PCB : De courageux spécialistes des États-Unis, de Russie et de République tchèque partagent la vérité sur la vaccination

[Source : bcp-video.org]

Regardez cette vidéo sur: https://courageux.wistia.com/medias/xfcq41bkqc   
https://rumble.com/vtzdmt-courageux.html   
https://cos.tv/videos/play/33918017785335808   
https://www.bitchute.com/video/cywzUHJgt4IM/   
https://ugetube.com/watch/lPr3zVPtEVwwdtI   
https://gloria.tv/post/1ck3BVNG67jZA3MwxwFuEgFtn   

Téléchargement de vidéo: 521,1 MB, 1280×720 / 157,8 MB, 768×432

Les premiers mois de l’année dernière (2020) ont été marqués par l’épidémie d’une infection qui a causé moins de décès que la grippe saisonnière ordinaire. Cette pandémie artificielle a non seulement affecté les soins de santé, mais a également paralysé l’économie, l’éducation, la vie privée, et a sapé le moral. Le Vatican a pris une part active à cette pandémie artificielle. Le pseudo-pape lui a ouvert la voie par l’idolâtrie de Pachamama, promouvant sans relâche la légalisation de la sodomie. Dieu a placé devant nous le feu temporel (2P 2:6) et éternel (Jude 1:7) comme exemple d’avertissement de punition contre la sodomie. Par ses activités criminelles, Bergoglio a consciemment jeté une malédiction sur l’Église et sur l’humanité. Ce pseudo-pape a cyniquement boycotté les avertissements urgents des experts contre la vaccination par ARNm. Il a forcé tout le Vatican à se faire vacciner. Tous, à l’exception de trois gardes, ont succombé.

Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB), d’autre part, a soutenu la véritable position des scientifiques moraux incorruptibles, qui ont défendu la vérité contre ce système de mensonge. Rappelons-nous leur voix. Ils comprennent des scientifiques américains de haut niveau tels que le Dr Judy Mikovits et le Dr David Martin, la microbiologiste tchèque Soňa Peková et le professeur Alexander Redko de Russie. Mentionnons brièvement la conférence scientifique à Saint-Pétersbourg qui s’est tenue les 20 et 21 octobre 2021, ainsi que le sommet des médecins à Rome, les 12 et 14 septembre 2021, où plus de 12.700 médecins et scientifiques ont signé la Déclaration de Rome. Ils ont qualifié la vaccination expérimentale forcée de crime contre l’humanité, comme cela est défini dans le Code de Nuremberg.

Comment les spécialistes américains David Martin et Judy Mikovits caractérisent-ils le vaccin ?

Dr David MartinCe n’est pas un vaccin. Il s’agit d’un ARN messager conditionné dans une enveloppe graisseuse qui est délivrée à une cellule. Il s’agit d’un dispositif médical conçu pour stimuler la cellule humaine afin qu’elle devienne un créateur d’agents pathogènes. Ce n’est pas un vaccin… Les vaccins sont en fait un terme défini par la loi. Il s’agit d’un terme légalement défini en vertu de la loi sur la santé publique et des normes du CDC et de la FDA.

Rocco Galati : Alors, comment dois-je m’y référer ? Un agent chimique ?

Dr Judy MikovitsExact. C’est un agent pathogène synthétique. Ils ont littéralement injecté la partie très pathogène du virus dans l’organisme.

Rocco GalatiSi c’est un agent pathogène, cela me dit que ça va me rendre malade.

Dr Judy MikovitsExact.

Dr David MartinOn vous injecte une substance chimique afin d’induire une maladie, pas pour induire une réponse immuno-transmissive. En d’autres termes : rien à ce sujet ne vous empêchera de transmettre quoi que ce soit. Il s’agit de vous rendre malade, et d’avoir vos propres cellules comme étant la chose qui vous rend malade.

Rocco GalatiCela va donc déclencher une réponse auto-immune ?

Dr. Judy MikovitsÇa peut, et ça le fera…

Dr David Martin… entre autres choses …

Dr Judy MikovitsCela peut causer directement la sclérose en plaques, la maladie de Lou Gehrig, la maladie d’Alzheimer, parce que c’est ce qu’est l’expression de cette enveloppe pathogène ; cela peut provoquer une accélération du cancer… C’est que l’expression de ce morceau de virus est connue depuis des décennies. On vous injecte la maladie – littéralement.

Les experts américains disent à propos du vaccin à ARNm que cette substance chimique ne peut même pas être qualifiée de vaccin selon les normes du CDC et de la FDA, et selon la loi sur la santé publique. Il faut savoir que tout chrétien est obligé en âme et conscience, et selon la loi de Dieu, de ne pas obéir à l’autorité ecclésiastique ni au Pape s’ils ordonnent aux gens de commettre un péché grave.

Aujourd’hui, le pape et la hiérarchie de l’Église se sont ouverts aux hérésies, et s’opposent publiquement à la loi de Dieu. Si ces apostats forcent les gens à se faire vacciner, alors il est littéralement vrai que : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes ! » (Actes 5:29.) L’apôtre Pierre souligne : « Jugez par vous-mêmes s’il est juste aux yeux de Dieu de vous obéir plutôt qu’à Dieu ».

Que dit l’expert en immunologie, le professeur Alexander Redko, de Saint-Pétersbourg en Russie, sur ce problème actuel ?

Professeur Alexander Redko : Je passe du temps dans les hôpitaux où ils traitent les patients Covid. Je suis bien renseigné; je suis l’évolution et je sais ce qui s’y passe… Et ce sont surtout ceux qui avaient été vaccinés qui tombent malades. Ils développent tous les symptômes évidents du coronavirus. Selon les données des pathologistes et des anatomistes, plus de 62 % des personnes hospitalisées dans les services d’hospitalisation pour malades du Covid, sont totalement vaccinées. Les codes QR désignent ceux qui sont bons et ceux qui sont mauvais. Les sains sont les mauvais, les malades et les vaccinés sont les bons. C’est ce que le code QR indique, rien de plus. Il n’y a pas de pandémie. Pour être admissible à une pandémie, il faut que l’épidémie soit présente dans tous les pays. Mais il n’y a pas d’épidémies, ici. Pour les épidémies, il faut que 5% (de la population) soient malades en même temps. Le test PCR est fait pour les virus à longue chaîne. Et c’est un virus à chaîne courte. Cela signifie qu’il vient d’un domaine complètement différent. Il n’est pas possible de l’utiliser (le test PCR) pour identifier le coronavirus. Nous mourrons tous d’un mensonge total. Parce que peu importe où vous allez, vous trouverez un mensonge. C’est un crime que de prescrire des antiviraux à quelqu’un s’il n’a pas le SRAS-Cov-2. Et cela se retrouve dans les protocoles du ministère de la Santé ! Que faire avec le ministère de la Santé ? Vous devez y répondre vous-mêmes. Maintenant, vous faites de nous tous des cinglés isolés. Vous allez nous enfermer et transférer les enfants dans un apprentissage à distance afin de détruire notre santé immunitaire. Ce n’est pas une pandémie, mais une infodémie. Et tout ce qui se passe n’est que de la politique et une expérience socio-économique utilisant notre population. Spoutnik V – ce n’est pas Spoutnik « Vee », mais « Five », car c’est le cinquième vaccin sur lequel ils ont travaillé dans l’histoire de leur entreprise. Et ils n’ont pas réussi à en faire un, de vaccin.

Je pense qu’il faut se faire vacciner si :

A) il y a un vaccin,
B) si le virus ne mute pas, autrement dit, si le vaccin peut aider à lutter contre ce qui est présent dans l’environnement. Le virus qui était là il y a quelque temps, n’est plus là. La chose contre laquelle ils veulent développer un vaccin – et qui prend généralement six ans à fabriquer – eh bien, ce virus n’est plus là. Il existe des variantes delta, ils peuvent les appeler comme ils veulent, mais c’est déjà quelque chose de complètement différent. Et vous dites que vous vous faites vacciner contre quelque chose qui était ici il y a deux ans – c’est une fraude. C’est une escroquerie criminelle. Ils disent que le vaccin n’aide plus, parce que nous avons une nouvelle mutation ici. Et pourquoi continuez-vous à vacciner ? Si vous vous souciez vraiment de cela, fabriquez un vaccin contre cette mutation ! C’est pourquoi ce qu’ils nous proposent n’est pas un vaccin. C’est l’adénovirus 26, l’adénovirus 5, sur lequel ils ont mis de la protéine de pointe – et pourquoi ? Ce n’est pas clair. Car le SRAS-Cov-2 n’a jamais été isolé. Ils offrent une récompense de 1,5 million d’euros à quelqu’un pour l’isoler. Et si personne ne l’a jamais isolé, contre quoi vaccinez-vous réellement ? Pourquoi trompez-vous les gens ? Il s’agit d’un projet commercial. Et j’insiste sur le fait qu’il n’est même pas possible d’en discuter, car

  • a) le virus n’a pas été isolé,
  • b) il n’y a pas de vaccin contre lui,
  • c) les essais cliniques se termineront le 31 décembre 2022 – et aujourd’hui, nous sommes en 2021.

Les essais ne sont pas terminés, les résultats de la première phase où tous les rats sont morts n’ont pas été publiés. Les résultats de la troisième phase ne sont pas non plus publiés, car ces essais ne sont pas terminés. Le titre d’anticorps n’a pas été déterminé, l’impact anti-épidémique n’a pas été identifié, la réponse immunitaire n’a pas été précisée – de quel type de résultats s’agit-il ?! En cas de tels résultats, le projet doit être arrêté, au lieu de commencer la vaccination de masse.

Mais les gens ne le savent pas. Ils disent : « J’ai été vacciné. Je vais bien ». 25% des gens reçoivent une injection de placebo, c’est ce qui vous fait vous sentir bien, et c’est la raison pour laquelle vous retombez malade. Mais ceux qui ont été vraiment vaccinés tombent plus gravement malades. Et ils attrapent tous un coronavirus à part entière avec tous les symptômes post-covid, avec des lésions pulmonaires, avec des lésions du système nerveux central, avec le syndrome de Guillain-Barré et tous les autres problèmes. Tout ce qui accompagne le Covid, le même est présent avec le vaccin.

Et j’ai beaucoup de connaissances et de connaissances de mes connaissances, qui

  • a) sont tombées malades et
  • b) ne sont plus en vie – après le vaccin.

Concrètement, après le vaccin ?

Oui, spécifiquement après le vaccin. Selon les données des pathologistes et des anatomistes, plus de 62 % des personnes hospitalisées dans les services d’hospitalisation pour malades du Covid sont totalement vaccinées. Les menteurs professionnels des médias grand public ainsi que les menteurs présents au sein de l’église, promeuvent une vaccination non testée et dangereuse. En revanche, un véritable expert, qui est une voix d’avertissement de vérité, et un reproche vivant pour beaucoup, crie : « Pourquoi trompez-vous les gens ? »

  • 1) Le virus n’a jamais été isolé,
  • 2) il n’existe aucun vaccin contre lui,
  • 3) les essais cliniques ne sont pas terminés.

Les fraudeurs n’ont pas dit que tous les rats étaient morts au cours de la première phase des essais. L’expert met en garde contre le terrorisme vaccinal anticonstitutionnel : « Nous mourrons tous d’un mensonge total. Parce que peu importe où vous allez, vous trouverez un mensonge ! ». En plus il contient de l’oxyde de graphène portant un identifiant.

Le pseudo-pape Bergoglio est le plus grand menteur. Il est bien conscient que ce pseudo-vaccin perturbe le génome humain, ce qui constitue une rébellion contre Dieu le Créateur. Il contient des nanoparticules, et fait partie d’un plan de puçage contre lequel la Bible met en garde en parlant du lac de feu ! Le pseudo-pape sait que le vaccin contient des tissus arrachés sadiquement aux poumons ou aux reins d’enfants à naître vivants, et qui sont ensuite assassinés. C’est de la diabolisation. Le sang des enfants assassinés lors de ce rituel satanique, est sur les personnes qui reçoivent ce pseudo-vaccin. C’est l’anti-baptême du diable par lequel ce menteur et ce meurtrier (le diable) réclame les âmes des vaccinés.

Et ces crimes de rébellion contre Dieu et contre l’humanité sont cyniquement appliqués par l’archi-hérétique qui occupe la papauté. Il proclame des slogans démagogiques et criminels : « Le vaccin (doit être) pour tous ! », et ce sans un seul argument scientifique et, en opposition à la loi de Dieu, il dit de sang-froid : « Il faut le faire ! ». Appeler ce crime scandaleux un acte d’amour est le comble de l’audace, de l’obstination diabolique et de l’impénitence. Nous demandons : Un acte d’amour envers qui ? Envers Satan ? De plus, cet archi-hérétique attise la haine et le lynchage des innocents par le mensonge lorsqu’il les accuse d’être une menace pour les bien-portants ! Mais la réalité est tout autre. Les vaccinés trompés deviennent des laboratoires qui produisent de nouveaux virus dangereux.

L’archi-menteur, Judas et imposteur religieux (Bergoglio) est suivi de nombreux évêques et prêtres traîtres, catholiques et orthodoxes. Ils imposent même la vaccination comme condition pour entrer dans les églises ! C’est un geste de trahison du Christ, et de service envers Satan. Un chrétien ne doit plus entrer dans une telle église, car cela le mettrait sur un chemin qui mène à la damnation éternelle. Le professeur Redko parle d’une voix prophétique d’avertissement : « Nous mourrons tous d’un mensonge total. » Et nous ajoutons : C’est surtout le mensonge des politiciens corrompus, des médias de masse et du clergé traître.

Qu’il y ait des évêques courageux, comme le bon pasteur Carlo Maria Viganò. qui adoptent la même position envers le coronavirus que les médecins courageux, appelant la vérité la vérité et un mensonge un mensonge.

Écoutons brièvement la microbiologiste tchèque Soňa Peková : 

« Au printemps 2020, nous l’avons traité de front, je veux dire, notre laboratoire, car c’est mon travail de détecter les maladies infectieuses chez les humains et les animaux. J’y travaille intensément depuis 2006. Nous avons abordé cette situation de manière professionnelle, et nous étions ravis d’aider au diagnostic. On a travaillé là-dessus tout le printemps, on s’est beaucoup impliqués, presque au point où ce n’était plus sain. Nous avons continué pendant l’été et jusqu’à l’automne 2020, bien sûr. À ce moment-là, j’ai compris ce qui se passait. Essentiellement, mes hypothèses selon lesquelles quelque chose de minable se passait ont été confirmées. Ensuite, nous nous sommes retirés des tests, car nous avons réalisé que le but de ce qui se passait n’était rien de plus qu’une intimidation brutale des gens et de la société, et tout ce qui était important était d’inciter constamment à la peur et de maintenir en vie ce sentiment de peur de toutes les manières possibles. Alors, ils continuent les tests, et de nouveaux foyers de cas positifs surgissent çà et là… Néanmoins, il y a actuellement peu de cas positifs. J’ai l’information des unités de soins intensifs de l’ARO, à Prague… Ce n’est donc pas une pandémie. En fait, nous aurions dû sonner la retraite il y a longtemps, et dire : Eh bien, nous avons tous été un peu confus, revenons en arrière, travaillons et allons à l’école et continuons à vivre une vie normale, et plus de masques faciaux ni quoi que ce soit de similaire. Le Covid n’est qu’un instrument de quelque chose qui apportera des changements au sein de la société, et puisque l’outil qu’ils avaient choisi d’utiliser est le plus fort, ils ont attaqué l’instinct le plus fort, qui est l’auto-préservation. Ils vous intimident en disant que vous allez mourir d’un virus, mais nous allons tous mourir : certains dans 30 ans, certains dans 2 ans, certains aujourd’hui. Personne ne sait quand cela se produit et les gens ne le voient pas, mais ils ont tous commencé à craindre terriblement de mourir d’un virus. Et c’est une guerre psychologique ».

L’année dernière, Soňa Peková et son laboratoire ont diagnostiqué 30.000 personnes, et sont arrivés à la conclusion qu’il ne s’agissait pas d’une pandémie et que le Covid n’était qu’un outil de guerre psychologique pour le changement de la société. L’instinct d’auto-préservation a été attaqué pour vous effrayer avec la pensée que vous mourrez d’un virus, mais nous mourrons tous tôt ou tard. Et les gens ne s’en rendent pas compte. Que dire de plus ?

Que les gens commencent à réaliser qu’ils finiront par mourir. C’est une réalité dont personne ne peut douter. Oui, une personne mourra plus tôt, une autre plus tard. La vraie sagesse consiste à penser à la fin, à se souvenir de la mort, du jugement de Dieu et de l’éternité. Que les gens commencent à s’en rendre compte, surtout en cette période de mensonges et de pressions relatifs au Covid, et visant à hâter la mort. La solution ne consiste pas à tomber dans le désespoir ; la solution est la Vérité, c’est-à-dire Jésus, le Fils de Dieu et le Sauveur. Il a gagné la vie éternelle pour nous. Il est la résurrection et la vie. Nous avons seulement besoin de Le recevoir : « Tous ceux qui L’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jn 1,12). Pour pouvoir le recevoir et lui permettre de vivre en nous, il faut appeler la vérité la vérité et le mensonge le mensonge, aujourd’hui surtout en ce qui concerne la question de la fraude vaccinale. Que tous les professionnels de la santé courageux et véridiques soient pour nous un exemple sur le chemin de la vérité. Aujourd’hui, ils sont la voix prophétique salvatrice de toute l’humanité.

+ Élie

Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr               + Timothée OSBMr

Évêques secrétaires

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires