Jason Whitlock : Chère Amérique noire, on nous ment…

Jason Whitlock : Chère Amérique noire, on nous ment…

30/06/2021 (2021-06-30)

[Source : Aube Digitale]

[Photo : SolStock/Getty Images]

Par Jason Whitlock

Chers Noirs :

On nous ment et on nous tend un piège. Les médias grand public, les politiciens démocrates, les militants de la justice sociale et peut-être même le pasteur de votre église vous ont fait croire que l’Amérique est au milieu d’un conflit racial similaire à la guerre civile et au mouvement des droits civiques.

Ils nous ont opposés aux Proud Boys, au KKK, aux milices rurales et aux partisans de Trump dans une guerre raciale faite pour la télévision. Cinq ans seulement après que Barack Obama a achevé ses deux mandats de président des États-Unis, nous sommes censés croire que l’Amérique a été envahie par de violents suprémacistes blancs déterminés à rétablir la ségrégation, les lois Jim Crow et peut-être même l’esclavage.

Les preuves de cette vague massive de bigoterie digne des années 1920 se résument à trois choses :

1) Les républicains veulent que tous les électeurs présentent une carte d’identité émise par le gouvernement ;

2) Le 6 janvier, des partisans de Trump non armés ont envahi le Capitole et pris des photos dans le bureau de Nancy Pelosi ;

3) Dans tout le pays, la police tue en moyenne 250 hommes noirs et 450 hommes blancs par an.

Oh, j’allais oublier. Il y a une quatrième preuve. Colin Kaepernick n’a pas réussi à obtenir un poste de quarterback titulaire après avoir énervé une grande partie des fans de football en s’agenouillant pendant l’hymne national.

Ce sont là les principaux éléments qui prouvent que la suprématie blanche est la menace intérieure la plus dangereuse à laquelle l’Amérique est confrontée. George Floyd, criminel et toxicomane invétéré, est le Crispus Attucks de cette guerre raciale qui fait rage. Il est notre cri de ralliement et notre héros.

C’est un coup monté. Nous sommes utilisés comme des leurres et des distractions dans une guerre qui n’a rien à voir avec la race.

La vraie guerre concerne le pouvoir mondial et le futur du système de gouvernement de l’Amérique. L’élite, les citoyens du monde et les entreprises de ce pays préfèrent le communisme au capitalisme et à la démocratie. Ils préfèrent le système de la Chine à notre système.

L’Amérique a été le leader mondial du progrès racial et de l’équité. Les grands médias ne sont pas autorisés à vous expliquer cela. Les annonceurs, c’est-à-dire les grandes entreprises, ne soutiendront plus les médias qui soutiennent nos systèmes actuels de gouvernance démocratique et capitaliste.

Vous dites, et Fox News ? Allumez-la. C’est rempli d’un tas de publicités pour MyPillow et les soldats blessés. Les grandes entreprises mondiales américaines, celles qui cherchent à améliorer leur part de marché en Chine, ne soutiennent pas financièrement Fox News. Les voix les plus populaires de Fox News n’aiment pas la Chine.

La fausse guerre raciale que les grands médias ont promue est un outil utilisé pour vous convaincre, vous et les Américains non noirs, que notre système de gouvernement est un échec retentissant.

Ils veulent vous faire croire qu’une grande réinitialisation est nécessaire pour atteindre l’équité.

Cette remise à zéro, c’est le communisme, qui commence par la drogue d’initiation qu’est le socialisme et se termine par le marxisme à part entière. La Chine est dirigée par le parti communiste chinois. Le communisme n’a aucun respect pour la liberté individuelle ou la religion d’aucune sorte. Le communisme n’a aucune tolérance pour la dissidence politique.

Votre religion et votre liberté d’expression ne survivront pas à la réinitialisation. Le communisme est le meilleur ami de l’oppression raciale. Quand une nation est dépouillée de sa foi religieuse et de sa liberté d’expression, peu de gens ont le courage de défendre les droits des minorités. Les élites qui s’acoquinent avec la Chine ne se soucient pas de vous. Elles savent à quel point la Chine traite les Noirs de façon méprisable. Elles savent comment la Chine réprime la dissidence.

Faites vos propres recherches sur le communisme, ce qu’il éradique et comment il opprime. Ne me croyez pas sur parole.

Vous vous demandez peut-être pourquoi Oprah Winfrey, LeBron James ou une autre célébrité noire super populaire ne vous dit pas ce que je suis. Ce sont des élites mondiales. La réinitialisation ne leur fera pas de mal, ni à leurs proches. Le communisme favorise les élites riches bien plus que le capitalisme et la démocratie. Oprah, LeBron, et les autres jetons noirs hyper-riches prospéreront sous le socialisme et le communisme.

Pas vous. À moins que vous ne soyez une star du basket-ball de 1,80 m ou un autre artiste noir capable de divertir les gens au pouvoir. C’est un infime pourcentage de Noirs.

Pourquoi votre journaliste blanc préféré ne vous dit pas ce que je vous dis ? Rachel Maddow, Anderson Cooper, Chris Cuomo, Joe Scarborough, ne sont-ils pas nos alliés ? Non. Ils ne le sont pas. Ce sont des lobbyistes politiques travaillant pour le compte des entreprises et des politiciens qui poussent à la réinitialisation.

OK. Et moi, alors ? Vous pourriez penser que je suis un partisan politique travaillant pour le compte des républicains conservateurs. C’est en tout cas la manière dont j’ai été dépeint par les médias de gauche et les plateformes de médias sociaux. Et je suis maintenant associé à Blaze Media, une plateforme qui penche vers la droite.

Jugez de ma carrière. Je fais ce métier depuis plus de 30 ans. J’ai été autant méprisé par la gauche que par la droite. Je me suis publiquement disputé avec Bill O’Reilly et Keith Olbermann. J’ai été invité dans leurs anciennes émissions sur Fox News et MSNBC. J’ai travaillé et/ou écrit pour ESPN, Fox Sports, le Huffington Post, Playboy Magazine, le New York Times, le Wall Street Journal. J’ai passé des années à dénigrer Sarah Palin.

Je ne joue pour aucune équipe politique. Je n’ai jamais voté. Je vais partout où je crois pouvoir parler, suivre et écrire la vérité. La vérité à laquelle je crois le plus est que Jésus-Christ est notre Seigneur et notre Sauveur.

Je crois que Jésus est attaqué. C’est pourquoi je suis chez Blaze Media. Vous ne pouvez pas défendre Jésus dans les médias d’entreprise. Les annonceurs ne le permettent pas. On peut discuter de la religion du racisme tous les jours à ESPN, CNN, MSNBC, et même Fox Sports. Mais il est tabou de discuter du remède au racisme – Jésus – sur ces plateformes.

Je ne dis rien de tout cela parce que les hommes noirs qui épousent mon point de vue reçoivent un gros salaire. L’argent des diffuseurs et journalistes noirs est lié à la prédication de la religion raciste.

Laissez-moi être clair. Je ne suis pas fauché, loin de là. J’ai gagné et économisé une somme d’argent substantielle. Mais j’ai laissé passer bien plus d’argent que je n’en ai gagné grâce au choix que j’ai fait de suivre la vérité où qu’elle mène et à mon refus de soutenir la pensée de groupe raciale dictée par les élites mondiales.

Ma foi ne me permet pas d’adhérer à la folie, au racisme et au sacrilège de Black Lives Matter, un mouvement fondé par trois lesbiennes qui s’avouent marxistes de formation. BLM est un mouvement athée qui soutient les questions LGBTQ et la transformation de l’Amérique en un pays communiste. BLM fait partie de la tromperie.

Les noirs me disent tout le temps : « Je ne soutiens pas l’organisation BLM, mais je soutiens le slogan et le sentiment. »

Laissez-moi traduire ça. Vous méprisez l’arbre du diable mais vous aimez le fruit qu’il produit. C’est du niveau de l’hypocrisie de Don Lemon-Lori Lightfoot-Van Jones-Colin Kaepernick. Vous savez, tous les aspirants Malcolm X, les radicaux anti-blancs dans des relations avec des partenaires blancs. Ils détestent l’arbre blanc mais ne peuvent pas vivre sans le fruit blanc.

Nous devons arrêter de laisser tout le monde nous utiliser. On se fait avoir. On se fait tous avoir, les noirs et les blancs de la classe ouvrière. C’est un énorme coup monté. Regardez ce qu’ils ont fait aux supporters de Trump. Ils ont été manipulés pour prendre d’assaut le Capitole, puis les médias corporatifs l’ont dépeint comme un rassemblement sanglant et violent du KKK destiné à renverser la démocratie. La soi-disant « insurrection » est une excuse pour le gouvernement pour s’emparer de plus de pouvoir et écraser la dissidence.

Nous, les noirs, avons été convaincus que l’écrasement des blancs de la classe ouvrière est bon pour nous.

Ce n’est pas le cas. Les blancs de la classe ouvrière, les blancs chrétiens, sont nos vrais alliés, pas les élites. Nous ne pouvons pas le voir à cause de l’hyper-prod télévisuel sur le conflit racial.

Couper le financement et démoraliser la police sont des tactiques déployées pour accroître la violence dans les grandes villes. Les médias locaux se concentrent sur cette hausse de la criminalité, les médias nationaux leur emboîtent le pas et les plateformes de médias sociaux génèrent des vidéos virales exposant la vague de criminalité.

Devinez qui sont les stars de ce contenu. Les auteurs noirs.

C’est un énorme coup monté. L’agitation de l’animosité raciale entre les adorateurs d’Obama et les adorateurs de Trump est orchestrée par des élites milliardaires, exécutée par des marxistes entraînés, promue par des influenceurs millionnaires dans le monde des médias, du sport et du divertissement, et cosignée par des chefs religieux en quête de popularité.

Amérique noire, imprimez cette lettre et partagez-la avec votre famille, vos amis, vos collègues de travail et, surtout, votre pasteur.

Mes détracteurs vous diront : « Oh, Jason Whitlock est un vendu. Il déteste les Noirs. »

C’est risible. Cela fait partie de la tromperie. Je méprise les gens qui nous trompent, qui nous manipulent pour participer à un affrontement racial qui sera utilisé pour détruire les libertés religieuses et individuelles qui nous ont libérés.

Il y a une raison pour laquelle les noirs et les bruns du monde entier se battent pour entrer dans ce pays et excellent quand ils y arrivent. Ils aiment l’arbre américain et les fruits qu’il produit.

Traduction de The Blaze par Aube Digitale


.
[Voir aussi : Comment s’unir]
.

.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments