Mois : juillet 2021

Dans le viseur de l’État

Nous retrouvons Vanessa Codaccioni et Eléonore Weber dans un café. La première est historienne et politologue, spécialiste de la justice pénale et de la répression ; la seconde autrice, metteuse en scène et réalisatrice. Toutes deux observent les mécanismes de répression, de surveillance et de délation à l’œuvre au plus haut niveau des États : qui nous surveille ? selon quels procédés ? avec quels objectifs ? Le dernier film d’Eléonore Weber, Il n’y aura plus de nuit, est un montage de vidéos de frappes américaine et française sur des zones de guerre impérialiste (Afghanistan, Irak, Pakistan), enregistrées par les caméras infrarouges d’hélicoptères. Le spectateur voit ainsi ce que voit le soldat, avant de mettre à mort un ensemble de pixels. Le dernier ouvrage de Vanessa Codaccioni, La Société de vigilance, est sous-titré " Auto-surveillance, délation et haines sécuritaires " : il éclaire l’avènement de nos sociétés de contrôle permanent. Traçage, fichage, vidéosurveillance, signalements à grande échelle : la résistance est faible. Nous tenions à les faire se rencontrer.

Lire la suite

Manifestations massives dans toute la France contre le pass sanitaire pour le troisième samedi consécutif

La mobilisation contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire est très forte ce samedi dans toute la France. Les foules se sont rassemblées sur environ 200 points de manifestations dans plus de 150 villes dont Paris, Marseille, Toulon, Draguignan, Poitiers, Toulouse, Aix-en-Provence, Montpellier, Bordeaux, Nice, Metz, Nantes, Pau…

Lire la suite

« Vaccins » anti-covid : témoignage d’une pédiatre texane devant le Sénat US

Jamais dans l’Histoire, nous n’avons donné des médicaments non autorisés par la FDA à des personnes qui ne faisaient pas initialement partie des tests. Il n’y a pas eu de patients de moins de 18 ans soumis aux expérimentations. Dans les tests, il n’y avait pas de patients qui avaient été exposés, ou qui avaient eu le Covid. (...) Nous permettons aux enfants de 16 ou 17 ans de se soumettre à ce vaccin, mais ils n’ont jamais fait partie d’aucune étude. (...) Cela signifie que ces enfants, qui sait pourquoi, ne diffusent pas la maladie. Les enfants ne sont pas des super-diffuseurs. (...) Ils ont commencé les tests sur les animaux, et comme les animaux mouraient, ils ont arrêté les tests.

Lire la suite

87 institutions sanitaires/scientifiques du monde entier n’ont pas réussi à citer un seul cas d’isolement et de purification du “SARS-COV-2”, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais

Une personne saine d’esprit mélangerait-elle l’échantillon d’un patient (contenant diverses sources de matériel génétique et dont il n’a jamais été prouvé qu’il contenait un virus particulier) avec des cellules rénales de singe, du sérum bovin fœtal et des médicaments toxiques, puis prétendrait que la concoction résultante est un “isolat du SARS-COV-2” et l’expédierait à l’étranger pour qu’il soit utilisé dans des recherches critiques (y compris le développement de vaccins et de tests) ? Parce que c’est le genre de travaux frauduleux que des équipes de recherche du monde entier font passer pour “l’isolement du virus”.

Lire la suite

Cruauté accrue de la Secte Affairiste Répulsive Sadique (la SARS) suite…

Cette Secte s’avère donc de plus en plus cruelle, manipulant férocement et frénétiquement depuis dix-huit mois les chiffres, le tout toujours pour faire peur, minima du dressage d’esclaves S.M (avec l’injection synthétique), alors qu’elle interdit toujours dans les faits de soigner de façon précoce, menaçant toujours de casser l’IHU de Marseille (empêchant cependant des collègues de Raoult d’être qualifiés par le CNU au rang de professeur), poursuivant tous ceux (soignants, pourtant) qui contestent leurs mensonges, tout en continuant à fermer des lits d’hôpitaux…

Lire la suite

Pass sanitaire et injection obligatoire : les conseils de « guerre » de Me de Araujo-Recchia et Me di Vizio

Depuis des mois, l’effondrement éthique, sociétal et juridique auquel nous assistons sous la houlette toxique d’une médico-cratie en transe, entraîne dans son sillage des politiques qui ne le sont pas moins. Ceci au détriment de toute logique et de toute souvenance qu’il existe quelque part un vague bidule appelé le « réel ». Les mêmes professeurs azimutés (mais aussi instrumentalisés et à vrai dire assujettis – directement ou indirectement – à des intérêts privés) qui hurlaient au loup quant à la stratégie suédoise – consistant à n’imposer à la population que des mesures « evidence-based » en prenant soin d’en ré-évaluer régulièrement la pertinence-  nous abreuvent maintenant de beuglements semi-articulés selon lesquels la seule voie possible désormais est celle conduisant au « pass sanitaire » et à la remise au pas des récalcitrants.

Lire la suite

La liberté ne se négocie pas

Macron en rêvait pour son référendum "vert", aujourd'hui enterré. Le Sénat l'a fait pour ses mesures attentatoires aux libertés fondamentales, celle de travailler, celle d'aller et venir, celle de disposer de son propre corps. Voici que l'opposition de droite (à quelques exceptions près), majoritaire au Sénat, vient de se joindre à un pouvoir à bout de souffle pour asservir le peuple français. Et cela, au moment même où le président de la République, plus diviseur que jamais, stigmatisait "l'irresponsabilité et l'égoïsme des non vaccinés".

Lire la suite

Passe sanitaire : preuve que tout était déjà prévu avant janvier 2020 !

C’est bête de faire des erreurs, surtout venant de Santé publique France. Surtout qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Dans leur rapport — Covid-19 : point épidémiologique hebdomadaire du 1er avril 2021 —, le nombre total des décès dus au virus est publié page 41 : « Entre le 1er mars 2020 et le 30 mars 2021 : Total de 95 364 décès de patients Covid ». Puis, page 43, tableau 10 : « 14 471 décès imputés au Covid-19 seul, 27 031 décès imputés au Covid-19, mais avec une ou plusieurs comorbidités, donc un total de 41 502 décès ». Entre les deux totaux, une différence de 53 862 décès. Ah ! quand même… Le vrai total n’a donc plus rien à voir avec le bourrage de crâne politico/médico/médiatique.(…) Autre erreur : l'affiche de Santé Publique France sur le pass sanitaire date de janvier 2020 !

Lire la suite

PfizerLeak : les contrats Pfizer et leurs clauses surprenantes

Extrêmement contraignants pour les États qui les ont signés, les contrats Pfizer semblent les avoir ligotés. Quelques explications qui s'appuient sur les tweets de Marceau qui a traduit et commenté ces révélations faites sur Twitter. Bien que les documents qui ont fuité soient en réalité des "drafts" du laboratoire, soit un brouillon, une version non finale, il y a fort à parier que les contrats y ressemblent comme deux gouttes d'eau. Pfizer s'est montré plutôt agressif en essayant de protéger les détails de leurs accords internationaux sur le vaccin COVID-19. Mais en voici une copie. Le document qui est ici épluché a été rendu public par l'Albanie en janvier 2021.

Lire la suite

NOUS SOMMES LA MAIN !

Le droit n'est qu'un outil, qu'une arme, qu'un marteau… Sans la main qui les commande, ils ne sont RIEN ! Vous êtes cette main, vous avez VOTRE destin entre VOS mains ! Réaction 19, Reinfocovid, Mme Wonner et tous les autres ne fournissent que des outils…

Lire la suite

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie

La vidéo de l’intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV est rapidement devenue virale. Et pour cause : le virologue a qualifié de « mensonge d’État » l’hypothèse d’une 4e vague de Covid-19 à l’hôpital tandis que médias maistream et responsables politiques entretiennent un climat de peur afin de justifier l’instauration du pass sanitaire.

Lire la suite

Où allons-nous avec le pass ?

Les parlementaires français ont voté contre l'arrêt du Pass sanitaire une fois ladite crise passée ! Quelle sera donc l'évolution de ce pass ? Le contrôle total par des outils numériques de toute la population, ou que vous soyez, même dans l'intimité ?  (Vidéos)

Lire la suite

Souvenirs de la montée du nazisme

Qu'est-ce qu'une révolution ? Les spécialistes du droit public répondent : la modification d'une constitution par d'autres moyens que ceux qu'elle prévoit. Si l'on souscrit à cette sèche définition, la « révolution » nazie de mars 1933 n'en était pas une. Car tout se passa dans la stricte légalité, avec les moyens prévus par la constitution : d'abord des « décrets-lois » du président et enfin une résolution qui transférait au gouvernement la totalité du pouvoir législatif, résolution votée par le Parlement à la majorité des deux tiers exigée pour les changements constitutionnels. C'est là une imposture manifeste. Mais quand on voit les choses comme elles ont vraiment été, on peut encore se demander si ce qui s'est joué en mars mérite vraiment le nom de révolution. Pour le sens commun, l'essentiel d'une révolution semble résider dans le fait que des gens attaquent par la violence l'ordre existant et ses représentants : police, armée, etc., et l'emportent sur lui.

Lire la suite

Encore un « Fact Checker » (Vérificateur de fait) pris à désinformer

Libé, CheckNews et l'ivermectine : non seulement partisans mais désinformateurs. Dans un article récent, M. Gouthière, qui se présente comme un journaliste scientifique, "fact-checker" de Libération, commet pas moins de six affirmations trompeuses sur l’ivermectine. Il avait déjà été pris en défaut à plusieurs reprises, pour désinformation sélective sur l’hydroxychloroquine et l’étude Recovery. 

Lire la suite

De la démocratie à la tyrannie

Le passe-temps populaire des démocraties modernes — punir les diligents et les économes, tout en récompensant les paresseux, les imprudents et les dépensiers — est cultivé via l’État. Il existe au moins trois voies pour passer de la démocratie à la tyrannie. Nous expérimentons actuellement la troisième.

Lire la suite

Pegasus, RSF et les journalistes « autoproclamés » du Hirak algérien

Selon la mythologie grecque, Pegasus (Pégase en français) est un cheval ailé qui était chargé d’acheminer le tonnerre et les éclairs sur l’Olympe. Il avait aussi comme pouvoir de faire jaillir les sources d’un coup de sabot. Et comme son homologue mythologique, le pauvre hongre sorti des laboratoires de l’entreprise israélienne NSO a non seulement réussi à faire tomber la foudre et le tonnerre sur la tête de certains pays, en particulier le Maroc, mais a aussi permis de confirmer la compromission de certains « journalistes autoproclamés du Hirak » et de leurs employeurs et soutiens étrangers.

Lire la suite

L’oxyde de graphène présent dans tous les vaccins fait des vaccinés des bombes à retardement ambulantes

Dans une nouvelle vidéo, La Quinta Columna révèle que de l'oxyde de graphène (GO) a été trouvé dans une solution saline et ils en déduisent que l'utilisation du GO est beaucoup, beaucoup plus répandue et a commencé bien plus tôt que les seuls vaccins "Covid". On a constaté que les bébés sont magnétiques, et les personnes qui n'ont pas pris le vaccin "Covid" ou qui n'ont pas été testées par PCR ou qui n'ont pas porté de masques montrent également du magnétisme, donc cela doit venir d'ailleurs. Ils en déduisent que le GO est utilisé depuis quelques années dans tous les vaccins, y compris le tétanos, la méningite, les vaccins pour enfants, etc. La Quinta Columna affirme que le GO était aussi dans le vaccin contre la grippe de 2018 et que cela pourrait expliquer pourquoi des personnes présentent du magnétisme alors qu'elles n'ont pas eu le vaccin "Covid". Cela pourrait également expliquer le nombre élevé de décès dus à la "grippe" après la campagne de vaccination contre la grippe de 2018. Cela explique aussi le fait que tant de personnes soient mortes à Wuhan. 

Lire la suite