L’espace : La nouvelle frontière de la grille de contrôle centrale

23/12/2023 (2023-12-23)

[Source : articles.mercola.com]

[Illustration : Getty Images]

Par Dr. Joseph Mercola

.

L’HISTOIRE EN UN COUP D’ŒIL

– La journaliste d’investigation Corey Lynn s’entretient avec James White, animateur de NorthWest Liberty News, au sujet de son rapport explosif — L’espace : La nouvelle frontière de la grille de contrôle centrale.

– Après des recherches approfondies, Corey Lynn se dit « 100 % convaincue » que les mondialistes sont en train de mettre en place l’opération centrale de la grille de contrôle dans l’espace.

– Des organisations telles que le Forum Économique Mondial [FÉM] et de nombreuses banques centrales encouragent le déploiement de la grille de contrôle mondialiste.

– Les centres de données basés dans l’espace, alimentés par des systèmes solaires basés dans l’espace, utiliseront des satellites et la blockchain pour créer un grand livre de comptes inviolable, automatisé et permanent pour la gouvernance depuis l’espace.

– Les satellites jouent un rôle de premier plan dans la grille de contrôle mondialiste, et ils sont rapidement lancés dans l’espace ; en 2022, plus de satellites ont été lancés (2 474 pour être exact) qu’au cours de n’importe quelle autre année antérieure.

La journaliste d’investigation Corey Lynn s’entretient avec James White, animateur de NorthWest Liberty News, au sujet de son rapport explosif — Space: The New Frontier for the Central Control Grid (L’espace : La nouvelle frontière de la grille de contrôle centrale).1 En bref, après des recherches approfondies, Lynn se dit « 100 % convaincue »2 que les mondialistes sont en train de mettre en place l’opération centrale de la grille de contrôle dans l’espace.

Les villes intelligentes, avec leurs compteurs intelligents connectés, mettent en place l’infrastructure nécessaire à une surveillance généralisée, tandis que les cartes d’identité numériques permettent de tout savoir — vos finances, vos informations de santé, vos antécédents professionnels et votre score de crédit social — en un seul endroit. Cela signifie que les mondialistes peuvent surveiller et contrôler vos dépenses et votre utilisation des ressources. Mais au lieu d’être gérées dans des villes individuelles, les opérations basées dans l’espace offrent une couverture plus large — de véritables « yeux dans le ciel »3.

« Ils regroupent beaucoup de responsabilités et de pouvoirs au sein de la Space Force », explique M. Lynn. L’U.S. Space Force est la sixième branche de l’armée américaine et, en octobre 2023, elle a accordé un contrat de 70 millions de dollars à Space X pour les satellites militaires Starshield4, destinés à « soutenir la sécurité nationale » par le biais de l’« observation de la Terre » et d’autres mesures5.

Une grille de contrôle centrale sans juridiction

Des organisations telles que le Forum Économique Mondial et de nombreuses banques centrales encouragent le déploiement de la grille de contrôle mondialiste. Une fois en place, il pourrait être impossible ou presque de vivre sans identité numérique et sans les monnaies numériques des banques centrales (CBDC).

Pourtant, Lynn note : « Il ne semble pas que les CBDC soient nécessaires pour que le plan d’ensemble se mette en place, du moins pas tout de suite. Les banques seront la force motrice qui fera entrer tout le monde dans l’ère des codes QR, de la biométrie et de la tokénisation ».6 La raison pour laquelle l’espace est l’endroit idéal pour positionner la grille de contrôle est due à son manque de surveillance et de juridiction. Dans son rapport, Lynn explique :7

« Et si vous aviez la possibilité de construire le centre opérationnel central pour l’ensemble du réseau de contrôle à partir d’un lieu sans juridiction réelle, sans accessibilité ni surveillance ? Et si la source d’énergie massive dont vous avez besoin pour mener à bien cette opération pouvait être exploitée sous le couvert du “changement climatique” de manière accélérée ?

Et si vous pouviez disposer d’une surveillance et d’un armement complets avec une infrastructure financière entière en place dont les données se trouvent dans la paume de votre main pendant que vous contrôlez les leviers ? »

Le rapport cite plus de 160 éléments de preuve montrant comment « l’infrastructure centrale de la grille de contrôle de tous les actifs est en cours de construction, un pas de géant avec l’agenda de la monnaie numérique ».8 Les centres de données basés dans l’espace, alimentés par des systèmes solaires basés dans l’espace, utiliseront des satellites et la blockchain pour créer un grand livre de comptes inviolable, automatisé et permanent pour la gouvernance de l’espace.

« Ils ne peuvent pas construire des centres de données spatiaux alimentés par des systèmes solaires spatiaux qui alimentent des satellites pour maintenir le flux de données vers des satellites spéciaux appartenant au gouvernement sans incorporer la blockchain pour maintenir un enregistrement et gérer les jetons mondiaux de chaque actif, y compris les humains, n’est-ce pas ? » demande Lynn9.

L’infrastructure est déjà en place

Lynn explique que les entreprises de satellites et de technologie, ainsi que les agences spatiales et les gouvernements, affirment que les centres de données dans l’espace, ainsi que la diffusion de l’énergie du Soleil vers la Terre, sont nécessaires pour éviter une catastrophe écologique10.

« C’est une excellente couverture. Alors que certains prétendent que ce serait la façon la plus rapide de procéder, ce qui leur permettrait de contrôler l’espace, d’autres affirment que nous avons besoin des deux — de l’énergie solaire dans l’espace et sur terre. Il s’agit bien sûr de continuer à capitaliser sur l’industrie terrestre, tout en mettant en place des politiques et des réglementations qui détruisent les industries et les personnes afin que le réseau de contrôle de l’espace puisse régner. »

Depuis les années 1970, l’énergie solaire spatiale est considérée comme un moyen de remplacer les combustibles fossiles. Un rapport11 de septembre 2021 commandé par le Royaume-Uni suggère également qu’elle pourrait produire 10 GW d’électricité par an d’ici 2050, soit environ un quart de la consommation d’énergie du Royaume-Uni. L’énergie solaire spatiale est également présentée comme un outil permettant d’alimenter des foyers ou des pays entiers, à un prix inférieur de moitié à celui de l’électricité produite sur Terre. Lynn poursuit :12

« Pour mettre en place un système de monnaie numérique complet avec la blockchain, il faudrait que les populations réduisent leur consommation d’énergie d’un tiers, car il s’agit d’une source d’énergie massive. Cependant, des systèmes solaires basés dans l’espace pour alimenter les satellites où la grille de contrôle fonctionnerait pourraient minimiser considérablement la nécessité de réduire l’énergie sur terre tout en accélérant la grille de contrôle dans l’espace…

Les propriétaires de cette infrastructure pourraient alors techniquement vendre l’électricité à n’importe quel pays. Ne serait-ce pas amusant si cela devenait la principale source d’énergie et s’il suffisait de couper le faisceau quand on le souhaite ? Il s’agit plus probablement d’une histoire de couverture pour alimenter le réseau de contrôle dans l’espace… Après tout, la monnaie numérique, la blockchain et la tokénisation nécessitent un approvisionnement en énergie sans fin pour fonctionner. »

Le Japon, la Chine, la Russie, l’Australie, la Grande-Bretagne, l’Arabie saoudite et les États-Unis ont déjà lancé des initiatives en matière d’énergie solaire dans l’espace. Aux États-Unis, le programme Space Wireless Energy Laser Link (SWELL) a été lancé en mars 2023. Selon Lynn :13

« En utilisant des émetteurs laser et des récepteurs photovoltaïques, ils ont établi des liaisons de téléportation d’énergie, ce qui signifie qu’ils ont été en mesure de fournir de l’énergie par le biais d’ondes électromagnétiques de manière instantanée. Ils affirment que ce procédé est sûr et qu’il peut être utilisé pour distribuer de l’énergie sur la Lune, dans d’autres endroits de l’espace et, éventuellement, sur la Terre à partir de satellites. En juillet, ils ont annoncé qu’ils avaient dépassé les 100 jours de fonctionnement réussi du laser en orbite.

… Il est clair qu’il y a une course pour fournir de l’énergie dans l’espace, mais il se peut que certains de ces “faisceaux d’énergie” soient transportés sur Terre comme une nouvelle industrie de blanchiment d’argent et pour se couvrir. Une question se pose : quel sera l’impact de toutes ces ondes électromagnétiques et de ces lasers sur les compagnies aériennes, les oiseaux ou les personnes ? Le plus inquiétant est de savoir si ces faisceaux électromagnétiques pourraient être accompagnés d’une série de fréquences altérant l’esprit. »

Les satellites jouent le « rôle le plus important » dans la mise en place du réseau de contrôle

Les satellites jouent un rôle de premier plan dans la grille de contrôle mondialiste, et ils sont rapidement lancés dans l’espace. En 2022, plus de satellites ont été lancés (2 474 pour être exact) qu’au cours de n’importe quelle autre année antérieure, et en juin 2023, 11 330 satellites étaient en orbite. D’ici la fin de la décennie, il pourrait y avoir jusqu’à 150 000 satellites dans l’espace.

« La croissance est exponentielle, avec une augmentation de 53,84 % des satellites de communication, de 13,30 % des satellites d’observation de la Terre et de 7,53 % des satellites de développement/démonstration de technologies depuis janvier 2022 », note M. Lynn. « Les États-Unis dépassent tous les autres pays avec près de huit fois leur nombre de satellites dans l’espace, suivis de la Chine, du Royaume-Uni et de la Russie »14.

Entre-temps, le FÉM a mis en place le premier système d’évaluation de la durabilité spatiale (Space Sustainability Rating — SSR) pour réduire les débris dans l’espace, et l’industrie spatiale, d’une valeur de 350 milliards de dollars, devrait atteindre plus de 1 000 milliards de dollars d’ici 2040.15 Toutes les entreprises spatiales — dont les plus importantes sont Boeing, SpaceX, Raytheon, Lockheed Martin, Northrop Grumman, Blue Origin, Sierra Nevada, Astra, Virgin Galactic et General Dynamics — sont impatientes d’obtenir une part de ce gâteau. Lynn explique :16

« Les satellites stockent et déplacent des données, la blockchain fait son chemin vers ces données, le système financier numérique s’accélère, la grille spatiale surveille, les systèmes solaires et de données basés dans l’espace sont en cours de construction, et les lois (ou l’anarchie) de la gestion de cette opération complète dans l’espace sont de leur côté, ce qui coïncide parfaitement avec les nombreuses immunités et les privilèges dont jouissent déjà les banques centrales et de nombreuses organisations.

Imaginez que vous puissiez gérer un réseau de contrôle depuis l’espace, avec une surveillance mondiale, la capacité de produire de l’énergie 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de conserver et de stocker toutes les données, de manipuler la météo et l’atmosphère, de disposer d’armes capables d’émettre des fréquences pour modifier les comportements ou d’incinérer instantanément des quartiers avec des armes à énergie dirigée. Imaginez. Tout est sur la table et la concurrence est palpable ».

Space Fence — Le radar le plus avancé au monde

On estime que 200 000 débris spatiaux d’une taille comprise entre 1 et 10 centimètres flottent dans l’espace. Le réseau de surveillance spatiale des États-Unis (Space Surveillance Network — SSN) suit également 15 000 autres débris spatiaux de plus de 10 centimètres (cm) de diamètre. En ce qui concerne les débris spatiaux de moins d’un centimètre, leur nombre pourrait s’élever à plusieurs millions.17

Une fois en orbite, les débris n’y restent pas nécessairement. Les débris de faible altitude — moins de 600 km — resteront en orbite pendant quelques années avant de retomber sur Terre. Mais les débris spatiaux en orbite à 1 000 km dans l’espace peuvent circuler pendant des centaines d’années.18 Une fois dans l’espace, même de minuscules débris d’une taille inférieure à 1 mm peuvent être catastrophiques en cas de collision.

La Space Fence de Lockheed Martin, exploitée par l’U.S. Space Force, a été présentée comme un outil avancé pour surveiller les débris spatiaux. Décrit comme le « radar le plus avancé au monde », le système peut détecter, suivre et mesurer les objets spatiaux, y compris les satellites et autres débris en orbite terrestre basse.

Lockheed Martin indique que « selon la Space Force, le système est le radar de recherche le plus sensible du SSN, capable de détecter des objets en orbite aussi petits qu’une bille en orbite terrestre basse (OTB) »19.

Mais Lynn souligne que « Space Fence ne sert pas uniquement à repérer les débris. Le 20e escadron de surveillance spatiale de la base aérienne d’Eglin est un escadron de 250 membres qui assure 24 heures sur 24 les opérations de commandement et de contrôle de deux systèmes d’armes : le radar à réseaux phasés et la barrière spatiale »20.

Peut-on stopper la grille de contrôle ?

Lynn insiste sur le fait que son rapport n’a pas pour but de susciter la peur, mais plutôt de faire prendre conscience de ce que les mondialistes préparent — et de fournir des informations préalables dans l’espoir de faire échouer certains de ces plans21.

« Il est clair qu’une course à l’espace et une course à la monnaie numérique se déroulent simultanément. Alors quils nont pas besoin des CBDC pour verrouiller les mécanismes de contrôle, ils ont l’intention de les intégrer aux systèmes de paiement rapide et ils sont déjà prêts à les mettre en œuvre dès qu’ils auront le feu vert…

Il est également évident qu’ils ont toujours l’intention d’utiliser les banques pour piloter les codes QR et la biométrie, qui serviront en fin de compte d’identification numérique ou de “laissez-passer”.

… Le complexe militaro-industriel de l’espace passe à la vitesse supérieure, avec beaucoup plus de responsabilités transférées à la Space Force. Les États-Unis et d’autres pays ont consacré beaucoup d’argent à la construction d’infrastructures et à l’installation de satellites et de systèmes de surveillance dans le ciel.

Bien qu’ils aient tous des objectifs communs, la concurrence est bien réelle. Le niveau d’armement et les mécanismes de contrôle déjà en place prouvent qu’ils ne plaisantent pas.

Les livres blancs, les financements, les décrets et les documents relatifs aux nanotechnologies, à la biosécurité, aux puces cérébrales et à la capacité de transférer des pensées et des communications d’un humain à l’autre par le biais de la technologie montrent que le programme du transhumanisme semble de plus en plus plausible. Les robots et l’IA sont destinés à notre avenir, si l’on en croit la vitesse à laquelle ils développent l’apprentissage automatique et d’autres technologies.

En tenant compte de toutes les informations contenues dans ce rapport, et de beaucoup d’autres qui n’y figurent même pas, je pense qu’ils construisent les principales opérations centrales de la grille de contrôle dans l’espace, équipées d’une surveillance complète, de nœuds dans toutes les villes, de centres de données, d’Internet, de systèmes solaires pour alimenter les satellites et les centres de données, d’un ensemble d’armes, d’une infrastructure financière basée sur la blockchain, et probablement en équipant les téléphones cellulaires de matériel et de logiciels supplémentaires qui ont des données biométriques et s’intègrent mieux à leur système de surveillance par satellite. Tout cela est très intelligent. »

Vous vous demandez peut-être ce que vous pouvez faire. Sortez autant que possible de la grille de contrôle. D’un point de vue financier, Catherine Austin Fitts, gourou de la finance et éditrice du Solari Report22, recommande de penser petit et de répartir ses liquidités dans différents endroits, y compris en dehors du système bancaire et de courtage.

Gardez vos liquidités à la maison, dans un ou deux coffres-forts ignifuges ; vous pouvez également les conserver dans un dépôt, une banque locale et un coffre-fort dans une banque locale — ou tout cela à la fois. Utilisez de l’argent liquide pour tout ce que vous pouvez, et ne soutenez pas les établissements qui n’acceptent plus d’argent liquide. Faites de petits achats locaux, y compris pour votre nourriture, en soutenant les agriculteurs locaux plutôt que les géants de l’industrie.

Vous pouvez également vous débarrasser de votre smartphone, que Lynn décrit comme une « arme de surveillance et plus encore ». Toutes ces actions — si elles sont menées par un nombre suffisant de personnes — peuvent avoir un effet puissant sur la protection de la liberté et de l’autonomie. Lynn dit :23

« Je crois que tout ce que nous faisons pour ne pas nous plier aux tyrans a un impact, la diffusion d’informations importantes est essentielle et, surtout, le fait de passer à une conscience supérieure et de reconnaître notre véritable pouvoir inné et la capacité que nous avons de manifester la réalité que nous voulons pour notre avenir est de loin l’outil le plus puissant de notre boîte à outils. »

[Voir aussi :
Ne plus nourrir la Bête
et
Libérez-Vous !]

Sources et Références

1 Corey’s Digs, Space: The New Frontier for the Central Control Grid October 6, 2023

2 Rumble, Dig It! #202: Space: The New Frontier for the Central Control Grid — Special Report October 30, 2023, 3:15

3 Rumble, Dig It! #202: Space: The New Frontier for the Central Control Grid — Special Report October 30, 2023, 4:47

4 Space October 2, 2023

5 SpaceX, Starshield

6 Corey’s Digs, Space: The New Frontier for the Central Control Grid October 6, 2023

7 Idem

8 Idem

9 Idem

10 Idem

11 UK Government Space Based Solar Power

12 Corey’s Digs, Space: The New Frontier for the Central Control Grid October 6, 2023

13 Idem

14 Idem

15 Idem

16 Idem

17 Britannica Space Debris

18 Idem

19 Lockheed Martin, Space Fence

20 Corey’s Digs, Space: The New Frontier for the Central Control Grid October 6, 2023

21 Idem

22 The Solari Report

23 Corey’s Digs, Space: The New Frontier for the Central Control Grid October 6, 2023

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires