Roumanie : Un sondage montre que les deux tiers de la population savent que le covid est une arnaque

[Source : Aube Digitale]

Les populations se réveillent tout doucement.

Via le Romania Journal :

Plus de 60% des Roumains pensent que la pandémie de Covid19 a été provoquée par les élites mondiales pour imposer un contrôle sur la population mondiale. En outre, près de 30 % d’entre eux pensent qu’il existe un plan mondial d’implantation de puces par la vaccination, selon le chapitre sept du sondage d’opinion intitulé « Méfiance du public : l’Ouest vs l’Est, la montée du courant nationaliste à l’ère de la mésinformation et le phénomène des fausses nouvelles » réalisé par INSCOP Research en partenariat avec Verifield et commandé par le think tank STRATEGIC Thinking Group.

En ce qui concerne les théories du complot répandues, selon près de deux tiers des Roumains (65,7 %), la pandémie de Covid-19 a été provoquée par les élites mondiales pour imposer un contrôle sur la population mondiale. Moins d’un tiers (28,4%) pense que la pandémie de Covid-19 s’est produite naturellement, comme d’autres pandémies dans l’histoire de l’humanité. 5,9% des répondants ne savent pas ou ne répondent pas à cette question.

Par ailleurs, 28,5 % des personnes interrogées pensent qu’il existe un plan mondial d’implantation de puces par la vaccination, tandis que 66 % rejettent cette théorie et 5,5 % ne savent pas ou ne répondent pas.

Exposition aux fake news

En ce qui concerne l’intention d’exposition personnelle aux fausses nouvelles, 54,7% des personnes interrogées considèrent qu’au cours des derniers mois, elles ont été exposées à des fausses nouvelles ou à des mésinformations dans une très large mesure (contre 55,6% en septembre 2021, 50,1% en juin 2021 et 55% en mars 2021), et 41,8% qu’elles ont été exposées dans une faible ou très faible mesure / pas du tout (contre 40,8% en septembre 2021, 45,6% en juin 2021 et 42,6% en mars 2021). 3,6% ne savent pas ou ne répondent pas à cette question (contre 3,6% en septembre 2021, 4,3% en juin 2021 et 2,5% en mars 2021).

« En ce qui concerne la vulnérabilité des Roumains à la mésinformation, nous notons les réponses inquiétantes concernant deux types de complots largement diffusés au cours des deux dernières années. Ainsi, un peu plus d’un quart des Roumains croient qu’il existe un plan mondial d’implantation de puces par la vaccination, et près de deux tiers pensent que la pandémie a été provoquée par les élites mondiales pour imposer un contrôle sur la population mondiale. Ce dernier chiffre ne reflète pas un déni de la pandémie et de ses graves effets, mais la tentation d’une très grande partie de la population pour les interprétations conspirationnistes, alimentées un temps par la mésinformation, les fausses nouvelles, certaines même diffusées par diverses voix influentes en Roumanie ou dans le monde, au détriment des explications raisonnables, acceptées par la communauté scientifique concernant les causes naturelles du virus COVID19 », a déclaré Remus Ștefureac, président de Strategic Thinking Group.

Quels sont les pays qui soutiennent la propagande ?

Concernant les pays qui soutiennent les actions de propagande, 27,3% des Roumains pensent que la Russie est la principale source d’actions de propagande, de mésinformation et de fausses nouvelles en Roumanie (contre 18,1% en septembre 2021, 25,2% en juin 2021, 24% en mars 2021). Dans le même temps, l’Union européenne est considérée comme la principale source de propagande, de mésinformation et de fausses nouvelles en Roumanie par 17% des répondants (contre 18,5% en septembre 2021, 13,8% en juin 2021, 18,5% en mars 2021), tout près de la Chine avec 17,7% (contre 14,3% en septembre 2021, 12,2% en juin 2021, 14,9% en mars 2021).

La Hongrie vient ensuite avec 5,4% (contre 6,9% en septembre 2021, 8% en juin 2021, 9,2% en mars 2021), les États-Unis – 4,9% (7,3% en septembre 2021, 7,9% en juin 2021, 9,2% en mars 2021) et l’Allemagne – 3,8% (2,2% en septembre 2021, 3,5% en juin 2021, 3,3% en mars 2021).

« La perception de la dimension conspirationniste du contrôle mondial est plus forte parmi le segment de la population ayant un niveau d’éducation primaire et de faibles revenus et vivant dans les zones rurales, mais, apparemment paradoxalement, lorsque le sujet de la cause de la pandémie de COVID est abordé, la part de la population qui croit en ce scénario augmente non seulement parmi les personnes vivant dans les zones urbaines et ayant un niveau d’éducation secondaire, mais aussi parmi la population ayant un niveau d’éducation supérieur et des revenus élevés. »

Les pays pauvres seront toujours plus terre à terre. Il faut avoir un niveau de domestication vraiment élevé pour croire que Poutine mange des bébés et que ce sont les antivax qui perpétuent le covid.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires