L’Ukraine, Zelensky et la Grande Réinitialisation

[Source : evangelicaldarkweb.org]

Par Ray Fava

Le narratif à l’emporte-pièce entourant le conflit en Ukraine est similaire en taille et en portée aux narratifs dont nous avons été nourris au cours des deux dernières années. Bien que cette guerre soit en gestation depuis 2014, son utilisation par les médias consiste à ignorer la tyrannie abjecte du Canada et des nations occidentales et à se rallier à la défense de la « liberté » en Ukraine. En outre, de nombreux Américains ont l’impression qu’une invasion à grande échelle a eu lieu, mais les reportages réels sur le terrain semblent beaucoup plus limités. L’Ukraine ne voit pas une tentative de répéter l’opération Barbarossa. Au contraire, il ne semble pas que la Russie ait encore déployé le gros de ses forces dans le conflit.

De plus, Zelenksy est considéré comme le George Washington ukrainien. Cependant, son parcours en tant que personnalité de la télévision, bien que similaire à celui de Donald Trump, est le point final des comparaisons. Zelensky n’est pas un outsider. Il a été préparé pour la politique, et l’Ukraine a été préparée pour le recevoir, par des individus avec des poches profondes et des relations.

L’infâme fondation placée à l’origine en Ukraine par le Nouvel Ordre Mondial dans le but d’aider la transition vers la démocratie, vers une économie de marché est devenue une sorte de gouvernement parallèle lançant immédiatement une série de projets dans différents domaines sans jamais vraiment aider le pays et donnant finalement le rôle de président de l’Ukraine, en fonction depuis mai 2019, à un comédien/clown appelé Volodymyr Zelenskyy, qui a fait sa fortune apparente avec une série télévisée ukrainienne de comédie satirique politique mais qui était secrètement financée par un ami de Soros, l’oligarque ukrainien Igor Kolomoisky. Son nom est apparu dans les révélations faites grâce à l’enquête des Pandora Papers, la plus grande collaboration journalistique au monde, impliquant plus de 600 journalistes, qui a démasqué les propriétaires cachés de sociétés offshore, de comptes bancaires secrets, de jets privés, de yachts, de manoirs et d’œuvres d’art précieuses d’un groupe de personnes influentes de l’élite du Nouvel Ordre Mondial. Plus de 100 milliardaires, 29 000 comptes offshore, 30 dirigeants actuels et anciens et 300 fonctionnaires ont été cités dans les premières fuites d’octobre 2021 qui ont poussé de nombreux gouvernements à lancer leurs propres enquêtes sur les activités financières révélées dans les documents.

L’enquête mondiale a été lancée à la suite d’un exposé massif réalisé par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), incluant le travail des journalistes du média ukrainien Slidstvо.Info, qui a établi un lien entre les transactions financières douteuses de la société de production télévisuelle de Zelensky, Studio Kvartal 95, et l’oligarque ukrainien Igor Kolomoisky susmentionné. Slidstvo a découvert que l’argent blanchi passait par la succursale chypriote de la Privatbank, propriété de Kolomoisky, selon les forces de l’ordre.

Il y a dix ans, les populaires Kvartal 95 ont commencé leurs émissions sur la chaîne de télévision ukrainienne 1+1, propriété d’Igor Kolomoisky. Leurs émissions et programmes étaient des succès sur la chaîne appartenant à Kolomoisky, qui soutiendra plus tard Zelensky et l’équipe, non seulement en tant qu’artistes mais aussi en tant que politiciens, prétendument en vertu de suggestions faites par nul autre que George Soros lui-même. Aujourd’hui, Kolomoisky est une personne d’intérêt dans des enquêtes en Ukraine, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, qui en ignoreront probablement les résultats.

Depuis 2019, l’Ukraine a connu un changement de rhétorique plus que de véritables réformes pour aider la nation en difficulté. Armstrong Econocis note :

Le gouvernement ukrainien Zelensky est en train de devenir un tyran impitoyable. Il a également emprisonné le chef de l’opposition Viktor V. Medvedchuk, qui était député du peuple ukrainien depuis le 29 août 2019. Medvedchuk est le président de l’organisation politique pro-russe  Ukrainian Choice  et un opposant à l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne. D’un point de vue économique, l’adhésion de l’Ukraine à l’UE reviendrait à remplacer un gouvernement autoritaire par un autre. Même l’UE a demandé à Zelensky de libérer Medvedchuk.

De plus, l’ascension de Zelensky correspondait à une loi linguistique ciblant spécifiquement les Ukrainiens russophones.

Zelensky est un tyran, et ses liens avec George Soros et Igor Kolomoisky le rendent très certainement indigne du soutien américain. En  janvier 2020, Volodymyr Zelensky s’adresserait au Forum économique mondial, alias la Grande réinitialisation incarnée. Son utilisation inquiétante de l’expression « nouvelle normalité » avant mars 2020 ainsi que ses appels au changement climatique et à Greta Thunberg montrent que Zelensky est en phase avec la Grande Réinitialisation.

Le soutien de Zelensky à la Grande réinitialisation ainsi que sa tyrannie en Ukraine font de lui un ennemi des conservateurs américains. Et bien que Poutine ne soit pas à l’abri des accusations de Grande réinitialisation, les Américains devraient réfléchir à la manière dont le Forum économique mondial veut utiliser ce conflit pour remodeler l’humanité et occultr la tyrannie des gouvernements occidentaux qui ont soutenu leur narratif. La guerre en Ukraine a apparemment opposé les nations de la Grande réinitialisation à des nations anti-Grande réinitialisation comme la Russie et la Biélorussie. Et bien que je ne postule pas que l’ennemi de mon ennemi est mon ami, il est clair que l’Ukraine n’est pas un ami.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires