Étiquette : Monnaie

Permaculture vs agriculture industrielle : le sens des priorités

Le progrès technologique est décidément prodigieux : avec une moissonneuse-batteuse, un seul homme peut couvrir à lui seul des hectares de terrain, avec un avion il peut répandre des pesticides à volonté. Lorsqu’on regarde la productivité par heure travaillée dans l’agriculture, la technologie fait des miracles : C’est là tout le danger de ne raisonner que sur des chiffres et des statistiques détachées de la réalité : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. La véritable question à se poser est la suivante : parmi toutes les statistiques, dans l’éventail complet des possibilités, que faut-il privilégier, où doit-on mettre les priorités ? Si la première priorité que l’on retient est effectivement la productivité par heure/humain travaillée alors, aucune hésitation, il est indispensable de faire avancer la technologie encore davantage, au point même où des robots pourraient eux-mêmes faire les semis, l’arrosage, l’épandage de pesticides, fongicides, engrais, et la récolte voire même les transformations et emballages des produits. Tout cela pour plus de profits financiers pour les propriétaires terriens puisque plus un seul être humain ne serait nécessaire pour dégager des bénéfices d’une parcelle de terrain. Pendant ce temps, en gardant un esprit ouvert, alerte et à l’affût de toutes les données qui peuvent nous aider à prendre des décisions, on peut constater que : l’utilisation massive de pesticides provoque de multiples effets secondaires, dont l’empoisonnement des humains et de la faune (on pense aux abeilles mais c’est tout l’écosystème qui est touché, dont on sait pourtant qu’il est formé de boucles de rétroactions et de cycles de consommation par les chaînes alimentaires), la contamination des sols et de l’eau des sous-sols qui se répand dans tout l’environnement y compris dans vos verres et dans vos assiettes, la culture industrielle oblige à la monoculture, pari très risqué lorsqu’un unique parasite…

Lire la suite

« …des banquiers et des industriels qui, réduisent le monde entier à l’esclavage. » – Louis McFadden

Citation : « …des banquiers et des industriels qui, réduisent le monde entier à l’esclavage. » – Louis McFadden Publié par Aphadolie Louis Thomas McFadden (25.07.1876 – 01.10.1936), Représentant des États-Unis Le parlementaire républicain, Louis McFadden, président de la House Banking Committee, a déclaré au Congrès en 1929, que « La crise n’est pas accidentelle. C’est un évènement préparé soigneusement. Les banquiers internationaux essaient de pousser les gens au désespoir afin de pouvoir dominer tout le monde. ». En 1934, il a dit au Congrès que « Les Banques de Reserve Federales ne sont pas des agences gouvernementales. Ce sont des monopoles de crédit qui, pour leur propre avantage des bulles dépouillent. Ils sont formés par les Banques Centrales européennes. Dans ce groupe louche de pirates financiers, il y a des gens qui, pour un seul dollar, égorgerait un homme. » Et puis il ajouta : « Ils essaient de cacher leur pouvoir, mais la vérité est que la F.E.D a usurpé le gouvernement. On a mis sur pied un système planétaire. Un super-Etat contrôlé par des banquiers et des industriels qui, pour leur plaisir, réduisent le monde entier à l’esclavage. » Et pour conclure, McFadden déclara : « Les banquiers privés internationaux peuvent, grâce à ce système, déterminer soi-disant « légalement » le taux du dollar et par conséquent faire accroitre ou au contraire écrouler l’économie. C’est exactement ce qu’il s’est passé en 1907 et en 1929 aux Etats-Unis et en 1920 en Allemagne. Les Banques Fédérales fixent le nombre de billet à imprimer, une décision qui, en fait, devrait être un ressort de l’Etat. La F.E.D fabrique de l’argent à partir de rien, absolument à partir de rien du tout. » Après deux attentats échoués contre McFadden, il a finalement été empoisonné, le 1octobre 1936. Deux ans avant sa mort, il déclara encore : « La dépression n’était pas un accident. C’était un…

Lire la suite

La découverte climatique de Zeller-Nikolov pourrait bouleverser le monde

La découverte climatique de Zeller-Nikolov pourrait bouleverser le monde La nature a créé la relation mathématique fondamentale maintenant connue sous le nom de E = mc2. Un résultat mathématique, s’il est prouvé valide, est un phénomène réel, aussi réel que de trouver un diamant dans un lit de rivière. La nature crée des relations mathématiques fondamentales; les humains ne font que les découvrir. La découverte mathématique simple et limpide faite par les Drs Karl Zeller et Ned Nikolov a de nombreux ennemis. Si leurs conclusions sont avérées exactes, les industries éolienne et solaire pourraient faire faillite et faire pression sur les politiciens pour qu’ils mettent fin aux mandats relatifs aux biocarburants. Cela embarrasserait la plupart des politiciens et presque tous les climatologues, même ceux qui pensent que le dioxyde de carbone n’a pas d’effet significatif sur la température de la Terre. La découverte climatique de Zeller-Nikolov utilise les données officielles de la NASA pour quantifier les températures moyennes des corps planétaires à surface solide en orbite autour de notre Soleil. La formule n’est pas applicable aux planètes gazeuses: Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Zeller et Nikolov déclarent pouvoir déterminer la température moyenne à long terme de Vénus, de la Terre, de Mars, de Titan (une lune de Saturne) et de Triton (une lune de Neptune) en utilisant seulement deux valeurs informatives: leur distance au Soleil. et leur pression atmosphérique. Zeller et Nikolov ont constaté que la composition gazeuse des atmosphères n’était pas essentielle pour déterminer les températures moyennes à long terme. Par exemple, l’atmosphère de Vénus est composée à 96,5% de dioxyde de carbone, alors que l’atmosphère terrestre ne contient que 0,04% de dioxyde de carbone, mais ces différences considérables n’ont aucune incidence sur les calculs mathématiques nécessaires pour déterminer les températures moyennes. Cette preuve mathématique nous dit que même…

Lire la suite

Premier procès en Grande-Bretagne contre le 5G – Et le peuple a gagné

Mark Steele, un militant 5G, a souligné les dangers d’un déploiement 5G secret par le conseil municipal de Gateshead où les résidents se plaignent de l’augmentation des maladies et du cancer dans la zone touchée. Il y a suffisamment de preuves pour conclure que les nouveaux réseaux 5G intelligents sur le dessus des nouveaux lampadaires à LED émettent des fréquences de rayonnement de classe 1 et devraient être traités comme un danger pour le public.

Lire la suite

Forbes: La guerre du réchauffement de la planète contre le capitalisme: une leçon d’histoire importante

* Cet article du Forbes, publié en janvier 2013, est incroyablement révélateur, voire même la preuve de la fabrication du  "réchauffement climatique d'origine anthropique". Vous comprendrez les origines de cette prétendue "urgence climatique" menaçant l'humanité d'une catastrophe certaine, nécessitant un effort unifié des grandes puissances pour susciter une intervention politique mondiale concertée. Obliger tous les pays du monde à se soumettre aux diktas du lobby de la "taxe carbone", création de "ceux qui font pousser l'argent dans les arbres" et qui font croire que le CO2 contribue au réchauffement planétaire alors qu'il enrichie la croissance de la forêt dans laquelle ils récoltent leur papier-monnaie! Sans compter que ces faussaires et imposteurs ont réussi à taxer l'air! Faut le faire... Lors de la dernière réunion alarmiste des Nations Unies sur le climat à Doha (2012), le Qatar a connu une sorte de crise provoquée par un homme sous la forme d'un typhon nommé Christopher Monckton, troisième vicomte de Benchley, conseiller de l'ancienne Première ministre Margaret Thatcher et climatologue. Occupant temporairement un microphone vacant attribué à un délégué de Birmanie, il a donné à tout l'auditoire une nouvelle très terrifiante… "depuis 16 ans que nous assistons à ces conférences, il n'y a eu aucun réchauffement climatique". Si ce n’était pas assez effrayant, entre blasphème et chahuts, Moncton foudroie l'assemblée en poussant le blasphème le plus total: "Si nous prenons action comme ils le proposent toujours, le prix de cela serait bien plus élevé que de prendre des mesures d'adaptation plus tard. Donc, notre recommandation est que nous devons nous engager très rapidement à une révision de la science afin de nous assurer que nous sommes tous sur la bonne voie." Oui, vous avez bien lu. Il a eu l'audace d'interroger la "science" derrière les demandes de fonds basées sur la crise climatique de l'ONU. Et…

Lire la suite

La philosophie des anciens pour sauver l’Europe des griffes de la Finance ?

La sainte loi de la finance, qui repose sur la notion d’intérêts bancaires, creuse de plus en plus les inégalités entre les États européens du Sud et du Nord. Pour comprendre ce phénomène, un petit saut dans l’Histoire s’impose : faut-il nous réapproprier les idées philosophiques de nos anciens sur la monnaie et l’usure, celles d’Aristote, de Saint-Augustin, ou de Thomas d’Aquin ?

Lire la suite

Gilets jaunes : Le RIC ou la «parabole des aveugles»

La question de la représentation est devenue centrale dans le discours des gilets jaunes, alors qu’au départ, seules des revendications salariales, la défense du pouvoir d’achat, (« pouvoir remplir le frigo ») étaient émises par les manifestants. Le Référendum d’Initiative Citoyenne s’est progressivement imposé à travers les médias. Ainsi, le pouvoir est parvenu à occulter les priorités des manifestants, en faisant de la représentation la condition pour pouvoir entendre leurs voix.

Lire la suite

Alexandre Soljenitsyne : «Les hommes ont oublié Dieu»

«Les hommes ont oublié Dieu» - Le discours de Templetonpar Alexandre Soljenitsyne Il y a plus d'un demi-siècle, alors que j'étais encore enfant, je me souviens d'avoir entendu un certain nombre de personnes âgées offrir l'explication suivante des grands désastres survenus en Russie: les hommes ont oublié Dieu; c’est pourquoi tout cela est arrivé. Depuis près de cinquante ans, j'ai travaillé sur l'histoire de notre révolution. Au cours de ce processus, j'ai lu des centaines de livres, recueilli des centaines de témoignages personnels et j'ai déjà contribué à huit de mes propres travaux pour nettoyer les décombres laissés par ce bouleversement. Mais si on me demandait aujourd’hui de formuler le plus précisément possible la cause principale de la révolution ruineuse qui a englouti quelque soixante millions de personnes de notre peuple, je ne saurais le dire plus précisément que de répéter: les hommes ont oublié Dieu; c’est pourquoi tout cela est arrivé. Qui plus est, les événements de la révolution russe ne peuvent être compris que maintenant, à la fin du siècle, dans le contexte de ce qui s'est passé depuis dans le reste du monde. Ce qui émerge ici est un processus de portée universelle. Et si j'étais appelé à identifier brièvement le trait principal de tout le vingtième siècle, je ne pourrais rien trouver de plus précis et concis que de répéter encore une fois: les hommes ont oublié Dieu. Les défaillances de la conscience humaine, privée de sa dimension divine, ont été un facteur déterminant dans tous les crimes majeurs de ce siècle. Les défaillances de la conscience humaine, privée de sa dimension divine, ont été un facteur déterminant dans tous les crimes majeurs de ce siècle. La première de celles-ci est la Première Guerre mondiale, et on peut y retrouver une grande partie de la situation…

Lire la suite

Vive l’« intelligence » artificielle. Plus de 2000 morts en Australie à cause de la robotisation

Vive l’« intelligence » artificielle. Plus de 2000 morts en Australie à cause de la robotisation Et un chinois cloué par le robot de son usine Par SputnikNews – Le 18 février 2019 On estime à 2030 le nombre d’Australiens bénéficiant d’une forme d’aide sociale ou autre qui sont morts après l’envoi de lettres de menaces par le bureau gouvernemental chargée de payer ces aides, lettres envoyées le plus souvent par erreur les avertissant que leurs aides seront annulées. Au moins 2 030 bénéficiaires des services sociaux de base de Centrelink, en Australie, sont décédés au cours d’une période de deux ans après le lancement d’un programme d’automatisation visant à corriger des écarts dans les données sur l’aide sociale. Selon les rapports, après que Canberra a automatisé une grande partie de ses services sociaux, des centaines de milliers de bénéficiaires – en particulier ceux qui sont considérés comme psychologiquement « à risque » – ont reçu par erreur des lettres, entre juillet 2016 et octobre 2018, exigeant de nouvelles preuves d’admissibilité aux aides sociales, entraînant le décès de plus de 2030 personnes, selon Abc.net.au. Le programme Centrelink de Canberra fournit une aide sociale et de nombreux autres services, y compris des soins de santé aux retraités, aux Australiens autochtones, aux anciens combattants, aux étudiants et aux familles avec de jeunes enfants, entre autres groupes sociaux. Selon les données les plus récentes, on estime que 5,1 millions de personnes dépendent de l’un ou l’autre de ces services. Selon des observateurs médicaux et gouvernementaux, les lettres générées par la machine menacent d’interrompre le paiement, un événement suffisamment grave pour que de nombreux bénéficiaires risquent de se suicider. « En raison du fonctionnement actuel du système, les gens ne se sentent pas en confiance ou ne se sentent pas en sécurité ou ne font pas confiance à la personne à qui ils…

Lire la suite

Que pouvons-nous apprendre sur l’effondrement en regardant le Moyen Âge ?

Que pouvons-nous apprendre sur l’effondrement en regardant le Moyen Âge ? Le grand défi du goulot d’étranglement de Sénèque Par Ugo Bardi – Le 3 mars 2019 – Source CassandraLegacy L’idée qu’un effondrement attend notre civilisation semble gagner du terrain, même si elle n’a pas atteint le débat dans les médias. Mais aucune civilisation avant la nôtre n’a échappé à l’effondrement, il est donc logique de penser que l’entité que nous appelons « Occident » va s’effondrer, durement, dans l’avenir. Puis, comme cela est arrivé aux Romains il y a longtemps, nous allons entrer dans un nouveau monde. Qu’est-ce que ce sera ? Est-ce que ça ressemblera au Moyen Âge ? Peut-être, mais qu’était exactement le Moyen Âge ? Il se peut bien que ce soit loin d’être l’âge de la barbarie que le nom d’« âge des ténèbres » semble impliquer. Le Moyen Âge a été plus une période d’adaptation intelligente à des ressources rares. Alors, pouvons-nous apprendre de nos ancêtres médiévaux comment gérer le déclin à venir ? Lorsque les mines d’or et d’argent du nord de l’Espagne furent épuisées, à un moment du IIe siècle après J.-C., l’Empire romain perdit son principal atout : sa monnaie, l’argent utilisé pour payer les troupes, la bureaucratie, la cour, les nobles et tout le reste. Car sans argent, il n’y avait rien qui pouvait maintenir l’Empire soudé. Après le grand crash financier du IIIe siècle après J.-C., l’Empire romain d’occident s’est évanoui dans une galaxie de micro-états et de royaumes. Au 5e siècle, l’Europe entrait officiellement dans la période que nous appelons le Moyen Âge et cela allait durer environ un millénaire. Aujourd’hui, nous avons tendance à considérer le Moyen Âge comme une période de barbarie et de superstition, un âge vraiment sombre de chasses aux sorcières et de guerres de religion. Mais sommes-nous…

Lire la suite

Docteur Richard Moskowitz, médecin depuis plus de 50 ans: L’hystérie actuelle au sujet de la rougeole ne repose nullement sur la science ; il s’agit de « scientisme », d’une foi quasi religieuse dans les vaccins

Le Dr Richard Moskowitz est médecin depuis 1967. Il a fait ses études à Harvard en sciences biochimiques et a reçu son diplôme de médecin à l’Université de New-York en 1963. Après avoir fait un graduat en philosophie à l’Université du Colorado, il a effectué un stage à l’hôpital St. Anthony de Denver. En 2015, lorsque la première hystérie au sujet de la rougeole a éclaté dans les médias, le Dr Moskowitz a eu la gentillesse de nous autoriser à publier son article : The Case against immunizations qui reste l’un de ses écrits les plus brillants sur le sujet que nous ayions jamais publié. Pour réaliser ce travail, le Dr Moskowitz s’est, bien entendu, appuyé sur ses connaissances du sujet comme sur des décennies de pratique de la médecine clinique.

Lire la suite

France et démocratie : le peuple souverain est interdit (I)

Après l’allocution de Macron, ce jeudi 25 avril 2019, ce qu’on savait déjà a été confirmé: hors de question de changer de cap, pour la simple raison que seuls les élus qui « représentent » le peuple savent ce qui est bien pour lui; ce qu’ils font est bien et ils vont continuer à faire ce qu’ils font, en accélérant même le mouvement! « Je ne veux pas affaiblir la démocratie représentative », martelait Macron, car elle est bonne (« pour nous autres les élus de l’oligarchie qui s’est emparée du Pouvoir en dépouillant le peuple de sa souveraineté constitutionnelle, grâce au système du suffrage universel qui m’a permis personnellement d’être élu président avec 28% des voix de tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales »)…

Lire la suite

Le point de bascule : les Gilets jaunes sont en train de gagner, et ensuite ?

Le week-end dernier , l’Acte XXIII a marqué un tournant décisif dans la bataille que se livrent les Gilets jaunes et l’État français depuis cinq mois. L’incendie de Notre-Dame a mis en lumière un changement stratégique de l’opinion publique qui s’est produit au cours de l’hiver, et toutes les évolutions sont à l’avantage des Gilets jaunes. Tandis que les glaciaux mois d’hiver et leur grisaille menaçante nous ont seulement permis d’apercevoir deux parties égales s’affrontant dans la semi-obscurité, l’avènement du printemps et sa lumière claire révèle comment les Gilets rassemblent des forces de réserves dans toute la France, et comment, maintenant, ils progressent lentement à Paris aussi. Le spectacle de la police française cernant Notre-Dame et refusant son accès à sa propre population illustre d’ailleurs de façon frappante ce que l’État cherche à nier. Après tout, ce genre de monuments est l’incarnation par laquelle les États démontrent leur lien avec la population, leur légitimité et leur puissance.

Lire la suite

Tous surhumains demain?

Sous leur peau, il n'y a pas que des os et des veines, mais aussi des puces électroniques, qu'ils s'implantent pour remplacer leurs clés ou leurs billets de train. Ceux qui osent le plus veulent stimuler leur cerveau avec des électrodes. Ou se greffent des boussoles, des aimants ou des caméras miniatures, pour expérimenter différemment le monde. Deviendra-t-on bientôt des robots ?

Lire la suite

Inversion

Auteur : Zénon Inversion Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre « Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. » déclarait notre Jupiter fraîchement élu le 27 juillet 2017. Le téléspectateur ou lecteur normalement constitué pouvait interpréter ces propos comme une promesse d’offrir un toit aux plus démunis. C’est du moins ce que nous suggère en la circonstance notre bon vieux sens commun. Ce dernier, malheureusement, se trouve le plus souvent inapte à saisir l’intention profonde sous la permanente ambiguïté verbale d’un psychopathe. Car cet engagement pouvait tout aussi bien annoncer, sans ambages, la déportation pure et simple des sans-abris, sans que le bon peuple y voie malice… Vous trouverez peut-être ce contrepied délirant ou paranoïaque. Il illustre néanmoins à merveille la double-pensée si caractéristique du discours présidentiel. Dire une chose et son contraire à chaque phrase permet auprès de l’interlocuteur d’à la longue jusqu’à annihiler le fait dont il est question. Tels sont à peu près la seule politique et le seul équilibre possibles au monarque pour se maintenir en poste. Au pinacle d’un paradigme Orwellien où nous nous sommes lentement mais sûrement enfoncés, et dans lequel on casse des gueules et mutile au nom de la paix civile, on déclare des guerres en celui des droits de l’Homme, on censure au prétexte d’assainir la démocratie, on rackette les peuples sous couvert d’une dette illégitime et l’on garantit l’impunité aux plus hauts-gradés des gangsters d’État. De façon générale, nous avons affaire à un système si corrompu qu’il favorise, tous corps de métiers confondus, les plus voraces dans cette course effrénée au profit. Garante en théorie d’une égalité républicaine devant la loi, la magistrature se fait à présent la simple…

Lire la suite

Si seulement les humains étaient aussi bons que les animaux. Le monde aurait alors de l’espoir

Je suis dévasté. Ce soir, à 17 heures, j’ai enterré mon merveilleux chat bien-aimé, mon chat mâle Boy, dans le coin sud-est du jardin, près des camélias, un endroit qu’il appréciait. Boy a été tué par l’industrie pharmaceutique. Le vétérinaire hospitalier et l’homéopathe qui m’ont aidé à essayer de le sauver, ont dit que les vaccins prescrits étaient à l’origine du cancer qui a tué Boy. Pour faire des profits, avec des contributions de campagne, les compagnies pharmaceutiques corrompent les législateurs des États, pour leur faire adopter des lois qui tuent les animaux. J’ai arrêté les vaccins il y a 4 ans, mais ce n’était pas assez tôt. La sœur de Boy et moi sommes en deuil. Il était l’être le plus magnifique et le plus merveilleux que j’ai jamais connu. Un vrai ami. Un être doux et exceptionnel. Le chagrin que je ressens me rend encore plus conscient du chagrin que tant de dizaines, de centaines de milliers et de millions de familles ressentent pour leurs fils, leurs filles, leurs épouses, leurs maris, leurs parents, leurs cousins, leurs tantes, leurs oncles, leurs amis et leurs animaux de compagnie, qui d’un bout à l’autre du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, ont été massacrés par le gouvernement des États-Unis et ses vassaux européens, et par un gouvernement israélien qui dépend du soutien économique et diplomatique de Washington pour continuer son génocide de Palestiniens. Guerre, massacre, dévastation et pire encore. Voilà tout ce que représente la ‘civilisation’ occidentale. La ‘civilisation’ occidentale n’est rien d’autre qu’une machine à tuer. Si l’Occident ne vous tue pas avec des bombes, des missiles ou des armes nucléaires et biologiques, il vous tue par la pression économique et financière et les mesures d’austérité du FMI. Sans fin, des espèces disparaissent à cause d’entreprises privées agréées par…

Lire la suite

L’imposture des gilets jaunes ?

Pour appréhender le plus complètement ou le plus précisément possible la réalité d’une situation ou d’un événement, il est utile et même nécessaire d’utiliser différents points de vue (voir aussi Pensée multiple). Le cas des gilets jaunes est pour l’instant principalement traité selon deux points de vue relativement opposés : celui du gouvernement et des médias dominants qui y voient surtout un désordre social ; et celui de médias alternatifs qui y voient plutôt une possibilité de faire tomber le gouvernement (sans que cela change le moins du monde le Système - voir aussi Masse critique). L’article suivant présente un point de vue différent, tiré du site Le Grand Réveil. Même les farouchement antireligieux ou anti-catholiques pourraient gagner à examiner sans a priori négatif ou hostile certains des arguments présentés. 26 NOVEMBRE 2018Auteur : Louis d’Alencourt L’imposture des gilets jaunes « Leur dieu c’est leur ventre« … il est temps de démystifier le mouvement dit des gilets jaunes et de démontrer que celui-ci n’est ni spontané, ni apolitique, ni sans leaders, ni sans arrière-pensées, mais qu’au contraire celui-ci porte la marque, les méthodes, la dialectique et la signature de l’ultra-gauche. Que la population dans sa majorité soit incapable de s’en rendre compte est une chose ; que des mouvements de droite, y compris catholiques « bien pensants » le soutiennent en est une autre, très regrettable. Ils porteront une lourde responsabilité en cautionnant ce qui n’est qu’une énième tentative de révolution (le vieux rêve communiste) à base de revendications démagogiques pour citoyens naïfs et décérébrés, afin de maintenir leur paradis terrestre jusqu’au bout : « leur dieu c’est leur ventre » (Philippiens 4:19) sera le fil conducteur de cet article. Décortiquons tout cela en commençant par le début. Il est important de bien identifier les étapes afin de comprendre ce à quoi nous aboutissons aujourd’hui.   La société gangrénée par la pensée marxiste Il…

Lire la suite

La sociopathie est-elle un avantage ou un désavantage pour la survie ?

(s’ouvre dans un nouvel onglet)">Le Saker Francophone] Par Brandon Smith -– Le 5 décembre 2018 – Source Alt-Market.com Avez-vous déjà rencontré quelqu’un face à face qui semblait relativement normal au début, mais qui, peu de temps après, a commencé à révéler des traits de caractère étranges et dérangeants ? Des gens qui se sont montrés incapables de rire de leurs propres erreurs et n’ont ri qu’aux dépens des autres ? Ils avaient un besoin obsessionnel de détruire les accomplissements légitimes des autres pour s’élever ? Ils étaient robotisés et trop prévisibles dans leurs routines quotidiennes ? Ils n’avaient pas de remords pour des actes qui ont fait du mal à d’autres personnes ? Ils avaient tendance à exploiter les gens autour d’eux à des fins de divertissement ou de gain personnel ? Ils se vantaient souvent à quel point ils étaient prêts à dépasser les limites morales pour obtenir ce qu’ils voulaient, comme si cela les rendait supérieurs aux autres, ceux avec une conscience ? Vous aviez peut-être affaire à un sociopathe, ou à un sociopathe narcissique.Il n’est pas rare de rencontrer ce genre de personnages étranges dans votre vie quotidienne. Ils agissent un peu comme des extraterrestres, ou des imposteurs qui essaient, avec lourdeur, d’imiter le comportement humain. Ils utilisent divers trucs souvent réservés aux arnaqueurs et escrocs afin de se fondre dans la société normale. Ils feront de grandes promesses de gains futurs et d’un avenir meilleur pour inciter les gens à les mettre en orbite. Ils vont s’entourer de vilains pour effrayer les autres et les amener à se joindre à leurs projets égoïstes. Et ils seront indulgents avec leur passé, exagérant ou fabriquant leurs propres réalisations, n’ayant aucune preuve à l’appui de leurs propres affirmations et se fiant simplement sur l’image plutôt que sur les preuves…

Lire la suite