiction de tous véhicules de plus de 3 ans afin de favoriser les véhicules propres.
  • Limitation des déplacements individuels avec crédit kilométrique et taxe carbone.
  • Abaissement de la vitesse sur autoroutes à 50 km/h pour diminuer les émissions.
  • Interdiction de prendre l’avion sauf pour les personnes indispensables à la marche du pays.
  • Passeport climatique pour des raisons d’éthique et de solidarité. Il ne s’agirait pas de laisser des petits cons aux poumons obstrués saturer nos réanimations alors que nous, les bons Français, aurions fait les efforts nécessaires.
  • Stage de rééducation pour les irréductibles. Ici nous pouvons pointer du doigt l’irresponsabilité de ces salopards de complotistes qui manipulent les honnêtes gens simples d’esprit en leur laissant croire que l’évolution climatique serait un phénomène naturel.
  • Modification de la Constitution et du Code pénal avec introduction du délit pénal de « criminel climatique ».

C’est grâce à ces mesures pondérées, de bon sens, mais efficaces que nous pourrons contenir le réchauffement climatique.

Nous sommes bien conscients qu’il faudra faire plus et même beaucoup plus pour sauver la planète, mais le gouvernement soucieux, une fois de plus, du bien-être de chaque Français a décidé de faire preuve de pédagogie et avancer doucement.

Il a notamment déclaré « jamais nous ne toucherons à l’habitat individuel ».

Ceci n’a pas empêché Sainte Greta, canonisée par notre nouveau pape transgenre récemment élu, et prix Nobel de la paix ET de l’économie pour cinq années consécutives, de faire une crise de nerfs et déclarer que « vous devriez avoir honte, bande de cons, il faut aller beaucoup plus loin » comme :

  • Interdiction de l’habitat individuel.
  • Interdiction de véhicules individuels motorisés.
  • Interdiction de faire plus de 1,5 enfant (permis vert obligatoire).
  • Interdiction de chauffer sa maison à plus de 15 degrés.
  • Interdiction des avions publics (seuls les jets privés seront autorisés).
  • Interdiction de porte-containers à moteurs (à voiles en tissu bio uniquement).
  • Interdiction de courir pour toute personne à partir de 3 ans.
  • Interdiction des aires de jeu pour enfant.
  • Interdiction de surproduction de CO2 par la respiration. Taxe, amende et prison pour les plus grands producteurs.
  • Date de péremption de 3 ans sur tous les biens de consommation avec obligation de les remplacer par leur équivalent écologique.

Grâce à cet élan de l’humanité, encore plus beau que la solidarité qui a pris naissance contre le Covid, les progrès vont être extraordinaires.

Déjà des chercheurs imaginent des modifications génétiques sur l’humain qui permettraient de moins consommer d’oxygène et donc de moins expulser de CO2. Un vaccin est en cours de mise au point (à prendre tous les 15 jours) qui ferait baisser notre consommation de 30 % et plus à chaque rappel. Il a déjà été prouvé qu’il était sans le moindre effet secondaire à long terme.

Vous voyez bien que l’avenir est radieux et qu’il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour s’en offusquer.

Grâce à toutes ces mesures, nous serons demain tous libres et nos enfants nous remercieront.

À nous faire regretter le Covid ?

Merci

Alain Tortosa.

1er février 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220201-fin-covid-tous-libres.pdf

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires