Dr Robert Malone : « Psychose de formation de masse COVID-19 » — Pourquoi tant de gens croient au mensonge du vaccin

31/12/2021 (2021-12-30)

[Source : La cause du peuple]

La plupart des gens n’arrivent pas à comprendre ce dans quoi nous sommes réellement engagés. Dans un état d’esprit présentant les caractéristiques croisées d’un état hypnotique et psycho-traumatique (allant jusqu’au fameux « syndrome de Stockholm »), ils s’illusionnent majoritairement sur le fait que nous sommes dans une simple parenthèse de limitation de nos droits fondamentaux due à une terrible pandémie. Cette limitation et les mesures de contrainte, brutales, qui nous sont imposées servant à nous protéger le temps que passe cette menace et que nous puissions revenir « au monde d’avant. ».
Or, nous sommes d’ores et déjà profondément engagés dans une dérive totalitaire, accompagnée d’un véritable génocide, bien pire que ce que  la plupart d’entre nous le pensent.

Ce qui suit a été écrit par le docteur Robert Malone, MD, MS, l’inventeur du vaccin ARNm, concernant la psychose de masse entourant les «vaccins» COVID-19 et l’incapacité ou le refus du public de voir la mort et la destruction causées par ces vaccins.

H. Genséric

Dr Malone :

Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’ai passé du temps à faire des recherches et à parler de la théorie de la psychose de masse. La plupart de ce que j’ai appris est venu du Dr Mattias Desmet, qui s’est rendu compte que cette forme d’hypnose de masse, de la folie des foules, peut expliquer l’étrange phénomène d’environ 20-30% de la population du monde occidental devenant fasciné par les Nobles Mensonges et le récit dominant concernant la sécurité et l’efficacité des vaccins génétiques, et propagés et appliqués à la fois par les politiciens, les bureaucrates scientifiques, les sociétés pharmaceutiques et les médias traditionnels.

Ce que l’on observe avec l’hypnose de masse, c’est qu’une grande partie de la population est totalement incapable de traiter de nouvelles données et faits scientifiques démontrant qu’elle a été induite en erreur sur l’efficacité et les effets néfastes de l’utilisation obligatoire du masque, des enfermements et des vaccins génétiques qui obligent le corps à fabriquer de grandes quantités de protéine Spike de coronavirus biologiquement active.

Ceux qui sont hypnotisés par ce processus sont incapables de reconnaître les mensonges et les fausses déclarations dont ils sont bombardés quotidiennement et ils attaquent activement quiconque a la témérité de partager avec eux des informations qui contredisent la propagande qu’ils ont appris à adopter. Et pour ceux dont les familles et les réseaux sociaux ont été déchirés par ce processus, et qui constatent que des parents et amis proches les ont ignorés parce qu’ils remettent en question la « vérité » officiellement approuvée et suivent en fait la littérature scientifique, cela peut être une source de angoisse profonde, de chagrin et de douleur psychologique.

C’est avec ces âmes à l’esprit que j’ai inclus une discussion sur la théorie de la formation de masse du Dr Mattias Desmet lors d’une récente conférence que j’ai donnée à Tampa, en Floride, devant un auditoire d’environ 2000 personnes. Alors que je regardais le public et que je parlais, je pouvais voir du soulagement sur de nombreux visages, et même des larmes couler des yeux d’hommes stoïques.

[Voir aussi :
Conférence – les mensonges du COVID
Dr Reiner Fuellmich et Ariane Bilheran sur le délire paranoïaque des élites mondialistes derrière la plandémie
Covid-19 : dérive totalitaire et psychopathologie collective
Crise Covid : comment sortir de l’hypnose négative ? – Du problème aux solutions
LE MEURTRE DE L’ESPRIT ou comment la peur mène à la psychose de masse
Alexandre Boisson, ex-policier du GSPR : Covid-19, manipulation des foules & résilience alimentaire
Comment la peur court-circuite le raisonnement
William Sargant, MK Ultra, conditionnement — Le détournement cognitif ou la psychologie qui consiste à façonner la réalité d’autrui
Psychopathologie du totalitarisme — Le délire paranoïaque, les aspects du projet totalitaire, et comment sortir de l’aliénation collective
Ariane Bilheran : « La crise sanitaire est un prétexte pour exercer une domination sur l’humanité »
Ariane Bilheran : « L’idéologie sanitaire est un prétexte à une gouvernance totalitaire »
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave (arianebilheran.com)
Le documentaire Hold-Up et l’interview d’Ariane Bilheran à propos de la crise mondiale Covid-19
« Covid 19, un virus et des hommes » : petit essai de psychopathologie apocalyptique
Décryptage de la Pandémie de Covid-19. Un exercice d’ingénierie sociale
Les mécanismes des régimes totalitaires
Psychose collective — Comment une population entière devient psychiquement malade
La psychologie inquiétante derrière le vaccin Covid : HYPNOSE DE MASSE et CULTE du SUICIDE
Ingénierie sociale – Le monde est sous hypnose
Comment on manipule pour avoir le consentement
Le contrôle mental au temps du Covid
Macron utilise l’expérience de Asch pour maintenir les français dans la peur du Covid
Témoignage de Brian Gerrish à Reiner Füllmich : La « pandémie » que l’on nous a lancée pour nous effrayer pourrait en fait être la chose qui nous fera redevenir plus humain
Covid et destruction psychique: SOS psychiatres !
Des études montrent que la religion et la spiritualité sont positivement liées à une bonne santé mentale. La nouvelle science de la neurothéologie
De l’eugénisme à l’hygiène sociale ou le contrôle mental comme moyen de gérer les masses
Éteignez la télévision – La programmation neurolinguistique a été utilisée contre les populations dans de nombreux pays et le Royaume-Uni pourrait être aux commandes
Soumission à l’autorité : l’obéissance n’est pas ce que Stanley Milgram croyait
Covid : comment l’irrationalité s’est emparée de nos sociétés
Le cerveau électronique
Techniques de manipulation de masse et propagande — Application à la Covid-19
Covid-19 : La destruction systématique de la psyché humaine
Crise du covid : les scientifiques britanniques admettent avoir utilisé la peur pour aider leur gouvernement à contrôler la population]

À mon insu, quelqu’un a enregistré le discours et a ajouté la piste vocale à une série d’images apaisantes de paysages naturels, produisant une vidéo qui est devenue virale dans le monde entier. Un lien vers la vidéo, ainsi que quelques notes pour clarifier et compléter l’exposé sont annexés ci-dessous. Beaucoup m’ont dit qu’ils trouvaient cela très guérissant. J’espère que ça pourra t’aider aussi :

Un bref aperçu de Mass Formation, qui a été développé par le Dr Mattias Desmet. Il est psychologue et statisticien. Il est à l’Université de Gand en Belgique. Je pense que le Dr Mattias est au courant de ce qui se passe et il appelle ce phénomène : PSYCHOSE DE FORMATION DE MASSE

Ainsi, quand il parle de formation de « masse », vous pouvez considérer cela comme l’équivalent de la formation de « foule ». On peut penser à cela comme : PSYCHOSE DE LA FOULE

Les conditions pour mettre en place une psychose de formation de masse incluent le manque de connexion sociale et de création de sens ainsi que de grandes quantités d’anxiété latente et d’agressivité passive. Lorsque les gens sont inondés d’un récit qui présente un « objet d’anxiété » plausible et une stratégie pour y faire face, alors de nombreux individus se regroupent pour lutter contre l’objet avec une détermination collective. Cela permet aux gens de cesser de se concentrer sur leurs propres problèmes, évitant ainsi une angoisse mentale personnelle. Au lieu de cela, ils concentrent toute leur pensée et leur énergie sur ce nouvel objet.

Au fur et à mesure que la formation de masse progresse, le groupe devient de plus en plus lié et connecté. Leur champ d’attention se rétrécit et ils deviennent incapables d’envisager des points de vue alternatifs. Les dirigeants du mouvement sont vénérés, car on les considère incapables de faire des erreurs.

Sans relâche, une société sous le charme de la formation de masse soutiendra une structure de gouvernance totalitaire capable d’atrocités autrement impensables afin de maintenir la conformité . Une note : la formation de masse est différente de la pensée de groupe. Il existe des moyens simples de corriger la pensée de groupe en faisant simplement appel à des voix dissidentes et en vous assurant de leur donner des plates-formes. Ce n’est pas si facile avec la formation de masse. Même lorsque le récit s’effondre, des fissures dans la stratégie ne résolvent clairement pas le problème, la foule hypnotisée ne peut pas se libérer du récit. C’est ce qui semble se produire actuellement dans le monde avec COVID-19 [et en France avec Zemmour]. La solution pour ceux qui contrôlent le récit est de produire des mensonges de plus en plus gros pour étayer la solution. Ceux qui sont contrôlés par la formation de masse ne sont plus capables d’utiliser la raison pour se libérer du récit de groupe.

Bien sûr, l’exemple évident de formation de masse est l’Allemagne dans les années 30 et 40. Comment le peuple allemand, très instruit, très libéral au sens classique du terme ; les gens à l’avant-garde de la pensée l’occidentale… comment ont-ils pu devenir si fous et faire ce qu’ils ont fait?  

Comment cela pourrait-il arriver à un peuple civilisé ?

Le leader d’un mouvement de formation de masse utilisera sa plate-forme pour continuer à fournir au groupe de nouvelles informations sur lesquelles ses fans vont se concentrer [comme Moïse Yehouda Z]. Les dirigeants, à travers les principaux médias et les canaux à leur disposition, alimentent en permanence la « bête » avec plus de messages qui focalisent et hypnotisent davantage leurs adhérents.

Des études suggèrent que la formation de masse suit une distribution générale :

  • 30% sont soumis à un lavage de cerveau, et sont hypnotisés et endoctrinés par le récit de groupe
  • 40 % au milieu sont perméables au récit et peuvent suivre si aucune alternative valable n’est perçue
  • 30% luttent contre le récit.

Ceux qui se rebellent et se battent contre le récit, deviennent l’ennemi de ceux dont le cerveau a été lavé et deviennent la cible principale de ces derniers pour des agressions [à l’image des singes[1]].

L’un des meilleurs moyens de contrer la formation de masse est que ceux qui s’opposent au récit continuent de s’y opposer, ce qui sert à briser l’hypnose de certains membres du groupe ayant subi un lavage de cerveau et à persuader le milieu perméable de choisir la raison plutôt que l’inconscience.

Le Dr Desmet suggère que pour quelque chose d’aussi gros que COVID-19, le seul moyen de briser la psychose de formation de masse est de donner à la foule quelque chose de plus grand sur lequel se concentrer. Il pense que le totalitarisme est peut-être ce plus gros problème. Bien sûr, après COVID-19, le totalitarisme mondial peut être le plus gros problème de notre temps.

Source :  https://www.thetruthseeker.co.uk/?p=247495


Transcription courte de la vidéo (https://crowdbunker.com/v/aIJpNp94uV) du Dr Mattias Desmet

Si vous avez ces 4 éléments :  

  • le manque de liens sociaux, [Ndlr : ce qui est favorisé par les « Réseaux Sociaux » qui ne remplacent pas les contacts réels.]
  • le manque de sens dans la vie [Ndlr : les religions et la spiritualité apportent un sens à la vie, mais l’individu qui s’en est éloigné devient vide, déconnecté de son âme. Voir aussi Le secret de l’exil juif et le dévoilement du messie],
  • une « anxiété flottante »
  • et un mécontentement psychologique [de type] « anxiété flottante »,

alors la société est à haut risque en ce qui concerne la naissance d’un phénomène de masse [auquel il faut ajouter un média de diffusion de masse pour parvenir à ses fins].

[Ndlr : L’anxiété flottante désigne un trouble mental dans lequel l’attaque d’anxiété ou de panique est générée sans une situation ou un objet spécifique qui le déclenche (c’est-à-dire une anxiété sans cause discernable. L’individu n’arrive pas à trouver d’où peut venir son anxiété). Le trouble d’anxiété généralisée, ou DAG, est le terme médical utilisé pour désigner l’anxiété flottante.]

Et ces 4 conditions étaient présentes peu avant la crise du corona. Il y avait comme une épidémie de burnouts. Il y avait entre 40% à 70% des gens qui considéraient leur travail comme n’ayant aucun sens comme cela est décrit dans le livre « Bullshit Jobs » de David Graeber. Et aussi lorsqu’on regarde la consommation des produits psychotropes. C’était énorme et cela montre à quel point le mécontentement était présent dans notre société.
Par exemple en Belgique qui représente environ 11 millions de personnes, il est consommé jusqu’à 300 millions de doses d’anti-dépresseurs par année. C’est énorme.

On voit que ces 4 conditions étaient réunies, le manque de sens, de liens sociaux, anxiété et mécontentement « librement suspendus dans l’air ».

Vous devez savoir que l’anxiété « flottante » est le phénomène psychologique le plus douloureux qu’une personne puisse expérimenter. Cela mène à des attaques de panique et à des expériences psychologiques de toutes sortes très douloureuses.

Et donc, ce que les gens veulent dans ce cas-là, est de connecter cette anxiété à quelque chose. Ils cherchent une explication à leur anxiété. Si cette anxiété « flottante » est hautement présente au sein de la population, et si les médias fournissent un narratif qui pointe vers un objet d’anxiété, et, en même temps, fournissent une stratégie qui permette de gérer cet objet d’anxiété, alors toute l’anxiété se connecte à cet objet et les gens acceptent de suivre la stratégie pour gérer cet objet peu importe le coût, les conséquences. C’est ce qui se produit au début d’une formation de masse.

Ensuite, lors de la 2e étape, les gens démarrent une bataille collective et héroïque contre cet objet d’anxiété. De cette manière, un nouveau type de lien social et un nouveau sens de la vie émergent.
Soudainement, la vie est dirigée vers cette bataille contre l’objet d’anxiété et, de ce fait, il y a établissement d’une nouvelle connexion avec d’autres gens. Et le basculement soudain d’un état négatif, d’un manque radical de connexion sociale, vers l’opposé, vers une connexion sociale massive qui est expérimenté au sein d’une foule, ce « switch » soudain mène vers une sorte d’intoxication mentale et c’est ce qui fait que la formation de masse ou la formation de foule est l’exact équivalent de l’hypnose [« switch » qui fait oublier le manque de sens, l’anomie & l’angoisse, et qui donne en même temps une réponse concrète au mécontentement, est le caractère presque magique du switch].

Donc, toutes les personnes qui ont étudié ce phénomène de formation de masse, comme Gustave Lebon, McDougal, Canetti, ont remarqué que la formation de masse n’était pas similaire à l’hypnose mais était son exact équivalent. La formation de masse est un genre d’hypnose.

Donc, ce qu’il se passe à ce moment où les gens expérimentent cette intoxication mentale est que le fait que le narratif soit incorrect, même de manière flagrante, n’a plus d’importance. Ce qui compte est qu’il mène vers cette intoxication mentale.
Et c’est pourquoi ils continuent à suivre le narratif malgré le fait qu’ils pourraient se rendre compte de son absurdité en y réfléchissant brièvement. C’est le mécanisme central de la formation de masse et c’est ce qui le rend si difficile à contrer.

Parce que, pour les gens, ça n’a pas d’importance que le narratif soit erroné. Et ce que nous essayons de faire constamment est de montrer que le narratif est absurde mais, pour les gens, ce n’est pas ce qui compte. Ce qui compte est qu’ils ne veulent pas revenir à cet état précédent douloureux d’anxiété « flottante ».

Ce dont nous devons nous rendre compte, si nous voulons changer la donne, est que la première chose que nous devons faire est de reconnaître cette anxiété douloureuse, de réfléchir à ce qui nous a mené à cet état de  manque de sens de la vie, de manque de liens sociaux, d’anxiété et de massif mécontentement « flottant » [Ndlr : sans cause discernable ou reconnue par l’individu qui la subit], et d’essayer de dire aux gens que nous n’avons pas besoin d’une crise corona pour établir de nouveaux liens sociaux entre-nous. Nous devons trouver d’autres manières qui puissent nous permettre de gérer tous ces problèmes psychologiques qui existaient avant la crise et essayer de trouver d’autres solutions.

Nous n’avons pas besoin de ce type de phénomène massif pour résoudre le problème. La formation de masse est, en fait, une solution symptomatique à un problème psychologique réel.
Et, selon moi, cette crise est avant tout une large crise sociétale et psychologique, bien plus qu’une crise biologique par exemple, ou sanitaire.

Et donc, à partir de cet état d’intoxication mentale, vous pouvez expliquer tous les autres phénomènes liés au totalitarisme. L’intoxication mentale mène à un rétrécissement du champ de l’attention, elle fait en sorte que les gens ne font que ce qui est indiqué par le narratif.

Par exemple, les gens voient les victimes du coronavirus mais semblent incapables de voir, à un niveau corrélatif, les dommages collatéraux sociaux et leurs victimes. Ils sont également incapables, au niveau émotionnel, de ressentir de l’empathie pour les victimes sociales indirectes de la crise sanitaire et y compris davantage touchées directement par le virus d’ailleurs [ces victimes son invisibilisées car hors cadre du narratif].

Ce n’est pas par égoïsme, c’est un des effets de ce phénomène psychologique. Et, en fait, la formation de masse n’entraine pas du tout d’égoïsme, bien au contraire. La formation de masse focalise tellement fort l’attention sur un point unique que vous pouvez prendre tout aux gens, leur bien-être physique, matériel et psychologique, ils ne le remarqueront même pas. Et c’est l’une des conséquences majeures de la formation de masse.

Et c’est exactement la même chose qu’avec l’hypnose classique. Lorsque, durant l’hypnose, l’attention de quelqu’un est focalisée sur un point particulier, vous pouvez lui couper dans la chair à vif sans que la personne ne le remarque. C’est ce qui se passe lorsque l’hypnose est utilisée comme type d’anesthésie durant une opération chirurgicale. Une simple procédure d’hypnose est suffisante pour rendre les gens complètement insensibles à la douleur.

Cela démontre que la focalisation de l’attention est tellement forte, que ce soit en formation de masse ou en hypnose, que les personnes sont complètement insensibles à toutes les pertes qu’ils subissent en conséquence.

Une autre conséquence qui est typique des états totalitaires est que les gens deviennent radicalement intolérants à toute voix dissonante. Si quelqu’un raconte une autre histoire ou bien si quelqu’un dit que cette histoire officielle est fausse, alors cette personne menace de réveiller les gens et ils se mettront en colère parce qu’ils seront confrontés avec l’anxiété et le mécontentement psychologique initiaux et donc ils vont diriger toute leur agressivité contre toute voix dissonante. Et, en même temps, ils sont radicalement tolérants par rapport à leurs leaders, les gens qui représentent la voix du narratif mainstream.

Ils [les leaders] peuvent tricher, mentir, manipuler, et faire tout ce qu’ils veulent, ils seront toujours pardonnés par la foule, parce que la foule semble penser qu’ils le font pour leur bien. Cela fait également partie des mécanismes de la formation de masse.

[Je me suis arrêté à 13:40 environ]

NOTES de H. Genséric

[1] Théorème du singe

Le conditionnement mental est le processus menant le cerveau à adopter certains modèles de pensée, tendances ou état mental. Le conditionnement mental peut être d’origines diverses : les mass-média, la société, les pairs, la famille, la religion ou le système éducatif. Le conditionnement mental peut être illustré par le fameux «Théorème du singe » qui se rapporte à une expérience faite à l’Université de San Diego (USA).

Plus d’infos »

VOIR AUSSI :

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires